Publié le 17 Décembre 2018

Le Rugby Aulnay Club fait un début de saison tonitruant. En effet, après les matches de la phase aller, le RAC occupe avec autorité la première place de sa poule de promotion honneur.

Ce dimanche, au stade du Moulin Neuf, le club visiteur du RC Chilly Mazarin a fait les frais de cette forme étincelante encaissant six essais dont trois transformés. Résultat final : 36 - 0 pour le Rugby Aulnay Club qui prend au passage le point du bonus offensif.

Avec 7 victoires pour 2 défaites, le RAC est un solide leader qui possède déjà 33 points au compteur et 5 points d’avance sur son dauphin Paris Xo Rugby. De quoi passer les fêtes de fin d’année bien au chaud… en attendant la phase retour qui s’annonce palpitante…

Robert Ferrand

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié le 17 Décembre 2018

Les fêtes de fin d’année approchent à grands pas et la mairie d’Aulnay-sous-Bois a marqué le coup à sa manière en décorant son entrée intérieure.

L’intérieur de la mairie d’Aulnay-sous-Bois décoré pour les fêtes de fin d’année

Ces décorations sobres et élégantes attirent toujours le regard des petits et des grands.

L’intérieur de la mairie d’Aulnay-sous-Bois décoré pour les fêtes de fin d’année

Puissent ces fêtes de fin d’année apporter à tous paix, amour et joie.

Robert Ferrand

Source photos : Aulnaylibre.com

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Fêtes et Cérémonies

Publié le 16 Décembre 2018

Les opérations de destruction de ce bâtiment de 184 logements datant des années 1970 ont démarré. Les rares commerçants encore présents font leurs cartons.

Cette fois, c’est la fin. Sur le fronton du Galion, le bâtiment iconique de la Rose-des-Vents, à Aulnay-sous-Bois, les bâches de l’entreprise Melchiorre, siglées « démolition », cohabitent avec le portrait géant du footballeur Moussa Sissoko, l’enfant du quartier. Dans les étages supérieurs, des ouvriers s’affairent, entamant le grignotage de cette barre de 184 logements, mi-béton, mi-aluminium, pour lequel l’Agence nationale de rénovation urbaine (Anru) dépense 13,8 M€.

Dans la galerie sous le bâtiment, les très rares commerçants, survivants de l’époque où l’endroit était un centre commercial à vocation régionale, font leurs cartons. La quasi-totalité des cinquante commerces originels ont baissé le rideau. Ne subsistent encore qu’un marchand de meubles, un autre de foulards, un épicier, un kebab et un café.

« Jusqu’en 2010 ou 2012, c’était une vraie fourmilière, ici ! »

« Dans un mois, je cesse mon activité », confirme le gérant de l’épicerie. « Cette démolition m’oblige, ainsi que mon associé, à prendre une retraite anticipée ! Nous n’avons pas réussi à nous accorder avec Intermarché, propriétaire de la nouvelle galerie toute proche. Comme on fait de l’alimentation, ils n’ont pas souhaité nous louer une cellule de vente », poursuit-il. Alors, l’homme a placardé des panneaux « liquidation totale » à l’entrée du Galion, et vend à bas prix ses derniers stocks - oignons, surgelés, produits ménagers.

« Je m’en vais un peu à contrecœur », poursuit l’épicier, arrivé en 2005. Il se souvient du bon vieux temps. « Ils ont annoncé la démolition en 2006, mais jusqu’en 2010 ou 2012, c’était une vraie fourmilière, ici ! Le commerce tournait bien. Puis, le grand bazar est parti et ça a été le déclin. »

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article et photo : Thomas Poupeau du journal Le Parisien 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 15 Décembre 2018

Surfer en Ile-de-France pourrait être possible en 2023. Sevran, Linkcity, et les fédérations de sports de glisse nautique y croient dur comme fer. Un protocole d’accord pour l’achat des terrains va être signé lundi avec Grand Paris Aménagement.

Fermons les yeux un instant pour imaginer. Cheminer entre les plages et les piscines, un skatepark à gauche, une scène de concert à droite, avec des plans d’eau, de part et d’autre, du wakeboard, des vagues pour le surf. Hawaï est loin, mais Sevran, c’est tout près.

 

A quelques minutes de l’aéroport de Roissy mais aussi de Paris ou de la Défense, la petite ville de 50 000 habitants de Seine-Saint-Denis avec ses deux gares du super métro, fait son chemin pour devenir le temple de la glisse urbaine aquatique en 2023. Un protocole va être signé lundi en vue de l’achat des terrains.

L’Ile-de-France est le plus grand bassin de surfeurs avec 30 000 licenciés

Ce projet de « La Vague » a été lauréat du projet Inventons la métropole, en 2017. 420 candidats, 51 projets retenus. Au programme à Sevran, une immense base de loisirs nautiques sur les 32 hectares du quartier Montceleux, 800 logements et cette « vague » inédite avec ses 1000 vagues à l’heure grâce à une gestion écologique de l’eau. Surfer 30 minutes sur ces vagues artificielles, reviendrait, au niveau de l’effort, à une sortie de 3 ou 4 heures en mer.

