Publié le 10 Mai 2020

C’est le journal Le Parisien qui donne cette information ce midi dans ses colonnes. La réouverture du parc du Sausset à Aulnay-sous-Bois est pour le moment repoussée.

Une décision incompréhensible pour certains puisque dans le même temps la mairie de Paris a obtenu la réouverture au public des bois de Boulogne et de Vincennes, du Champs de Mars ou encore de l’esplanade des Invalides.

Y’aurait-il deux poids, deux mesures ?

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Robert Ferrand

Source information : journal Le Parisien / Source vidéo : Aulnaylibre.com

Voir les commentaires

Rédigé par Robert Ferrand

Publié dans #Environnement

Publié le 10 Mai 2020

Alors que le déconfinement débutera ce lundi 11 mai 2020, celles et ceux qui ont prévu de se déplacer en véhicule seront évidemment attentifs au prix du carburant.

Le carburant le moins cher se trouve chez Carrefour à Aulnay-sous-Bois !

En forte baisse depuis la crise sanitaire, c’est chez Carrefour à Aulnay-sous-Bois qu’il faut se rendre pour dénicher la bonne affaire, d’après le site www.prix-carburants.gouv.fr.

Les prix de l’enseigne sont les suivants : 1.169€ le litre de gasoil, 1.272€ le litre de SP98 et 1.197€ le litre de SP95.

Robert Ferrand

Source photo d’illustration : Aulnaylibre.com

Voir les commentaires

Rédigé par Robert Ferrand

Publié dans #Transports

Publié le 10 Mai 2020

Si la saison sportive est terminée suite à la crise sanitaire, le Aulnay Handball garde toute sa vitalité. En voici la preuve en quelques vidéos postées sur Facebook ici et là.

En attendant la rentrée de septembre la rédaction d’Aulnaylibre ! souhaite le meilleur à celles et ceux qui font vivre au quotidien le AHB.

 

Robert Ferrand

Source vidéo de match : Aulnaylibre.com

Voir les commentaires

Rédigé par Robert Ferrand

Publié dans #Soyons sport.

Publié le 10 Mai 2020

[DÉCONFINEMENT] 👍 Depuis plusieurs semaines, les services de la Ville d'Aulnay-sous-Bois sont mobilisés pour préparer le déconfinement de la population. Opérations de nettoyage, préparation de la réouverture des écoles et des crèches, installation de protections dans les services qui accueilleront du public, aménagement des vélorues, opérations d'enrobé projeté pour réparer les nids de poule, remplacement de candélabres pour améliorer l'éclairage public...

 Les agents de la ville d’Aulnay-sous-Bois mobilisés pour préparer au mieux le déconfinement

👉Ce week-end encore, agents municipaux et entreprises sont à l'oeuvre pour améliorer et faciliter votre quotidien. Merci à eux ! 

 Les agents de la ville d’Aulnay-sous-Bois mobilisés pour préparer au mieux le déconfinement

Source information et images : compte Facebook de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 10 Mai 2020

Lundi le travail reprend. Les salons de coiffure et d’esthétique vont être pris d'assaut. Les carnets de commandes sont pleins.  Des déforestations de systèmes pileux s'imposent chez beaucoup après cette jachère de 55 jours. 

Afin d'aider les professionnels du secteur à se protéger au redémarrage, la chambre des métiers et de l'artisanat (CMA) de la Seine-Saint-Denis a distribué dans ses locaux quelques 20 000 masques fournis par la région Île de France.

La distribution s'est faite par « drive » afin d'avoir le moins de contact possible. La présidente de la CMA Murielle Bourreau et l'élue de région, Manon Laporte, participaient à cette opération.

Distribution de masques à la chambre des métiers et de l’artisanat, des pros d'Aulnay-sous-Bois étaient présents

Murielle Bourreau et Manon Laporte nous offrent leur plus beau sourire "masqué pour la bonne cause" et les pros les remercient.

Distribution de masques à la chambre des métiers et de l’artisanat, des pros d'Aulnay-sous-Bois étaient présents

Marc Masnikosa

Source photos : Aulnaylibre.com

Voir les commentaires

Rédigé par Marc Masnikosa

Publié dans #Un autre regard par Marc Masnikosa

Publié le 9 Mai 2020

[DÉCONFINEMENT] 🚙 À partir du lundi 11 mai, la société EFFIA reprend les contrôles sur l’ensemble des zones vertes et des zones rouges de la Ville d'Aulnay-sous-Bois. Le stationnement sur voirie redevient donc payant en centre-ville à partir de cette date.

