Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 janvier 2015 4 22 /01 /janvier /2015 14:10

Vous trouverez ci-dessous une lettre du maire d’Aulnay-sous-Bois, Bruno Beschizza, adressée aux parents d’élèves et directeurs d’écoles. Lue par l’édile au conseil municipal hier soir, elle revient sur le recrutement par la ville, en tant qu’adjoints d’animation, de Mehdi et Mohamed Belhoucine, présumés terroristes après les attentats de Charlie Hebdo, Montrouge et l’Hyper Cacher de la Porte de Vincennes

lettre-bbz-1.png

lettre-bbz-2.png

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Education
commenter cet article
22 janvier 2015 4 22 /01 /janvier /2015 12:32

Mathilde-Levesque-Voillaume-Aulnay-sous-Bois.jpgIl y a quelques jours, Mathilde Levesque s'est « effondrée » en classe, submergée par l'émotion après les attentats, face à des élèves aussi désemparés qu'elle. Au lycée Voillaume, à Aulnay, comme dans tous les lycées de France, le moment a été délicat.

Mais le dialogue s'est noué malgré tout.

« Parfois, ce n'est pas simple, mais dans l'ensemble on s'en sort bien », résume cette prof de français trentenaire au regard décidé et au cheveu court. Un optimisme diablement contagieux lorsqu'on feuillette son livre, « Lol est aussi un palindrome », paru aujourd'hui chez First Editions.

Car on y découvre l'humour ravageur, parfois teinté de tendresse, dont sont aussi capables ces lycéens. Au fil des pages, Mathilde Levesque livre, sans les commenter, les meilleures répliques entendues en trois ans, depuis qu'elle enseigne à Voillaume. « Il y en a 130, émanant d'une cinquantaine d'élèves. Tout est authentique », jure-t-elle. On en douterait presque tant les échanges consignés sont savoureux. Il y a les hésitations quasi-poétiques d'un élève autour du sens du mot « hétéroclite » ; la saillie mi-figue mi-raisin d'un autre : « Madame, vous auriez dû être avocate ou politicienne ou chef de gang, vous savez trop embrouiller. » ; ou ce vers extrait d'une copie inspirée par le théâtre classique : « Phèdre, tu as voulu me faire face/Maintenant il faut que je te tabasse. »

On rit, mais on devine, dans ces courts dialogues, le lien complice entre la prof et ses classes. « Oui, on s'amuse en classe ! Madame Levesque nous tendait des perches. Faire la plus mauvaise blague possible, c'est un peu notre sport national », confie Yousra, aujourd'hui en terminale, et dont le bagout a fourni pas mal de matière au livre.

L'auteur l'a précisé d'emblée dans sa préface : l'ouvrage n'est ni un recueil de perles du bac, ni un précis de pédagogie pour lycées réputés « sensibles ». Cette ancienne universitaire, désormais arrimée à son lycée aulnaysien, avoue son admiration pour son jeune public : « Je connais peu d'adultes capables de répondre avec cette spontanéité et cet à-propos. Et les plus discrets, par leur bienveillance, leur écoute, permettent aux plus audacieux de prendre la parole. C'est ce qui me donne confiance en eux : il faut qu'ils mûrissent, mais l'intelligence, le noyau dur sont là. »

Le compliment ira droit au cœur des intéressés, conviés en nombre à la soirée de lancement du livre, qui aura lieu demain à Paris. Yannis, élève de première L, est impatient de « se voir dans un livre » : « C'est valorisant, et ça contrebalance les préjugés ». Chahinèze, élève de 1re management gestion, est aussi soucieuse de combattre la « fausse image qu'on a de nous, des sauvages qui ne travaillent pas ».

Pour s'adresser à ses futurs lecteurs, Mathilde Levesque emprunte au lexique du lycée : « Riez avec eux. Faites-vous plaize ».

« Lol est aussi un palindrome », Mathilde Levesque, First Editions, 155 pages, 9,95 €.

Source : Le Parisien

 

 

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Culture
commenter cet article
22 janvier 2015 4 22 /01 /janvier /2015 10:33

Vous trouverez ci-dessous l’annonce d’invitation aux vœux 2015 des élus et militants communistes d’Aulnay-sous-Bois qui se dérouleront au foyer Romand le vendredi 23 janvier à partir de 19h. Elle est accompagnée d’un message de Jean-Marie Touzin, responsable local du PCF Aulnay.

« Chaque année, les élus et les militants communistes présentent leurs vœux au cours d'une initiative conviviale à leurs ami-e-s, compagnons de combat, sympathisant-e-s... et, plus largement, à ceux et celles qui contribuent par leur action, par leur travail, à la vie sociale d'Aulnay. Cette année a commencé de façon dramatique. Les évènements récents, barbares, cruels font hurler tout autant qu'ils affligent. Le peuple  réagit. Tant mieux! Cette réaction doit prendre tout son sens dans les choix que les uns et les autres opéreront dans les jours et semaines à venir. Ce sens n'est pas joué. C'est l'enjeu d'une phase politique qui s'ouvre. Les communistes y œuvreront pour que le "Vivre ensemble" en sorte grandi. Mais "vivre ensemble" ne peut rester un simple vœu. La réalisation de ce vœu nous engage à un combat patient et tenace pour que cette aspiration forte et ultra majoritaire dans notre pays voit le jour... la suite le vendredi 23 janvier au foyer Romand... invitation ci-jointe ! »

Voeux-2015-PCF-Aulnay-sous-Bois.png

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans En route vers 2015 !
commenter cet article
22 janvier 2015 4 22 /01 /janvier /2015 09:20

paris-nuage-pollution.jpgTrop de polluants, pas assez de vent pour les disperser. Ce jeudi, Airparif prévoit un dépassement du seuil d'alerte aux particules fines, à Paris et en petite couronne. Dès hier, la préfecture de police a publié des recommandations. Pour ceux qui ne peuvent délaisser la voiture, il est conseillé de rouler 20 km/h en dessous de la limite autorisée, dans l'ensemble de la région, sur les autoroutes, voies rapides, routes nationales et départementales ainsi que sur le périphérique. La préfecture prévoit des contrôles antipollution renforcés. A noter que le stationnement résidentiel sera gratuit à Paris.

Source : Le Parisien

 

 

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Environnement
commenter cet article
21 janvier 2015 3 21 /01 /janvier /2015 16:11

Cette semaine  avait lieu une réunion des délégués du quartier Croix Rouge. Les habitants des différentes cités  de ce quartier (Les Etangs, Les Merisiers, Emmaüs) avaient demandé  lors de la dernière réunion, l’intervention du maire et des élus de la majorité pour faciliter les rapports jugés difficiles avec le bailleur Emmaüs, entre autres.  Apparemment il est très difficile d’obtenir  des rendez-vous avec les différents bailleurs, Emmaüs ou Logement  Français. Mais l’équipe municipale ne lâche pas prise ; il en va de la sécurité et de la salubrité (rats et poubelles) de ces quartiers. M. Espiasse, Directeur de Cabinet du Maire, présent à la réunion, s’est engagé à donner des réponses concrètes - lors de  la prochaine réunion - aux préoccupations des riverains, concernant le stationnement, la sécurité, la circulation… Pour de nombreux locataires, la sécurité des habitants est primordiale et ils proposent de résidencialiser leurs bâtiments. Il ne s’agit donc plus de désenclaver – comme sous l’ancienne majorité – mais de sécuriser en fermant les résidences, comme cela a été fait au Vieux Pays. Là encore,  l’équipe municipale doit rencontrer les différents bailleurs pour concrétiser ces projets.

En ce qui concerne la zone pavillonnaire importante de ce quartier, les habitants soulignent leur préoccupation concernant deux terrains viables, préemptés par la municipalité précédente et  situés, l’un rue des Saules, et l’autre au bout de la rue d’Artois.

rue-artois-rue-bigorre-aulnay-sous-bois.png

Les riverains de la rue d’Artois et de la rue de Bigorre n’ont jamais eu de réponse concrète de la part de l’ancienne majorité concernant le devenir de ce terrain. L’idée « municipale » était de prolonger la rue d’Artois, ce qui avait été fortement contesté et refusé en bloc par tous. Suite aux constructions d’immeubles jouxtant le vélodrome, le terrain a été déblayé, la verdure a disparu et la perspective ne laisse rien présager de bon. L’inquiétude des riverains est  compréhensible et justifiée.

rue-des-saules-aulnay-sous-bois.png

Le collectif des riverains de la rue des Saules avait, pour sa part,  réussi à stopper les projets « abracadabrantesques » de l’ancienne majorité qui était de construire des immeubles dans cette zone pavillonnaire.  Pour rappel, il existe un autre terrain – au 5 rue du Sausset -  où la mobilisation de quelques associations ayant crié  au bétonnage ont conduit  à l’arrêt pur et simple d’une nouvelle construction prévoyant l’occupation quasi-totale de l’espace,  jusque-là noyé de verdure.

rue-du-sausset-aulnay-sous-bois.pngDans deux de ces trois cas, les mauvaises herbes pullulent et les rats investissent peu à peu la place.