« L’Ile de France est le plus grand bassin de surfeurs, avec 30 000 licenciés » insiste Patrice Martin, douze fois champion du monde français de ski nautique (de 1979 à 2001) et actuel président de la fédération de ski nautique et de wakeboard. Il est convaincu que la glisse a un bel avenir dans une ville aussi jeune que Sevran, où 45 % des habitants ont moins de 30 ans, et 25 % des habitants ont moins de 15 ans.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici 

Source article Carole Sterlé du journal Le Parisien / Photo d'illustration 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 15 Décembre 2018

Samedi 15 décembre à 18h30

Placé sous la baguette d’Alexandre Grandé, directeur du Conservatoire d’Aubervilliers-La Courneuve (CRR93), l’orchestre symphonique interprétera le célèbre Bœuf sur le toit de Darius Milhaud et accompagnera Umut Saglam lauréat de la 2ème édition du Concours International de violoncelle « Tremplin ».
Le soliste jouera le Concerto pour violoncelle n°1 de Haydn.
Direction : Alexandre Grandé

Horaires
Samedi 15 décembre à 18h30

Tarifs
Prix des places : 6€
Billets en vente au secrétariat du Conservatoire à partir du lundi 3 décembre 2018

Lieu
Conservatoire de Musique et de Danse
12 rue de Sevran - 93600 Aulnay-sous-Bois

Source information et image : site internet de la ville d'Aulnay-sous-Bois

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 14 Décembre 2018

Pré-inscriptions du 10 au 21 décembre 2018

La Ville propose deux destinations et six séjours à la montagne aux jeunes de 6 à 17 ans pour les vacances scolaires de février 2019.

Deux destinations sont proposées :

  • Espagne dans les Pyrénées orientales
  • Italie à Bardonecchia

Inscriptions en ligne en cliquant : ici

Informations et renseignements au service séjours-vacances :

Horaires :

  • Lundi
    de 13h30 à 17h30
  • Mardi au vendredi
    de 9h à 12h et de 13h30 à 17h30

Adresse :

  • 10 rue Roger Contensin

Téléphone :

  • 01 48 79 65 60/65 97

 

Source information et photo : site internet de la ville d’Aulnay-sous-Bois

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Divers

Publié le 13 Décembre 2018

La municipalité vient de déployer des pièges dans la structure d’accueil pour tout-petits afin d’attraper le nuisible, qui cause des dégâts et « pourrait aussi engendrer des risques sanitaires et d’incendie », s’inquiète le syndicat FO.

A la crèche Jean-Aupest d’Aulnay-sous-Bois, la traque est lancée. Municipalité, services techniques, et même les syndicats sont mobilisés, pour attraper… une fouine.

 

L’un de ces petits mammifères carnivores - classé comme « nuisible »- a élu domicile dans la structure d’accueil pour tout-petits, en bordure de la cité de l’Europe.

« Parents, attention, danger ! » alerte le syndicat majoritaire Force ouvrière, dans un tract diffusé sur les réseaux sociaux. De quoi obliger la municipalité de Bruno Beschizza (LR) à réagir, en posant des pièges et en produisant une note adressée aux parents pour les rassurer, indiquant que « tout est mis en œuvre » pour attraper l’animal.

Odeurs nauséabondes...et risques d’incendie

« Cette présence crée des nuisances pour les enfants et le personnel, comme des odeurs nauséabondes. Mais pourrait aussi engendrer des risques sanitaires et d’incendie », s’alarme FO, rappelant « l’attrait qu’ont les fils électriques pour ces rongeurs ».

Une fouine, dont l’espérance de vie peut atteindre dix ans, mesure jusqu’à 50 cm. Le syndicat, qui exige « des mesures immédiates […] pour garantir la sécurité et le bien-être des enfants et du personnel », a été reçu par la direction des ressources humaines mercredi. Un plan de bataille contre l’envahisseur de la crèche leur a été présenté.

La mairie assure qu’il n’y a aucun risque. « En réalité, cette fouine a élu domicile dans les combles ou les faux plafonds de la crèche », précise-t-on dans l’entourage de la direction des services techniques.

Elle rôde depuis longtemps

Et elle rôde depuis longtemps : « Cela fait dix ans qu’on a une fouine à cet endroit. On sait d’ailleurs qu’il s’agit d’une fouine car par le passé, des services spécialisés en ont attrapé une…Visiblement, il y en a une autre ! »

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article et photo : Thomas Poupeau du journal Le Parisien

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #C'est dans le Journal

Publié le 13 Décembre 2018

Depuis le lundi 10 décembre 2018, dans le cadre de l'expérimentation du nouveau plan de circulation et de stationnement, une modification des sens uniques a été mise en place sur les axes avenue Yvonne, rue du Héron. Vous trouverez ci-dessous la carte relative à ce changement.

Modification des sens uniques avenue Yvonne et rue du Héron à Aulnay-sous-Bois

Source information et carte : compte Twitter de la Ville d'Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Publié le 13 Décembre 2018

Depuis le mardi 11 décembre 2018, dans le cadre de l'expérimentation du nouveau plan de circulation et de stationnement, une modification des sens uniques a été mise en place sur les axes rue de Toulouse, rue du Havre. Vous trouverez ci-dessous la carte relative à ce changement.

 

Modification des sens uniques rue de Toulouse et rue du Havre à Aulnay-sous-Bois

Source information et carte : compte Twitter de la Ville d'Aulnay-sous-Bois 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Publié le 13 Décembre 2018

Le 5 décembre dernier s’est déroulée, à l’antenne Jupiter de l’Albatros, une réunion de présentation des différentes activités portées par cette branche de l’ACSA (Action des Centres Sociaux d’Aulnay-sous-Bois).

A cette occasion, un zoom particulier a été opéré sur un projet particulièrement intéressant : le carrefour des séniors. Il s’agit de lutter contre l’isolement des anciens. Pour ce faire, différents événements sont organisés : un café des séniors tous les jeudis après-midi, des sorties et ateliers bien-être, des activités sportives, des sorties culturelles, des rencontres et des diffusions de film documentaire, des séjours et des week-ends en Europe, une visite du foyer club André Roman, ainsi qu’une inclusion dans la vie du centre social Albatros et des quartiers (participation au comité d’usagers, aux assemblées générales de quartiers).

L’antenne Jupiter de l’Albatros (ACSA) à Aulnay-sous-Bois lutte contre l’isolement des séniors

Le carrefour des séniors a été lancé en 2015 dans le quartier de la Rose des Vents en fixant trois axes de travail : lutter contre l’isolement, l’amélioration du cadre de vie et le maintien à domicile en toute dignité, sensibiliser à la notion de bien vieillir.

En 2018, cette opération s’est étendue au secteur Mitry-Ambourget avec un café des séniors intergénérationnel une fois par semaine, des sorties de loisirs et culturelles, des rencontres intergénérationnelles avec le foyer de résidents des Tamaris autour du jardin de Mitry et la participation des séniors au projet de rucher de l’ACSA.

L’antenne Jupiter de l’Albatros (ACSA) à Aulnay-sous-Bois lutte contre l’isolement des séniors

Les différents habitants présents ce soir-là à la réunion ont exprimé leur enthousiasme quant à ces actions. Elles permettent de rompre avec la solitude, de rencontrer celles et ceux qui vivent à proximité ou dans d’autres quartiers de la ville en prenant le temps de les connaitre à travers des moments conviviaux. Bref, de vivre ensemble, tout simplement…

Robert Ferrand

Source photos : Aulnaylibre.com

Voir les commentaires

Rédigé par Robert Ferrand

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 13 Décembre 2018

Vous n’en entendrez pas parler dans les journaux, ni sur les réseaux sociaux. Pourtant, hier après-midi, s’est déroulée à Aulnay-sous-Bois une parenthèse humaine d’une simplicité touchante.

En effet, quelques jeunes élèves du conservatoire de musique ont effectué un concert de piano pour les séniors de l’EHPAD Camille Saint-Saëns. Au programme : Debussy, Tchaïkovski, Schubert, Chopin ou encore Liszt.

La magie a opéré puisque les anciens se sont émerveillés devant la beauté des morceaux. Une dame a même chanté comme à l’opéra lors de la sérénade sur l’eau de Jacques Ibert provoquant un moment d’émotion hors du temps.

L’après-midi s’est poursuivi par un goûter où chacun a pu échanger ses impressions. On ne peut évidemment que louer ce type d’événements intergénérationnels.

Robert Ferrand

Source photo : Aulnaylibre.com

Voir les commentaires

Rédigé par Robert Ferrand

Publié dans #Culture

Publié le 13 Décembre 2018

INFO BFM Paris - Valérie Pécresse, présidente d'IDF-Mobilités, demande à l'Etat de suspendre les travaux du CDG Express face à "l'urgence à améliorer les lignes RER et transilien". Les usagers du RER B demandent de leur côté l'abandon complet du projet. 

Valérie Pécresse demande ce mercredi à l'Etat le report du CDG Expresstant qu'il n'apportera pas de garanties suffisantes pour les autres lignes de transport du réseau francilien. Dans un amendement consulté par BFM Paris et qui sera voté ce mercredi par le Conseil d'administration d'IDF-Mobilités dont elle est la présidente, Valérie Pécresse souligne "l'urgence à améliorer les lignes RER et transilien" et souhaite que la priorité soit donnée à ces lignes déjà existantes.

Le CDG Express doit voir le jour à l'horizon des Jeux olympiques de 2024 et relier l'aéroport de Roissy à Paris en 20 minutes pour un tarif de 24 euros par trajet. Il suivra en grande partie le trajet du RER B et sa construction fait craindre des conséquences sur les lignes en service.

Un calendrier intenable sans perturber les autres lignes? 

Face à cette crainte, Valérie Pécresse "demande à l'Etat de préciser si le calendrier de mise en service du CDG Express avant les Jeux Olympiques de 2024 est atteignable sans dégrader la qualité de service sur les lignes RER B, H, K, E et P".

Dans le cas contraire, la présidente d'IDF-Mobilités souhaite que l'Etat fixe un nouveau calendrier et que les travaux du CDG Express "soient organisés pour donner la priorité aux travaux nécessaires à la remise en qualité du service des RER B et D". 

Confrontés à des difficultés dans les transports (pannes, retards), les usagers réunis en collectifs réclament d'aller plus loin encore et d'aller jusqu'à l'annulation du CDG Express. Dans une pétition signée par près de 7.000 personnes, des usagers du RER B exigent que les 2 milliards d'euros de budget pour la construction du CDG Express soient plutôt consacrés à l'amélioration de leur ligne, la deuxième la plus fréquentée d'Europe. 

Article complet de BFM Paris à lire en cliquant : ici

Source article : BFM Paris / Image : Google Earth

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Publié le 13 Décembre 2018

Le Vendredi 14 décembre 2018 de 15h30 à 17h30

Lieu : Maison de l'Environnement
Allée Circulaire parc Faure - 93600 Aulnay-sous-Bois
sans rendez-vous

La démocratie de proximité est aussi à votre écoute par e-mail :
democratielocale@aulnay-sous-bois.com 
ou par téléphone : 01 48 79 62 99 

Vous serez informés des prochaines permanences par quartier.

Source information et image : site internet de la ville d'Aulnay-sous-Bois

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Démocratie de proximité

Publié le 12 Décembre 2018

Manon, dont la fille Milla, 5 ans, est tombée dans le canal de l’Ourcq avant d’être repêchée par un policier municipal d’Aulnay-sous-Bois.

« J’ai tourné la tête, et ma fille avait disparu. Elle n’était plus là. J’ai d’abord cru à un enlèvement. Puis j’ai vu des vagues sur le bord du quai du canal. J’ai compris qu’elle était tombée à l’eau. J’ai cru qu’elle allait mourir… et ce policier est arrivé. »

 

En pleurs, Manon raconte comment Milla, sa fille de cinq ans, a été sauvée ce mercredi en fin d’après-midi par Ludovic, un policier municipal d’Aulnay-sous-Bois. « Les miracles existent », souffle la jeune maman, encore choquée.

« Vers 16h30, on se promenait avec Milla et mon fils de deux ans ainsi qu’une amie, sur le bord du canal de l’Ourcq », se souvient Manon, infirmière de 29 ans. La fillette est à vélo et le plus jeune, sur une draisienne. « Ma fille était quelques mètres devant nous. Mon fils m’a appelé, je me suis tourné vers lui, il m’a demandé à boire. Le temps de me tourner à nouveau vers ma fille, elle n’était plus là… » Milla vient de tomber dans l’eau, avec son vélo.
Une température extérieure de 2 degrés

Avec une température extérieure de 2 degrés et une eau à peine plus chaude, le temps presse. La petite « qui a appris à nager cet été », se débat. Et faiblit. Sa maman se précipite au bord de l’eau, avec son amie, et lui tend les bras, à plat ventre sur le quai du canal - trop haut de cinquante centimètres par rapport au niveau de l’eau.

Elle n’a même pas le temps de réaliser que le sauveur de sa fille - gilet pare-balles et uniforme bleu nuit siglé « Police municipale d’Aulnay-sous-Bois » sur le dos - plonge. Et sort la petite Milla de l’eau glaciale.

« C’est une coïncidence miraculeuse mais avec deux autres collègues, nous étions en patrouille à une centaine de mètres. On a vu la maman hurler et s’agiter, on a tout de suite compris ce qu’il s’était passé », raconte Ludovic, 38 ans, brigadier-chef principal à Aunay-sous-Bois depuis deux ans.

Le policier plonge sans hésiter une seconde

Il « n’a pas hésité une seconde » quand il a vu la fillette à l’eau. « Je suis moi-même papa d’un enfant de deux ans : mon sang n’a fait qu’un tour ! » Après un sprint de 100 m, Ludovic ne prend pas le temps d’enlever son barda de dix kilos - arme comprise - avant de plonger. « Je n’ai même pas senti la froideur de l’eau, avec l’adrénaline. Après, j’ai senti ma douleur… » s’amuse-t-il tout de même.

Hors de l’eau, la petite est immédiatement déshabillée par les deux autres policiers, et placée dans leur voiture « chauffage à fond ». Les pompiers arrivent dans la foulée.

Une médaille du courage ?

« Moi, je n’ai fait que la contempler saine et sauve, pour m’assurer qu’elle était bien vivante », dit sa maman. Qui « n’a pas les mots pour dire suffisamment merci » à ces « policiers super-héros, surgis de nulle part ».

« Dès demain (NDLR : ce jeudi) je leur apporte des croissants », assure-t-elle. Une récompense pour Ludovic et ses collègues. Une autre pourrait arriver très bientôt : Ludovic Le Roux, directeur de la police municipale d’Aulnay-sous-Bois, « a déjà commencé » à écrire un courrier sollicitant, pour son policier, la Médaille du courage et du dévouement.

Source article et photo : Thomas Poupeau du journal Le Parisien

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Sécurité publique

Publié le 12 Décembre 2018

Avec déjà plus de 100.000 ventes cumulées, l'album Nakamura d'Aya Nakamura a été certifié disque de platine, a annoncé sur son compte Twitter l'artiste révélée cette année avec les titres Djadja et Copine. Le disque est sorti il y a un peu plus d'un mois, le 2 novembre.

Sur YouTube, ses clips cartonnent et ont été vus plus de 418 millions de fois. Djadja a notamment été visionné 253 millions de fois, devenant ainsi la deuxième vidéo la plus populaire de la plateforme. Le titre a aussi été classé n°1 aux Pays-Bas pendant deux semaines, une première pour une artiste française depuis Edith Piaf.

Née à Aulnay-sous-bois, elle est aussi célébrée en Autriche, en Suisse et en Allemagne et a même reçu les honneurs du magazine musique Fader. Son histoire a commencé en 2015 avec le titre Brisé. Elle a ensuite rencontré un grand succès avec la chanson Comportement en 2017.

Source information : https://people.bfmtv.com / Source photo : compte Twitter d’Aya Nakamura

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 12 Décembre 2018

La construction d’un nouveau centre aquatique va commencer dans le quartier Balagny. Respectueux de l’environnement, pluridisciplinaire et accessible aux personnes à mobilité réduite, il coûtera moins cher que l’ancien complexe de Coursaille.

La commune d’Aulnay-sous-Bois en Seine-Saint-Denis (93) a désigné deux filiales de Spie batignolles pour construire l’un des 3 centres aquatiques olympiques des JO 2024.
 
Le nouvel équipement doit remplacer celui du centre nautique de Coursaille, fermé en urgence en 2014 en raison d’importants désordres structurels annonceurs d’effondrement. La ville d’Aulnay-sous-Bois a choisi un modèle de délégation de service public pour le financement, la conception, la construction et l’exploitation de son nouveau centre aquatique.
 
Dans ce cadre, elle a fait appel à Espacéo (Spie batignolles concessions) pour la gestion de l’équipement. Ce dernier a confié la conception et réalisation du projet au groupement constitué de Spie batignolles ile-de-france (constructeur), Chabanne & Partenaires (architecte) et KEO (études).

 

Nouveau centre nautique à Aulnay-sous-Bois : une vraie révolution !

Ce centre aquatique de 7 000 m² intègrera des équipements sportifs inédits dont : un bassin olympique intérieur de 50 x 21 m intégrant un fond et un aileron mobile, un bassin dédié à la pratique du plongeon et de la plongée, un bassin nordique de 25 x 15 m situé en extérieur et ouvert toute l’année avec sas d’accès par l’intérieur.
 
Côté loisirs, il accueillera un bassin de loisirs et d’activités de 300 m², une lagune de jeux de 80 m² pour les enfants, en intérieur et en extérieur, un bassin ludique estival en extérieur, un toboggan de 4 pistes, une rivière sauvage de 150 ml. En complément, un espace de remise en forme intègrera une zone de balnéothérapie avec un bassin intérieur et extérieur et une salle de fitness.
 
Les travaux de dépollution des sols ont démarré et précèderont les travaux de désamiantage et de démolition de l’ancien site. Les travaux de construction débuteront dans la foulée.

Source article : https://www.constructioncayola.com / Photo : compte Twitter Ville d’Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Soyons sport.

Publié le 12 Décembre 2018

La librairie Folies d’Encre, située 41 boulevard de Strasbourg à Aulnay-sous-Bois, est non seulement un petit bijou bouillonnant de culture, mais c’est aussi un lieu de rencontres magiques.

Goûter japonais et dédicace avec l’atelier Sentô à la librairie Folies d’Encre d’Aulnay-sous-Bois

Tout au long de l’année, l’enseigne accueille en effet des événements éclectiques, festifs et culturels, qui font l’enchantement des petits et des grands.

Cet après-midi, par exemple, la librairie propose un goûter japonais ainsi qu’une séance de dédicace de la BD Onibi - Carnets du Japon invisible par l’atelier Sentô. Un joli moment en perspective…

Ce mercredi 12 décembre 2018 à partir de 16h. Renseignements au 01.48.66.12.85

Robert Ferrand

Voir les commentaires

Rédigé par Robert Ferrand

Publié dans #Culture

Publié le 11 Décembre 2018

Tout le monde en conviendra. La mairie d'Aulnay-sous-Bois est un magnifique édifice très bien agencé. Ce soir nous avons pu constater qu'elle était encore plus en beauté grâce à des illuminations à la fois sobres et élégantes. Un grand bravo à celles et ceux qui l'on décorée !

La mairie d'Aulnay-sous-Bois s'illumine en beauté pour les fêtes de fin d'année !

Robert Ferrand

Source photo : Aulnaylibre.com

Voir les commentaires

Rédigé par Robert Ferrand

Publié dans #Divers

Publié le 11 Décembre 2018

Révision et aide aux devoirs pendant les vacances de Noël de la 3ème à la Terminale et +.

Venez réviser et faire vos devoirs à la Ferme du Vieux-Pays pendant les vacances
scolaires !

Inscription :

Samedi 15 décembre
14h à 18h
Ferme du Vieux-Pays
Tarifs selon le calcul du quotient familial

Au programme :

  • Cours de méthode
  • Travaux dirigés
  • Aides individuelles et personnalisées
  • Brevets et bacs blancs accompagnés

Lieu :
Ferme du Vieux-Pays
30 rue Jacques Duclos

Horaires :

Du lundi au vendredi
de 9h30 à 12h et de 13h30 à 18h30

Source information et image : site internet de la ville d'Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Education

Publié le 10 Décembre 2018

Vendredi dernier, le président du Rassemblement pour Aulnay, Benjamin Giami, et ses alliés de circonstance, se fendaient d’un tract appelant à un retour au calme dans notre commune suite aux incidents s’étant déroulés notamment aux abords du lycée Voillaume.

Sur la forme, pourquoi pas ? Après tout, un appel visant à apaiser les tensions actuelles, quels qu’en soient l’auteur et la portée réelle, ne peut, par principe, pas faire de mal. Néanmoins, sur le fond, quelle démagogie et quelle indécence !

En effet, monsieur Giami se déclare conseiller municipal En Marche à Aulnay-sous-Bois. De fait, il représente donc, à son échelle, le président Emmanuel Macron au sein de cette instance, c’est-à-dire le principal responsable du chaos actuel dans lequel la France est plongée depuis plusieurs semaines !

Dans ces conditions, le tract du Rassemblement pour Aulnay sonne comme de la pure démagogie, puisque Benjamin Giami appelle au calme alors que c’est son mentor qui a mis le feu aux poudres !

Depuis 18 mois, en effet, Emmanuel Macron navigue de fiasco en désillusion. Démissions de ministres englués dans les affaires ou préférant quitter le navire avant la catastrophe (François Bayrou, Françoise Nyssen, Nicolas Hulot, Gérard Collomb…), gestion de crises sans aucune maîtrise crédible (dossier Benalla…), réformes illisibles, politique fiscale inique, punitive et sans cap précis, arrogance et mépris vis-à-vis du peuple… jusqu’aux gilets jaunes.

Résultat des courses, la France est en plein marasme et son image à l’étranger est largement abîmée. Quel bilan depuis mai 2017 ! En Marche et Emmanuel Macron peuvent remballer les slogans tape à l’oeil des débuts « France is back ! » (La France est de retour !) ou « Make France great again ! » (Rendons à la France sa grandeur !).

Dès lors, dans le contexte actuel, on n’attend pas de monsieur Giami et de ses amis opportunistes un simple appel au calme, émis à peu de frais et à la portée relative. On est, en revanche, curieux de savoir quelle est la position du Rassemblement pour Aulnay quant au mouvement citoyen des gilets jaunes ? Soutien, indifférence ou condamnation ? De même, on aimerait connaitre leurs propositions concrètes pour sortir d’une crise qui s’envenime au fil des semaines… ?

En effet, un politique n’est pas là pour faire de la pure communication démagogique. Son rôle est avant tout d’agir. De ce point de vue, justement, le maire Bruno Beschizza a le mérite d’avoir fait le boulot en assurant que la ville d’Aulnay-sous-Bois reste calme ce week-end malgré le contexte de tension extrême.

Après avoir trahi son engagement municipal de 2014, au point de s’allier désormais avec ses anciens ennemis, notamment la très pro-Ségura, Leila Abdellaoui, Benjamin Giami continue de faire de la vieille politique. Le Rassemblement pour Aulnay salit, dénigre, joue les pompiers pyromanes, ne propose rien et manie avec perfidie la surenchère démagogique, pendant que la municipalité est au travail pour les Aulnaysiens.

Monsieur Giami est non seulement peu crédible mais extrêmement indécent…

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Humeur

Publié le 10 Décembre 2018

La présidente de la Région et d’Ile-de-France Mobilités annonce qu’il n’y aura pas de hausse de l’abonnement transports en Ile-de-France en 2019, pour la deuxième année consécutive.

C’est l’une de ses réponses à la crise des Gilets jaunes. Valérie Pécresse, présidente LR de la région et d’Ile-de-France Mobilités (IDFM), annonce ce dimanche au Parisien le gel du passe Navigo en 2019. « Nous avons 8 millions de salariés qui prennent les transports en commun tous les jours. Pour eux, j’ai décidé que pour la deuxième année consécutive, nous n’augmenterions ni le passe Navigo, ni le passe Imagin’R », indique Valérie Pécresse.

L’élue fait cette annonce dans le contexte de crise actuelle, avec un samedi de manifestation qui a encore fait « des dégâts considérables », et une République « menacée », selon elle. Valérie Pécresse appelle notamment l’Etat et Emmanuel Macron à « rendre du pouvoir d’achat aux Français ».

Mais « il faut aussi que les territoires prennent leurs responsabilités, et que nous travaillons nous aussi à recoudre les blessures, en s’attaquant à la question du pouvoir d’achat ». Les régions ayant la compétence transports, elles peuvent agir sur ce levier. D’autant qu’au départ des Gilets Jaunes, « il y a la question de se déplacer », rappelle Valérie Pécresse.

75,20 euros mensuels depuis l’été 2017

Le gel du tarif des transports en commun en Ile-de-France sera donc voté ce mercredi lors du budget d’IDFM. « Deux ans sans augmentation du passe Navigo d’affilée, ce n’était quasiment jamais arrivé. Et cela s’ajoute aux deux mois de remboursements que nous avons obtenus de la SNCF pour les grèves d’avril et mai dernier », rappelle Valérie Pécresse.

Lorsque Valérie Pécresse a pris les rênes de la région Ile-de-France, en décembre 2015, le passe Navigo unique était à 70 euros mensuel. Elle a fait voter deux hausses successives, en 2016 et 2017, pour le faire passer à 75,20 euros depuis le 1er août 2017. Il n’a pas bougé depuis.

 

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

 

Source article et photo : Jean-Gabriel Bontinck et Philippe Martinat du journal Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Publié le 10 Décembre 2018

Vous trouverez ci-dessous un communiqué du maire d'Aulnay-sous-Bois, Bruno Beschizza, suite aux manifestations de samedi en France. L'édile est satisfait que, malgré le climat actuel de tension extrême, le week-end se soit déroulé dans un calme exceptionnel pour les Aulnaysiennes et les Aulnaysiens.

Samedi, plusieurs manifestations ont encore eu lieu partout en France. Certains rassemblements ont donné lieu à des violences et des dégradations inacceptables que je condamne avec la plus grande fermeté.

Je veux rendre hommage aux forces de l'ordre dont la mobilisation exceptionnelle, le courage et le professionnalisme ont permis de contenir les casseurs et de procéder à de très nombreuses interpellations.

A Aulnay-sous-Bois, en ce dimanche soir, je peux heureusement constater qu'aucune dégradation, violence ou scène de pillage ne sont à déplorer.

La municipalité avait lancé un appel au calme, que nous souhaitons tous, et pris toutes les dispositions possibles pour que les Aulnaysiennes et les Aulnaysiens puissent passer un week-end tranquille et apaisé, en famille ou entre amis, et notamment profiter du Marché de Noël dans le Parc Dumont et de tous nos commerces pour préparer les fêtes.

Je tiens donc à remercier les agents de la Police municipale, mais aussi tous les services municipaux, qui ont été mobilisés tout le week-end afin de prévenir tout risque de débordement et de garantir la sécurité de tous. Grâce à cette mobilisation, les exposants du traditionnel marché de Noël, mais aussi tous les commerçants de la ville ont pu travailler. Et grâce à eux, entre animations, jeux, animaux, gourmandises et spécialités artisanales de nos terroirs, petits et grands ont pu pleinement profiter de la fête et se projeter dans Noël.

Vous savez l'importance que j'attache à ces moments d'échange, de convivialité et de partage. Ces rendez-vous festifs réguliers contribuent à l'attractivité et au dynamisme d'Aulnay-sous-Bois, une ville qui bouge et dans laquelle il fait bon et bien vivre.

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Communiqués

Publié le 10 Décembre 2018

Une navette gratuite fait la liaison entre le quartier Mitry/Ambourget et les zones commerciales de la Rose-des-Vents et de Chanteloup.

Deux fois par semaine, le mardi et le vendredi, une navette gratuite emmène les habitants du quartier Mitry/Ambourget dans la zone commerciale de la Rose-des-Vents, rue Alfred Sisley.

Nouveau : depuis le 4 décembre 2018, cette navette emmène aussi les habitants vers la zone commerciale de Chanteloup.

Ci-dessous les horaires par destination. (cliquez sur l'image pour agrandir). 

 

Aulnay-sous-Bois : la navette gratuite pour faire ses courses emmène les habitants de Mitry-Ambourget vers Chanteloup

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 10 Décembre 2018

Du 15 décembre 2018 au 6 janvier 2019, la patinoire s'installe à la Ferme du Vieux-Pays.

Amateurs de glisse, chaussez vos patins et élancez-vous sur la surface gelée de la patinoire du Vieux-Pays. Débutants ou confirmés, amateurs de patinage artistique ou de sensations, tout le monde peut participer.
De paires de patins vous attendent...Alors venez-vous divertir en famille ou entre amis. Avant de rejoindre la patinoire, n'oubliez pas vos gants, de consulter le règlement intérieur et surtout de le respecter afin que tous les patineurs puissent pratiquer en toute sécurité.

Horaires :

  • Période scolaire du 15 au 23 décembre
    • Samedi et dimanche : 
    10h /12h ; 14h /16h ; 16h/18h
    • Lundi, mardi et jeudi :16h30/18h30
    • Vendredi (nocturne) : 16h30/18h30 ; 18h30/20h30

     
  • Période scolaire du 24 décembre au 6 janvier
    • Lundi, mardi, mercredi, jeudi, samedi et dimanche : 
    10h/12h ;14h/16h ; 16h/18h
    • Vendredi (nocturne) : 10h/12h ; 14h/16h ; 16h/18h ; 18h/20h
  • Télécharger tous les horaires et jours d'ouvertures

À savoir :

  • Ouverture et fermeture de la patinoire par tranches horaires de 2h
  • Évacuation de la patinoire 15 minutes avant la fermeture
  • Fermeture de la caisse 30 minutes avant la fin de chaque séance
  • La patinoire est fermée les mardis 25 décembre 2018 et 1er janvier 2019

Les tarifs :

Moins de 18 ans, étudiants et sans emploi : prix unitaire : 2€ / carte 5 entrées : 8 €
Plus de 18 ans : prix unitaire : 2,50€ / carte 5 entrées : 10€
Les enfants de moins de 10 ans doivent obligatoirement être accompagnés d’un adulte.
Gants obligatoires.

Lieu de la patinoire :

Ferme du Vieux-Pays (entrée rue Maximilien Robespierre).
Renseignements : 01 48 68 74 93

Source article et image : site internet de la ville d’Aulnay-sous-Bois

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Soyons sport.

Publié le 10 Décembre 2018

Poursuivis pour des incendies criminels le 10 juillet dans des parkings souterrains à Aurillac (Cantal), deux hommes de 22 et 33 ans ont été présentés au parquet le 7 décembre. Ils ont été placés en détention provisoire en attendant l'audience.

Déjà en détention à Riom (Puy-de-Dôme) et Aurillac pour des affaires de stupéfiants, les deux individus avaient été placés en garde à vue jeudi 6 décembre. Ils sont soupçonnés par les enquêteurs d'avoir mis le feu, dans la nuit du 10 au 11 juillet, au soir de la qualification de l'équipe de France en finale de la Coupe du monde, à des parkings souterrains de la ville-préfecture du Cantal. Une dizaine de voitures avaient brûlé et plusieurs personnes avaient été intoxiquées par les fumées.

Les deux hommes, résidents d'Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, ont été présentés devant le parquet d'Aurillac à l'issue de leur garde à vue, en début d'après-midi, ce vendredi 7 décembre, en vue d'une comparution immédiate. 

Dans une salle d'audience du palais de justice pleine, le duo est arrivé sous escorte policière aux alentours de 15 h 30. Les mis en cause, qui nient les faits, ont demandé un délai afin de préparer leur défense. Le procureur de la République d'Aurillac, Olivier Clémençon, a requis le maintien en détention provisoire des deux mis en cause afin de « garantir leur présence » lors de l'audience. Mais aussi pour « éviter une concertation frauduleuse » des deux Aulnaysiens qui, pour l'un, exécute une peine jusqu'en janvier et l'autre, a été placé sous mandat de dépôt il y a un mois.

Ils risquent jusqu'à vingt ans d'emprisonnement

Malgré la demande de la défense, qui a fait état d'éléments « peu probants et peu caractérisés » et réclamé un contrôle judiciaire, le président du tribunal d'Aurillac Charles Tellier a ordonné leur placement en détention provisoire en attendant l'audience qui se tiendra le 14 janvier. Récidivistes, les auteurs présumés des incendies encourent jusqu'à vingt ans de réclusion criminelle.

Source article Malik Kebour https://www.lamontagne.fr / Photo d’illustration

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #C'est dans le Journal