Le stationnement de nouveau payant à Aulnay-sous-Bois à partir du lundi 11 mai 2020

Source information et image : compte Facebook de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Publié le 9 Mai 2020

Vous pouvez prendre connaissance ci-dessous d’un communiqué transmis à notre rédaction par les représentants locaux de La France Insoumise (LFI). Dans cette communication ils s’inquiétent des conditions de réouverture des écoles à Aulnay-sous-Bois suite au déconfinement annoncé pour le lundi 11 mai 2020.

Inquiètude de La France Insoumise suite à la réouverture des écoles à Aulnay-sous-Bois

Le communiqué est aussi accessible en pdf d’un simple clic sur le lien ci-dessous.

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Communiqués

Publié le 9 Mai 2020

[DÉCONFINEMENT]  Afin d'apaiser la circulation aux heures de pointe du matin, le Maire Bruno Beschizza a pris un arrêté interdisant désormais la circulation dans la ville des poids lourds de plus de 3,5 tonnes du lundi au samedi de 7h30 à 9h30 (sauf accès aux zones d’activités et zones industrielles).

Déconfinement : interdiction de circulation pour les poids lourds à Aulnay-sous-Bois

Source information et image : compte Facebook de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Publié le 8 Mai 2020

[DÉCONFINEMENT] 🌳 À partir du lundi 11 mai, les cimetières seront de nouveau accessibles au public sur décision préfectorale. La participation aux rites funéraires restera néanmoins limitée à 20 personnes jusqu'à nouvel ordre.

Réouverture des cimetières au public à Aulnay-sous-Bois à partir du 11 mai 2020

Source information et image : compte Facebook de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Divers

Publié le 8 Mai 2020

Comment reprendre contact avec les autres quand on ne peut pas comprendre ce qu'ils disent ? À l'orée du déconfinement, c'est l'équation angoissante qui se pose pour 300 000 sourds et malentendants dans le pays — chiffre estimé par la Fédération nationale des sourds de France (FNSF).

Une habitante d’Aulnay-sous-Bois alerte sur le port des masques pour les sourds et malentendants

À partir du 11 mai, le masque est recommandé, voire obligatoire dans certaines situations, pour limiter la propagation du Covid-19. Les personnes souffrant d'un handicap auditif ne pourront ainsi pas lire sur les lèvres de leurs interlocuteurs. « Une barrière qui risque de rendre fous les malentendants », résume Cynthia Pastor, une habitante d'Aulnay-sous-Bois, elle-même sourde.

À l'origine d'un cours gratuit de langue des signes (LSF) dans sa ville, elle développe : « Rares sont les entendants qui parlent la langue des signes. Du coup, pour nous qui sommes sourds, il ne reste bien souvent que la possibilité de lire, ou au moins d'essayer de lire, sur leurs lèvres. Comment fera-t-on quand tout le monde aura un masque sur le visage? »

Dans les transports, à la banque, au travail

Le retour à la vie normale pourrait bien devenir un enfer. « Dans les transports, comment interagir avec les autres? Avec les guichetiers? Pour un rendez-vous à la banque, si l'employé porte un masque? Le facteur? Avec des policiers en cas de contrôle? Ou tout simplement au travail, avec ses collègues? » énumère la jeune maman.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source information et image : journal Le Parisien

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #C'est dans le Journal

Publié le 8 Mai 2020

"C'est terrible l'isolement" : les résidents d'un Ehpad en Seine-Saint-Denis, auparavant confinés dans leurs chambres, profitent d'une liberté retrouvée mais encore restreinte, sous la "vigilance" des soignants qui se méfient d'une deuxième vague épidémique.

"Donnez-moi le nom d'un animal qui commence par la lettre J !", lance aux cinq participants d'un atelier mémoire Essy Heurteux, animatrice aux tresses brunes qui encadrent son visage masqué.

Loto, jeux de société et promenade dans le jardin: la plupart des activités de l'Ehpad Camille-Saint-Saëns - 93 résidents - à Aulnay-sous-Bois ont repris après la réalisation de tests massifs fin avril. Ils ont permis de dépister cinq résidents positifs au coronavirus dont deux asymptomatiques, tous hospitalisés par précaution.

Ici, "on se sent en sécurité, c'est pas partout comme ça", assure Robert Hignard, depuis cinq ans dans ce lieu "bien tenu".

Cet Ehpad est l'un des 69 établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes gérés par le groupe privé SOS, à but non lucratif.

Un seul décès lié au covid-19 y a été enregistré, en février, bien avant la fermeture des portes mi-mars. La résidente, présentant des comorbidités, avait été immédiatement isolée, évitant une contamination généralisée.

Ce bilan est très loin de l'hécatombe qui a frappé plusieurs Ehpad notamment dans le Grand Est, les Hauts-de-France et l'Ile-de-France. Depuis le début de l'épidémie, qui a fait près de 26.000 morts en France, un décès sur deux concerne un résident d'Ehpad, selon Santé Publique France.

A Camille-Saint-Saëns, réactivité et coordination ont permis d'éviter le pire. "Ça a été compliqué les premières semaines, le changement de fonctionnement", mais "tout le monde a joué le jeu", se félicite le directeur Franck Ntadi, rodé à la gestion de crise.

Article complet de https://www.france24.com à lire en cliquant : ici

Source information : https://www.france24.com / Source vidéo d'illustration : Aulnaylibre.com

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Santé

Publié le 8 Mai 2020

Le lundi 11 mai 2020 va marquer le top départ du déconfinement en Île-de-France, région classée en rouge. 

La crainte principale des autorités réside dans l’organisation des transports en commun. D’autant que la capacité des rames sera limitée à 15%. 

Télétravail, lissage des heures, attestation employeur... tout est fait pour empêcher un afflux massif de voyageurs dans les transports en commun en Île-de-France lundi 11 mai.

  Prendrez-vous le RER B ou la ligne K à Aulnay-sous-Bois le 11 mai 2020 ?

L’offre sera réduite  à 70% en Île-de-France. Aux heures de pointe, pour limiter la promiscuité, l’Île-de-France en réservera l’accès aux seules personnes munies d’un justificatif de leur employeur, d’une convocation de la justice ou accompagnant leurs enfants à l’école.

RER B : sur les axes Mitry Claye et Aéroport CDG 2 – Paris Nord, évitez de circuler de 6h à 7h de Aulnay sous bois vers Paris Nord. Sur les axes Saint-Rémy lès Chevreuse et Robinson – Paris Nord, évitez de circuler de 7h30 à 8h30 de Bourg-la-Reine vers Châtelet.
Ligne K : Evitez de circuler entre 6h30 et 9h

Dans ces conditions prendrez-vous le RER B ou la ligne K à Aulnay-sous-Bois le 11 mai 2020 ?

Source information : https://actu.fr/ile-de-france/ / Source photo : Aulnaylibre.com

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Publié le 8 Mai 2020

Le restaurant LA BONNE ETOILE, situé 48 boulevard de Strasbourg à Aulnay-sous-Bois, vous propose à nouveau de la vente à emporter à partir de ce Vendredi 08-05-2020. L’enseigne est également disponible sur Uber Eats. Téléphone : 01 48 66 07 25. Email : labonne.etoile@yahoo.fr

La carte des menus est visible ci-dessous :

 

Le restaurant La bonne étoile à Aulnay-sous-Bois propose des menus à emporter

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 8 Mai 2020

C’est avec émotion que j’ai célébré ce matin, en compagnie d’Alain Ramadier député de la Seine-Saint-Denis, Annie Delmont-Koropoulis sénatrice de la Seine-Saint-Denis, et de Séverine Maroun première adjointe et Conseillère départementale, le soixante-quinzième anniversaire de l’Armistice du 8 mai 1945.

La seconde Guerre Mondiale commença par une défaite militaire pour notre pays. Au total, plus de 90 000 soldats français moururent sur le champ d’honneur lors de la bataille de France. Les tombes du nouveau-cimetière de notre ville en témoignent.
Les survivants, plus d’un million d’hommes, furent faits prisonniers et envoyés dans des camps de prisonniers, souvent pour de longues années.

Célébration du 8 mai 1945 à Aulnay-sous-Bois : l’émotion du maire Bruno Beschizza

Le dimanche 26 avril dernier, nous commémorions la Journée nationale du souvenir en mémoire des victimes de la déportation. Jamais nous ne devons oublier la barbarie nazie, l’horreur concentrationnaire et les camps de la mort.

Après la débâcle de 1940 et l’armistice signé par le régime de Vichy, la France s’incarna dans un homme entré en résistance depuis Londres : le Général de Gaulle. Avec lui, notre patrie millénaire releva la tête et sauva son honneur. Il permit à la France de se tenir debout parmi les nations victorieuses le 8 mai 1945.

Un siècle et demi plus tôt, Chateaubriand écrivait : « l’honneur de la France est si naturellement cher à ses enfants, que si le diable lui-même sortait de l’enfer pour un défi de valeur, il se trouverait des gens pour le combattre ». Cette phrase résume à elle seule l’esprit de la Résistance.

Célébration du 8 mai 1945 à Aulnay-sous-Bois : l’émotion du maire Bruno Beschizza

Ce même esprit qui anima Pierre Gastaud et Louis Barrault, tous deux torturés puis fusillés par les Nazis dans le parc Dumont, ou encore Gaston Chauvin mort lors de la libération d’Aulnay-sous-Bois le 24 août 1944. Notre Ville est fière de ses héros dont les noms raisonnent à tout jamais dans notre mémoire collective.

La crise sanitaire que nous traversons, si dure soit-elle pour chacun d’entre nous, ne doit en aucun cas nous faire oublier les épreuves et les gloires de nos aïeux.

Vive Aulnay-sous-Bois, Vive la République, Vive la France

Source texte et photos compte Facebook de Bruno Beschizza

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Fêtes et Cérémonies

Publié le 7 Mai 2020

Un camion de masques en tissus braqué comme un fourgon de convoyeurs de fonds. Un convoi qui transportait les précieuses protections destinées à plusieurs communes d'Est Ensemble, en Seine-Saint-Denis, mais aussi de Seine-et-Marne, a été la cible ce jeudi à la frontière franco espagnole de malfaiteurs qui ont fait main basse sur la cargaison.

 
500 000 masques destinés à la Seine-Saint-Denis volés à la frontière franco-espagnole !

Les masques, en tissu, lavables et réutilisables, devaient être distribués dès cette semaine à Montreuil, Bobigny ou Bondy, mais aussi à Chelles, en Seine-et-Marne. Patrice Bessac, maire PC de Montreuil, a vivement condamné ce vol « qui met en danger les Montreuillois. 50 000 de ces masques étaient destinés à être distribués aux habitants ce week-end en vue du déconfinement. »

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article et image : journal Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 7 Mai 2020

DÉCONFINEMENT]  Informations concernant la réouverture des crèches et des écoles

👉 La Ville d'Aulnay-sous-Bois organise la réouverture de plusieurs crèches et écoles à l’issue du confinement. Découvrez les modalités d’accueil des enfants.

Liste des crèches et écoles ouvertes à partir du 14 mai 2020 à Aulnay-sous-Bois

 CRÈCHES

À compter du jeudi 14 mai, les enfants dont les 2 parents travaillent seront accueillis dans le respect des règles sanitaires en vigueur. Les enfants seront accueillis en 3 sections de 10 enfants maximum par crèche.

5 crèches seront ouvertes :

• Multi-accueil collectif Grande Nef
3 rue Isidore Nérat
Téléphone : 01 48 79 40 01

• Multi-accueil collectif du 11 Novembre
Rue du Commandant Brasseur
Téléphone : 01 48 79 63 26

• Multi-accueil collectif Henri Thibault
12/14 rue Joseph Berger
Téléphone : 01 48 68 20 58

• Multi-accueil collectif Rose des Vents
Allée Duguay Trouin
Téléphone : 01 58 03 92 84

• Multi-accueil collectif Gui Chauvin
16 rue du Docteur Fleming
Téléphone : 01 48 79 40 67

L’accueil des enfants se fera de 7h30 à 18h30 maximum.


 ÉCOLES

À compter du jeudi 14 mai, des regroupements de plusieurs groupes scolaires seront mis en place afin d’accueillir les enfants dans le respect du protocole sanitaire défini par l’Education Nationale. 177 classes, dont 83 maternelles et 94 élémentaires, seront ouvertes.

Dans l’attente de la certification sanitaire du Préfet, et de l’accord de l’IA-DASEN.

Liste des regroupements mis en place :

Groupe scolaire NONNEVILLE pour les écoles :
• Nonneville
• Vercingétorix

Groupe scolaire REPUBLIQUE / LE PARC pour les écoles :
• République
• Le Parc

Groupe scolaire PRÉVOYANTS / EMILE ZOLA
• Prévoyants
• Pont de L’Union
• Courbet
• Emile Zola

Groupe scolaire BOURG
• Bourg
• Anatole France
• Paul Bert
• Louis Solbés

Groupe scolaire FONTAINE DES PRES
• Fontaines des Prés
• Croix Rouge
• Merisiers

Groupe scolaire AMBOURGET
• Ambourget
• Savigny
• Ormeteau

Groupe scolaire ANDRE MALRAUX
• André Malraux
• Charles Perrault
• Louis Aragon

Groupe scolaire JULES FERRY
• Jules Ferry
• Perrières
• Petits Ormes
• Croix Saint Marc
• Paul Eluard

Les rythmes scolaires et horaires des cours mis en place par l’Education Nationale ne seront connus que le 11 ou le 12 mai.

Restauration municipale, activités périscolaires et centres de loisirs :
Les enfants pourront déjeuner sur place dans les réfectoires. Des repas froids leur seront servis. Les conditions de distanciation sociale seront respectées.

Dès le jeudi 14 mai, la garderie du matin sera mise en place à partir de 7h30. Le soir, l’étude sera mise en place jusqu’à 19h15 à compter du lundi 18 mai.

Dès le mercredi 20 mai, les centres de loisirs accueilleront les enfants le mercredi dans les 8 groupes scolaires dans les habituelles et dans le respect des règles sanitaires en vigueur.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Education

Publié le 7 Mai 2020

Le 7 mai 2017, le monde entier a regardé notre élection présidentielle. Partout, on se demandait si les Français allaient décider à leur tour de se replier sur le passé illusoire, s'ils allaient rompre avec la marche du monde, quitter la scène de l'histoire, céder à la défiance démocratique, tourner le dos aux lumières ou si au contraire ils allaient embrasser l'avenir, se donner collectivement un nouvel élan, s'affirmer dans les valeurs qui ont fait d'eux un grand peuple.

On ne restaure pas une nation par magie, c'est un travail, lent, exigeant, indispensable. Force est de voir que nous marchons vers une France prospère, forte, exemplaire pour le monde.

Pour ce « BON ANNIVERSSAIRE PRESIDENTIEL « le plaisir de chanter une Marseillaise va de soi, en appuyant bien de la voix sur Marchons, Marchons ….

 Les Progressistes marcheurs d'Aulnay-sous-Bois fêtent 3 ans de prospérité avec Emmanuel Macron !

Marc Masnikosa

Voir les commentaires

Rédigé par Marc Masnikosa

Publié dans #Un autre regard par Marc Masnikosa

Publié le 7 Mai 2020

L’arrivée du déconfinement amorce un retour progressif à une vie dite « normale ». Ainsi, le chantier du stade nautique va reprendre à Aulnay-sous-Bois après deux mois d’arrêt. L’opposition, si elle avait gagné les élections, aurait évidemment été ravie d’accueillir un tel équipement de prestige, malgré ses critiques répétées. Heureusement il n’en sera rien et l’inauguration de la future piscine sera effectuée par celui qui l’a lancée à savoir le maire Bruno Beschizza, ce qui finalement n’est que justice…  

Après deux mois d’arrêt le chantier du futur stade nautique reprend à Aulnay-sous-Bois

Après deux mois de fermeture, le chantier de reconstruction du centre aquatique de Coursaille à Aulnay-sous-Bois a repris depuis le 27 avril, avec un effectif réduit.

« Avec la construction d’un bâtiment neuf de 7000 m² d’emprise au sol, nous avons la chance d’avoir de la place pour répartir les ouvriers et limiter la proximité physique », estime Gianni Angelosanto, chef de groupe pour Spie batignolles, en charge de la reconstruction du centre aquatique de Coursaille à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis).

Fermée en 2017 pour cause de fissure dans la charpente, la piscine construite entre 1965 et 1970 par l’architecte Berthelot a été démolie dès décembre 2018. Un nouveau centre aquatique, conçu par l’agence d’architecture et d’ingénierie Chabanne, devait être livré en octobre 2020. Le coronavirus en a décidé autrement.

Une reprise des travaux progressive

Le 17 mars, au moment de l’annonce du confinement par le président de la République, une soixantaine de compagnons achevaient les travaux du gros œuvre. Apres deux mois d’arrêt, le chantier reprend progressivement, avec des effectifs réduits.

« Le 27 avril, 15 ouvriers ont été accueillis sur le chantier. Le 4 mai, nous sommes passés à un effectif de 32 personnes », raconte  le conducteur de travaux.

Ferrailleurs, coffreurs et tuyauteurs en charge du traitement d’eau des bassins ont repris le travail. La semaine suivante, les électriciens devraient les rejoindre.

« Cette méthode de reprise par effectifs réduits a été élaborée en accord avec le coordonnateur SPS et la Direccte, pour qu’à chaque arrivée, nous ayons le temps de former les compagnons et de les accompagner sur plusieurs jours », soutient Gianni Angelosanto.

Article complet de https://www.lemoniteur.fr à lire en cliquant : ici

Robert Ferrand

Source information : https://www.lemoniteur.fr / Source photo : Photo : Spie batignolles Espaceo / Chabanne Associés

Voir les commentaires

Rédigé par Robert Ferrand

Publié dans #Soyons sport.

Publié le 6 Mai 2020

Vous pouvez prendre connaissance ci-dessous d’un communiqué du député de la 10ème circonscription de Seine-Saint-Denis, Alain Ramadier. Avec le groupe LR à l’Assemblée nationale, il demande que l’Etat prenne ses responsabilités et protège les maires face à la réouverture des établissements scolaires.

Depuis le début de cette crise sanitaire sans précédent dans notre histoire moderne, les collectivités territoriales ont beaucoup œuvré pour lutter contre le COVID19 et ses conséquences.

En première ligne, les maires ont fait face seuls dès les premiers instants aux exigences et inquiétudes légitimes de nos concitoyens. Avec les moyens qui étaient les leurs, ils ont géré l’organisation quotidienne du confinement et ont grandement contribué à pallier les carences et l’impréparation de l’Etat.

Le député d’Aulnay-sous-Bois Alain Ramadier demande à l’Etat la protection des maires lors de la réouverture des classes

C’est en mettant en place des chaînes de solidarité, en approvisionnant en masques des personnels soignants de ville comme hospitalier, ou encore en prenant à leur charge des politiques sociales afin de pallier la terrible misère qui s’installe dans certains foyers. C’est le cas dans notre ville, Aulnay-sous-Bois où la Municipalité a mis en place la gratuité du portage de repas à domicile pour les plus de 65 ans, permis l’accueil des enfants atteints de troubles du spectre autistique, et beaucoup d’autres dispositifs entièrement assumés par les finances de la commune.

Bref les maires et les collectivités ont été là quand l’Etat ne l’était pas.

Maintenant, nous sommes à l’heure du déconfinement. Suite aux déclarations du Gouvernement, nous craignons que cette seconde phase se traduise encore par une surexposition des collectivités territoriales et un désengagement de l’Etat.

La question de l’école est au centre de cette problématique. Le Premier ministre demande d’adapter son plan au contexte local. Mais là encore ce n’est pas aux maires d’assumer les choix politiques et financiers que l’exécutif leurs impose.

Ce n’est pas le Premier ministre qui demain ira expliquer ses choix à la population.

Et quid de la responsabilité pénale des Maires ? Un enfant reste un enfant, et il sera particulièrement difficile, pour ne pas dire impossible de faire respecter les gestes barrières.

Je sais que les maires sont particulièrement inquiets, et le Gouvernement doit entendre leurs interrogations. Je n’ai aucune doute qu’ils seront présents pour leur population, car oui, les enfants devront être accueillis, certains parents n’auront pas le choix, et les maires seront aux côtés de ces derniers qui ne peuvent télétravailler et pour qui il est indispensable de retourner au travail. Il ne faut pas les abandonner.

Voir les commentaires

Rédigé par Robert Ferrand

Publié dans #Communiqués

Publié le 6 Mai 2020

Souvent, de nos jours, les héros, ou supposés comme tels, s’appellent Cristiano Ronaldo, Lionel Messi, Nathalie Portman ou Lady Gaga. En ce moment, avec le Coronavirus, ce ne sont pas les stars du football, du cinéma ou de la chanson qui sont en première ligne mais celles et ceux qui, chaque jour, luttent contre le Coronavirus et son cortège de morts.

Dans un article à lire ci-dessous, le journal La Provence revient sur l’héroïsme du personnel soignant, notamment celui de l’hôpital Ballanger à Aulnay-sous-Bois. Malgré des hauts et des bas, ils sont sur le point d’endiguer la progression du virus. Ils espèrent qu’après la crise sanitaire on pensera autrement notre système de santé...

L’héroïsme du personnel soignant de l’hôpital Ballanger à Aulnay-sous-Bois face au Coronavirus

Pendant la crise, "nous avons connu le pire, puis le meilleur", explique Hélène Gros, infectiologie, hôpital d'Aulnay-sous-Bois (93). Le pire ? "Ce furent ces doctrines rédigées chaque jour par l'Agence régionale de santé, qu'on n'avait même pas le temps de lire tant les patients affluaient". Malgré ces "multitudes de règles, impossibles à suivre", son établissement n'avait pas le droit de pratiquer des tests PCR, réservés aux hôpitaux de niveau 1 et 2. "Nous ressentions un profond sentiment d'impuissance. Comme d'habitude, notre bon sens de cliniciens était freiné par des directives technocratiques inadaptées à la réalité". 

Et puis, le Dr Gros est tombée malade, infectée par le Covid, comme de nombreux soignants. "À mon retour, j'ai vu que le meilleur était arrivé. Tout avait changé à l'hôpital. Je n'ai jamais vu une telle mobilisation, une telle solidarité médicale, une telle ingéniosité de chacun, au service d'un même but, sans jamais se plaindre, sans compter ses heures. Jamais je n'ai entendu le mot impossible. Nous avons prouvé que nous, médecins, paramédicaux, étions capables de réorganiser l'hôpital en un temps record". Le Dr Gros poursuit : "Jamais nous n'entendions parler de finances, d'activité, de codage. Le seul objectif était : prendre soin des malades".

 Aujourd'hui, la praticienne s'interroge : "était-ce un miracle ou un mirage ?" Déçue, elle voit ressurgir les vieilles habitudes : "Une psychiatre qui pendant toute la crise a soutenu les familles auprès des mourants, sans demander d'heures supplémentaires n'a obtenu pour toute récompense qu'un renouvellement de son CDD pour un mois". Alors, poursuit-elle, "n'aurons-nous rien appris de cette crise ou serons-nous capables de nous recentrer sur le juste soin pour tous ?". Et d'alerter sur "le risque d'un énorme gâchis humain pour des gens qui se sont impliqués de façon incroyable".

Article complet de https://www.laprovence.com  à lire en cliquant : ici

Source information : https://www.laprovence.com

Robert Ferrand

Voir les commentaires

Rédigé par Robert Ferrand

Publié dans #Santé

Publié le 5 Mai 2020

 La déchetterie d'Aulnay-sous-Bois rouvrira ses portes aux particuliers dès le 11 mai.

 Attention : en raison de la forte affluence attendue, l'accès à la déchetterie se fera exclusivement sur rendez-vous pour les particuliers via le site internet de Paris Terres d'Envol. Pour les professionnels, l'accès se fera en libre service.

 Plus d'informations sur www.paristerresdenvol.fr ou par téléphone au numéro vert 0800 10 23 13.

Réouverture de la déchetterie à Aulnay-sous-Bois le 11 mai 2020

Source information et image : compte Facebook de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Environnement

Publié le 5 Mai 2020

A l’heure où le déconfinement s’approche à grands pas, on assiste presque médusé au réveil tardif et poussif de l’opposition à Aulnay-sous-Bois !

Jusque-là silencieuses derrière leur mutisme, voilà en effet qu’ « Aulnay En Commun » et « Aulnay plus fière plus forte » semblent sortir d’un long sommeil léthargique post-électoral.

Vu le résultat des dernières élections municipales nous ne tirerons évidemment pas sur cette opposition, qui a des allures d’ambulance aux quatre pneus crevés, mais on s’étonnera de ce zèle soudain à revenir sur le devant de la scène alors que les agents municipaux, le maire Bruno Beschizza et sa première adjointe Séverine Maroun sont sur le front 24 heures sur 24 depuis que les mesures de confinement ont été décrétées le 17 mars dernier.

Nous ne nous attarderons pas sur les propos des représentants d’ « Aulnay En Commun ». Ils sont abondamment relayés par les deux blogueurs, confortablement planqués derrière leur ordinateur mais jamais avares en matière de critiques envers la majorité municipale, qui figuraient sur cette liste lors du scrutin de mars 2020.

En revanche, on est très gêné pour « Aulnay plus fière plus forte ». Comment en effet expliquer la passivité des représentants locaux de La République En Marche dans cette crise sanitaire ? Ils devraient être les relais de la parole du président Emmanuel Macron et de son Premier ministre Edouard Philippe. C’est à eux d’expliquer aux Aulnaysiennes et aux Aulnaysiens pourquoi l’Etat a eu les pires difficultés à gérer la pandémie. C’est à eux de dire pourquoi le ministre de la santé, Olivier Veran, affirmait au début que les masques n’étaient pas nécessaires, voire inappropriés, alors qu’ils sont désormais obligatoires, cette cacophonie engendrant en ce moment des ruptures d’approvisionnement. C’est aussi à eux de porter la décision politique de LREM de rouvrir les écoles début mai alors que le conseil scientifique préconisait d’attendre le mois de septembre !

Au lieu de cela, « Aulnay plus fière plus forte » pose des questions ! C’est pourtant à eux qu’il faudra demander des comptes une fois le virus mis hors d’état de nuire !

Ainsi, ne nous trompons pas. Certes, en faisant des propositions l’opposition est dans son rôle, mais personne n’est dupe de sa passivité et de son incapacité à gérer efficacement et concrètement la crise sanitaire sur le terrain. Pendant que le maire Bruno Beschizza est en première ligne, d’autres profitent peut-être du confinement pour écrive un livre en vue des prochaines élections municipales de 2026 qui pourrait s’intituler « journal d’un confiné à Paris découvrant la crise sanitaire à Aulnay-sous-Bois » !

Dès lors, nul doute que, comme en 2020, lors du scrutin municipal de 2026, les Aulnaysiennes et les Aulnaysiens sauront trier le bon grain de l’ivraie !

Source : contribution externe d’un électeur Aulnaysien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Humeur

Publié le 5 Mai 2020

Devant le succès de notre opération « Drive » de samedi dernier, nous vous proposons une nouvelle session sur ce mode ce samedi 9 mai entre 16h et 18h.

Nouvelle opération drive le samedi 9 mai 2020 à la librairie Folies d’encre à Aulnay-sous-Bois

Vous pouvez donc nous envoyer vos commandes dès aujourd’hui via le site www.placedeslibraires.fr ou www.librairies93.fr

Je vous rappelle que nous pouvons vendre uniquement les livres en stock dans la librairie de Folies d’encre d’Aulnay/Bois et Gagny.

Notre service de commandes n’étant pas encore opérationnel chez nos fournisseurs.

Merci pour votre soutien.

Jacques-Etienne Ully

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 5 Mai 2020

Quand on dit que notre bonne ville d’Aulnay-sous-Bois regorge de talents, ce n’est pas un vain mot. Ainsi, Hamidou Sène qui vient de la cité des 3000 à Aulnay-sous-Bois réalise une magnifique double carrière : rappeur et footballeur !

Il rencontre d’ailleurs du succès dans les deux domaines. Sa vidéo La 6T tournée dans le quartier de la Rose des Vents, avec son nom de rappeur Topas, a été vue plus d’un million de fois. En tant que footballeur il envisage de devenir pro. Après un passage remarqué au Red Star il évolue désormais en ligue 2 à Valenciennes.

On ne peut évidemment que lui souhaiter une pleine réussite dans tous ses projets.

Robert Ferrand

Voir les commentaires

Rédigé par Robert Ferrand

Publié dans #Soyons sport.

Publié le 5 Mai 2020

En Ile-de-France, 43 établissements voient leur réouverture soumise à l’appréciation du préfet. Alors les gestionnaires redoublent d’efforts pour préparer une potentielle réouverture. C’est le cas du groupe Hammerson qui possède quatre centres commerciaux en Ile de France : O’Parinor à Aulnay-sous-Bois, les 3 Fontaines à Cergy, l’Espace Saint-Quentin à Saint-Quentin en Yvelines et Italie Deux à Paris.

La réouverture du centre commercial O’Parinor à Aulnay-sous-Bois suspendue à la décision du préfet

Dans ses établissements dont la surface se situe entre 56 000 et 97 000 mètres carrés, le groupe a établi tout un protocole de gestes barrière et de la distanciation sociale, se dotant même d’un organisme de contrôle indépendant pour vérifier l’application de ces mesures. Ainsi, l’importance sera donnée à la gestion des flux avec une limitation du nombre de visiteurs présents au même moment dans l’enceinte de l’établissement, de façon à respecter le ratio une personne pour dix mètres carrés (les normes incendies imposent un client pour trois mètres carrés).

Tous les espaces communs seront fermés, le port du masque obligatoire, les points contacts désinfectés toutes les deux heures et les horaires d’ouverture amplifiées. Malgré tous ces efforts, le groupe reste suspendu à la décision du préfet de chaque département francilien et aux précisions apportées par la publication d’un décret dans les prochains jours.

Article complet de https://www.francebleu.fr/ à lire en cliquant : ici

Source article : https://www.francebleu.fr/ / Source photo : Aulnaylibre.com

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce