Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 novembre 2014 6 29 /11 /novembre /2014 08:55

Précision de Sébastien Ville suite à notre article : " Le titre d'Aulnay Libre qui accompagne notre communiqué, ainsi que les logos ajoutés par la rédaction, tout semble indiquer qu'un accord est signé entre le Front de Gauche et les Verts. Ce serait fantastique mais ce n'est pas (encore ?) le cas. Par contre, c'est l'aspiration du mouvement Ensemble !, membre du Front de Gauche, auteur du communiqué. L'intégralité du communiqué est à lire en cliquant ici "

Aulnay-sous-Bois : une candidature de l'autre gauche est nécessaire, elle est possible !

Ensemble ! Mouvement pour une Alternative de Gauche et Solidaire, membre du Front de Gauche, prend position sur les élections départementales de mars 2015.

 Front-de-gauche-EELV-Logo.jpgEnsemble ! a fait campagne aux élections municipales avec la liste Vivre Mieux Ensemble à Aulnay, menée par Alain Amédro, membre d'Europe Ecologie – Les Verts (EELV). Nous avons recueilli à cette occasion plus de 2000 voix et un peu moins de 10 %.

A l'occasion des élections départementales, nous proposons d'amplifier le rassemblement de l'autre gauche avec une candidature de tout le Front de Gauche et d'EELV.

Le socle commun entre nos organisations est suffisant aujourd'hui pour se lancer ensemble dans une campagne contre l'austérité, non seulement du gouvernement, mais aussi de la majorité sortante socialiste du Conseil Général.

Renouveler la gauche dans notre ville, redonner l'envie de participation politique et citoyenne, donner corps à la transition écologique, tout cela est nécessaire si nous ne voulons pas voir une droite réactionnaire s'installer aux commandes de notre ville pendant plusieurs mandats.

Une alliance entre EELV et le Front de Gauche nous permettrait d'envisager d'être en tête de la gauche, et de représenter l'alternative à la droite à Aulnay.

Une alliance avec le PS est inenvisageable. L'austérité incarnée et défendue par le PS départemental, la baisse des dotations publiques de 50 milliards dont 11 pour les collectivités, la multiplication des investissements dans des partenariats public privé, le pilotage chaotique du dossier Grand Paris, la défense du commerce de grande surface au détriment du tissu commercial de proximité -dont l'emblématique projet Europa City- sont quelques-uns des désaccords qui nous obligent à prendre nos responsabilités.

Malgré nos désaccords antérieurs, nous devons nous rassembler, incarner l'alternative au PS et affirmer la supériorité des intérêts des classes populaires et de l'écologie politique face au cynisme de la politique d’austérité qu'incarne le PS.

Un accord EELV-Front de Gauche est nécessaire, il est possible, construisons-le !

Comité Ensemble, Aulnay sous Bois, le 27/11/2014

Contact : Sébastien Ville au 06 84 29 03 34

http://ensemble-fdg.org/

 

 

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans En route vers 2015 !
commenter cet article
29 novembre 2014 6 29 /11 /novembre /2014 07:29

ump.jpgLe premier tour de l'élection à la présidence de l'UMP se déroule aujourd’hui. 4 500 militants du 93 sont invités à se prononcer par vote électronique parmi les trois candidats : Nicolas Sarkozy, Bruno Le Maire et Hervé Mariton.

En Seine-Saint-Denis, la plupart des maires UMP ont préféré taire leur préférence. Philippe Dallier, sénateur-maire des Pavillons-sous-Bois évoque un « droit de réserve » en tant que 
président intérimaire de l'UMP 93 (il a remplacé Eric Raoult). Pierre-Yves Martin, maire de Livry-Gargan, comme Thierry Meignen, son collègue du Blanc-Mesnil, souhaitent eux aussi garder leurs choix pour eux.

Seuls quatre maires ont affiché leur soutien

De fait, seuls quatre maires, sur onze, ont rendu public leur soutien. Xavier Lemoine, maire de Montfermeil, soutient Hervé Mariton. Bruno Beschizza, maire d'Aulnay, Claude Capillon, de Rosny, et Christian Demuynck, de Neuilly-Plaisance, font eux campagne pour l'ancien président de la République. C'est à Aulnay que Nicolas Sarkozy est venu rencontrer, il y a quinze jours, les militants du 93. Le maire de Neuilly-Plaisance a, quant à lui, lancé les apéros Sarko fin septembre, à peine son champion avait-il annoncé son retour en politique. Nicolas Sarkozy compte aussi parmi ses supporters le président du groupe UMP au conseil général, Jean-Michel Bluteau.

Pour trouver un élu soutien de Bruno Le Maire en Seine-Saint-Denis, il faut aller à Neuilly-sur-Marne. Zartoshte Bakhtiari, jeune chef de file de l'opposition municipale, mène campagne pour l'ancien ministre au sein de l'UMP au nom du « renouveau tant attendu par les militants ».

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans C'est dans le Journal
commenter cet article
28 novembre 2014 5 28 /11 /novembre /2014 14:20

Sebastien-Zavatta-Aulnay-sous-Bois.jpgLe cirque Sébastien Zavatta, petit-fils du célèbre clown, sera présent à Aulnay-sous-Bois du 3 au 7 décembre 2014 au niveau du stade Vélodrome face au magasin de bricolage Bricoman.

Quatre représentations sont au programme : le mercredi 3 à 16h, le samedi 6 à 15h et 17h et enfin le dimanche 7 à 15h.

Le tarif unique est fixé à 10 euros.

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Fêtes et Cérémonies
commenter cet article
28 novembre 2014 5 28 /11 /novembre /2014 10:25

college-victor-hugo-aulnay-sous-bois.jpgA l’instar de Gérard Philipe et Christine de Pisan, le collège Victor Hugo à Aulnay-sous-Bois était en grève hier pour protester contre la nouvelle carte de l’éducation prioritaire dont la mise en place est prévue à la rentrée 2015. Vous trouverez ci-dessous un communiqué exposant les raisons de cette action.

Le collège Victor Hugo à Aulnay-sous-Bois est en grève ce jeudi 27 novembre 2014. 75% des enseignants et 100% du personnel de la Vie Scolaire ont décidé de cesser le travail pour s’opposer à l’exclusion de notre établissement du réseau REP+, décision prise cette semaine par le Rectorat de Créteil. Avec le soutien des représentants des parents d’élèves, nous avons entamé aujourd’hui une série d’actions visant à bloquer le fonctionnement du collège jusqu’à l’obtention du statut REP+.

La mise en place de la nouvelle carte du Réseau d’Education Prioritaire (REP) s’est faite dans un manque absolu de cohérence et de transparence. Précédemment classé PEP4, et actuellement « sensible », « APV » et politique de la Ville, le collège Victor Hugo n’obtient que le classement REP. Or les grandes difficultés sociales que rencontre notre établissement n’ont pas changé : 94.9% de nos élèves résident en ZUS, 65.9% viennent de PCS défavorisées et 58.8% sont boursiers. Ce nouveau classement REP risque de faire perdre à notre établissement les statuts « sensible » et « prévention violence ».

La majorité de l’équipe enseignante a voté la poursuite de la grève demain, les parents s’associent activement à notre mouvement et nous avons pris contact avec les autres collèges de la ville. Nous n’excluons aucun moyen d’action, comme le blocage ou l’occupation du collège si le Rectorat ne revient pas sur sa décision et ne nous accorde pas le statut REP+.

Source communiqué : http://www.creteil.snes.edu/

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Education
commenter cet article
28 novembre 2014 5 28 /11 /novembre /2014 09:28

Immobilier-93.pngLes prix de l'immobilier baissent lentement mais de façon continue. En Ile-de-France, ils continuent à s'éroder dans un marché jugé « atone ». Selon les chiffres publiés hier par les notaires d'Ile-de-France, la baisse est de 1,6 % en un an.

Les taux d'emprunt historiquement bas et l'inflation ne parviennent pas à inverser la tendance. « Sans la baisse des taux, les volumes de vente seraient encore plus faibles, analyse Thierry Delesalle, notaire à Paris. Elle limite la casse en décidant quelques primo accédants à franchir le pas. » Peu de transactions, ça veut dire moins de marge de manœuvre et des vendeurs qui finissent par baisser leur prix pour convaincre les acheteurs frileux. « Les taux d'emprunt sont là, le besoin en logement est toujours aussi grand, c'est la confiance qui manque », résume Thierry Delesalle.

Est-ce le moment d'acheter ? « Dans les prochains mois, la tendance baissière est appelée à se poursuivre de manière accentuée, sans que l'on puisse savoir si le mouvement durera », estiment les notaires.

Le prix des petites surfaces stable à Paris. 8 110 € le m2, c'est le prix médian à Paris. Sur un an, tous les quartiers baissent (-1,9 % de moyenne). Seules exceptions : le IVe arrondissement (+3,60 €, 11 220 € le m2) et le XIVe arrondissement (+2 %, 8 760 € le m2). « Les acheteurs étrangers apprécient beaucoup le Marais », explique Thierry Delesalle. Si les prix se tassent, surtout dans les arrondissements du centre de la capitale, ils doivent être relativisés en fonction de la surface de l'appartement. « Les appartements au prix élevé ne se vendent pas bien. Mais les studios, une pièce, deux-pièces continuent à se vendre vite. Ils ne baissent pas », note le spécialiste. Les arrondissements « périphériques » sont stables.

La petite couronne résiste mieux. Dans les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne, la baisse des prix est à peine perceptible. Le mètre carré médian se fixe à 4 380 € pour un appartement ancien. Les Hauts-de-Seine sont toujours les plus cher (5 320 €) et la Seine-Saint-Denis la plus accessible (3 260 €), même si elle grimpe de 2,1 % sur un an.

Encore - 2,5 % en grande couronne. La pression immobilière y étant moins forte qu'en proche banlieue, les prix chutent beaucoup plus en grande couronne qu'ailleurs : - 2,5 % en un an. Là encore, il existe des disparités selon les départements. L'Essonne et la Seine-et-Marne affichent un mètre carré moyen à 2 680 €, tandis que les Yvelines sont largement en tête avec 3 770 € le m2, loin devant le Val-d'Oise à 2 750 € le m2. avec un record de - 2,9 % en un an dans l'Essonne.

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Logement
commenter cet article
28 novembre 2014 5 28 /11 /novembre /2014 07:48

cour collegeVous trouverez ci-dessous le lien vers une pétition en ligne lancée par le collège Gérard Philipe d’Aulnay-sous-Bois pour rester dans le réseau d’éducation prioritaire (REP). Voici le message qui l’accompagne :

 

Collège Gérard Philipe d'Aulnay-sous-Bois en GREVE:

 Pour que les effectifs de nos classes restent inférieurs à 25 élèves et donc aucune fermeture de classe.

Pour que nos projets de classe et l'aide aux devoirs soient maintenus.

Pour conserver tous les postes (assistants d'éducations, secrétaires, intendantes, conseillers principaux d'éducation, cop-psy, assistantes sociales, infirmières, enseignants).

Pour maintenir des équipes stables.

Pour la réussite de TOUS NOS ÉLÈVES !

Pour signer la pétition : cliquez ici

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Education
commenter cet article
28 novembre 2014 5 28 /11 /novembre /2014 06:41

Pole_Emploi.png450  chômeurs de moins en un mois. Après la hausse du mois dernier, le chômage amorce une légère baisse en Seine-Saint-Denis, avec 116 650 demandeurs d'emploi de catégorie A (n'ayant pas du tout travaillé) fin octobre, soit 0,4 % de moins que fin septembre. C'est surtout chez les jeunes que la situation s'améliore : - 1,4 % en un mois chez les moins de 25 ans (- 1 % sur un an). 

En un an, le chômage global a tout de même progressé de 6,1 % dans le 93, qui reste le département le plus touché en Ile-de-France. Si l'on prend en compte les catégories A, B et C (y compris ceux ayant travaillé quelques heures dans le mois), on enregistre une hausse de 0,4 % en un mois et on atteint 156 710 personnes inscrites à Pôle emploi. En Ile-de-France, le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A baisse aussi de 0,4 % en un mois, avec une diminution plus importante à Paris (-0,8 %), mais il augmente de 0,6 % pour les catégories A, B et C.

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Emploi
commenter cet article
27 novembre 2014 4 27 /11 /novembre /2014 22:13

Vous pouvez prendre connaissance ci-dessous d’une lettre expliquant comment, suite à l’annonce par le gouvernement de la nouvelle carte de l’éducation prioritaire qui sera mise en place à la rentrée de 2015, le collège Christine de Pisan à Aulnay-sous-Bois sera classé dans la catégorie REP et non REP+. Concrètement, cela signifie moins de moyens à disposition de l’établissement pour remplir ses missions. Une mobilisation est demandée afin de faire changer cette situation pour le bien des enfants. Rappelons que le collège Gérard Philipe est quant à lui sorti du Réseau d’Education Prioritaire (REP).

De-Pisan-Aulnay-sous-Bois.jpg

 

 

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Education
commenter cet article
27 novembre 2014 4 27 /11 /novembre /2014 20:45

La rédaction d’Aulnaylibre ! ne résiste pas à la tentation de vous proposer deux nouvelles vidéos postées par le collectif « Seuls les Aulnaysiens peuvent comprendre ». Ce soir nous croiserons d’abord Robert Ballanger, Jean-Claude Abrioux et Gérard Ségura au cours d’une discussion politique débridée dans un salon de coiffure, plus vraie que nature, tirée du film un prince à New-York.


Puis nous enchaînerons avec un extrait du classique de Quentin Tarantino Pulp Fiction ou quand la barre du Galion à Aulnay-sous-Bois adoptera les mœurs plutôt libertaires de la charmante ville d’Amsterdam…

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Humour
commenter cet article
27 novembre 2014 4 27 /11 /novembre /2014 18:13

DrogueSaisie-L.jpgPlus de seize kilos de drogue ont été saisis à Villemomble (Seine-Saint-Denis) mercredi soir lors de perquisitions dans le quartier des Marnaudes. Cette découverte intervient après un mois et demi d’enquête menée par les policiers du Raincy. Ceux-ci ont mis la main sur seize kilos de résine, un peu d’herbe et cannabis et un demi-kilo de cocaïne. Huit personnes ont été interpellées, six étaient toujours en garde à vue ce jeudi.

Source : Le Parisien

 

 

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans 93 Infos
commenter cet article
27 novembre 2014 4 27 /11 /novembre /2014 13:39

Dès septembre ou octobre 2015, les Franciliens pourront circuler partout en Ile-de-France et de façon illimitée moyennant le paiement d'un passe Navigo à tarif unique, 70 € pour l'abonnement mensuel, quel que soit votre lieu de résidence. C'est en tous les cas la promesse qui se dessine de plus en plus précisément depuis hier. La réalisation de ce projet porté par la majorité PS-EELV du conseil régional vient en effet de recevoir un soutien déterminant : celui de Manuel Valls.Dans un communiqué publié hier, le Premier ministre salue « le pacte historique pour le développement économique de l'Ile-de-France conclu entre Jean-Paul Huchon, président du conseil régional, et la chambre de commerce et d'industrie Paris-Ile-de-France, présidée par Pierre-Antoine Gailly ».

passenavigo.jpg.png 
Jusqu'à 43,20 € d'économie mensuelle


Un accord rendu public mardi qui prévoit la participation des entreprises au financement du passe unique à travers le relèvement de 0,13 point de pourcentage du versement transports acquitté par les entreprises de 10 salariés et plus. Ce relèvement du taux ne concerne que les entreprises de Paris et de la petite couronne, les mieux desservies par les transports. Soit 8 % des entreprises franciliennes. Il permettrait de dégager 220 M€ supplémentaires sur l'année. En échange, la CCI demande le rétablissement de l'exonération de la redevance sur les mètres carrés de bureaux dans le cadre de démolitions-reconstructions. Du « gagnant-gagnant », comme le souligne Jean-Paul Huchon.

Pour se concrétiser, cet accord doit passer devant l'Assemblée nationale dans le cadre du projet de loi de finances rectificative pour l'année 2014, examiné le 14 décembre. Et le soutien du gouvernement est ici décisif. Un amendement en ce sens a d'ailleurs été voté hier peu avant 20 heures en commission des Finances. Si comme cela semble désormais acquis, le passe unique à 70 € se traduit dans les faits, il permettra à 1,2 million d'usagers de faire des économies substantielles sur leur titre de transport mensuel. Jusqu'à 43,20 € pour les plus éloignés de la capitale. Par contre, 960 000 usagers verraient leur facture de transport augmenter.


Une hausse à relativiser : la grande majorité d'entre eux, 750 000, les Parisiens des zones 1 et 2 ne devraient payer que 2,90 € de plus (1,45 € pour les salariés après remboursement de 50 % du passe par l'entreprise), le coût d'un café, avec, en échange, la possibilité de se déplacer à tout moment jusqu'aux limites de la région parisienne sans aucun supplément.

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Transports
commenter cet article
27 novembre 2014 4 27 /11 /novembre /2014 09:05

cannabisHier, à 16 heures, la police a découvert 1,6 kg de cannabis dissimulé dans un logement de la cité de la Rose des Vents (ex 3 000), à Aulnay-sous-Bois. Le groupe régional d'intervention (GRI) surveillait étroitement le secteur quand ils ont surpris, rue Edgar-Degas, deux hommes en pleine transaction. Les deux suspects étaient déjà dans le collimateur des services de police. Défavorablement connus pour des affaires de stupéfiants, ils faisaient l'objet d'une attention particulière. Le GRI a retrouvé sur eux une centaine de grammes de cannabis et 200 EUR en liquide. Poursuivant leurs investigations au domicile des revendeurs, les forces de l'ordre ont découvert un kilo et demi de cannabis. Les deux hommes ont été placés en garde à vue.

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans C'est dans le Journal
commenter cet article
27 novembre 2014 4 27 /11 /novembre /2014 06:49

cynthia-saddaka-aulnay.jpgC’est devenu un rituel. Chaque vendredi matin, à 8h30, Cynthia Roulin, éco-animatrice au sein de la régie de quartier Saddaka, à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), prend un fourgon, enfile ses gants et plonge son nez dans les poubelles. Sa tournée comprend neuf points de collecte dans les quartiers nord de la ville et ne s’intéresse qu’à un seul et unique déchet: le pain. Ce Grand détournement du pain fait le bonheur des chevaux d'un centre équestre non loin de là. C’est là que Cynthia Roulin amène le pain collecté qui sera dévoré comme des friandises.

En finale du concours «S’engager pour les quartiers»

En pleine semaine européenne de réduction des déchets, l’opération, lancée en septembre 2013, pourrait très bien être primée ce jeudi dans le cadre de «S’engager pour les quartiers». Un concours national qui récompense des projets innovants menés dans les quartiers en rénovation urbaine. Sur les 116 dossiers présentés, le Grand détournement du pain est en tout cas dans les trois finalistes dans la catégorie «Innovation sociale et sociétale». «C’est peut-être la capacité du projet à avoir mis autour d’une même table de nombreux acteurs d’Aulnay-sous-Bois, avance Cynthia Roulin. Le Grand détournement du pain fédère les trois bailleurs sociaux de la ville, des associations locales, plusieurs services municipaux de la ville et reçoit des aides de la région, de la ville, des syndicats de traitement de déchets…»

«L’habitude ici est de le jeter par la fenêtre»

L’action, aussi, sort de la norme. Habituellement, le pain n’est guère ciblé dans les campagnes de prévention des déchets. Mais à Aulnay-sous-Bois, il était devenu un vrai problème une fois devenu rassis ou trop mou pour être mangé. «Trop souvent, ici, il est jeté par la fenêtre, raconte Cynthia Roulin. Culturellement, il y a une gêne à mettre du pain à la poubelle. Les habitants préfèrent encore qu’ils nourrissent les pigeons.»Mais l’oiseau peut rapidement devenir un nuisible, surtout lorsqu’il arrive en masse. «Et ce pain laissé au pied des immeubles attire aussi les rats, un autre problème dans ces quartiers d’Aulnay-sous-Bois, raconte Jonathan Baudry, lui aussi employé à la régie Saddaka et venu prêter main-forte ce vendredi.

Pas les pains tartinés, pas les croûtes de pizza, les sacs de semoule…

Le Grand détournement du pain se veut donc une alternative à la fenêtre. Les Aulnaysiens des quartiers nord sont invités à déposer leur surplus de pain avant le vendredi matin dans des poubelles spécialement dédiées au pied des immeubles. Cynthia Roulin en ramasse en moyenne 500 kg par tournée, qu’elle trie sur place. «Je ne prends que les pains secs, les seuls que les chevaux peuvent manger sans risque.» Et non pas les pains tartinés, les croûtes de pizza ou ce sac de semoule de couscous trouvés dans les poubelles vendredi dernier. «Malgré les campagnes de sensibilisation, il y a toujours des erreurs commises, poursuit Cynthia Roulin qui garde en moyenne 300 kg de pain à la fin de sa collecte. Le Grand détournement du pain porte toutefois déjà ses fruits à Aulnay-sous-Bois. Sur la propreté déjà. Dans le quartier de la Brise par exemple, le ramassage des déchets n’a plus besoin d’être fait une fois par jours, mais trois fois par semaine, glisse Cynthia Roulin. C’est déjà ça.»

Source : 20minutes.fr

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Environnement
commenter cet article
26 novembre 2014 3 26 /11 /novembre /2014 21:43

Depuis quelques jours un groupe Facebook appelé « Seuls les Aulnaysiens peuvent comprendre » poste des vidéos d’un humour délicieusement irrévérencieux.


Le principe est simple mais d’une efficacité redoutable tant cette fine équipe a du talent : partir d’une scène de film connu et réinventer les dialogues à la sauce locale. Nous avons sélectionné deux exemples tirés d’un Prince à New-York et des Goonies. Fous rires garantis ! On en redemande !

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Humour
commenter cet article
26 novembre 2014 3 26 /11 /novembre /2014 17:00

Comme vous le savez certainement, la décision de démolir le château d’eau du quartier Chanteloup à Aulnay-sous-Bois a été entérinée en conseil municipal. Certains se réjouiront peut-être de cette annonce tant l’entrée de ville par l’avenue de Nonneville est particulièrement sinistre. Du reste, l’endroit fait assez souvent l’objet de dépôts sauvages plutôt nocifs pour l’image de la commune.


D’autres, plus nostalgiques, regretteront peut-être qu’un tel vestige, si atypique, ne puisse être mis en valeur et entretenir le souvenir d’un passé révolu. Alors, faut-il détruire pour repenser l’aménagement urbain complet de cette partie de la ville ou bien faut-il conserver et rénover le château d’eau pour l’intégrer dans un projet architectural  d’avant-garde digne des dessins démesurés de François Schuiten ? A chacun sa vision des choses !

En attendant, si vous souhaitez conserver des films et photos du château d’eau dans sa configuration actuelle, il est encore temps…

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans A vos quartiers !
commenter cet article
26 novembre 2014 3 26 /11 /novembre /2014 15:09

En attendant le retour du soleil à Aulnay-sous-Bois, la rédaction d’Aulnaylibre ! vous propose un petit rayon lumineux musical à travers un nouvel extrait du concert de Che Sudaka donné lors de la soirée El Sabor Latino. Le groupe catalan à l’énergie communicative a littéralement enthousiasmé la foule. Bonne écoute !

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Fêtes et Cérémonies
commenter cet article
26 novembre 2014 3 26 /11 /novembre /2014 11:48

Les 5, 6 et 7 décembre prochains la ville d’Aulnay-sous-Bois organise son 1er marché de Noël au parc Dumont de 10h à 19h. Au programme : chorales, ateliers, ferme de Noël, Père Noël et fanfare. En attendant ce moment, nous vous proposons ci-dessous la belle affiche annonçant cet événement qui devrait enchanter petits et grands.

marche-noel-aulnay-sous-bois.png 

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Fêtes et Cérémonies
commenter cet article
26 novembre 2014 3 26 /11 /novembre /2014 07:24

busCIFUn adolescent grièvement blessé à la tête, un conducteur de bus frappé et en garde à vue, cinq lignes de bus à l'arrêt... A l'émotion suscitée par un grave accident de la route, s'est ajouté un climat de tension encore vif hier soir à Villepinte. L'accident s'est produit vers 13 h 30, boulevard Ballanger, près du parc de la Noue à Villepinte. Le garçon de 13 ans a été fauché alors qu'il se trouvait sur la chaussée. Il était vraisemblablement en train de traverser la route, lorsque le bus de la ligne 15 l'a heurté. Plusieurs sources rapportent qu'il avait un casque sur les oreilles. Le choc a été violent. Le jeune homme, touché à la tête, s'est effondré.

L'accident a dégénéré, le chauffeur étant pris pour cible, dans le bus, par plusieurs personnes. Ce ne seraient pas des passagers qui se trouvaient déjà dans ce bus de la ligne 15, mais d'autres, qui sont montés pour en découdre. « Il aurait envoyé balader des jeunes qui l'accusaient de rouler trop vite », relate une mère de famille du quartier qui n'a pas assisté à la scène mais en a entendu parler rapidement. « Le machiniste a été frappé dans le bus et il s'est exfiltré par la fenêtre de sa cabine, ce sont des collègues qui l'ont embarqué dans leur voiture ! » relate Djamal Benkissaou, secrétaire du CHSCT (comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail) des Courriers d'Ile-de-France (CIF), représentant de la CGT.

Les policiers sont arrivés nombreux sur les lieux, tandis que le Samu prenait en charge le jeune blessé jusqu'à l'hôpital Necker à Paris où il devait être opéré, tandis que la tension restait vive sur les lieux. Le conducteur de bus a été pris en charge à l'hôpital Ballanger à Aulnay pour y subir des soins, avant d'être placé en garde à vue au commissariat de Villepinte, « pour les nécessités de l'enquête », précise une source policière, ajoutant que la police cherche aussi « ceux qui ont frappé le machiniste ».


Ce dernier devra notamment subir les dépistages de rigueur après un accident de la route, concernant l'alcool et la drogue. Où se trouvait le jeune homme au moment de l'accident ? A quelle vitesse roulait le bus ? Les vidéos du bus et d'un garage voisin des lieux de l'accident ont été saisies par les enquêteurs de Villepinte. Dans le bus, nombre de témoins pourront aussi expliquer ce qu'ils ont vu s'ils acceptent d'être entendus.

Après l'accident, les bus des Courriers d'Ile-de-France ont peu à peu rejoint leur dépôt de Tremblay, les machinistes faisant valoir leur droit de retrait, craignant pour leur sécurité. Cinq lignes étaient hier soir à l'arrêt : 15, 1, 39, 45 et 100. « Parce que dès qu'il y a un accident corporel, ça peut dégénérer en lynchage contre le chauffeur », déplore Jamal Benkissaou citant deux précédents à Goussainville et Sevran. Malgré plusieurs sollicitations, la direction des CIF n'a pu être jointe.

Hier soir, à Villepinte, la plus grande inquiétude régnait sur l'état de santé du jeune blessé.

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Transports
commenter cet article
26 novembre 2014 3 26 /11 /novembre /2014 06:42

passenavigo.jpgUn passe navigo au tarif unique de 70 € par mois qui permettrait de circuler partout en Ile-de-France, dès la rentrée 2015 ? Un pas décisif pour la réalisation de cette promesse phare de la majorité PS-EELV au conseil régional d'Ile-de-France a été franchi hier. Jean-Paul Huchon, le président de la région, et la Chambre de commerce et d'industrie d'Ile-de-France (CCI) ont annoncé être parvenus à un accord qui permettrait de financer ce tarif unique. Les entreprises, qui par le biais du versement transports (VT), sont déjà le principal contributeur au financement des transports franciliens (38 % du total) ont accepté un relèvement du taux de 0,13 %, qui permettrait de dégager 220 M€ supplémentaires. Il restera 180 M€ à la charge de la région pour trouver les 400 M€ en année pleine, nécessaires au financement de ce titre de transport unique.

Une mesure réclamée par les entreprises

Le VT est acquitté par les entreprises de dix salariés et plus. Par ailleurs, la hausse annoncée ne concerne que les entreprises situées dans les zones 1 et 2, les plus urbaines et les mieux desservies. C'est pourquoi, malgré une hausse de cette taxe, Jean-Paul Huchon peut soutenir qu'un « Passe unique à 70 € par mois conduira à une baisse de charges pour les entreprises franciliennes comprise entre 70 et 80 M€ du fait de la diminution des frais de transport pris en charge à 50 % par l'employeur ». Un tel engagement des entreprises ne vient évidemment pas sans contrepartie. En échange, l'exonération de la redevance pour création de bureaux, supprimée le 1er janvier dernier par la région, devrait être remise en place.


Dernière étape à franchir, obtenir l'accord du gouvernement. La question sera évoquée dès aujourd'hui par le député seine-et-marnais Olivier Faure (PS), qui défendra en commission des finances un amendement traduisant dans la loi de finances le « deal » passé entre la région et la CCI. Pour convaincre le Premier ministre Manuel Valls, une trentaine d'élus franciliens de gauche, parmi lesquels Claude Bartolone, Anne Hidalgo ou Jean-Paul Huchon, ont signé hier une tribune dans la presse pour le passe Navigo à tarif unique. Mounir Satouri, chef de file des élus EELV au conseil régional, se demande comment « Manuel Valls pourrait s'opposer à une mesure qui est réclamée par les entreprises elles-mêmes ».

Pour l'opposition régionale, Valérie Pécresse (UMP) a dès hier dénoncé « une fausse bonne nouvelle qui va constituer un impôt supplémentaire sur le pouvoir d'achat des ménages ».

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Transports
commenter cet article
25 novembre 2014 2 25 /11 /novembre /2014 23:11

bus-ratp.jpgUn chauffeur de bus a renversé mardi un adolescent de 13 ans à Villepinte (Seine-Saint-Denis), le blessant grièvement, avant d'être pris à partie par des membres de la famille et molesté, a-t-on appris de sources concordantes. L'accident s'est produit à Villepinte peu avant 14 heures, a précisé une source policière. Selon les premiers éléments de l'enquête, l'adolescent «traversait la chaussée en dehors des passages protégés» lorsqu'il a été percuté par le bus.

«Le chauffeur a alors été pris à partie par la famille de la victime et plusieurs jeunes du secteur», a-t-elle poursuivi. Le syndicaliste a affirmé que le machiniste avait reçu de nombreux coups, ce qu'une source proche de l'enquête ne pouvait confirmer, et avait dû s'échapper par la fenêtre du bus.

De nombreux chauffeurs ont exercé leur droit de retrait

L'adolescent a été hospitalisé «dans un état grave» à l'hôpital Necker, où il a été conduit en urgence, escorté par des motos de police. Il souffre d'une hémorragie cérébrale et d'un pneumothorax, a indiqué une source à la compagnie de bus. Souffrant de contusions, le chauffeur a quant à lui été pris en charge à l'hôpital Robert Ballanger d'Aulnay-sous-Bois.

Après ces faits, de nombreux chauffeurs ont exercé leur droit de retrait, craignant «des représailles sur d'autres bus», a déclaré Jamal Benkissaou, le secrétaire du CHSCT des Courriers d'Île-de-France, la compagnie qui exploite cette ligne dans la banlieue nord de Paris. En conséquence, le trafic était «fortement perturbé» mardi soir sur neuf lignes de ce réseau en Seine-Saint-Denis, selon les CIF.

«Les risques de représailles sont perceptibles»

Sur place à Villepinte, «la situation est revenue au calme» dans l'après-midi, a déclaré le directeur des Courriers d'Île-de-France, Jean-Olivier Ehkirch. «Notre seule préoccupation, c'est l'état de santé de la victime, et celle du conducteur», a-t-il assuré.

Les machinistes devaient eux décider mardi soir de continuer ou non à exercer leur droit de retrait. «La situation est tendue sur le terrain et les risques de représailles sont perceptibles (...) Elle «risque de se dégrader si l'état de santé du piéton» empire, redoute Benkissaou.

Source : http://www.20minutes.fr/

 

 

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans 93 Infos
commenter cet article
25 novembre 2014 2 25 /11 /novembre /2014 16:28

Peut-être n’y avez-vous pas prêté attention mais cela fait des lustres qu’aucun article sur la blogosphère locale n’est sorti sur les trous dans la chaussée. Est-ce à dire qu’il en y en aurait de moins en moins dans la ville ?

2014-NOVEMBRE-1736.JPG

En attendant la réponse à cette question qui parfois tourne à l’obsession, à défaut d’être en capacité de refaire l’intégralité des 180 kms de routes que compte notre commune, les pastilles de goudron se multiplient notamment dans la zone pavillonnaire du quartier Vieux-Pays.

Les férus d’esthétisme pur y trouveront peut-être à redire mais au moins les automobilistes évitent-ils les nids de poule et les piétons les entorses.

Ah si seulement les trous dans les caisses d’Aulnay-sous-Bois pouvaient être rebouchés avec du goudron ! 

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Transports
commenter cet article
25 novembre 2014 2 25 /11 /novembre /2014 11:51

Suite et fin aujourd’hui de notre reportage consacré à la rénovation du gymnase Ambourget à Aulnay-sous-Bois. Après la cérémonie du ruban tricolore, la présentation de l’équipement par l’architecte de la ville et le discours de l’adjoint au maire en charge de la jeunesse, des sports et de la vie associative Mohamed Ayyadi, place aux propos du maire d’Aulnay-sous-Bois, Bruno Beschizza.

L’édile a distillé des ondes positives expliquant qu’il était important de reparler « du bien, du bon, du beau pour notre ville ». Il a expliqué ensuite, qu’au moment où l’argent public se fait rare, il sera nécessaire de réfléchir de la manière la plus précise possible au choix des futurs équipements de notre commune, à la fois avec un souci de polyvalence dans leur usage (milieu sportif et tissu associatif) mais aussi en mesurant la pertinence de leur localisation. En conclusion, Bruno Beschizza a souhaité que ces questions fassent l’objet d’un large consensus au-delà des sensibilités politiques de chacun.  

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Soyons sport.
commenter cet article
25 novembre 2014 2 25 /11 /novembre /2014 10:43

Aulnay-sous-Bois est depuis quelques jours sous les feux de l’actualité suite au lancement d’une recherche sans précédent des victimes potentielles de l’ancienne usine d’amiante. L’Agence Régionale de Santé (ARS) a ainsi envoyé un courrier pour retrouver les personnes scolarisées aux Bourg 1, Bourg 2 et à Ormeteau entre 1938 et 1975. Elles sont invitées à consulter un médecin pour établir un diagnostic et bénéficier d’un suivi adapté si nécessaire.

La rédaction d’Aulnaylibre ! vous propose de découvrir ci-dessus la vidéo d'un reportage de France 3 réalisé sur ce sujet sensible puisqu’à ce jour sur les 130 personnes recensées comme victimes de l’amiante à Aulnay-sous-Bois 80 sont déjà décédées. A noter également qu’aucune poursuite pénale ne pourra être entreprise dans la mesure où pour la justice il y a prescription.

 

 

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Amiante
commenter cet article
25 novembre 2014 2 25 /11 /novembre /2014 07:51

Le département de Seine-Saint-Denis est plus que jamais le département de l'éducation prioritaire. Alors qu'en France moins de 20 % des établissements sont classés dans des réseaux d'éducation prioritaire (REP), les anciennes ZEP, ce taux est de plus de 62 % dans le 93. Le rectorat de Créteil a confirmé hier les annonces de la ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, lors de sa visite à Bondy la semaine dernière. 

zep.png 
Au total, sur les 125 collèges publics du département, 78 sont classés REP. Ce sont 13 de plus qu'à la rentrée 2014, soit une hausse de plus de 20 %. 525 écoles du 1er degré situées autour de ces collèges sont intégrées dans ces réseaux. Dans le détail, cela représente 18 nouveaux REP, mais aussi 5 collèges qui sortent du dispositif (voir tableau). Un choix fait en fonction de quatre critères : les pourcentages d'habitants en zone urbaine sensible, de population défavorisée, d'élèves boursiers et de redoublants à l'arrivée en sixième.

Qui sont les nouveaux bénéficiaires ?

Deux des cinq nouveaux collèges inaugurés lors de cette rentrée intègrent le dispositif (Dora-Maar à Saint-Denis et Cesaria-Evora à Montreuil). Mais d'autres établissements plus anciens ont également obtenu ce classement qu'ils réclamaient depuis longtemps. A Bagnolet, les deux collèges publics rejoignent ainsi le dispositif : la ville passe de 0 % à 100 % REP. La nouvelle carte dévoilée hier permet à trois autres communes d'être à 100 % en éducation prioritaire : Saint-Denis, Sevran et Epinay-sur-Seine. Cela porte à 14 le nombre de communes du 93 où tous les établissements publics sont en REP ou REP +.

Qu'ont-ils à y gagner ?

Les établissements situés en REP disposent de moyens plus élevés, avec moins d'élèves par classe, le financement de projets, des primes pour les enseignants, un travail avec les parents... « Nous mettons beaucoup l'accent sur la formation des enseignants », insiste Alain Pothet, chargé de l'éducation prioritaire au rectorat. Les conditions sont encore meilleures en REP + (51 REP et 27 REP + dans le 93).

Quel avenir pour les sortants ?
« Les établissements qui quittent leréseau le feront progressivement, avec aucun changement la première année, rassure Béatrice Gilles, rectrice de l'académie de Créteil. Pendant trois ans, le personnel gardera son régime indemnitaire et nous accompagnerons les équipes avec le plus de moyens possibles, notamment de formation. »

Les écoles alentour seront-elles aidées ?

Rien n'est systématique. « Nous entrons dans une seconde phase de travail, avec les élus locaux, les syndicats d'enseignants et les parents, pour définir quelles écoles doivent figurer dans les REP, toujours en fonction de critères sociaux », précise Béatrice Gilles. Le rectorat ne devrait pas annoncer le détail école par école avant le début 2015.

Les syndicats restent prudents

« Globalement, c'est une bonne nouvelle car nous obtenons dans le département davantage d'établissements classés en éducation prioritaire. Normalement, cela devrait entraîner de meilleures conditions de travail pour les élèves, estime Rachel Schneider, secrétaire départementale du SNUipp. Mais nous alertons tout de suite le gouvernement car mathématiquement, la dotation octroyée par la ministre de l'Education nationale il y a quelques jours [NDLR : 500 postes supplémentaires en trois ans] ne permet pas de mettre en place les critères de l'éducation prioritaire. Les postes annoncés peuvent tout juste suffire à la hausse démographique. Mais ils ne suffiront pas pour le maître supplémentaire prévu dans les écoles prioritaires, la classe pour accueillir les moins de 3 ans, les dix-huit demi-journées de formations pour les enseignants ou bien encore les seuils prévus par classe... »

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Education
commenter cet article
25 novembre 2014 2 25 /11 /novembre /2014 06:43

femmes-battues-violences-conjugales_425778.jpgAujourd'hui, à l'occasion de la Journée internationale pour l'élimination de la violence contre les femmes, trois initiatives ont lieu en Seine-Saint- Denis.

Femmes sans voile à Aubervilliers. La première de ces manifestations est associative. Le collectif Femmes sans voile sera présent à 11 h 45 en centre-ville d'Aubervilliers. Ce collectif créé le 8 mars par des femmes d'origine maghrébine, à Aubervilliers, a décidé de se constituer pour faire entendre la voix de ces femmes de leur communauté qui estiment que le voile perpétue une discrimination sexuelle. Elles distribueront des tracts devant la brasserie Au Chien qui fume (situé 193, avenue Victor-Hugo) et échangeront avec les habitants.

Un court-métrage sur 
Internet. Par ailleurs le conseil général dévoilera de son côté sur son site Internet le court-métrage choc intitulé « Ligne de protection », qu'il a réalisé autour du téléphone portable d'alerte. Par une simple touche, ce téléphone permet à des femmes en très grand danger de prévenir la police que leur agresseur tente de les approcher. Cette aide, mise en place il y a cinq ans, a permis à 172 femmes d'en bénéficier. Fait nouveau, ce téléphone, destiné dans un premier temps aux seules victimes de violences conjugales, peut désormais être attribué à des victimes de viol.

Le film est en ligne sur le site du conseil général : www.seine-saint-denis.fr/ ligne-de-protection.

Une exposition à Bagnolet. Le maire (PS) Tony Di Martino inaugure aujourd'hui, à 17 h 30, l'exposition « l'Une et l'autre », dans laquelle sont présentées une centaine de photos réalisées par 25 femmes en détresse, hébergées par l'association Aurore (présente dans toute l'Ile-de-France), sous la houlette des photographes Sarah Moon et Flore-Aël Surun.

L'exposition est présentée dans la salle des pas perdus de l'hôtel de ville, jusqu'au 4 décembre, du lundi au vendredi de 9 heures à midi et de 13 h 30 à 17 heures, et le samedi de 9 heures à midi.
Entrée libre.

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans 93 Infos
commenter cet article

Présentation

  • : Aulnaylibre !
  • Aulnaylibre !
  • : L'information sur Aulnay-sous-Bois 100% libre et indépendante !
  • Contact

Contactez-nous !

Une info, une photo, une vidéo, une annonce à passer.

N’hésitez pas à nous contacter !

Mail : aulnaylibre@yahoo.fr

Tél : 06.81.95.11.50 / 06.07.86.09.11

Chaîne vidéo : http://www.youtube.com/user/Aulnaylibre/videos

Twitter : https://twitter.com/Aulnaylibre

Facebook : https://www.facebook.com/aulnay.libre?ref=tn_tnmn

Aulnay au fil de l'info

Ride On Time

Señor Météo

Agenda Aulnay-sous-Bois

Wikio

Wikio - Top des blogs - Multithématique