Publié le 24 Novembre 2018

Vous trouverez ci-dessous un message de Miguel Hernandez concernant une journée de solidarité qui se déroulera ce samedi 24 novembre 2018 au Chalet du Vélodrome.

 

Bonjour, 

Je vous rappelle l'initiative de solidarité qui se déroulera toute l’après-midi et se poursuivra dans la soirée du samedi 24 novembre au Chalet du vélodrome d'Aulnay-sous-Bois,134 rue Maximlilien Robespierre.

 

 

De 15h00 à 18h30, 3 tables rondes de 30 à 40 min :

 

 

 

•   Solidarité et la coopération du local à l’international : Animation JFC

 

APS, AFPS, FSU, CGT

 

 

 

•   Migration : quelle solidarité ? Animation MH

 

LDH, Solidaires, CGT, RESF, Cimade

 

 

 

•   Education : Agir pour un monde solidaire et de paix: Animation MH

 

FSU, Solidaires, Club Unesco, RESF, Amnesty international

 

Soirée se poursuivra de 19h30-2h00 (entrée 15 euros avec une assiette et une boisson) dans un esprit militant et festif par un concert pour la Palestine avec:

 

 

  • Duo Osvaldo, Sylvia 
  •  Le Szgab  Pascal Gabet (Jazz Manouche)  
  • Kamel Hadji
  • Lahouari El Kouradi

 

  Entracte de 15 min

  • Bal populaire : French Rumba (4 personnes) contact Osvaldo

Nous vous attendons nombreux.

 

Miguel Hernandez

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Communiqués

Publié le 23 Novembre 2018

Les ministres Agnès Buzyn et Marlène Schiappa ont visité l’unité d’accompagnement post-traumatique. Qui devient « site-pilote » sur les violences conjugales au niveau national.

« La famille ne doit plus être synonyme de violences ! » Parole de ministres. Ce vendredi, Agnès Buzyn, ministre de la Santé, et Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat chargée de l’égalité femmes-hommes, étaient à l’hôpital Ballanger, à Aulnay, pour visiter l’unité spécialisée dans l’accompagnement des victimes de psycho-traumatisme (USAP). Dédié à l’accompagnement des femmes victimes de violences conjugales, le lieu vient d’être retenu comme l’un des dix « sites-pilote » en la matière, en France. A la clé : 400 000 €/an pour développer l’action des quatre psychologues qui y travaillent.

« Nous avons commencé à travailler sur l’accompagnement des victimes de violences intra-familiales il y a dix ans. A cette époque, j’étais aux urgences et me suis rendue compte qu’une fois leurs plaies physiques soignées, elles n’étaient pas accompagnées, ni médicalement, ni juridiquement », se souvient Fatima le Griguer, coordinatrice de l’USAP, et à l’origine du projet.

511 passages en 2017

Au fil du temps, une équipe de quatre psychologues - dont trois détachés à temps partiel du service psychiatrie - s’est constituée. Le service a officiellement ouvert fin 2016. Il est dédié à toutes les victimes nécessitant un accompagnement post-traumatique : accidents de la route, attentats, catastrophes naturelles… « Mais 75 % de notre activité concerne les femmes victimes de violences ou d’agression sexuelles de la part de leur conjoint », résume Fatima Le Griguer. Au total, en 2017, l’unité a enregistré 511 passages.

« Le non-traitement des séquelles post-traumatiques a un lourd coût social et médical : troubles du sommeil, irritabilité, phobies, dépressions, un taux de suicide 4 fois plus fréquent, une reprise du travail très difficile », rappellent les médecins.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici 

Source article et photo : Thomas Poupeau du journal Le Parisien

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Santé

Publié le 23 Novembre 2018

Depuis quelques semaines déjà, plusieurs rues d'Aulnay-sous-Bois font l'objet d'expérimentations pour améliorer les flux de circulation. Elles sont le résultat d'un nombre important de réunions de concertation avec les habitants, tenues notamment dans le cadre de la démocratie de proximité.

 

Mise en sens unique de la rue Francisco Ferrer à Aulnay-sous-Bois : résultat convaincant !

Ainsi, par exemple, une portion de la rue Francisco Ferrer longeant le restaurant chez David dans le quartier du Vieux-Pays était jusqu'à présent en double sens. Cela avait pour effet de générer un flux chaotique au croisement avec la rue Maximilien Robespierre et la rue du Sausset.

Depuis la mise en place du sens unique, ce carrefour très fréquenté à retrouver une meilleure fluidité. Ce changement a donc produit un résultat convaincant.

Robert Ferrand 

Source photo : Aulnaylibre.com

Voir les commentaires

Rédigé par Robert Ferrand

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 23 Novembre 2018

Courir… pour sauver deux enfants d’une mort certaine. Ce dimanche, la petite ville de Chaumontel (Val-d’Oise) se mobilise afin de récolter des fonds pour Hugo, 3 ans, et Emma, 1 an, atteints de la maladie de SanFilippo, une pathologie neurodégénérative qui réduit leur espérance de vie à 12 ans.

Au menu : 4 km de course façon Color-Run, la célèbre épreuve parisienne où les participants sont aspergés, dans la bonne humeur, de poudre colorée. Il s’agit de récolter des fonds pour financer un essai clinique. Objectif : 4 M€. Une cagnotte en ligne, initiée par leurs parents, réunit pour l’instant 1,2 M€.

« Très émus par cet élan de solidarité »

« Nous sommes très émus par cet élan de solidarité ! C’est le boucher de Lamorlaye, village voisin, qui a été touché par l’histoire de nos enfants et a déclenché l’initiative », témoigne Julien, le papa d’Hugo et Emma, employé au service dialyse de la clinique d’Aulnay-sous-Bois.

Outre la course de 4 km, qu’on peut réaliser en marchant, une randonnée à VTT de 20 km est aussi programmée, ainsi qu’une foule d’animations.

Le gardien du PSG les soutient

L’élan de solidarité a largement dépassé le Val-d’Oise : récemment, le gardien du PSG, Alphonse Aréola, a relayé le combat sur les réseaux sociaux et le navigateur Sébastien Desquesses a pris la Route du rhum avec un bateau aux couleurs des enfants.

Au menu : 4 km de course façon Color-Run, la célèbre épreuve parisienne où les participants sont aspergés, dans la bonne humeur, de poudre colorée. Il s’agit de récolter des fonds pour financer un essai clinique. Objectif : 4 M€. Une cagnotte en ligne, initiée par leurs parents, réunit pour l’instant 1,2 M€.

Car du côté médical, « le temps presse », explique Julien. L’essai clinique doit avoir lieu « tant que le cerveau des enfants est préservé ».

Ce dimanche 25 novembre, dès 10 heures, place Eugène-Coudre à Chaumontel. Inscription via la page Facebook « Hugo et Emma, un combat en couleur ». Participation : 16 € (dont 15 € reversés à la cagnotte pour Hugo et Emma).

Source article et photo : Thomas Poupeau et Arnaud Journois du journal Le Parisien

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 23 Novembre 2018

Monoprix recrute. Et pas qu’un peu. Chaque année, l’enseigne propose 5 000 postes en France. Une nouvelle session de recrutement a d’ailleurs eu lieu ce mercredi à Montreuil (Seine-Saint-Denis).

La grande majorité des postes ne nécessite pas de compétences particulières, comme pour les hôtesses de caisse et les employés libre-service, chargés de ravitailler les rayons et de renseigner les clients. D’autres, en particulier les métiers de bouche, sont plus spécialisés.

Le groupe Monoprix - Monoprix, Monop', Monop’Daily, Monop’Beauty, Monop’Station, Naturalia -, c’est environ 700 points de vente en France dont 300 uniquement pour Monoprix (140 en Ile-de-France).

L’importance du savoir-être

« Nous recherchons des candidats disponibles, souriants, ponctuels, ouverts, appréciant le contact, détaille Sébastien Pairet, directeur emploi et recrutement chez Monoprix. Si un profil nous convient, nous ferons tout pour faciliter son intégration en proposant des lieux de travail proche du domicile, des horaires adaptés… »

Pour participer à une session de recrutement, il faut d’abord s’inscrire sur le site : https :/ /entreprise.monoprix.fr ou sur https://www.facebook.com/MonoprixJobs/ Vous serez ensuite contacté par un recruteur si votre profil est retenu.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici 

Source article journal Le Parisien 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Emploi

Publié le 23 Novembre 2018

Preuve de la belle diversité culturelle de notre ville, le lusojornal consacre un article à Aulnay-sous-Bois. Il a trait à la soirée Fado qui s'est déroulée le 17 novembre dernier au théâtre Jacques Prévert. Elle a rencontré un grand succès. Ci-dessous l'article du journal Portugais. La traduction n'est pas nécessaire, la langue du marquis de Pombal étant assez facile à lire.

No passado sábado, dia 17 de novembro, o teatro Jacques Prévert de Aulnay-sous-Bois, acolheu um espetáculo de fado para comemorar os 45 anos da Associação Cultura Portuguesa daquela cidade dos arredores de Paris.

A organização quis propor um espetáculo de fado original, propondo ao público a descoberta do fado cantado por uma fadista, Jenyfer Rainho, um fadista Joaquim Campos, e pelo violino da virtuosa Natalia Juskiewicz, uma Polaca a residir em Portugal, que desenvolveu o projeto de “cantar” fado com um violino.

Esta proposta artística foi um sucesso. Se a maioria do público conhecia o fado cantado por senhoras, para algum público francês foi uma descoberta ver um homem a cantar fado.

A segunda parte foi uma autêntica experiência musical. A violonista Natalia Juskiewicz interpretou vários fados com o seu violino, acompanhada à guitarra portuguesa por Rodolfo Godinho e à viola por Carlos Garcia.

Com mais de 400 pessoas presentes, cada artista foi ovacionado com destaque particular para a atuação de Natália Juskiewicz, que no final foi chamada duas vezes ao palco.

“Propor um espetáculo diferente e permitir que o teatro possa acolher um público não-habitual é importante para nós. Aliás, viu-se a reação do público polaco presente quando a violonista de origem polaca se dirigiu na sua língua materna à sua Comunidade a residir em Aulnay-sous-Bois”.

“Hoje estamos a finalizar as comemorações dos 45 anos da associação e do rancho Rosa dos Ventos. As comemorações prolongam-se até ao sábado, dia 1 de dezembro, com a vinda de Quim Barreiros, 15 anos depois, à mítica sala Scohy, que foi palco dos maiores espetáculos portugueses na região de Paris” diz António Pereira Marques, Presidente honorário da associação e seu fundador.

Depois do espetáculo, a associação ofereceu uma degustação de iguarias portuguesas com um brinde de vinho do Porto.

A Associação Cultura Portuguesa e o rancho folclórico Rosa dos Ventos foram criados em 1973.

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 23 Novembre 2018

Des remises jusqu’à moins 70 % ! C’est ce que promettent 200 commerçants du centre-ville d’Aulnay-sous-Bois, ces vendredi et samedi, à l’occasion du « Black Friday » (NDLR : Vendredi noir) - un concept de soldes éclairs inspiré des Etats-Unis. L’occasion de braquer les projecteurs sur ces « petits » magasins, installés sur le boulevard de Strasbourg et alentours, qui tentent tout pour existerface aux gros centre commerciaux des alentours.

« Le Black Friday, c’est une sorte de bulldozer qui déferle sur Internet, dans les gros centres commerciaux… mais jamais dans les petites boutiques. Dans les centres-villes, on se meurt, nos clients sont moins nombreux. Il faut donc essayer, nous aussi, de surfer sur cette dynamique », analyse Kamel Lakal, opticien et président de l’association « Au cœur des commerces d’Aulnay », qui organise l’événement.

Des réductions de 20 à 70 %

Chausseur, mercerie, opticien, modiste, bijoutiers, traiteur : « Beaucoup de commerçants ont joué le jeu », se félicite Kamel Lakal. Les réductions iront de -20 % à -70 %. Et ces deux jours prendront la forme d’une « braderie géante » avec des barnums dressés devant les enseignes « et une foule d’animations », promet l’organisateur. Par exemple : devant l’opticien, réparation de lunettes gratuite !

« Ce genre d’événement n’est pas forcément hyper rentable, mais cela crée du lien avec les clients », note Carole, gérante d’une boutique de chaussures pour enfants. Même son de cloche chez Patricia, d’une boutique de déco : « C’est comme cela qu’on fait vivre un centre-ville ! »

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article et photo : Thomas Poupeau du journal Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 22 Novembre 2018

Il y a cinq jours, nos confrères d'AulnayCap ! publiaient (ici) un article au titre quelque peu polémique. Il s'intitulait : "Scène de désolation au Centre Gare Nord à Aulnay-sous-Bois, on dirait l'Irak !"

Sur la forme, rien à redire. Il n'est pas dans les habitudes de la rédaction d'Aulnaylibre.com, contrairement à celle de MonAulnay.com par exemple, de donner des leçons sur ce que doit ou non publier un autre blog. La liberté d'expression et d'opinion, dans le respect de la loi bien entendu, est un des ciments de notre République.

 

Aulnay-sous-Bois ce n'est évidemment pas l'Irak !

Sur le fond, néanmoins, la comparaison entre Aulnay-sous-Bois et l'Irak n'a aucun sens. Rappelons tout de même, par exemple, que la guerre d'Irak débutée au printemps 2003 a provoqué la mort d'au moins plusieurs centaines de milliers de personnes, selon diverses études. Comparaison n'est donc absolument pas raison dans ce cas précis. 

L'auteur de l'article en question, présenté comme un lecteur, parle en réalité du chantier de construction en cours au nord de la gare d'Aulnay-sous-Bois entre les rues Anatole France et Fernand Herbaut. Il semble se plaindre d'une densification trop importante à cet endroit. Pourtant, elle a tout son sens ici. D'abord, parce que, réglementairement parlant, au niveau du plan local d'urbanisme (PLU) c'est une zone de centralité clairement identifiée et amenée à se développer en accueillant de nouveaux logements, notamment.

Ensuite, ce secteur de la ville est situé à proximité de la gare d'Aulnay-sous-Bois et des commerces du boulevard de Strasbourg. Pour éviter l'étalement urbain, qui est une catastrophe écologique, il convient donc de fixer la population au coeur des villes où tous les services sont accessibles.

 

Aulnay-sous-Bois ce n'est évidemment pas l'Irak !

Dans le cas présent, les nouvelles constructions ont aussi un autre objectif facilement identifiable. Il s'agit de redynamiser la partie de la ville localisée au nord de la gare du RER B. Idéalement, on pourrait envisager l'implantation progressive de nouveaux commerces et activités tout le long de la rue Anatole France jusqu'au garage Ford et même au delà jusqu'au Vieux-Pays.

C'est d'ailleurs dans cette optique que l'ancien Office du tourisme, désormais appelé Maison des projets et du patrimoine, a déménagé du boulevard de Strasbourg vers la rue Charles Dordain. Ce transfert a d'ailleurs une portée symbolique à la fois dans le passé et le futur. Il sauve une magnifique bâtisse historique qui accueillait autrefois le bureau des études urbaines et il fait le pari, qu'à terme, ce secteur Nord de la ville, laissé à l'abandon depuis des décennies, retrouvera un standing comparable à son homologue situé côté Sud, magnifié par le boulevard de Strasbourg que bien du monde nous envie en Seine-Saint-Denis...

 

Aulnay-sous-Bois ce n'est évidemment pas l'Irak !

Robert Ferrand

Source photos : Aulnaylibre.com

Voir les commentaires

Rédigé par Robert Ferrand

Publié dans #Humeur

Publié le 22 Novembre 2018

Tu as entre 18 et 23 ans ? Amateur (e) ou professionnel (le) ? Tente ta chance et rejoint la troupe de théâtre créée par Abd Al Malik... 
Envoyez votre candidature : Nom / Prénom / Âge / Adresse mail / Numéro de téléphone
À l'adresse suivante : culture@aulnay-sous-bois.com ou par téléphone au 01 48 79 63 74
Mercredi 28 Novembre de 16h à 18h
Le Nouveau Cap - 56 Rue Auguste Renoir 93600 Aulnay-sous-Bois 

Source information et photo : compte facebook Le Nouveau Cap

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 22 Novembre 2018

A la fin des années 1960, un entrepreneur Allemand, qui a réussi dans la production d'acier au coeur de la Ruhr, décide de changer totalement de secteur d'activité. Anticipant l'effondrement progressif de l'industrie métallurgique en Europe, il choisit d'investir dans le tourisme.

L'agence de voyage TUI ravie de son installation à Aulnay-sous-Bois

C'est ainsi que naît TUI Group (Touristik Union International). Aujourd'hui, cette société basée à Hanovre est devenue le plus grand groupe de tourisme du monde avec 20 millions de voyageurs et 20 milliards d'euros de chiffre d'affaires.

 

L'agence de voyage TUI ravie de son installation à Aulnay-sous-Bois

Cette multinationale, toujours en pleine expansion, est présente à Aulnay-sous-Bois . Elle dispose, en effet, d'une agence située au 27 boulevard de Strasbourg.

 

L'agence de voyage TUI ravie de son installation à Aulnay-sous-Bois

Le personnel travaillant dans cette agence est ravi de cette implantation en plein centre ville, au coeur d'une artère commerçante dont il vante l'esprit village. Un membre de la direction a expliqué que les affaires étaient bonnes et les perspectives de croissance à venir solides.

 

L'agence de voyage TUI ravie de son installation à Aulnay-sous-Bois

Hier soir, l'agence TUI du boulevard de Strasbourg organisait un événement festif pour se féliciter de son implantation dans la commune, démontrant une fois de plus l'attractivité économique grandissante de la ville d'Aulnay-sous-Bois. 

Robert Ferrand

Source photos : Aulnaylibre.com

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 21 Novembre 2018

Dans la nuit de mardi à mercredi, un homme de 40 ans a été blessé au couteau à l’abdomen, à Aulnay. L’agression s’est passée au domicile de la victime, avenue de Nonneville.

La soirée s’était déroulée sur fond d’alcool. On ignore les raisons de la dispute. La victime grièvement blessée a été transportée dans un état grave à l’hôpital Delafontaine, à Saint-Denis.

Ce mercredi, son pronostic vital était engagé. Deux couteaux ensanglantés ont été retrouvés sur place. Trois personnes, présentes dans l’appartement au moment des faits ont été placées en garde à vue.

La sûreté départementale a été saisie de l’enquête.

Source article : journal Le Parisien / Photo d'illustration 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #C'est dans le Journal

Publié le 21 Novembre 2018

Curieux et rarissime incident hier midi Gare du Nord. Un TER s’est retrouvé sur une voie qui n’était pas du tout la sienne, ce qui n’a causé heureusement aucun accident mais a entraîné de grosses perturbations sur tout le réseau Nord SNCF. La situation était en train de revenir très progressivement à la normale en fin d’après-midi. 

Il n’empêche, la situation a été très compliquée sur ce réseau. Tout est parti de ce TER, vide, qui partait pour le garage. Il a été mal aiguillé, semble-t-il à cause d’un changement de voie qui a entraîné « un changement d’indexation », autrement dit de codage informatique, explique-t-on à la SNCF. Bref, le TER a soudain été enregistré comme un RER, avec l’itinéraire qui va avec : direction donc la gare souterraine et ses RER B et D.

Voyageurs sur les voies

Heureusement, le conducteur s’en est rendu compte. Son TER n’était de toute façon pas équipé pour circuler dans ce type de tunnel. Il a donc dû s’arrêter en pleine voie. Le temps de faire la manœuvre, à savoir une marche arrière, de 12 h 55 à 13 h 45 selon la SNCF, la circulation a été totalement interrompue sur le RER B entre Châtelet et Aulnay-sous-Bois, ainsi que sur le RER D au Nord, et sur la ligne H.

Problème : pendant la manœuvre, les autres trains, coincés, ont été immobilisés en pleine voie, et certains voyageurs à proximité de la gare RER B de La Plaine Stade de France sont descendus sur les voies, lassés d’attendre. Dans ce cas, une procédure de sécurité s’applique afin de faire remonter les passagers, ce qui a prolongé la durée de l’interruption.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article et photo : journal Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Publié le 20 Novembre 2018

Vous pouvez prendre connaissance ci-dessous d'un article de Gwenael Bourdon, du journal Le Parisien. Il revient sur la fermeture programmée de l'usine PSA de Saint-Ouen en 2021. Certains salariés qui avaient connu la fermeture de l'usine d'Aulnay-sous-Bois avaient retrouvé un emploi là-bas. Ils sont de nouveau plongés dans l'angoisse...

Parmi les 324 salariés du site PSA de Saint-Ouen voué à fermer en 2021, une poignée a déjà connu la fin de l'emblématique usine d'Aulnay-sous-Bois.

Voilà quelques jours qu’Aziz a renoué avec une vieille sensation, désagréable et tenace : « Qu’est-ce qu’il va nous arriver maintenant ? Où est-ce qu’on va aller ? » L’ouvrier de l’usine PSA de Saint-Ouen sait désormais que le site fermera ses portes en 2021 au plus tard. Il doit laisser place au chantier du futur Grand Hôpital. Un comité central d’entreprise extraordinaire se réunit ce mercredi sur le sujet et doit évoquer les solutions proposées pour les 324 salariés.

L’angoisse de l’avenir, Aziz connaît bien. Comme une vingtaine de salariés de Saint-Ouen, il a connu la fin d’une autre usine, celle d’Aulnay. « C’était mon premier travail, j’avais 19-20 ans. Je me disais : c’est une usine automobile, ça ne fermera pas. C’était une usine moderne », raconte ce conducteur d’installation, âgé de 36 ans et père de trois enfants en bas âge. En juillet 2012, l’annonce de la fermeture avait fait l’effet d’un tremblement de terre aux 3 000 salariés aulnaysiens.

« Pendant des mois, la direction avait démenti, pour que les gens ne se révoltent pas », se souvient Ahmed, 54 ans, employé au conditionnement. A Saint-Ouen, en revanche, l’annonce de la fermeture n’a guère surpris Aziz : « Dès que je suis arrivé, j’ai compris qu’ici ça ne durerait pas. Les gens partaient et on ne les remplaçait pas… »

« On en a fait, des sacrifices »

L’annonce officielle, faite au personnel la semaine dernière, laisse un goût amer aux « rescapés d’Aulnay ». C’est ainsi que se définit Sandrine, l’œil noir au-dessus d’un gobelet de café. « Ils délocalisent tout ! », fulmine l’ouvrière de 49 ans. PSA Aulnay, c’était toute sa vie : « J’y suis entrée à 18 ans, c’est là que travaillaient mes parents, que travaillait mon conjoint… Quand tu es jeune, tu construis ta vie autour de ton gagne-pain. » Le couple avait fait construire sa maison dans l’Oise, « pas trop loin » d’Aulnay.

Article du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici 

Source article et photo : Gwenael Bourdon du journal Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 20 Novembre 2018

Le RER B connait en ce mardi 20 novembre 2018 une nouvelle journée de galère. Le trafic est toujours interrompu entre Aulnay-sous-Bois et la station Châtelet Les Halles à Paris. L'ensemble de la ligne est ralenti sur les autres secteurs.

Au départ un incident d'exploitation, auquel se sont ajoutés une erreur d'itinéraire d'un TER en gare du Nord et la présence de personnes sur les voies.

Selon le compte Twitter @RERB le trafic devrait revenir progressivement à la normale à partir de 15h. Espérons-le notamment pour celles et ceux qui utilisent ce moyen de déplacement pour leur travail et qui souhaitent simplement pouvoir rentrer chez eux...

 

Source information : compte Twitter @RERB / Vidéo d'illustration : Aulnaylibre.com

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Publié le 20 Novembre 2018

Du 23 au 24 novembre 2018 de 10h à 19h

L’association Au cœur des commerces d’Aulnay organise, les vendredi 23 et samedi 24 novembre, une vaste opération de réductions commerciales sur le modèle du « Black Friday », cet événement importé des États- Unis. Boulevard de Strasbourg, route de Bondy, rue Isidore Nérat, rue Anatole-France, place du Général de Gaulle et place du Général Leclerc, environ 200 commerçants installeront des stands et vous proposeront des baisses de prix allant jusqu’à moins 70 %.

Venez nombreux profiter de bonnes affaires ainsi que d’un contact humain et chaleureux avec vos commerçants !

Source information et image : site internet de la ville d'Aulnay-sous-Bois

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 20 Novembre 2018

Vous avez entre 16 et 26 ans. Vous avez des projets, des questions ? Les élus d'Aulnay-sous-Bois sont à votre écoute. Alors rencontrez-les !

La prochaine session aura lieu le mercredi 5 décembre 2018 à l'Hôtel de Ville. Vous pouvez prendre rendez-vous au 01.48.79.41.76

Source information image et vidéo : site internet de la ville d'Aulnay-sous-Bois

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Démocratie de proximité

Publié le 20 Novembre 2018

C'est le compte Twitter @RERB qui l'annonce. Le trafic du RER B est totalement interrompu entre Aulnay-sous-Bois et Châtelet les Halles dans les deux sens de circulation.

Un incident d'exploitation est évoqué sans qu'on en sache réellement plus. L'ensemble de la ligne est perturbé. Un retour à la normale est attendu dans l'après-midi. En attendant l'option RER E et T4 demeure l'alternative la plus évidente.

Bon courage à toutes et à tous !

Source information : compte Twitter @RERB / Vidéo d'illustration : Aulnaylibre.com

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Publié le 19 Novembre 2018

C’est l’un des points les plus agaçants lorsque l’on utilise les transports en commun. Les trajets de banlieue à banlieue nécessitent la plupart du temps de transiter par Paris Intra-Muros. Dès lors, les temps de parcours sont fortement rallongés.

Cette situation devrait toutefois changer d’ici quelques années. En effet, le métro du Grand Paris Express facilitera grandement les liaisons entre villes de banlieue parisienne.

Le métro du Grand Paris Express ou quand Aulnay-sous-Bois sera à 25 minutes de La Défense !

Comme chacun a pu le noter, ce chantier en cours est largement visible à Aulnay-sous-Bois au niveau du carrefour de l’Europe. C’est la ligne 16 qui passera par notre commune. Quand elle ouvrira, le bassin d’emplois du secteur de La Défense ne sera qu’à 25 minutes contre 56 minutes actuellement.

Le métro du Grand Paris Express ou quand Aulnay-sous-Bois sera à 25 minutes de La Défense !

Ce nouveau moyen de transport devrait donc accélérer davantage l’attractivité de notre ville, et ceci d’autant plus que le centre d’exploitation des lignes 16 et 17 (site de maintenance et de remisage du matériel roulant, site de maintenance des infrastructures, poste de commandement centralisé) sera implanté sur l’ancien site PSA d'Aulnay-sous-Bois avec à terme la création de 350 emplois.

Robert Ferrand

Source photo : Aulnaylibre.com / Source image : https://www.societedugrandparis.fr

Voir les commentaires

Rédigé par Robert Ferrand

Publié dans #Transports

Publié le 19 Novembre 2018

Les amateurs de gastronomie fine peuvent se réjouir de l’ouverture d’une nouvelle boutique sur la ville. En effet, l’enseigne Portugal Gourmet vient de s’installer au 7 bis boulevard de Strasbourg à Aulnay-sous-Bois.

Ouverture de Portugal Gourmet à Aulnay-sous-Bois

Vous y trouverez un condensé de ce que la cuisine portugaise peut offrir de meilleur. Un assortiment conséquent de charcuterie, de fromages, de vins, de liqueurs sans oublier des desserts comme les incontournables Pastéis de nata.

Ouverture de Portugal Gourmet à Aulnay-sous-Bois

Le Portugal a Cristiano Ronaldo, une histoire et une culture riches et passionnantes, et aussi une gastronomie de qualité. C’est donc un joli voyage gustatif que propose désormais Portugal Gourmet.

Ouverture de Portugal Gourmet à Aulnay-sous-Bois

Parabens e bom apetite !

Ouverture de Portugal Gourmet à Aulnay-sous-Bois

Robert Ferrand

Source photos : Aulnaylibre.com

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 19 Novembre 2018

L’association Spondyl(O)action organisait hier après-midi à la salle Chanteloup une Zumba action afin de sensibiliser sur la Spondyloarthrite, maladie inflammatoire chronique et évolutive.

Ce moment festif qui se tenait pour la troisième fois consécutive a rencontré un joli succès.

Zumba action réussie pour l’association Spondyl(O)action à Aulnay-sous-Bois

L’association aimerait à l’avenir tenter de faire le même type d’action mais en plein air, par exemple au Parc du Sausset l'été prochain.

Si vous souhaitez des informations sur Spondyl(O)action, voici un courriel : presidence@spondyloaction.fr ainsi qu’un numéro de téléphone 07.83.61.52.93

Source photo : Aulnaylibre.com

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Associations

Publié le 18 Novembre 2018

Le gymnase Paul-Emile Victor a vibré cet après-midi pour la rencontre qui opposait le Aulnay Handball à Strasbourg dans le cadre de la septième journée de Nationale 1 Féminine.

Après un match équilibré où chacune des deux équipes pouvait l'emporter, les Amazones d'Aulnay-sous-Bois ont fini par céder en toute fin de partie 24 à 26.

Ce score cruel a pour effet de laisser le AHB à l'avant-dernière place de la poule 3. Toutefois, avoir su tenir la dragée haute à l'actuel troisième de cette même poule peut laisser espérer des succès à venir.

 

En attendant des lendemains meilleurs, vous pouvez revivre la fin de cette rencontre au dénouement hitchcockien dans la vidéo ci-dessus.

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Soyons sport.

Publié le 18 Novembre 2018

Le Rugby Aulnay Club affrontait cet après-midi Marcoussis au stade du Moulin Neuf dans le cadre du championnat de promotion Honneur. Les Aulnaysiens ont fait preuve d'une grande solidité en remportant un succès probant 27 à 5.

Cet excellent résultat permet au RAC de conforter sa place de leader dans la poule 2 avec 5 victoires en 6 matches. 

 

 

Nous vous proposons de revivre l'intensité de la rencontre à travers deux vidéos captées sur place. La première avec le dernier essai du RAC, la seconde avec plusieurs phases de jeu démontrant que Marcoussis n'était pas venu pour faire de la figuration.

Mais à la fin, c'est le RAC qui gagne, puisque le RAC c'est plus fort que toi !

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Soyons sport.

Publié le 18 Novembre 2018

Vous pouvez prendre connaissance ci-dessous d'un article du Bondyblog consacré aux élus LR d'Aulnay-sous-Bois qui ont distribué samedi le tract stop au racket des automobilistes sur le marché du Vieux-Pays. 

Ce samedi 17 novembre, jour de mobilisation des "gilets jaunes" contre la hausse du carburant, la mairie LR d'Aulnay-sous-Bois a organisé un tractage sur le marché de la ville sur le thème "Stop au racket des automobilistes". 

Comme chaque samedi matin au marché du Vieux Pays d’Aulnay-sous-Bois (93), les habitants de la ville font leurs courses. Le temps est ensoleillé malgré la fraîcheur matinale. Dans un ballet régulier, les personnes âgées traînent leur chariot et s’arrêtent pour se saluer et discuter. Ici, rien ne laisse penser que nous sommes le 17 novembre, journée de mobilisation des « gilets jaunes » contre la hausse du prix des carburants, un mouvement citoyen qui se veut sans affiliation politique et qui a organisé manifestations et blocages à travers la France. 

En « soutien » au mouvement, c’est sur le marché d’Aulnay-sous-Bois que se sont réunis une dizaine d’élus et de militants des Républicains (LR). Ils sont là aujourd’hui pour un tractage à l’initiative du maire LR de la ville, Bruno Beschizza, absent des lieux. Comme les manifestants, eux aussi arborent des gilets jaunes en distribuant des tracts estampillées par la Fédération LR de Seine-Saint-Denis pointant la hausse des carburants.

Lutte des classes et convergence des luttes à droite

Récupération ? Les militants rejettent la suspicion d’un revers de la main : un des adjoints au maire LR de la ville, Denis Cahenzli, considère qu’il est « un citoyen comme les autres » et qu’il a « le droit de manifester son mécontentement ». Indiquant que cet événement a été lancé en raison de l’absence de mobilisation autour d’Aulnay-sous-Bois, l’élu pointe du doigt « le manque de pédagogie du gouvernement ». « Cette hausse du carburant risque de ralentir voire de casser la dynamique autour de l’écologie », estime-t-il. Toutefois,  lors de sa prise parole, il utilisera des éléments de langage du tract et fera référence au “racket fiscal” des automobilistes.

Article complet du Bondyblog à lire en cliquant : ici 

Source article et photo : https://www.bondyblog.fr

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 17 Novembre 2018

Plusieurs associations, dont le collectif pour le triangle de Gonesse, attaquent devant le tribunal administratif le permis de la gare sur la future ligne 17 du supermétro. 

« Non à la gare en plein champ ! » Voici la revendication de plusieurs associations écologiques et du collectif pour le triangle de Gonesse, qui viennent de déposer un recours devant le tribunal administratif de Cergy contre le permis de construire de la future gare du supermétro de la ligne 17, délivré en septembre par le préfet du Val-d’Oise. La gare est une condition essentielle à la réalisation d’EuropaCity, un complexe de loisirs et de boutiques de 80 ha.

Mais la réalisation de ce projet, et par ricochet de cette gare sur un secteur aujourd’hui essentiellement agricole, fait grincer des dents. « Il n’y a aucun habitant à moins de 800 m. Cet équipement, d’un coût de 100 M€, ne servirait qu’à acheminer les clients d’EuropaCity. Est-ce aux contribuables de financer des infrastructures destinées à un groupe privé ? », fulmine le collectif pour le Triangle de Gonesse.

Des travaux préparatoires de la gare sont prévus dès l’année 2019. Quant à la mise en service de la ligne 17, elle avait été reportée de 2 024 à 2 027 par le gouvernement.

Source article : journal Le Parisien

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #C'est dans le Journal

Publié le 17 Novembre 2018

Certains rêvaient peut-être d'un nouveau mai 68. Force est de constater que nous en sommes encore bien loin. Notamment à Aulnay-sous-Bois.

Les gilets jaunes devaient, selon certaines sources bien informées, se mobiliser en masse en suivant un circuit précis : d'abord ralentir le carrefour près du centre commercial O'Parinor, puis celui de L'Europe avant de se diriger vers celui des droits de l'Homme près du Mac Donald.

 

 

En début d'après-midi, comme en témoigne notre vidéo ci-dessus tournée sur place, le carrefour de l'Europe était d'une fluidité absolue. Même pas la queue d'un début d'embouteillage. Nos yeux n'y croyaient tellement pas qu'ils ont même écrasé une larme.

Donc si vous avez des courses à faire ou un film à aller voir à l'UGC, n'hésitez pas un instant, la circulation est optimale en direction du centre commercial O'Parinor d'Aulnay-sous-Bois.

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos