Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 janvier 2015 1 19 /01 /janvier /2015 22:23

vigi-illustration.jpgDeux soldats en faction devant un collège juif du Raincy (Seine-Saint-Denis) ont été menacés dans la nuit de samedi à dimanche par un homme qui avait tiré la culasse de son arme.   Vers 2 heures du matin, dimanche, une voiture s'est arrêtée devant le collège-lycée juif Merkaz Hatorah. La porte coulissante de la voiture s'est ouverte, les deux soldats, chargés de protéger les lieux dans le cadre du plan Vigipirate, s'en sont approchés et ont demandé aux automobilistes «de circuler».

«Le passager, cagoulé, a alors tiré vers l'arrière la culasse d'une d'arme d'épaule», comme s'il allait faire feu, a-t-elle poursuivi. Il n'était pas possible dans l'immédiat de savoir s'il s'agissait d'une arme létale ou factice, ni si les auteurs des menaces avaient l'intention de passer à l'acte ou s'il s'agissait d'une provocation, a précisé une source policière. Les soldats ont alors armé leurs fusils d'assaut et les ont pointé vers l'homme armé. La voiture a démarré en trombe. 

La voiture a disparu dans la nuit sans qu'aucune course-poursuite ne soit lancée. Une enquête a été ouverte. Ce lundi, l'école a ouvert normalement, toujours gardée par des forces de l'ordre dans le cadre de Vigipirate. Les cours se déroulent normalement.

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans 93 Infos
commenter cet article
19 janvier 2015 1 19 /01 /janvier /2015 21:57

Il sort son Calepin aux pages griffonnées et fatiguées. « Vous voyez, ça n'arrête pas ! J'ai 900 réservations pour Charlie Hebdo ! Mais avec les douze exemplaires que j'ai reçus ce samedi matin, je ne peux évidemment pas satisfaire tout le monde. » Le patron de la librairie papeterie de la rue Jacques-Duclos, à Aulnay, a l'air épuisé.

Pourtant, dès l'entrée de son magasin, il annonce la couleur : une grosse affiche sur fond noir où l'on peut lire « Je suis Charlie » et une autre où il est écrit qu'il n'y a plus d'exemplaires de l'hebdomadaire disponibles. Pas suffisant pour certains.

Déjà la queue une heure avant l'ouverture du magasin

« Une vieille dame passe trois fois par jour pour le réclamer, commente son employé. Mais quand elle vient, il n'y en a plus et elle râle parce qu'elle s'est déplacée pour rien ! On se fait parfois insulter parce qu'on n'a plus de Charlie ! » Agacé par les réactions de certains de ses clients, le patron regrette presque aujourd'hui d'avoir pris des réservations. Car après quelques jours de vente, il est complètement débordé.

« Ils annoncent 7 millions d'exemplaires mais si j'ai bien compris, l'une des deux imprimeries chargées de l'impression de Charlie Hebdo est en panne, poursuit-il. Du coup, on n'est pas prêt de recevoir des exemplaires ! » Les habitants du quartier qui font la queue dès 5 heures du matin, alors que la librairie ouvre à 6 heures, devront donc encore prendre leur mal en patience. D'autant que les livraisons sont fluctuantes.

A Livry-Gargan, la ville voisine, le patron d'un grand point presse a posé sur le comptoir une affiche « On n'a plus de Charlie ». « Moi j'ai choisi de ne pas faire de réservations. Ici c'est premier arrivé, premier servi ! Et un seul par personne. Mais ça va vite ! En deux ou trois minutes c'est déjà terminé. » Depuis les attentats, la queue devant son magasin à l'ouverture du rideau ne faiblit pas. « On sent que les gens sont stressés mais on fait ce qu'on peut ! », poursuit-il.

A deux pas de là, dans un bar-tabac où l'on vend quelques journaux, la jeune femme à la caisse sourit lorsqu'on lui demande s'il lui reste des exemplaires de « Charlie Hebdo ». « Vous rigolez, j'en reçois deux ou trois par jour alors en 30 secondes tout est déjà vendu, lance-t-elle. Et puis avec le peu de points de vente dans les villes du coin, on est vite pris d'assaut. »

A la librairie de la rue Jacques-Duclos d'Aulnay, toute cette agitation fait quand même bien sourire le patron. Avant la tragédie, il recevait quatre « Charlie Hebdo » par semaine et n'en vendait que deux exemplaires. « Ce qui me rassure, c'est que les gens achètent quand même d'autres journaux, commente-t-il. Mes ventes sont en flèche. » C'est aussi ça l'effet Charlie.

Source article : Le Parisien / Vidéo d’illustration : Aulnaylibre !

 

 

 

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans C'est dans le Journal
commenter cet article
19 janvier 2015 1 19 /01 /janvier /2015 13:56

incendie-saint-denis.jpgUn incendie s'est déclaré ce lundi matin dans la concession automobile Damremont Palace Automobiles de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), située au 42 rue Paul-Eluard. Une soixantaine de pompiers se sont rendus sur les lieux du sinistre vers midi. L'incendie n'a heureusement fait aucune victime.  Le sinistre, qui s'est produit tout près de lignes ferroviaires, a en revanche provoqué l'interruption du trafic sur toutes les grandes lignes au départ de la Gare du Nord, comme sur le trafic régional, RER D et H ou Transilien.  Peu après 13 heures 30 la SNCF annonçait avoir eu le feu vert pour faire à nouveau circuler ses trains, une fois le sinistre maîtrisé et l'intense fumée dissipée. Progressivement, le trafic de l'ensemble des trains devrait revenir à la normale d'ici 15 heures.

Source : Le Parisien

 

 

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Transports
commenter cet article
19 janvier 2015 1 19 /01 /janvier /2015 12:18

college-simone-veil-aulnay-sous-bois.jpgSécurisation des abords du Collège S. Veil 

Le maire tiendra-t-il compte des réactions des riverains suite à la réunion de concertation du 9 décembre 2014 ou le projet est-il déjà plié ?

C’est la question que se posent les habitants du quartier. En effet, un courrier adressé le 24 décembre 2014 à M. le Maire et aux trois conseillers municipaux référents pour le conseil de quartier Nonneville et dont vous trouverez en cliquant ici la copie est resté à ce jour sans réponse.

Cette absence de réaction, même sous la forme d’un simple accusé de réception, laisse craindre le pire en termes de démocratie et de concertation !

La rédaction d’Aulnaylibre ! remercie Monsieur Philippe Grécourt pour la transmission de ces informations.

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Transports
commenter cet article
19 janvier 2015 1 19 /01 /janvier /2015 11:19

Avec le concours de la municipalité d'Aulnay, l 'A.P.A. - Amicale Philatélique Aulnaysienne - organise son 18ème salon multicollections, le dimanche 8 février 2015, dans la salle du gymnase Pierre Scohy, de 8h30 à 17h30.

 

affiche-aulnay-01.jpg 
Plusieurs illustrateurs seront présents dont Jean Claval, bien connu des Aulnaysiens (voir Oxygène n°207 de décembre 2014) qui a dessiné la carte du salon représentant cette année la Villa Chansonia.  

 

carte-aulnay-2015.jpg

Les exposants, professionnels et particuliers, présenteront timbres, enveloppes, entiers postaux, billets, monnaies, télécartes, pin's, fèves, cartes postales, capsules de champagne, jouets anciens, vieux papiers, disques, livres, voitures miniatures, objets militaria et plein d’autres objets de collection.


Une buvette sera ouverte tout au long de la journée avec café, viennoiseries, sandwich, boissons, crêpes, etc.


L'APA va, pour ce jour, organiser un atelier pour enfants pour les initier à la philatélie : expliquer ce qu'est un timbre, à quoi il sert, comment le classer…..

Chaque participant, se verra remettre un classeur, une pince pour les timbres et une pochette de timbres, de son choix.

Venez nombreux, l’entrée est gratuite…..

 

La rédaction d’Aulnaylibre ! remercie Madame Pierrette Hirgorom pour la transmission de cette information et les belles illustrations qui l’accompagnent.

 

 

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Culture
commenter cet article
19 janvier 2015 1 19 /01 /janvier /2015 09:24

Vous trouverez ci-dessous l’invitation aux vœux de l’association Aulnay Palestine Solidarité qui se dérouleront le 30 janvier 2015 à partir de 19 heures à la Salle Dumont d’Aulnay-sous-Bois.

voeux-2015-aulnay-palestine-solidarite-1-copie-1.png

voeux-2015-aulnay-palestine-solidarite-2-copie-1.png


 


 

 

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Associations
commenter cet article
19 janvier 2015 1 19 /01 /janvier /2015 07:50

asterix.jpgDans la perspective de son ouverture de saison, le 11 avril, le Parc Astérix, à Plailly (Oise), lance dès aujourd'hui son imposante campagne de recrutement. Cette année encore, on compte près de 1 000 postes à pourvoir. Tous les profils sont susceptibles d'intéresser les recruteurs : débutants à la recherche d'une première expérience professionnelle ou d'une qualification, personnes expérimentées en reconversion professionnelle ou jeunes diplômés souhaitant se lancer dans la vie active, tout le monde a sa chance.

Au-delà du CV, la méthode de sélection du Parc Astérix se fonde davantage sur les aptitudes des futurs saisonniers que sur l'importance de leur passé professionnel.

Les candidats jugés au moyen d'ateliers de simulation

« Le recrutement se réalise sous la forme d'ateliers, de travail en groupe, sur des exercices issus des réalités du terrain afin de mesurer les habiletés de chaque candidat », rappelle la direction du Parc Astérix.

Le parc recherche des salariés dans les métiers de la restauration et de l'hôtellerie (manageur, serveur, cuisinier, employé polyvalent), des hôtes d'accueil, des spécialistes de la vente (vendeur-conseil, hôte de caisse, conseiller commercial, télévendeur), des agents et techniciens de maintenance et des agents de propreté. Astérix a aussi besoin d'acrobates, de cascadeurs, de personnages gaulois et de comédiens, notamment pour les trois nouveaux spectacles en préparation. Mais, pour ces métiers artistiques, la sélection sera cette fois un peu plus pointue et mieux vaut avoir une bonne expérience ou une formation pour prétendre à l'un de ces métiers. S'il faut postuler dès à présent sur le site ou par courrier*, les équipes iront aussi chercher des candidats en animant des informations collectives et en participant à des forums emploi. Pour rejoindre l'équipe des 200 salariés permanents d'un parc qui a accueilli l'an passé près de 1,7 million de visiteurs, c'est maintenant qu'il faut tenter sa chance.

* Pour postuler aux offres, les candidats doivent s'inscrire sur le site Recrutement.parcasterix.fr/ou envoyer leur candidature par courrier : Parc Astérix, service recrutement, BP 8, 60128 Plailly. Le service recrutement les contactera.

Source : Le Parisien

 

 

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Emploi
commenter cet article
18 janvier 2015 7 18 /01 /janvier /2015 11:09

burger-king-rosny2.jpgIl fallait patienter un peu, hier midi, avant de dévorer son Whopper, le sandwich phare de Burger King, au centre commercial de Rosny 2. L'enseigne de fast-food, qui a ouvert son septième restaurant en France à Rosny jeudi dernier, semble bien avoir réussi son lancement.

A midi pile, pour le premier samedi d'ouverture, en plus des clients attablés, une vingtaine de personnes font calmement la queue à l'extérieur du restaurant de 406 m² avant d'entrer et de passer leur commande. « Ça avance vite, heureusement, lâche Moussa, 17 ans, visiblement affamé. Moi, c'est la première fois que je vais tester Burger King... »

Pendant ce temps, au niveau inférieur du centre commercial, Cédric s'époumone au micro. Avec son casque de chantier et son gilet jaune, il invite les clients à participer jusqu'à ce soir à de multiples jeux pour gagner des bons d'achats et des cartes cadeaux allant jusqu'à 500 EUR. L'idée : informer les clients des travaux en cours à Rosny 2, commencés fin 2014 et qui devraient se terminer fin 2015. « Tous les travaux ont lieu entre 22 heures et 6 heures du matin pour qu'il n'y ait aucune gêne pour les clients, explique Olivier Delamarre, le directeur de Rosny 2, qui précise : aucun magasin ne sera fermé pendant les travaux. »

Source : Le Parisien

 

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans 93 Infos
commenter cet article
18 janvier 2015 7 18 /01 /janvier /2015 09:55

BelhoucineQuel rôle ont pu jouer les frères Mohamed et Mehdi Belhoucine dans les attentats de Paris et de la porte de Vincennes ? Plus d'une semaine après, les enquêteurs de la brigade criminelle et de la sous-direction antiterroriste (Sdat) tentaient toujours de cerner l'implication des deux membres de cette fratrie de quatre enfants, originaires d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis).

« Comment et depuis quand ces deux frères étaient en contact avec Amedy Coulibaly et sa femme, Hayat Boumeddiene, se demande un haut fonctionnaire. Cette femme et les deux frères Belhoucine ont quitté laFrance pour la Turquie, via Madrid en Espagne, le 2 janvier, soit près d'une semaine avant le déclenchement des attentats. Nous avons ensuite perdu leur trace quelque part en Syrie. Ils n'ont donc pas participé à ces actes de terrorisme mais ont pu jouer un rôle de soutien. »

L'aîné des frères, Mohamed, 27 ans, avait été condamné au mois de juillet 2014 à Paris à deux ans de prison dont un an avec sursis pour sa participation à une filière d'acheminement de jihadistes vers la zone afghano-pakistanaise. Il avait passé près d'un an en détention provisoire entre mai 2010 et avril 2011. Le réseau démantelé gravitait, à la fin des années 2000, autour de la mosquée Omar, située dans le XIe arrondissement de Paris, et considérée comme un « haut lieu du salafisme » dans la capitale.

A son procès, Mohamed, élève ingénieur pendant trois ans de l'Ecole des mines d'Albi (Tarn), avait expliqué être tombé dans ce réseau par « erreur ». Mais ce jeune homme, parlant couramment l'anglais et maîtrisant les techniques de montage vidéo, avait été repéré par la police après avoir posté sur Internet divers films à la gloire du jihad. L'exploitation de son ordinateur avait aussi révélé qu'il avait téléchargé un manuel de fabrication de bombes artisanales. Dans la même veine, il avait choisi comme sujet de mémoire : « La correction de la trajectoire d'un missile par l'utilisation d'un guide [...] est un moyen pour celui-ci d'atteindre sa cible [...]. »

Auditionné par la Direction centrale du renseignement intérieur, un imam l'ayant côtoyé avait indiqué que Mohamed Belhoucine se disait « musulman, de courant sunnite ». « L'une de ses principales préoccupations était de regarder des vidéos de jihad en Palestine, en Irak, en Afghanistan et en Tchétchénie, avait précisé la même source. Il me parlait beaucoup du jihad. Il me parlait des moudjahidin, de leur façon de vivre et de s'entraîner. Il était admiratif. »

Au regard de ses compétences « techniques », les enquêteurs s'interrogent sur son implication dans le montage de la vidéo postée deux jours après la mort d'Amedy Coulibaly et dans laquelle on voit le terroriste justifier ses actes. Enfin, le rôle endossé par son frère cadet, Mehdi, 23 ans — qui, auditionné en 2010 après l'interpellation de son aîné, indiquait que, s'il était poussé, il pourrait prendre part au jihad —, demeure encore plus obscur.

Source : Le Parisien

 

 

 

 

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans C'est dans le Journal
commenter cet article
17 janvier 2015 6 17 /01 /janvier /2015 10:43

« S'assurer que la prière se passe dans de bonnes conditions. » C'est le message à double sens que le préfet de Seine-Saint-Denis, Philippe Galli, a transmis, hier, aux responsables de trois lieux de culte musulmans, à Epinay-sur-Seine, au Blanc-Mesnil et à Noisy-le-Sec, à l'heure de la prière du vendredi. Message à double sens, car, si le préfet tient à rassurer les fidèles par la protection policière aux abords des mosquées, il rappelle aux responsables des lieux de culte leur importance dans la prévention de la radicalisation des plus jeunes.

Il est bientôt 13 heures, ce jour-là, et l'imam Nouh prépare son prêche dans un petit vestibule de la salle de prière d' Epinay, chapeautée par l'Organisme de gestion de la mosquée d'Epinay (OGME), une émanation de la Grande Mosquée de Paris. Ce jour-là, l'imam Nouh dira aux 2 000 fidèles qui l'attendent, de l'autre côté de la porte, que les récents attentats « n'ont rien à voir avec la religion », que « la paix est le bon comportement ». A son côté, Aïssa Nakes, vice-président de l'OGME et président du conseil régional du culte musulman, échange avec le préfet Galli. Celui-ci compte sur la « fermeté » des leadeurs d'associations musulmanes pour résister aux idées islamistes. Les jeunes sont un sujet récurrent : « De plus en plus nombreux dans les salles de prière », remarque le préfet. Mais l'inquiétude vient de ceux qui désertent la prière collective. Le spectre de l'autoradicalisation en solitaire semble dans toutes les têtes. « Il est vrai que certains jeunes ne viennent plus à la salle », regrette Aïssa Nakes.

Au  Blanc-Mesnil, le centre de culte El Ihsan aurait l'air d'une banale maison pavillonnaire si des centaines de fidèles ne se serraient pas dans le jardin, et si d'autres n'étaient pas contraints de s'agenouiller sur le trottoir. C'est la deuxième étape de la tournée du préfet. Il vient à la rencontre des trois policiers en faction sur le trottoir d'en face. Aucun incident à signaler. « Le département a été relativement épargné par les actes islamophobes et antisémites depuis les attentats », estime-t-il.

Il n'empêche. Les conditions dans lesquelles les « 700 000 musulmans du département » exercent leur foi inquiètent. Le préfet évoque des lieux de culte « trop peu nombreux, trop petits ». Celui du Blanc-Mesnil en est la parfaite illustration.

Autre contrainte : la formation des imams. Le préfet Galli aime à répéter qu'elle prend « autant de temps que la formation d'un médecin ». Ses derniers interlocuteurs, de l'Association cultuelle des musulmans de Noisy-le-Sec , acquiescent. Mohamed Azahaf, le président, ne cache pas sa satisfaction d'accueillir le représentant de l'Etat. Il prône la « professionnalisation » des imams et félicite le sien, Abdelhamid Khamlichi. Ce jour-là, il a enjoint les fidèles d'être reconnaissant envers les gendarmes qui montaient la garde, sur le trottoir d'en face.

Source article : Le Parisien / Vidéo d’illustration : Aulanylibre !

 

 

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans 93 Infos
commenter cet article
17 janvier 2015 6 17 /01 /janvier /2015 09:56

belhoucineInjoignable jeudi, Gérard Ségura, l'ancien maire PS d'Aulnay, a tenu à s'exprimer à la suite de l'article paru hier dans « le Parisien », concernant Mehdi et Mohamed Belhoucine. Ces deux frères de 23 et 27 ans, qui sont peut-être en Syrie, sont suspectés d'appartenir à la nébuleuse terroriste qui a frappé la France depuis le 7 janvier. Tous deux ont été animateurs jeunesse à la ville d'Aulnay-sous-Bois à partir de 2009 et jusqu'au 1er septembre 2014. Ils assuraient l'aide aux devoirs dans les antennes jeunesse auprès d'enfants de 10 à 14 ans.

« Nous ne les connaissions pas, ils n'ont pas été recommandés par quelqu'un de mon entourage proche, ni par la maire de Bondy (NDLR : leurs parents travaillaient à la mairie de Bondy), il serait bon d'entamer une enquête administrative pour vérifier s'il y a eu une recommandation », suggère Gérard Ségura en réponse à Bruno Beschizza, son successeur (UMP), qui réclame, lui, une enquête pénale. « On aurait pu me reprocher d'avoir recruté n'importe qui, mais tout a été fait, je peux l'affirmer aujourd'hui, et ils étaient tout à fait insoupçonnables », assure Gérard Ségura, l'ancien maire, qui « a fait procéder à des vérifications » depuis ces révélations : diplôme (bac + 3), entretien, casier... « Ils avaient en outre un profil scientifique, ce qui est rare », précise Gérard Ségura.

201501142045-fullMohamed a resigné un contrat alors qu'il sortait de prison

« Un extrait de casier judiciaire B2 (NDLR : qui comporte la plupart des condamnations pour crimes et délits) avait été demandé, comme c'est le cas pour tous les emplois, même lorsqu'il s'agit de postes précaires », ajoute l'élu. Et d'ajouter qu'une seconde procédure a été diligentée auprès de la Direction départementale de la cohésion sociale (DDCS, ex-Direction départementale de la jeunesse et des sports), « comme c'est le cas pour les postes en lien avec un public jeune ». « Ce document précise la nature de l'intervention, le nombre d'enfants à charge, leur âge, le type d'activité, la liste nominale des intervenants, qui permet dans certains cas d'écarter des candidatures, ajoute Gérard Ségura. Mais pour eux, pas de retour négatif. Notons que ces contrôles par la DDCS sont aléatoires, c'est peut-être une faille dans la procédure », ajoute-t-il, imaginant que l'on puisse renforcer ce contrôle. Sollicitée, la préfecture n'était pas hier en mesure de répondre.

Plus surprenant, comment Mohamed a-t-il pu signer un nouveau contrat en septembre 2011, alors qu'il sortait de prison ? Il y avait séjourné onze mois dans le cadre de l'enquête sur une filière afghane, pour laquelle il sera finalement condamné en juillet 2014. Lorsqu'il retourne faire de l'aide aux devoirs auprès d'enfants à Aulnay, à la rentrée 2011, il est mis en examen pour sa participation à ce réseau d'acheminement de jihadistes vers la zone afghano-pakistanaise. « Personne n'a pris le soin de prévenir la mairie d'Aulnay. Je peux comprendre que les services très spécialisés ne vont pas prévenir tout le monde, mais on ne peut pas rester les bras croisés face à une telle indication, il peut y avoir mise en danger de la vie d'autrui », analyse l'élu, a posteriori.

Parmi les animateurs ou anciens animateurs du quartier, c'est visiblement la surprise. Ceux qui ont croisé Mohamed dans le quartier de Mitry décrivent « quelqu'un de très discret, qui venait faire son travail et repartait ». Alors que la plupart des employés se connaissent bien, pour avoir grandi ou habité dans le même quartier depuis des années, le jeune homme a peu d'attaches. « Depuis quelques jours, les rumeurs courent dans tous les sens pour savoir comment ils ont été embauchés », indique une ancienne responsable. La mairie n'a en tout cas toujours pas reçu la visite des services de police.

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans C'est dans le Journal
commenter cet article
16 janvier 2015 5 16 /01 /janvier /2015 21:18

gare-de-l-est.jpgLe trafic a repris progressivement ce vendredi matin gare de l'Est, à Paris, après une alerte à la bombe. 

La gare parisienne a été totalement évacuée vers 8 heures en raison de la présence d'un colis suspect.

Les démineurs sont intervenus.

La gare a rouvert vers 9h30.Sur le site de Transilien, le réseau desservant l'Ile-de-France, la SNCF a annoncé un « allongement du temps de trajet » et des perturbations sur le trafic pour le reste de la matinée.

La gare de l'Est accueille la ligne P du réseau de banlieue d'Ile-de-France et plusieurs grandes lignes, dont le TGV. Concernant la ligne P, le trafic a commencé à reprendre un peu après 10h30. Mais, comme annoncé sur son compte Twitter, il est resté perturbé jusqu'à la mi-journée. 

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Transports
commenter cet article
16 janvier 2015 5 16 /01 /janvier /2015 07:35

vigipirate.jpg284 militaires se trouvaient hier soir en Seine-Saint-Denis, dans le cadre du plan Vigipirate attentat. Ces renforts arrivent progressivement, à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle et en remplacement des gardes assurées jusqu'alors par des policiers, devant des lieux de culte ou des écoles. Au total, ce sont 6 000 soldats qui sont attendus en Ile-de-France, bientôt répartis sur plusieurs sites jugés sensibles, qui sont au nombre de 300 dans la région.

Source : Le Parisien

 

 

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Sécurité publique
commenter cet article
16 janvier 2015 5 16 /01 /janvier /2015 07:18

L'enseigne Burger King a ouvert hier, à Rosny 2, son 7e restaurant en Ile-de-France. D'une surface de 406 m², il dispose de 116 places assises et de 5 bornes qui permettent de fluidifier les commandes. En plus d'un accès par le centre commercial, le restaurant a également une entrée extérieure dédiée, avec un parking, afin d'accueillir les clients jusqu'à minuit chaque soir. Pour recruter les 130 personnes nécessaires au bon fonctionnement du restaurant, l'enseigne a travaillé main dans la main avec les services publics de l'emploi et la mission locale de la mairie de Rosny-Sous-Bois.

Source : Le Parisien / Vidéo d’illustration : Aulnaylibre !

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Commerce
commenter cet article
15 janvier 2015 4 15 /01 /janvier /2015 20:09

A Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), la nouvelle en a abasourdi plus d’un. Les frères Belhoucine, Mehdi et Mohamed, soupçonnés d’appartenir à la nébuleuse terroriste et d’être des complices d’Amedy Coulibaly, sont originaires de la ville.

belhoucine.jpg

 Ils font partie des personnes traquées par les services de lutte contre le terrorisme pour des complicité présumées avec les auteurs des attentats à Charlie Hebdo, Montrouge et dans le supermarché Casher de la porte de Vincennes à Paris.

Mehdi et Mohamed Belhoucine ont été employés, comme animateurs jeunesse périscolaires. Ils ont été recrutés à des postes temporaires, en 2011 et 2012 pour l’un, de 2010 à septembre 2014 pour l’autre.

«J’ai saisi le préfet mercredi et depuis aucun service de police n’est encore venu nous voir !» s’inquiète Bruno Beschizza, le maire (UMP) d’Aulnay-sous-Bois, qui se demande comment les deux frères ont été recrutés à ces postes, qui plus est, en lien avec la jeunesse, qui ils connaissaient et s’ils y ont encore des proches.

Mohamed Belhoucine, cyberjihadiste franco-algérien, avait été condamné à deux ans de prison, en juin 2014 pour avoir, avec ses compétences en informatique, participé à une filière d'envoi d'apprentis-jihadistes au Pakistan ou en Afghanistan, peine couverte par sa détention provisoire. Âgé de 27 ans, il a, selon nos informations, quitté la France avec sa femme et leur enfant.

Son frère Mehdi est lui soupçonné d'avoir accompagné dans sa fuite en Syrie Hayat Boumeddiene, compagne d'Amédy Coulibaly. Cadet de Mohamed, il avait été interrogé lors de l'enquête mettant en cause ce dernier, mais aucune charge n'avait été retenu contre lui.

Source : Le Parisien

 

 

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans C'est dans le Journal
commenter cet article
15 janvier 2015 4 15 /01 /janvier /2015 14:16

Une procédure express pour le CDG Express. C'est ce qu'a décidé le gouvernement pour boucler en 2023 cette liaison ferroviaire directe entre la gare de l'Est et le terminal 2 de l'aéroport Charles-de-Gaulle. Le futur train mettra la capitale à vingt minutes de Roissy et facilitera la vie aux voyageurs, aujourd'hui contraints d'emprunter les autoroutes A 1 et A 3 souvent embouteillées ou un RER B pas toujours fiable.

cdg-express-copie-1.JPGMatignon veut passer à la vitesse supérieure. Le gouvernement a fait adopter lundi un amendement au projet de loi Macron pour la croissance et l'activité afin de pouvoir légiférer par ordonnance sur le CDG Express sans passer devant le Parlement. Objectif : permettre sa réalisation « dans un calendrier contraint guidé par des échéances à caractère international (en cas de candidature à l'organisation des Jeux olympiques ou d'une Exposition universelle) », selon Matignon.

Aéroports de Paris et la SNCF pilotent le projet. Serpent de mer, la liaison CDG Express a accumulé retards et déconvenues. Après cinq ans de travail, le groupe de BTP Vinci avait jeté l'éponge en 2011, faute de financements. Il y a un an, le ministre des Transports a relancé le projet en le confiant à Aéroports de Paris (ADP) et Réseau ferré de France (aujourd'hui SNCF Réseau). Les deux sociétés travaillent depuis octobre à la mise à jour des données (utilisateurs attendus, longueur des trains, fréquence...). « Le feu vert de la Commission européenne est prévu dans le courant de l'année. Une société de projet sera alors mise sur pied et on pourra commencer à construire », détaille-t-on chez ADP.

Financé par une taxe sur les billets d'avion. Evalué à 1,7 Md€, le chantier débutera en 2017 et s'annonce complexe. Il se fera sans rupture du trafic ferroviaire. Sur les 32 km de la ligne, 8 km seront entièrement créées : une « virgule » entre la sortie de la gare de l'Est et le faisceau nord des voies SNCF et un tronçon entre Villeparisis (Seine-et-Marne) et l'aéroport. Le prix du billet s'élèvera à 24 € à l'ouverture de la ligne. L'Etat ne déboursera pas un sou pour financer la liaison qui ne devrait pas être rentable, au moins dans un premier temps. C'est pourquoi une taxe de 1 € sera prélevée sur chaque passager aérien (ils étaient 62 millions en 2013). « Sans cet équipement, l'aéroport Charles-de-Gaulle ne pourra pas se développer, fait-on valoir chez ADP. Et c'est un enjeu de compétitivité énorme pour la France, Paris et sa région. » On estime que 1 million de passagers supplémentaires à Roissy contribue à la création de 4 000 emplois en Ile-de-France.

20 minutes. Le temps que mettra le CDG Express pour relier la gare de l'Est à l'aéroport de Roissy. Aujourd'hui, il faut compter trente à cinquante minutes en RER B et quarante-cinq minutes à 1 h 30 en bus RATP, cars AIr France ou taxis. Le service fonctionnera de 5 heures à minuit, 365 jours par an. Un train direct partira tous les quarts d'heure.

 millions d'utilisateurs annuels de la liaison ferroviaire sont attendus à sa mise en service. Ce chiffre pourrait grimper à 8 millions en 2030 et 10 millions en 2050.

80 millions de passagers. C'est la fréquentation attendue à l'aéroport Paris-Charles-de-Gaulle à l'horizon 2025 (contre 62 millions en 2013). Une croissance qui ne pourra pas être absorbée avec les modes de transports actuels, selon ADP.

Source : Le Parisien

 

 

 

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Transports
commenter cet article
15 janvier 2015 4 15 /01 /janvier /2015 11:38

Ce matin encore c’était l’hystérie totale devant les points de vente de journaux. Les files d’attente de folie semblaient mues par la seule et unique obsession du moment : posséder l’objet tant convoité que constitue désormais le numéro 1178 de Charlie Hebdo daté du 14 janvier 2015.

Une tension indicible mais néanmoins palpable dans l’air laissait à penser qu’il s’en fallait de peu qu’une bagarre n’éclate au nom de ces 16 pages de papier, la caissière devant arborer son plus beau sourire pour expliquer une distribution limitée à une unité par personne.

Enfin bon peu importe, la rédaction d’Aulnaylibre ! s’est procurée un exemplaire, ironie du sort, tout près de Dammartin-en-Goële, là où la cavale de frères Kouachi s’est terminée. Une question reste néanmoins en suspens : une fois le tirage des 5 millions écoulé, on fait quoi ?

 

 

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans C'est dans le Journal
commenter cet article
15 janvier 2015 4 15 /01 /janvier /2015 10:18

Terence.jpgTerence Gassakys, 21 ans, est mort lundi après-midi dans l'incendie d'une cellule de la maison d'arrêt de Villepinte. Un incendie volontaire, qu'il aurait déclenché pour sortir de l'isolement où il avait été placé le matin même pour une vingtaine de jours. Le jeune homme qui vivait entre le square de Champagne à Noisiel (Seine-et-Marne) et La Courneuve, était incarcéré depuis décembre 2013 et pouvait être libéré en juin 2016.

L'un des premiers à apprendre la triste nouvelle a été son cousin, Jules Kanza. Contacté par téléphone par le codétenu de Terence Gassakys qui l'alertait d'un problème à la prison, il est arrivé à la maison d'arrêt dans l'après-midi. C'est là que lui et le frère de la victime ont été informés de son décès. « Nous étions en contact régulier, explique Jules Kanza. Comme tout le monde en prison, Terence avait un téléphone portable. Il était au mitard(NDLR : quartier disciplinaire) pour une vingtaine de jours. Comme les détenus le font souvent pour montrer qu'ils ne sont pas aptes à rester à l'isolement, il a mis le feu à son matelas pour être évacué, mais les matons(NDLR : les surveillants) sont intervenus trop tard pour le sauver. Ils l'ont laissé crier et appeler au secours trop longtemps, ce sont eux les responsables. »

Pour lui, son cousin, dont le décès a dans un premier temps été présenté comme un suicide, était un battant, un jeune homme sociable mais qui avait déjà été placé à l'isolement. Cette fois, toujours selon son témoignage, il y avait été placé après avoir tenté d'obtenir un téléphone portable lors d'une visite. Marié depuis trois ans, Terence Gassakys avait deux enfants de 3 ans et de 1 an et demi. Il avait déjà été incarcéré alors qu'il était mineur pour des vols à l'arraché. « Nous avons besoin de connaître la vérité pour faire notre deuil, mais on sait bien que les surveillants n'admettront jamais leur responsabilité », déplore-t-il.

L'avocat de la famille, Me Thierry Benkimoun s'apprête à déposer plainte pour « non-assistance à personne en danger, afin de savoir ce qu'il s'est passé ». Au dernier contact qu'il a eu avec Terence, il lui semblait « bien dans ses baskets, avec des projets d'aménagement de peine et pas d'intention suicidaire ». Mais il n'était pas à son côté lundi, lors de la commission de discipline. « J'ai été prévenu par fax, vendredi à 19 h 38, de la tenue de cette commission de discipline qui avait lieu lundi à 10 heures, et je l'ai découvert lundi matin, c'était trop tard. », déclare l'avocat qui attend le rapport d'autopsie cette semaine.

D'après nos informations, les surveillants seraient intervenus en deux temps, une première équipe n'ayant pas été suffisamment équipée pour faire face au feu. « La chaleur et les flammes obligeaient à s'occuper de masques et tenues », assure le directeur interrégional adjoint de l'administration pénitentiaire.

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans 93 Infos
commenter cet article
15 janvier 2015 4 15 /01 /janvier /2015 09:26

DrogueSaisie-LQuatre des cinq hommes soupçonnés d'être liés à la découverte de près de 700 kg de drogue, la semaine dernière, ont été incarcérés. Ces suspects ont été arrêtés jeudi dernier à Aulnay-sous-Bois, Villepinte, Villeparisis (Seine-et-Marne) et Goussainville (Val-d'Oise) avec, comme meneur présumé, un habitant de Sevran.

Près de 700 kg de résine de cannabis, un peu de cocaïne, sept kalachnikovs, plusieurs dizaines de milliers d'euros et plusieurs voitures volées ont été saisis par la police judiciaire de Seine-Saint-Denis qui avait été renseignée à l'automne dernier sur l'existence d'un vaste trafic.

Vu l'ampleur des quantités de drogue, une information judiciaire a été ouverte et confiée à un magistrat parisien de la Jirs, juridiction spécialisée. Les suspects sont notamment mis en examen pour importation de stupéfiants en bande organisée, infraction à la législation sur les armes, recel, association de malfaiteurs... Un suspect doit repasser devant le juge pour être fixé sur sa détention. Il a réclamé un délai pour préparer sa défense. Le parquet étudie quant à lui la possibilité de faire appel de la remise en liberté sous contrôle judiciaire du cinquième suspect.

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans 93 Infos
commenter cet article
15 janvier 2015 4 15 /01 /janvier /2015 07:03

huchon.jpgJean-Paul Huchon (PS), 68 ans, actuel président de la région Ile-de-France, est candidat à sa réélection. Il a fait acte de candidature hier en envoyant un courriel aux instances du Parti socialiste, selon l'AFP. Pourtant, lors d'un bureau national du PS mardi soir, il a été décidé de reporter les désignations des têtes de liste de plusieurs régions dont l'Ile-de-France, en raison des attentats qui ont frappé la France. Jean-Paul Huchon, qui achève son troisième mandat, devra sans doute affronter dans son propre camp sa première vice-présidente, Marie-Pierre de la Gontrie, 56 ans, qui l'avait appelé fin décembre à passer la main et pourrait concourir pour la tête de liste. Mais la désignation par les militants des têtes de liste aux régionales pourrait n'avoir lieu qu'après les élections départementales de mars.

Source : Le Parisien

 

 

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans En route vers 2015 !
commenter cet article
14 janvier 2015 3 14 /01 /janvier /2015 21:43

Outre la file d’attente monstrueuse au kiosque à journaux pour se procurer le nouveau numéro de Charlie Hebdo, les observateurs les plus aguerris auront noté que les tourniquets de la gare RER B d’Aulnay-sous-Bois ont disparu !

 

Cela donne un aspect étrange au lieu à la fois parce que l’espace parait plus aéré mais aussi et surtout parce que les quais sont en libre accès total. Bref, c’est le moment d’en profiter !

 

 

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Transports
commenter cet article
14 janvier 2015 3 14 /01 /janvier /2015 20:05

charlie-hebdo.jpgCe matin, en écoutant la radio, j’entendais plusieurs personnes raconter leurs aventures pour se procurer l’hebdomadaire Charlie Hebdo. Beaucoup sont revenus bredouille sauf ceux qui l’avaient réservé et qui ont été servis par un marchand consciencieux, respectant les commandes. Cela n’a pas été le cas partout et sans chercher trop loin, arrêtons-nous chez le marchand de journaux du Vieux Pays qui, lui, n’a pas respecté la commande de certains de ses clients. Et pourtant le nom et même l’heure de passage pour récupérer l’hebdomadaire avaient été notés dès lundi. Et bien non, il n’y avait plus de Charlie Hebdo pour ces gens-là ! Comment s’est fait le choix du commerçant ? Qui a été servi ? Apparemment, cette personne s’est fait déborder – manque d’organisation et surtout d’amabilité  (un peu trop virulent) – au détriment de ses clients, actuels ou potentiels.

Imaginons un peu la même scène dans d’autres magasins :

Bonjour, j’ai réservé un gigot pour 10 : ah, désolé, quelqu’un est passé avant, je le lui ai donné.

Bonjour, je viens chercher mes baguettes : ah, désolé, je n’en ai plus ; quelqu’un est passé avant, je les lui ai données.

Bonjour, je viens chercher les 500€ commandés : ah, désolé, quelqu’un est passé avant, je les lui ai donnés.

Nous communiquons dans Aulnaylibre sur les magasins de notre ville qui vont de l’avant, qui accueillent tous les nouveaux clients avec le sourire, qui les soignent, qui participent à l’amélioration de notre image, alors quand certains  ne suivent pas cette voie, nous communiquons aussi, afin que personne ne soit déçu. Nous soutenons les commerces de proximité, mais les vrais.

Anne-Marie

Repost 0
Publié par Anne-Marie - dans Commerce
commenter cet article
14 janvier 2015 3 14 /01 /janvier /2015 16:02

201501142045-full.jpgÉpouse du terroriste Amedy Coulibaly, Hayat Boumeddiene a débarqué le 2 janvier à l'aéroport d'Istanbul en Turquie en compagnie de Mehdi Belhoucine, 23 ans. Déjà condamné, son frère aîné Mohamed est un ancien élève ingénieur d'Albi.

Une nouvelle fois, Albi est citée, mais ce coup-ci indirectement, dans une affaire de djihadisme.

La Turquie vient de révéler qu'Hayat Boumeddiene était passée par son territoire, avant de se rendre probablement en Syrie où elle se trouverait. Hayat Boumeddiene, 26 ans, est devenue «la femme la plus recherchée de France». Elle est l'épouse d'Amedy Coulibaly, qui a tué cinq personnes la semaine dernière à Paris, une policière municipale et quatre autres lors de la prise d'otages de l'Hyper casher ; le couple est proche aussi des frères Kouachi auteurs de l'attentat terroriste contre Charlie Hebdo, qui a fait douze morts mercredi dernier.

Une chaîne de télévision turque a diffusé lundi une vidéo de la caméra de surveillance, montrant le passage d'Hayat Boumeddiene à la douane, le 2 janvier à l'aéroport Sabiha-Gökçen d'Istanbul, c'est-à-dire avant les attaques à Paris. La tête ceinte par un foulard, la jeune femme est accompagnée par un jeune homme portant un sac-à-dos et aux cheveux longs attachés. Il s'agirait de Mehdi Sabry Belhoucine, 23 ans, selon le quotidien turc Yeni Safak.

Son grand frère, Mohamed Belhoucine, 28 ans, est un ancien élève de l'école des mines d'Albi. Un lien avec Albi qui ramène loin en arrière. C'est en 2006 que ce jeune de Bondy (Seine-Saint-Denis) avait réussi le concours difficile puis intégré l'école d'ingénieurs albigeoise. Boursier, il n'y était resté que deux ans et n'en a jamais été diplômé. «Il n'avait pas le niveau et après avoir redoublé la première année, il a quitté l'école en juin 2009. Il a préféré se réorienter plutôt que d'attendre une décision d'exclusion inéluctable», indique l'école des mines, qui n'a plus eu de nouvelles.

Embauché pour faire du soutien scolaire par la mairie d'Aulnay-sous-Bois, Mohamed Belhoucine est arrêté en mai 2010 pour sa participation à la «filière afghane», qui aidait des combattants à partir en Afghanistan et au Pakistan. Le 11 juillet 2014, le tribunal correctionnel de Paris l'a condamné à deux ans de prison, dont un avec sursis. Son cadet Mehdi, dont il est question aujourd'hui, avait été entendu lors de l'enquête, mais rien n'avait été retenu contre lui.

Mohamed Belhoucine avait raconté au tribunal son parcours de «cyber-djihadiste». À son arrivée à Albi, où l'ancien élève-ingénieur logeait dans une des résidences étudiantes de l'école des mines, jusque-là bon élève - «premier d'une fratrie de quatre à intégrer une école d'ingénieurs»-, Mohamed se serait senti mal à l'aise, ne connaissant personne dans la ville. Ses résultats s'en seraient ressentis. Lui qui n'était auparavant «pas spécialement intéressé par la religion», a tué le temps en fréquentant des sites islamistes. Il a fini par y prendre une participation active sur internet, traduisant notamment des vidéos. Marié et père de famille, il affirmait s'être détaché de l'islamisme radical et n'avoir jamais eu l'intention de partir faire le djihad.

Lui peut-être. Mehdi, alors étudiant en mécanique électronique à la faculté de Jussieu, avait selon une dépêche AFP rendant compte du procès de son aîné déclaré le 16 mai 2010 aux enquêteurs se sentir «particulièrement concerné par la situation» en Afghanistan, en Irak mais aussi en Palestine, en Somalie et en Tchétchénie. «J'ai pensé à me rendre dans l'un de ces pays mais pas forcément pour prendre les armes dans un premier temps. L'idée pour moi serait d'être la` avec eux, de les aider, peut-être sous forme d'aide humanitaire et peut-être que, poussé, je pourrais être amené à prendre les armes.» Est-ce ce qui explique la présence à l'aéroport de Mehdi Belhoucine au côté d'Hayat Boumeddiene, qu'il est suspecté d'avoir aidée à partir ? Quel lien a-t-il avec les Coulibaly? Que savait-il du projet terroriste en préparation à Paris? La vidéo turque est en tous cas la preuve qu'ils se connaissaient et de l'existence d'une mouvance aux multiples ramifications.

Source : http://www.ladepeche.fr

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans C'est dans le Journal
commenter cet article
14 janvier 2015 3 14 /01 /janvier /2015 13:25

De nombreux habitants d’Aulnay sous Bois ont eu la surprise et  le plaisir de recevoir un courrier signé par notre Maire, Bruno Beschizza, parce qu’ils avaient décoré leur habitation pour les fêtes de fin d’année. Comme vous pouvez l’admirer sur la vidéo jointe, ça clignote pas mal.

Nous sommes apparemment  gérés  par  une personne attentive à ses concitoyens et à l’embellissement de sa ville, car c’est bien la première fois que la municipalité se dérange gracieusement, sans prévenir, incognito.  Il est agréable de voir que son travail a été remarqué, apprécié et récompensé par un courrier de félicitations. Toutes ces maisons décorées illuminent notre ville et pourquoi pas instaurer un concours des maisons décorées, comme il existe un concours des maisons fleuries ? Toutes ces lumières mettent de la joie et de la beauté dans les rues parfois un peu sombres. Et la laïcité est aussi bien respectée que dans toutes les  grandes villes qui s’éclairent d’illuminations pendant la période de fin d’année.

Anne-Marie

Repost 0
Publié par Anne-Marie - dans A vos quartiers !
commenter cet article
14 janvier 2015 3 14 /01 /janvier /2015 11:12

Ce samedi à Scohy en fin d’après-midi se déroulait la cérémonie des premiers vœux de Bruno Beschizza en tant que maire d’Aulnay-sous-Bois. Dès l'entrée on pouvait apprécier des jeux de lumières dans un style psychédélique du meilleur effet.

Voeux-2015-Aulnay-sous-Bois-3.jpgL’ambiance était plutôt différente des années passées mais n'oublions pas que nous sommes entrés dans une ère d'économie financière.

Voeux-2015-Aulnay-sous-Bois-4.jpgBien que les festivités aient démarré tôt, beaucoup de personnes ont répondu présent à l'appel de la majorité municipale. Les quelques représentants de la minorité municipale ou opposition (choisissez votre appellation) qui ont assisté à cet événement donnaient l'impression d’errer comme des âmes en peine. Ils ont préféré s’asseoir en fond de salle à l'écart des Aulnaysiens.  A chacun ses raisons, cela ne nous regarde pas, mais le bruit circulait qu'ils espéraient croiser des représentants d'Europe Ecologie Les Verts d’Aulnay histoire de causer des élections départementales de mars prochain. Bien entendu ce n'est qu'une rumeur.

Voeux-2015-Aulnay-sous-Bois-5.jpgMarc Masnikosa  

Repost 0

Présentation

  • : Aulnaylibre !
  • Aulnaylibre !
  • : L'information sur Aulnay-sous-Bois 100% libre et indépendante !
  • Contact

Contactez-nous !

Une info, une photo, une vidéo, une annonce à passer.

N’hésitez pas à nous contacter !

Mail : aulnaylibre@yahoo.fr

Tél : 06.81.95.11.50 / 06.07.86.09.11

Chaîne vidéo : http://www.youtube.com/user/Aulnaylibre/videos

Twitter : https://twitter.com/Aulnaylibre

Facebook : https://www.facebook.com/aulnay.libre?ref=tn_tnmn

Aulnay au fil de l'info

Ride On Time

Señor Météo

Agenda Aulnay-sous-Bois

Wikio

Wikio - Top des blogs - Multithématique