Publié le 15 Décembre 2015

Le maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza réélu au conseiller régional d’Ile-de-France

Démissionner de son mandat de conseiller régional… et être réélu quinze jours plus tard. Cocasse ? Bruno Beschizza, maire (Les Républicains) d’Aulnay, n’y voit cependant aucune contradiction. L’élu avait annoncé qu’il quittait son fauteuil à la région au printemps dernier, après avoir été élu conseiller départemental. Il s’agissait de se conformer à la loi, qui interdit le cumul de trois mandats locaux. Mais la démission n’a finalement eu lieu qu’il y a quelques semaines. « Il y a eu un recours contre mon élection au conseil départemental. Tant qu’il n’était pas jugé, je ne pouvais pas démissionner dans le vide ! », argumente Bruno Beschizza, qui pointe la lenteur de la justice administrative.

Le voici de nouveau confronté à la règle de non-cumul. Cette fois, il l’a déjà annoncé, c’est son mandat départemental qu’il va abandonner. Ses détracteurs l’accusent de privilégier sa carrière au détriment de la gestion de sa commune ? Bruno Beschizza se défend : « Ma première adjointe, Séverine Maroun, défendra les intérêts d’Aulnay au département. Moi, je compte avoir l’appui de la région pour l’aménagement des terrains PSA, pour valoriser la ville. »

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #En route vers 2015 !

Publié le 15 Décembre 2015

La chanson d’Aulnay-sous-Bois pour l’Eurovision 2016 reçoit le soutien du comédien Yvan Le Bolloch

Voilà quelques semaines que la presse et les réseaux sociaux bruissent de leur candidature. Anaïs, Théo, Monir et Einath, les plus jeunes candidats à la sélection française pour l’Eurovision 2016, originaires d’Aulnay-sous-Bois, ont reçu leur premier soutien de poids. Celui du comédien Yvan Le Bolloch (« Caméra Café ») : « Il connaît très bien l’un des arrangeurs de la chanson. Il a été emballé par ces jeunes de banlieue qui veulent défendre les couleurs de la France », raconte Alexandre Conan, lycéen et responsable de la communication autour de cette candidature.

Âgés de 16 à 24 ans, les quatre chanteurs ont enregistré « Emmène-moi », un titre qu’ils n’ont pas le droit d’interpréter pour le moment, sous peine d’être disqualifiés. Ils se sont réunis autour d’un projet porté par le conservatoire d’Aulnay et l’Amapp (association musicale). S’ils se sont lancés à l’assaut de ce concours, c’est que c’était « le moyen de vivre une expérience humaine et musicale », confie la jeune Einath. L’alchimie au sein de ce quatuor saute aux yeux. « Il y a une super entente, on est à l’écoute de ce que chacun peut proposer » précise Einath. Ils ont chacun des parcours différents. Anais a 16 ans et joue du piano depuis l’âge de six ans. Elle s’investit au sein de l’Amapp depuis ses huit ans. Théo a commencé la musique au conservatoire dès six ans et poursuit aujourd’hui ses études au sein d’une classe à horaires aménagés pour la musique. Si Anais et Théo voient dans ce projet « une aventure exceptionnelle », Einath, 20 ans, songe davantage à l’avenir. Elle espère percer dans la musique. Au conservatoire depuis l’âge de quatre ans, la jeune fille rêve d’une carrière d’auteur, compositrice et interprète. Monir, le doyen de la bande, 24 ans, est choriste dans plusieurs formations. Il a décroché cette année la première place régionale lors du tremplin musical « Vocal Tour ».

Même si leur candidature ne devait pas être retenue, ces jeunes amateurs garderont de bons souvenirs de cette expérience. Ils font déjà la fierté de la directrice du conservatoire aulnaysien, Bernadette Dodin. Monir parle avec enthousiasme de la collaboration avec les arrangeurs Abdelouhab Seba et Farouk Tekkouk. « C’est une opportunité incroyable d’être encadré par des professionnels.Nous avons aussi pu enregistrer avec un orchestre. Ce n’était pas forcément évident mais grâce à l’équipe, tout s’est bien déroulé ». Le comité de sélection de France Télévisions doit se prononcer dans les prochaines semaines.

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #C'est dans le Journal

Publié le 14 Décembre 2015

L’enseignant d’Aubervilliers reconnait avoir inventé une fausse agression

Un instituteur prétendument agressé par un partisan de Daech a avoué avoir tout inventé, a indiqué le parquet de Paris lundi après-midi. L'enseignant, âgé de 45 ans, affirmait avoir été attaqué au cutter alors qu'il était en train de préparer sa classe avant l'arrivée de ses élèves, lundi matin, à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis).

Selon son récit, un homme était entré cagoulé, avait invoqué Daech et l'avait agressé avec un cutter qu'il avait trouvé sur place, avant de prendre la fuite. Il a finalement reconnu dans l'après-midi avoir tout inventé devant les enquêteurs, a déclaré le parquet de Paris. Il est actuellement de nouveau entendu pour comprendre ce qui l'a mené à inventer ce récit, a ajouté le parquet. Lundi matin, il avait été hospitalisé, blessé superficiellement au cou et au front.

Soutien psychologique maintenu

Dans un communiqué de presse publié lundi soir, la ministre de l'Education Najat Vallaud-Belkacem, qui s'était rendu sur place dans la matinée, indique avoir "pris connaissance des conclusions de l’enquête relative à l’enseignant d’Aubervilliers, qui révèlent que l’enseignant s’est auto-mutilé".

La ministre précise que l'académie de Créteil "continuera, tant que nécessaire, à assurer le soutien psychologique de l’équipe pédagogique et des élèves". Il ajoute que "les élèves de la classe de l’enseignant seront accueillis demain par un enseignant remplaçant".

Le ministère de l'Education rappelle par ailleurs que "de nouvelles mesures de renforcement de la sécurité seront présentées en fin de semaine en lien avec le ministre de l’Intérieur. Ces mesures viendront s’ajouter à celles déjà prises avec les deux circulaires publiées le 26 novembre au bulletin officiel de l’Éducation nationale".

Source : http://www.metronews.fr

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 14 Décembre 2015

Un enseignant attaqué au cutter à Aubervilliers : son agresseur invoque Daech

Un enseignant a été agressé au cutter et aux ciseaux ce lundi matin, peu après 7 heures, à l'école maternelle publique Jean Perrin d'Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), indique le parquet de Bobigny confirmant une information de TF1. L'enseignant a été hospitalisé à Lariboisière (Paris) pour des blessures à l'abdomen et à la gorge mais son pronostic vital ne serait pas engagé. Le suspect, activement recherché, aurait invoqué Daech lors de cette agression. Le parquet antiterroriste est chargé de l'enquête.

Selon les informations du journal Le Parisien, l'agresseur, cagoulé et ganté, portait des chaussures militaires de type rangers et une combinaison blanche de type peintre, lorsqu'il est entré dans l'établissement scolaire. Il s'en est pris à l'enseignant qui préparait seul sa classe entre 7h15 et 7h45. Il l'aurait frappé avec un objet tranchant au niveau de la gorge et de l'abdomen. Aucun enfant n'était présents dans la classe à ce moment. Selon les premiers éléments de l'enquête, l'agresseur est arrivé sans arme et s'est saisi d'un cutter et d'une paire de ciseaux qui se trouvaient dans la salle de classe pour blesser l'enseignant.

«C'est pour Daech» a déclaré l'agresseur

Avant de prendre la fuite, à pied, l'agresseur aurait déclaré : «C'est pour Daech, c'est un avertissement, ce n'est que le début». Daech, acronyme arabe de l'organisation Etat islamique, a revendiqué les attentats du 13 novembre à Paris et à Saint-Denis, les plus sanglants jamais commis en France avec 130 morts et des centaines de blessés.

Cet échange, très bref, a été rapporté par un témoin travaillant à l'intérieur de l'école. L'enseignant âgé de 45 ans, hospitalisé, n'a pas encore pu être entendu par les enquêteurs.

Sur place, Najat Vallaud-Belkacem, la ministre de l'Education nationale, a qualifié l'agression «d'acte d'une grande gravité, inadmissible». Elle a évoqué un renforcement des mesures de sécurité à la suite de cette agression : «Nous allons continuer, avec le ministère de l'Intérieur, à renforcer les mesures de sécurité, dans un contexte où, oui, l'école se sent menacée».

Article complet à lire ici.

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 14 Décembre 2015

1,2 kg de cannabis saisis avenue de Nonneville à Aulnay-sous-Bois

C’est au cours d’un banal contrôle routier que les policiers d’Aulnay ont interpellé trois hommes et saisi 1,2 kg de cannabis, samedi soir, vers 21 heures, avenue de Nonneville à Aulnay. Les fonctionnaires qui se trouvaient là pour effectuer des inspections aléatoires ont fait signe à l’automobiliste accompagné de deux passagers de s’arrêter.

Lorsque le chauffeur a ouvert sa fenêtre, les policiers ont senti une forte odeur de cannabis. Ils ont demandé à voir de plus près la voiture. Et dans la boîte à gants, ils ont découvert 1,2 kg de résine.

Ils ont saisi la drogue et interpellé les trois hommes qui se trouvaient à bord du véhicule. Ils ont été conduits au poste de police.

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 14 Décembre 2015

Résultats définitifs 2nd tour des élections régionales 2015 à Aulnay-sous-Bois

Inscrits : 44031

Votants : 20294

Procurations : 194

Blancs : 622

Nuls : 236

Exprimés : 19436

Claude Bartolone : 8648 voix soit 44,49 %

Valérie Pécresse : 7886 voix soit 40,57 %

Wallerand de Saint-Just : 2902 voix soit 14,93 %

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #En route vers 2015 !

Publié le 12 Décembre 2015

Brocante de jouets à Aulnay-sous-Bois le 13 décembre 2015

L’association Just Ado It organise ce dimanche 13 décembre 2015 de 10h à 18h à la salle Chanteloup d’Aulnay-sous-Bois sa traditionnelle brocante de jouets.

Vous pourrez y trouver jeux de société, jeux vidéo, jouets, DVD, CD, livres, décorations de Noël et bien d’autres choses encore…

Robert Ferrand

Voir les commentaires

Rédigé par Robert Ferrand

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 11 Décembre 2015

Faut-il revenir au vote électronique à Aulnay-sous-Bois ?

Le centre administratif avait des allures de fourmilière le dimanche 6 décembre. Une agitation fiévreuse doublée d’une fatigue palpable hantait le lieu dans l’attente interminable des résultats du premier tour des élections régionales 2015 à Aulnay-sous-Bois.

Bien que chacun de nous soit sans doute attaché aux valeurs de nos sociétés démocratiques, il n’en demeure pas moins que le processus électoral actuellement en place est d’une lourdeur administrative totalement en décalage avec la modernité du monde qui nous entoure.

Outre l’installation matérielle des 51 points de vote, les tonnes de papier imprimé, l’angoisse de l’assesseur titulaire défaillant à la dernière minute empêchant l’ouverture du bureau à 8h00 précises, les près de 14 heures enfermés dans une pièce (claustrophobes s’abstenir !), le dépouillement manuel final, effectué le plus souvent par des scrutateurs inexpérimentés générant des erreurs et des recomptages incessants, parait totalement anachronique à l’heure du numérique.

Et ne parlons pas des procès-verbaux à rallonge remplis à la main à coups de ratures avant la centralisation des résultats dont la durée permettrait presque d’écouter l’intégralité des 106 symphonies du compositeur autrichien Franz Joseph Haydn ! Toute cette débauche de moyens et d’énergie pour un malheureux taux de participation qui plafonne à 35% dans notre bonne ville !

Mais ne songeons même pas à effleurer l’idée de faire bouger le système ! Après tout la France va si bien drapée dans ses conservatismes ! Un taux de chômage au plus haut depuis près de vingt ans, un déficit commercial persistant (36,6 milliards d’euros sur dix mois en octobre), une pression fiscale croissante sur les ménages notre pays restant un champion des prélèvements obligatoires, une production manufacturière en recul et une consommation des ménages en baisse en octobre, des collectives locales au bord de la faillite budgétaire, le premier ministre socialiste de la sixième puissance du monde contraint d’appeler à voter Philippe Richert, Xavier Bertrand et Christian Estrosi en plein journal télévisé pour un simple scrutin régional !

Et ne parlons pas des discriminations sociétales endémiques qui persistent en fonction de l’origine sociale, du diplôme, des réseaux de connaissance, de l’adresse, de la couleur de peau, du sexe ou de l’orientation sexuelle. Ne manquerait plus qu’un climat anxiogène où le simple fait d’aller boire un verre en terrasse, assister à un concert ou un match de football, soit synonyme de risque mortel, pour couronner le tout !

Mais oublions tout cela et revenons à notre sujet. Pendant ce temps-là, donc, dans la ville voisine de Rosny-sous-Bois qui utilise des machines, les résultats du premier tour des élections régionales étaient déjà connus dès 20h45 ! De là à penser qu’il faut revenir au vote électronique à Aulnay-sous-Bois…

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Humeur

Publié le 11 Décembre 2015

Ouverture du centre commercial O’Parinor à Aulnay-sous-Bois tous les dimanches c’est maintenant !

C’est une petite révolution puisque désormais le centre commercial O’Parinor à Aulnay-sous-Bois sera ouvert tous les dimanches et ceci même après la période des fêtes de fin d’année. La plage horaire s’étendra de 10h à 19h tandis que Carrefour sera ouvert non-stop de 9h à 20h.

Désormais, les Aulnaysiennes et les Aulnaysiens, ainsi que les habitants autour du secteur de cette zone commerciale, pourront faire du shopping à O’Parinor le dimanche plutôt qu’à Aéroville (déjà ouvert tous les dimanches depuis sa création) ou Rosny 2 qui, lui aussi, a opté pour l’ouverture dominicale. En attendant, bien entendu, le projet EuropaCity de Gonesse.

Pas sûr que les petits commerces de proximité s’y retrouvent dans cette jungle, mais il semblerait que le lobby de la grande distribution soit le plus fort pour imposer son tempo…

Robert Ferrand

Voir les commentaires

Rédigé par Robert Ferrand

Publié dans #commerce

Publié le 11 Décembre 2015

Exposition de trains miniatures à l’agence du Crédit Agricole boulevard de Strasbourg à Aulnay-sous-Bois

Le site de la ville informe de la tenue d’une exposition de trains miniatures à l’agence du Crédit Agricole boulevard de Strasbourg à Aulnay-sous-Bois.

Elle se déroule ce vendredi 11 décembre jusqu’à 17h30 et demain samedi 12 décembre de 9h à 16h en partenariat avec l’Association Club Ferroviaire Noiséen.

Source : site de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #commerce

Publié le 11 Décembre 2015

Des jeunes munis de battes de baseball prennent le contrôle d’un bus de la ligne 618 entre Sevran et Aulnay-sous-Bois

Un bus encastré dans un arbre par une bande de jeunes. La scène s'est déroulée jeudi 10 décembre, en pleine journée à Sevran (Seine- Saint-Denis), rapporte i>Télé. C'est d'une bagarre que tout serait parti. Dans la ligne 618, partie de Sevran en direction d'Aulnay-sous-Bois, une altercation se produit à mi-parcours. Selon la chaîne d'information, une quinzaine de jeunes disposant de battes de baseball et de bâtons ont lancé les hostilités.

Interrogée par i>Télé, la conductrice du bus raconte : "C'était des coups de bâtons qui partaient dans tous les sens, des battes. Je voyais aussi les bombes lacrymogènes qui partaient aussi dans tous les sens". Frappée, elle est contrainte de s'échapper du bus.

Des bus incendiés début novembre à Sevran

A ce moment, les jeunes prennent possession du véhicule et conduisent jusqu'à finir dans un arbre. Aucun blessé n'est à déplorer, indique encore la chaîne, qui précise que, selon ses informations, quatre jeunes auraient été placés en garde à vue. Il y a un mois, plusieurs départs de feu avaient visé une école primaire et des bus municipaux, dans la commune de Sevran. Les bus, vides et hors service, avaient été totalement calcinés.

Source : http://www.metronews.fr

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Publié le 11 Décembre 2015

Aulnay-sous-Bois : Alain Amédro, vice-président du conseil régional, appelle à voter Claude Bartolone pour le 2nd tour des élections régionales de 2015

Alain AMEDRO

Aulnay-sous-Bois, le 8 décembre 2015

Vice-président du Conseil régional en charge de l'aménagement et de l'innovation urbaine et rural.

Madame, Monsieur, Cher-e-s aulnaysien-nes,

Je vous remercie vivement de la confiance que vous avez accordée à la liste écologiste.

J'ai travaillé en bonne intelligence et respect mutuel avec le président socialiste Jean-Paul Huchon. Nous avons fait avancé nombre de questions qui sont au cœur de nos vies quotidiennes : rénovations des transports et Pass Navigo unique, aides aux logements et aux constructions d'écoles, de médiathèques...Dépollution de l'usine d'amiante, protection des terres agricoles...

Beaucoup reste à faire et nous devons avec modestie mais détermination poursuivre le travail engagé à votre service.

Vous pourrez compter sur les nouveaux élu-e-s écologistes pour porter les préoccupations sociales, démocratiques et climatiques...

Je vous invite ainsi à voter pour la liste de rassemblement de la Gauche et des Écologistes.

Alain AMEDRO

Vice-président du Conseil régional en charge de l'aménagement et de l'innovation urbaine et rural.

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Communiqués

Publié le 11 Décembre 2015

Vous trouverez ci-dessous la déclaration du Front de Gauche d’Aulnay-sous-Bois qui combat la politique gouvernementale du Parti Socialiste mais appelle quand même à voter Claude Bartolone pour le second tour des élections régionales de 2015.

Le Front de Gauche d’Aulnay-sous-Bois combat la politique gouvernementale du Parti Socialiste mais appelle à voter Claude Bartolone aux régionales de 2015
Le Front de Gauche d’Aulnay-sous-Bois combat la politique gouvernementale du Parti Socialiste mais appelle à voter Claude Bartolone aux régionales de 2015
Le Front de Gauche d’Aulnay-sous-Bois combat la politique gouvernementale du Parti Socialiste mais appelle à voter Claude Bartolone aux régionales de 2015
Le Front de Gauche d’Aulnay-sous-Bois combat la politique gouvernementale du Parti Socialiste mais appelle à voter Claude Bartolone aux régionales de 2015

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #En route vers 2015 !

Publié le 10 Décembre 2015

Trois habitants d’Aulnay-sous-Bois impliqués dans des braquages

L'un reconnaît toutes les agressions, un autre se dit totalement innocent et le troisième avoue avoir participé à certaines attaques. La police judiciaire de Meaux (Seine-et-Marne) vient de boucler une enquête qui a mené trois jeunes derrière les barreaux. Ces habitants de la cité des Saules, à Aulnay-sous-Bois, sont soupçonnés d'avoir commis huit vols à main armée dans leur département, mais aussi en Seine-et-Marne et dans le Val-d'Oise.

Au début de leurs investigations, les policiers enquêtaient sur sept braquages. La série avait démarré le 19 mai, lorsque trois malfaiteurs équipés d'une arme de poing avaient attaqué une supérette et une boulangerie à Mitry-Mory (Seine-et-Marne), emportant 350 €. Le 26 mai, une station-service Total du Pin (Seine-et-Marne) avait été attaquée par un trio qui avait raflé 1 100 €, en utilisant notamment un pistolet automatique et une bombe lacrymogène.

Agés de 17 à 20 ans

Le lendemain, des malfaiteurs avec une arme de type kalachnikov s'étaient cassé le nez devant la porte -- fermée par les employés -- de la station-service Total de Villeparisis (Seine-et-Marne). Le trio allait y revenir le 22 juillet, avec une arme de poing et une matraque, dérobant cette fois-ci 400 €.

La PJ enquêtait également sur deux agressions au mode opératoire différent. Le 28 mai, des habitants de Chelles (Seine-et-Marne) avaient été malmenés à leur domicile par un trio armé. Et le 23 juillet, un couple avait été attaqué par trois hommes avec une arme de poing, sur le parking du centre commercial Aéroville de Roissy-en-France (Val-d'Oise) : la femme avait vu disparaître sa montre, d'une valeur de 63 000 €. Les investigations ont d'abord permis aux enquêteurs d'arrêter deux mineurs de 17 ans, le 24 juillet. L'un d'eux a non seulement reconnu les sept braquages mais il a avoué une huitième attaque, celle de la station-service BP de Vaujours, braquée le 12 mai. Quand à l'autre jeune, il n'a rien reconnu. Les deux ont été écroués.

C'est la semaine dernière que les enquêteurs ont auditionné le troisième larron, âgé de 20 ans, qu'ils ont extrait d'une maison d'arrêt, où il est incarcéré pour une autre affaire. Il a reconnu avoir servi de chauffeur sur quatre des agressions.

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #C'est dans le Journal

Publié le 9 Décembre 2015

Le commissariat de Villeparisis a arrêté un auteur impliqué dans les vols de roues de 37 voitures, commis à Mitry-Mory, Claye-Souilly, Villeparisis, Juilly et Compans, entre le 6 septembre et le 12 octobre.

Les vols s’étaient arrêtés puisque le jeune homme de 23 ans avait été placé en garde à vue au commissariat de Villeparisis, dans le cadre d’une autre affaire. Les policiers ont creusé son dossier et réussi à prouver, après enquête, que cet habitant d’Aulnay-sous-Bois revendait les jantes volées de berlines. Les véhicules 208, 308, C3, DS3, DS5 et Clio étaient soulagées de leurs quatre roues, après avoir été montées sur cales grâce à leur roue de secours et leur cric.

Quand la berline n’avait pas de cric dans le coffre, le ou les auteurs brisaient la vitre d’une voiture voisine pour y dérober l’outil. Dix-sept autres véhicules ont ainsi été dégradés. Le receleur, arrêté samedi, a été libéré dans l’attente de son jugement. Le préjudice des vols de roues s’élève entre 77 700 € et 103 600 € (2 100 € à 2 800€ par voiture).

Source article : Le Parisien / Vidéo : Aulnaylibre !

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 8 Décembre 2015

Deux hommes d’une vingtaine d’années jugés pour le viol d’une adolescente de 13 ans au Blanc-Mesnil

Deux jeunes hommes d’une vingtaine d’années, accusés d’avoir violé une adolescente de 13 ans en mars 2011 au Blanc-Mesnil, sont jugés depuis hier devant la cour d’assises des mineurs de Seine-Saint-Denis. Le troisième accusé, qui était sous contrôle judiciaire, ne s’est pas présenté hier matin au procès.

Un mandat de recherche a été lancé à son encontre. Le procès, qui se déroule à huis clos, doit se terminer vendredi.

Le jour des faits, en mars 2011, la jeune fille et l’une de ses amies avaient été abordées dans la cité des Quatre-Tours par sept garçons. Parmi eux, six mineurs, dont quatre âgés de moins de 16 ans. Conduite de force dans le sous-sol de l’un des immeubles, la victime avait dû faire des fellations à ses agresseurs, avant qu’ils ne la laissent repartir. Son amie avait, elle, réussi à s’enfuir. Ce n’est que quelques jours plus tard que l’adolescente s’était confiée à sa grande sœur.

Traumatisée, la victime avait dû quitter son collège où elle subissait des insultes récurrentes. Elle n’était ensuite restée que trois jours dans son nouvel établissement où, là encore, elle avait été la cible de harcèlements. Inquiets, ses parents avaient, grâce à l’aide à l’enfance, réussi à la placer dans un internat du XVIIIe arrondissement de Paris. Elle a, depuis les faits, tenté à plusieurs reprises de se suicider.

Les deux accusés, présents hier à la barre, ne nient pas les faits. « Ce sont des garçons issus de familles très structurées qui ont très vite pris la mesure de la gravité des faits, indique leur avocate, Me Nathalie Barbier. Ils se repentent aujourd’hui de leurs actes et expliquent avoir cédé au phénomène de groupe ».

Hier, la cour d’assises a longuement étudié le profil de ces deux jeunes hommes, âgés de 17 et 18 ans au moment des faits, qui sont aujourd’hui étudiants. La journée de mercredi devrait être consacrée à la victime. Le verdict est attendu vendredi. Les autres agresseurs présumés font l’objet d’une procédure disjointe qui conduira, plus tard, à un autre procès.

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié le 8 Décembre 2015

Vous pouvez prendre connaissance ci-dessous de l’annonce d’un débat organisé par l’association Vivre mieux, ensemble à Aulnay-sous-Bois le jeudi 10 décembre 2015 à 19h30 à la salle Dumont. Son thème sera : « Sommes-nous toujours en République ? »

Débat à Aulnay-sous-Bois sur la question : « Sommes-nous toujours en République ? »
Débat à Aulnay-sous-Bois sur la question : « Sommes-nous toujours en République ? »
Débat à Aulnay-sous-Bois sur la question : « Sommes-nous toujours en République ? »

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Communiqués

Publié le 8 Décembre 2015

Vous pouvez prendre connaissance ci-dessous du journal du Aulnay Handball qui revient notamment sur la victoire obtenue en Normandie face au CL Colombelles.

Le Aulnay Handball donne une bonne fessée au CL Colombelles
Le Aulnay Handball donne une bonne fessée au CL Colombelles
Le Aulnay Handball donne une bonne fessée au CL Colombelles
Le Aulnay Handball donne une bonne fessée au CL Colombelles
Le Aulnay Handball donne une bonne fessée au CL Colombelles

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Soyons sport.

Publié le 8 Décembre 2015

Si la patinoire 2015 à Aulnay-sous-Bois ne sera accessible qu’à partir du samedi 12 décembre, la structure est déjà en place à la Ferme du Vieux-Pays.

Hier soir elle ressemblait d’ailleurs davantage à une piscine. Mais sous l’effet du froid, l’eau deviendra glace pour la plus grande joie des fans de glisse.

Alors un peu de patience, samedi n’est vraiment plus très loin

Robert Ferrand

Voir les commentaires

Rédigé par Robert Ferrand

Publié dans #Soyons sport.

Publié le 8 Décembre 2015

Préavis de grève jeudi 10 décembre 2015 sur le RER A

Trafic perturbé en vue, jeudi, sur le RER A. Quatre syndicats (CGT, Unsa, Sud et FO) ont déposé un préavis de grève pour les conducteurs entre 3 heures jeudi et 6 h 30 vendredi.

Les organisations syndicales entendent protester contre des « consignes managériales inadaptées et dangereuses lors du traitement des objets abandonnés ». Plusieurs conducteurs se sont en effet plaints ces derniers jours de « pressions de la direction » pour « faire rouler quand même » alors que des colis abandonnés avaient été signalés. La direction de la RATP assure de son côté « appliquerstrictement les instructions données par la police nationale ».

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Publié le 7 Décembre 2015

200 anciens salariés de PSA Aulnay-sous-Bois aux prud’hommes de Bobigny

Il y a déjà une certitude : la salle d’audience des prud’hommes de Bobigny sera bien trop petite ce mardi, pour contenir tout le monde. Près de 200 anciens salariés de l’usine PSA d’Aulnay, fermée en 2013, ont saisi la juridiction du travail, contestant les conditions dans lesquelles ils ont été licenciés. Ils seront accompagnés par la CGT.

Cette série de dossiers est la seconde présentée aux juges prud’homaux. Une première salve de 161 demandes distinctes, épaulées par un autre syndicat, Sud, avait été examinée en juin dernier, lors d’une audience interminable. Le jugement dans ce premier volet doit tomber le 15 décembre prochain.

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 7 Décembre 2015

Les plus observateurs d’entre nous auront sans doute remarqué les travaux actuellement en cours à l’angle du boulevard de Strasbourg et de la route de Bondy. Ils annoncent l’arrivée prochaine d’une nouvelle poissonnerie à Aulnay-sous-Bois.

Arrivée d’une poissonnerie boulevard de Strasbourg à Aulnay-sous-Bois

Cette enseigne s’appellera la marée d’Aulnay et devrait ouvrir ses portes d’ici la fin du mois de décembre 2015. Les amateurs de commerces de bouche vont sans doute accueillir avec joie cette nouvelle.

Robert Ferrand

Voir les commentaires

Rédigé par Roebrt Ferrand

Publié dans #commerce

Publié le 7 Décembre 2015

Bruno Beschizza satisfait de l’arrivée en tête de Valérie Pécresse à Aulnay-sous-Bois pour les élections régionales de 2015

« VOUS AUSSI, vous avez eu beaucoup de votes FN ? » Au centre administratif d’Aulnay, hier, la question était sur les lèvres de bien des assesseurs. Ici, le Front national n’arrive pas en tête, mais il gagne tout de même 8 points, par rapport aux régionales de 2010, avec 21,66 % des voix.

Voilà qui ne gomme pas le sourire satisfait du maire Bruno Beschizza, chef de file des Républicains dans le 93. L’élu a pu annoncer, à minuit passé, le score qu’il espérait. La liste tirée par Valérie Pécresse est arrivée en tête dans sa commune, avec 29,64 % des voix, devant la liste PS (25,88 %). En 2010, c’était le socialiste Huchon qui avait l’avantage au premier tour.

« On a réussi à inverser la tendance », constate Bruno Beschizza, qui veut désormais faire campagne pour « faire réfléchir tous ceux qui ont voté FN parce qu’ils voulaient renverser la table » : « Le PS est en tête sur le département. Voter FN au second tour, c’est voter Bartolone », assène-t-il.

Le score frontiste est donc devenu une valeur-étalon que chacun interprète à sa guise. En début de soirée, le député socialiste Daniel Goldberg relativisait, avant même qu’elle soit officielle, la prise d’avantage à droite : « On est loin du score atteint lors des départementales. » Le communiste Miguel Hernandez, davantage préoccupé par la percée historique des frontistes à l’échelle nationale, lâche « qu’on ne résoudra pas le problème tant qu’on ne répondra pas aux questions sociales ». Une autre donnée, immuable celle-là, a marqué le scrutin d’hier : c’est l’abstention, à peine moins haute qu’en 2010. 64,4 % des électeurs ont boudé l’isoloir à Aulnay.

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #En route vers 2015 !

Publié le 7 Décembre 2015

Le marché de Noël 2015 à Aulnay-sous-Bois est une belle réussite

A Aulnay-sous-Bois, le marché de Noël a installé ses étals dans le parc Dumont. Et pendant trois jours — le marché s’est terminé ce dimanche soir — il a fait le plein. Les commerçants venus vendre leurs produits gourmands ont le sourire, comme Mathieu, jeune viticulteur de l’Aube, qui fait découvrir son nouveau champagne.

« Nous sommes nouveaux. C’est d’ailleurs notre premier marché », explique-t-il. Françoise, productrice de foie gras de canard et de spécialités du sud-ouest est une habituée. Aulnay, elle aime y venir. « Nous sommes très bien accueillis ici. D’ailleurs, nous venons aussi au marché gastronomique », précise-t-elle. Et dans les allées, elle ne compte pas moins de visiteurs que les années précédentes. « Les gens semblent venir se détendre, se changer les idées. Dire non à la morosité », juge-t-elle.

La star du marché, c’est Nicolas. « Papa, il est là le monsieur du marché ! », s’enthousiasme un petit garçon amateur de fromages. « Je ne manque aucun marché. Tout le monde me connaît ici », fanfaronne le vendeur du chalet savoyard en distribuant des morceaux de Beaufort mais aussi des dés de filet mignon de porc séché et de saucisse. « Tous mes produits viennent de producteurs de Savoie », assure-t-il. « Lui, je ne le rate jamais », lance une mamie, fidèle des fidèles. Nicolas reviendra avec ses fromages pour le marché de Noël du Blanc-Mesnil, du 16 au 24 décembre.

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Fêtes et Cérémonies

Publié le 7 Décembre 2015

Deux blessés au centre commercial O’Parinor à Aulnay-sous-Bois

Ils avaient mal évalué la hauteur de leur véhicule. Deux clients du centre commercial O’Parinor, à Aulnay-sous-Bois, ont été blessés après avoir embouti… le portique de sécurité à l’entrée du parking, censé empêcher les véhicules trop hauts d’entrer.

Les deux hommes ont été transportés à l’hôpital mais ne souffrent que de légères blessures. Le bilan s’est alourdi à l’arrivée des secours, puisqu’en tentant de désincarcérer les victimes, une poutre métallique est tombée sur deux des pompiers. Là encore, l’issue est heureuse puisque aucun des deux soldats du feu n’a été sérieusement blessé.

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #commerce