L’attente des habitants sur le devenir de ces terrains est toujours aussi grande ; quelle est la nouvelle politique de la ville ? Denis Cahenzli – adjoint au maire en charge de l’urbanisme – sera présent à la prochaine réunion et apportera, espérons le, des réponses concrètes à ces préoccupations.

Robert Ferrand

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Démocratie de proximité
commenter cet article
21 janvier 2015 3 21 /01 /janvier /2015 15:12

Bruno-Beschizza-Severine-Maroun-UMP.pngC’est une nouvelle qui ne surprendra personne dans le microcosme Aulnaysien. Comme attendu depuis des semaines déjà, le maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza et sa première adjointe Séverine Maroun défendront les couleurs de l’UMP lors des élections départementales de mars 2015.

D’après nos informations, d’autres adjoints au maire avaient postulé : Frank Cannarozzo, Mohamed Ayyadi, Denis Cahenzli et Fouad El Kouradi. La candidature de l’édile a le mérite de mettre tout le monde d’accord. Il faut dire que la droite a une occasion historique de faire basculer la Seine-Saint-Denis. L’UMP a donc décidé de mettre toutes les chances de son côté.

Le binôme des suppléants est lui aussi déjà connu mais nous vous laissons la surprise pour un prochain article. Il sera composé, sauf coup de théâtre, d’un élu Aulnaysien de l’UMP et d’une élue Aulnaysienne de l’UDI. Ainsi, contrairement aux municipales de mars 2014, la droite républicaine se présentera unie au scrutin départemental à Aulnay-sous-Bois.

Les conseillers généraux sortants, à savoir Jacques Chaussat (UDI) pour le canton sud et Gérard Ségura (PS) pour le canton nord ne se représenteront pas.

Source photos : site de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Robert Ferrand

Repost 0
Publié par Robert Ferrand - dans En route vers 2015 !
commenter cet article
21 janvier 2015 3 21 /01 /janvier /2015 11:48

Hier midi, la rédaction d’Aulnaylibre !, alertée par un fidèle lecteur, évoquait, dans un article à relire ici, le terrible accident de circulation survenu route de Mitry à Aulnay-sous-Bois, lors duquel un jeune homme a été littéralement fauché par une voiture et évacué dans un hélicoptère qui s’est posé dans la cour du lycée Voillaume.

D’après un témoin présent sur place, l’individu aurait été violemment percuté par le véhicule pendant qu’il traversait pour prendre le bus de la ligne 15. Le feu était apparemment vert. Le blessé se trouvait hier dans un état dramatique.

Source vidéo : capture Facebook

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans A vos quartiers !
commenter cet article
21 janvier 2015 3 21 /01 /janvier /2015 10:33

Benjamin GIAMIVous trouverez ci-dessous une tribune de l’adjoint au maire d’Aulnay-sous-Bois Benjamin Giami co-signée avec le docteur Fouquet pour le Collectif de la Droite d'Avance. Parue dans l’Express elle alerte sur les dangers du projet de loi Santé porté par la ministre Marisol Touraine. 

Votée en l'état, la loi Santé portée par Marisol Touraine changera durablement le rapport de la santé avec les Français. 

Là où auparavant l'Etat n'avait qu'un droit d'évaluation, elle consacre un droit opposable à la santé illusoire rendant incontournable la gestion étatique du risque et des conséquences de la maladie. La Santé devenant une fonction régalienne de l'état, trois conséquences directes se feront jour : l'assujettissement des professionnels de santé au financeur via le Tiers-Payant Généralisé (TPG), la menace de rupture du secret médical des assurés sociaux et l'accélération de la privatisation du système de soin. 

Le droit opposable à la santé imposera au patient un parcours de soin défini par les Agences Régionales de Santé (ARS). Il n'aura ni la possibilité du choix de son praticien ni de son lieu d'hospitalisation (publique ou privée). 

S'il veut être remboursé, le patient devra accepter que ses données médicales et administratives (sociales) soient intégrées dans le Dossier National Médical Partagé (DPM) universel. DMP consultable non plus uniquement par le médecin à qui il donne son accord, mais à l'ensemble de la chaîne de soin jusqu'aux employés administratifs des ARS et assureurs naturellement impliqués à l'élaboration de cette base de données menaçant de fait la permanence du secret Médical 

Là où le médecin accepte déjà de faire la dispense d'avance des frais pour les 14 millions d'assurés sociaux en France (AME, CMU, ACS), la loi propose de généraliser sa pratique en l'étendant aux 400 mutuelles du territoire : cette avance de trésorerie bénéficiera aux payeurs institutionnels, à savoir la Sécu et les complémentaires, en échange de contraintes administratives impossibles à assumer pour le médecin. Elle fragilisera de façon définitive l'indépendance des médecins libéraux - qui honorent pourtant 99% de la couverture territoriale de soin - au profit d'une centralisation forcée, économie d'échelle rationalisée par la mise en place de réseaux de soin assurantiels limitant à terme la mobilité du patient. 

Conjointement à la mort annoncée de la médecine libérale dénoncée par l'Union Française pour une Médecine Libre, la généralisation du Tiers-Payant rendra invisible le glissement de la part obligatoire de la sécurité sociale (part AMO : 70% du soin) vers la part complémentaire (part AMC : 30% des soins). La part complémentaire passera progressivement de 30% à 50%, 60%... au profit d'un déremboursement rampant de la sécurité sociale (70%, puis 50%, 40%) rendant impossible le paiement du reste à charge par le patient qui cotiserait seulement pour la Sécurité Sociale. Le patient paiera donc deux fois pour le soin : une fois pour la sécurité sociale, et une deuxième fois pour les complémentaires santé. Ces dernières étant rendues obligatoire pour les salariés, toujours plus chères et aux garanties plafonnées par la loi LEROUX de 2014 qui limite opportunément le remboursement des complémentaires santés accordées au patient. 

Ainsi l'apparente nécessité sociale de la gratuité des soins ne sera qu'un écran de fumée destiné à opérer une transaction financière d'un système solidaire à un système assurantiel, générateur d'un accès différentiés aux soins, classiquement appelé " Médecine à plusieurs vitesses ". 

C'est le résultat d'une longue idylle entre le PS et la Mutualité Française consacrée le 20 octobre 2012 par le discours de François Hollande et Marisol Touraine lors du 40ème anniversaire de la mutualité Française 

Tandis que le reste à charge par patient en France est le moins élevé de l'OCDE et que le prix de la consultation/PIB/habitant le moins cher au monde (0,07% en France contre 0,2% en Europe), la loi santé permettra aux complémentaires santé de réaliser une OPA hostile sur l'ensemble des professions libérales qui ne pourront exister dans un premier temps que grâce aux subventions d'Etat. Subventions dégressives proposées par l'objectif national des dépenses d'assurance maladie (ONDAM) imposant à terme la fermeture des cabinets généralistes de proximité et le rachat des plus grosses structures devenues déficitaires (maison de santé, clinique) par les complémentaires santé et les grands groupes de distribution français ! Ainsi chaque médecin se verra dicter sa façon de soigner via les ARS et sous condition de remboursement des mutuelles en fonction des ressources de chacun. Il n'existera plus de médecine individualisée, et le patient -devenu client- sera devenu une ligne de bilan comptable traitée par des protocoles de soin écrit d'avance. A terme, il n'y aura plus d'expertise médicale pour soigner, ni pour dénoncer les futurs scandales sanitaires, car l'essence même de la Loi Santé est que le corps de l'individu n'appartient plus à lui-même mais à l'Etat. 

Pour Une Droite d'Avance 

Benjamin GIAMI, adjoint au Maire, Aulnay-sous-Bois 

Docteur Pierre FOUQUET 

Source : http://www.lexpress.fr/

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Santé
commenter cet article
21 janvier 2015 3 21 /01 /janvier /2015 09:14

seine saint denisÀ deux mois des élections départementales, la droite n'a toujours pas bouclé la liste de ses candidats en Seine-Saint-Denis faute d'accord entre l'UMP et l'UDI. Le principal point d'achoppement se situe sur Le Blanc-Mesnil, où le maire UMP Thierry Meignen, candidat, veut imposer sa femme comme binôme -- le nouveau mode de scrutin prévoit en effet des duos homme - femme pour chacun des 21cantons.

L'UDI refuse et menace, si cette décision était entérinée par la direction de l'UMP, de proposer ses propres candidats à Noisy-le-Grand alors qu'un binôme de deux UMP avait été acté. Dans ce cas, l'UMP menace à son tour de ne plus prendre un UDI avec Martine Valleton sur le canton Villepinte... Sans compter la lutte fratricide que se livre l'UDI sur le canton de Saint-Ouen - Epinay. A la date d'hier soir, voici où en étaient les négociations entre les deux formations de la droite alors que jamais, dans l'histoire de ce département, elles n'ont été en aussi bonne position pour l'emporter.

Pas facile décidément d'être responsable départemental de l'UMP en ce moment. Non content de gérer ses propres troupes, Philippe Dallier doit aussi composer avec Jean-Christophe Lagarde, le nouveau patron national de l'UDI. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que les rapports sont tendus. « Je regrette profondément une telle perte de temps, souligne le sénateur-maire des Pavillons-sous-Bois. Ce n'est pas parce qu'il y a un problème sur Blanc-Mesnil que l'UDI doit remettre en cause les autres accords. » « C'est à l'UMP de faire le ménage dans ses propres rangs, c'est sa responsabilité, rétorque Stéphane Salini, patron du groupe UDI au conseil général. En ce qui nous concerne, nous avions un accord avec nos amis, j’espère qu’il sera maintenu. »

Car la droite a sorti l’artillerie lourde. Ainsi, de nouveaux candidats ont été choisis parmi les maires élus ou réélus en mars comme Xavier Lemoine (UMP), maire de Montfermeil, Bruno Beschizza (UMP), maire d’Aulnay-sous-Bois, Laurent Rivoire (UDI), maire de Noisy-le-Sec ou encore William Delannoy (UDI) maire de Saint-Ouen. « Les maires qui se lancent ont toute légitimité car ils ont montré qu’ils sont bons gestionnaires et qu’ils ont une expérience de terrain », justifie Bruno Beschizza. Certains y vont par devoir comme Xavier Lemoine - « L’UMP me l’a demandé et je me sens capable de diriger le département » - ou comme Claude Capillon, maire UMP de Rosny et conseiller général sortant - « On doit mettre toutes les chances de notre côté en tablant sur des élus connus ».

Et puis, il y a ceux qui veulent défendre ce qui se passe dans leur ville comme Laurent Rivoire, maire UDI de Noisy-le-Sec, toujours décidé à bloquer le prolongement du tramway. « Je me lance pour empêcher le T1 rue Jean-Jaurès et pour obtenir un quatrième collège dans ma commune » insiste-t-il. Seul Miche Teulet, maire UMP de Gagny et conseiller général depuis 1978, a décidé de raccrocher « pour mieux se consacrer à sa ville et laisser sa place à du sang neuf ». Les jours qui viennent vont donc être très importants pour savoir si les deux partis seront capables de se mettre en ordre de bataille. Ils devront le faire au plus tard le lundi 16 février, 16 heures, date limite du dépôt des candidatures.

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans En route vers 2015 !
commenter cet article
21 janvier 2015 3 21 /01 /janvier /2015 07:01

charlie-hebdoUn jeune homme d'une vingtaine d'années a été emprisonné vendredi, après avoir tenu sur sa page Facebook des propos vantant les attentats. Le tribunal correctionnel qui le jugeait en comparution immédiate l'a condamné à un an de prison dont neuf mois avec sursis et mise à l'épreuve, et a décidé d'un mandat de dépôt immédiat. Il faut dire qu'il était déjà sous le coup d'une peine avec sursis dans une autre affaire.

Une quinzaine de faits recensés par le parquet

En plus de louer les attentats, le signataire de la page Facebook promettait un sort funeste aux policiers. Des propos publics et suffisamment choquants pour que quelqu'un alerte la police. L'auteur a été rapidement identifié, puisqu'il postait des photos de lui et signait avec son surnom. Les policiers de Saint-Ouen ont mis quelques jours à mettre la main sur lui. Ils l'ont arrêté mardi, et déféré au tribunal à l'issue de sa garde à vue.

C'était le second suspect à être jugé en comparution immédiate. Le 9 janvier, un autre a été condamné à 70 heures de travaux d'intérêt général. D'autres ont quitté le commissariat avec, en poche, une convocation ultérieure. Un mineur a été placé sous contrôle judiciaire, et envoyé en province. Il avait été interpellé pour outrage et rébellion et avait, dans la foulée, dit le peu de cas qu'il faisait des assassinats de policiers. D'autres ont été relaxés, les faits n'étant pas suffisamment caractérisés ou lorsque l'état de santé mentale de l'auteur était en doute.

« Cela dépend du profil des auteurs, des circonstances », explique une source judiciaire. Une quinzaine de faits ont été recensés par le parquet de Bobigny, et qualifiés, selon les cas, d'outrages, de menaces de mort envers des policiers ou d'apologie, si les attentats sont présentés sous un angle favorable.

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans 93 Infos
commenter cet article
20 janvier 2015 2 20 /01 /janvier /2015 18:36

amiante-aulnay-france5.jpgAutrefois industriel, le département de Seine-Saint-Denis en a gardé de tristes stigmates. C'est ce que rappelle le documentaire diffusé ce soir sur France 5 : « Sols pollués : le scandale caché ». L'enquête de Sarah Oultaf s'attarde notamment dans le 93, revenant sur le scandale de l'amiante à Aulnay-sous-Bois, où les fibres toxiques ont voleté autour de l'ancienne usine d'amiante du CMMP, contaminant les terres, mais aussi les habitants du quartier. Elle s'intéresse aussi au fort de Vaujours(voir photo), qui abritait autrefois un centre de recherches du Commissariat à l'énergie atomique, sur lequel pèsent de sérieux soupçons de radioactivité. Ce soir à 20 h 35, sur France 5.

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Amiante
commenter cet article
20 janvier 2015 2 20 /01 /janvier /2015 14:53

Un dramatique accident de circulation a eu lieu vers 13h ce mardi 20 janvier 2015 route de Mitry à Aulnay-sous-Bois.

DSCN2684.JPG

La rue est restée bloquée pendant environ une heure. D’après nos informations, un jeune homme a été fauché par un véhicule.

DSCN2676.JPG

 Son état particulièrement grave a nécessité une évacuation par hélicoptère, ce dernier atterrissant dans la cour du lycée Voillaume. L'automobiliste est actuellement interrogé par la police.

DSCN2687.JPGMarc Masnikosa

La rédaction remercie un fidèle lecteur pour la transmission des photos.


 


 

Repost 0
20 janvier 2015 2 20 /01 /janvier /2015 12:15

BelhoucineTant que les jihadistes ou personnes proches de milieux islamistes ne sont pas auteurs d'infractions pénales reconnues par la justice, ils ne peuvent être écartés d'un emploi.

C'est ce qu'indique le préfet de Seine-Saint-Denis, Philippe Galli, en réponse à l'inquiétude du maire UMP d'Aulnay-sous-Bois, Bruno Beschizza, concernant Mehdi et Mohamed Belhoucine, suspectés d'appartenir à la nébuleuse terroriste. Les frères, complices présumés d'Amedy Coulibaly, ont encadré du soutien scolaire à Aulnay de 2009 à 2014, dans le cadre de contrats temporaires. Et ce alors même que Mohamed était mis en examen dans le cadre d'une filière afghane (nos éditions de vendredi et samedi). Il avait purgé onze mois de détention et était mis en examen lorsqu'il a signé un nouveau contrat à Aulnay. Le maire de l'époque, Gérard Ségura (PS), assure que les frères, diplômés dans des filières scientifiques, étaient alors « insoupçonnables ».

Comme pour tout poste en contact avec des jeunes, les dossiers du personnel recruté sont transmis à la préfecture pour contrôle. « Nous faisons un point sur leurs conditions de recrutement, qui, jusqu'à présent, n'ont pas, à ma connaissance, donné lieu à une difficulté administrative », précise encore Philippe Galli. « Les recrutements d'animateurs par les collectivités ou les associations sont uniquement contrôlés du point de vue de leur qualification pour encadrer, ou au titre de la protection des mineurs, notamment contre les abus sexuels et du point de vue administratif et budgétaire. »

Le maire d'Aulnay vient d'écrire au ministre de l'Intérieur, demandant d'engager une réflexion plus générale sur les procédures de collaboration, d'information et d'alerte entre collectivités locales et services compétents, afin que « cette situation ne se reproduise plus ». Il a aussi signé un courrier destiné aux habitants pour leur exposer la situation.

Source : Le Parisien

 

 

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans 93 Infos
commenter cet article
20 janvier 2015 2 20 /01 /janvier /2015 09:37

recenssement_A.jpgDepuis le 15 janvier et jusqu’au 21 février 2015, une partie de la population Aulnaysienne participe au recensement organisé par l'Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques (INSEE).

Vous allez recevoir la visite d’un agent recenseur. Il sera muni d’une carte officielle qu’il doit vous présenter et il est tenu au secret professionnel. Il vous déposera les documents nécessaires pour vous faire recenser. Je vous remercie de lui réserver le meilleur accueil.

Nouveau et plus simple! Il vous est possible cette année de répondre par internet. Allez sur le site www.le-recensement-et-moi.fr et cliquez sur «recensement en ligne». (Voir vidéo mode d’emploi ici).

Utilisez votre code d’accès et votre mot de passe qui figure sur la notice d’information que l’agent recenseur vous a remis lors de son passage. Vous avez toujours la possibilité de répondre sur les documents papier. 

Le recensement permet de connaître le nombre de personnes qui vivent en France. Il détermine la population officielle de chaque commune. Il fournit des statistiques sur le nombre d’habitants et leurs caractéristiques : âge, profession, moyens de transports, conditions de logement... 

Au niveau local, le recensement sert notamment pour ajuster l’action publique aux besoins des populations :

décider des équipements collectifs nécessaires (écoles, hôpitaux…), préparer les programmes de rénovation des quartiers, déterminer les moyens de transports à développer…

Il aide également les professionnels à mieux connaître leurs marchés et leurs clients et les associations leur public. Il permet ainsi de répondre aux besoins de la population.

C’est pourquoi votre participation à cette enquête est essentielle. 

C’est avant tout un devoir civique rendu obligatoire par la loi.

Vos réponses resteront confidentielles. Elles seront remises à l’Insee pour établir des statistiques rigoureusement anonymes conformément aux lois qui protègent votre vie privée.

Pour savoir si vous êtes recensé cette année ou pour obtenir des renseignements complémentaires, contactez la mairie au 0800 77 99 33 (appel gratuit depuis un poste fixe) ou 01 48 79 65 79.

Pour trouver les réponses à vos principales questions sur le recensement de la population 2015 : www.le-recensement-et-moi.fr

Pour en savoir plus et consulter les résultats du précédent recensement : www.insee.fr

Information complète : ici.

Source : site internet de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Démographie
commenter cet article
20 janvier 2015 2 20 /01 /janvier /2015 07:34

supermetro.JPG« Quand on a reçu la lettre, on s'est demandé si c'était vrai. » Comme plusieurs riverains de l'avenue Roger-Salengro, à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne), cette habitante paraît sonnée. « La Société du Grand Paris doit acquérir la parcelle AG 175 située avenue Roger-Salengro vous appartenant », a-t-elle pu lire dans le courrier de la Société du Grand Paris (SGP), le 6 janvier.

Une quinzaine d'habitants devront donc partir. « Mon mari a travaillé toute sa vie pour avoir un toit, raconte cette femme de 79 ans. Je vis ici depuis quarante-deux ans, je ne sais pas où je vais aller. » Il leur faudra partir « avant la fin 2016 », croit savoir la boulangère du quartier. « Nous n'avons pas reçu le courrier, mais nous sommes sur la parcelle, explique-t-elle. On s'en va, ils vont tout raser. »

Tout cela à cause d'un ouvrage d'entonnement. Comprenez l'endroit où la ligne 15 se sépare en deux branches : l'une part vers Saint-Denis-Pleyel (Seine-Saint-Denis) et l'autre vers Noisy-Champs (Seine-Saint-Denis). Pendant longtemps, le projet de Grand Paris Express avait été pensé avec une correspondance entre les deux lignes, et pas avec cette fourche. Et ce ne sont pas les tunneliers qui peuvent se rejoindre et créer l'entonnement. Il faut réaliser un chantier avec des machines qui creusent une grande surface, proche de celle d'une gare, à ciel ouvert. De tels travaux sont prévus entre 2017 et 2019. Les riverains concernés n'ont été prévenus qu'il y a quelques jours seulement.

Les commerçants ont aussi beaucoup de mal à encaisser. « Ça fait une semaine que je dors très mal, c'est une vraie claque, raconte Nathalie. Cela fait onze ans que nous travaillons ici. On savait qu'il y avait des travaux plus haut mais, ici, on ne s'attendait pas du tout à ça. » Comme l'ensemble des bâtiments, son restaurant sera rasé. « On a galéré les trois premières années, poursuit-elle. Maintenant, on va devoir repartir de zéro, mais on n'a plus l'âge. » Comme tous les riverains concernés, elle et son mari attendent de connaître le dédommagement qu'ils vont toucher.

« Nous ne pouvions pas les prévenir plus tôt : il fallait attendre les études, précise Benoît Labat, directeur de la valorisation et du patrimoine de la SGP. Mais, comme partout, nous serons attentifs au suivi humain et pas seulement financier, y compris s'il faut aider des locataires à se reloger. »

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Transports
commenter cet article
19 janvier 2015 1 19 /01 /janvier /2015 22:23

vigi-illustration.jpgDeux soldats en faction devant un collège juif du Raincy (Seine-Saint-Denis) ont été menacés dans la nuit de samedi à dimanche par un homme qui avait tiré la culasse de son arme.   Vers 2 heures du matin, dimanche, une voiture s'est arrêtée devant le collège-lycée juif Merkaz Hatorah. La porte coulissante de la voiture s'est ouverte, les deux soldats, chargés de protéger les lieux dans le cadre du plan Vigipirate, s'en sont approchés et ont demandé aux automobilistes «de circuler».

«Le passager, cagoulé, a alors tiré vers l'arrière la culasse d'une d'arme d'épaule», comme s'il allait faire feu, a-t-elle poursuivi. Il n'était pas possible dans l'immédiat de savoir s'il s'agissait d'une arme létale ou factice, ni si les auteurs des menaces avaient l'intention de passer à l'acte ou s'il s'agissait d'une provocation, a précisé une source policière. Les soldats ont alors armé leurs fusils d'assaut et les ont pointé vers l'homme armé. La voiture a démarré en trombe. 

La voiture a disparu dans la nuit sans qu'aucune course-poursuite ne soit lancée. Une enquête a été ouverte. Ce lundi, l'école a ouvert normalement, toujours gardée par des forces de l'ordre dans le cadre de Vigipirate. Les cours se déroulent normalement.

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans 93 Infos
commenter cet article
19 janvier 2015 1 19 /01 /janvier /2015 21:57

Il sort son Calepin aux pages griffonnées et fatiguées. « Vous voyez, ça n'arrête pas ! J'ai 900 réservations pour Charlie Hebdo ! Mais avec les douze exemplaires que j'ai reçus ce samedi matin, je ne peux évidemment pas satisfaire tout le monde. » Le patron de la librairie papeterie de la rue Jacques-Duclos, à Aulnay, a l'air épuisé.

Pourtant, dès l'entrée de son magasin, il annonce la couleur : une grosse affiche sur fond noir où l'on peut lire « Je suis Charlie » et une autre où il est écrit qu'il n'y a plus d'exemplaires de l'hebdomadaire disponibles. Pas suffisant pour certains.

Déjà la queue une heure avant l'ouverture du magasin

« Une vieille dame passe trois fois par jour pour le réclamer, commente son employé. Mais quand elle vient, il n'y en a plus et elle râle parce qu'elle s'est déplacée pour rien ! On se fait parfois insulter parce qu'on n'a plus de Charlie ! » Agacé par les réactions de certains de ses clients, le patron regrette presque aujourd'hui d'avoir pris des réservations. Car après quelques jours de vente, il est complètement débordé.

« Ils annoncent 7 millions d'exemplaires mais si j'ai bien compris, l'une des deux imprimeries chargées de l'impression de Charlie Hebdo est en panne, poursuit-il. Du coup, on n'est pas prêt de recevoir des exemplaires ! » Les habitants du quartier qui font la queue dès 5 heures du matin, alors que la librairie ouvre à 6 heures, devront donc encore prendre leur mal en patience. D'autant que les livraisons sont fluctuantes.

A Livry-Gargan, la ville voisine, le patron d'un grand point presse a posé sur le comptoir une affiche « On n'a plus de Charlie ». « Moi j'ai choisi de ne pas faire de réservations. Ici c'est premier arrivé, premier servi ! Et un seul par personne. Mais ça va vite ! En deux ou trois minutes c'est déjà terminé. » Depuis les attentats, la queue devant son magasin à l'ouverture du rideau ne faiblit pas. « On sent que les gens sont stressés mais on fait ce qu'on peut ! », poursuit-il.

A deux pas de là, dans un bar-tabac où l'on vend quelques journaux, la jeune femme à la caisse sourit lorsqu'on lui demande s'il lui reste des exemplaires de « Charlie Hebdo ». « Vous rigolez, j'en reçois deux ou trois par jour alors en 30 secondes tout est déjà vendu, lance-t-elle. Et puis avec le peu de points de vente dans les villes du coin, on est vite pris d'assaut. »

A la librairie de la rue Jacques-Duclos d'Aulnay, toute cette agitation fait quand même bien sourire le patron. Avant la tragédie, il recevait quatre « Charlie Hebdo » par semaine et n'en vendait que deux exemplaires. « Ce qui me rassure, c'est que les gens achètent quand même d'autres journaux, commente-t-il. Mes ventes sont en flèche. » C'est aussi ça l'effet Charlie.

Source article : Le Parisien / Vidéo d’illustration : Aulnaylibre !

 

 

 

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans C'est dans le Journal
commenter cet article
19 janvier 2015 1 19 /01 /janvier /2015 13:56

incendie-saint-denis.jpgUn incendie s'est déclaré ce lundi matin dans la concession automobile Damremont Palace Automobiles de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), située au 42 rue Paul-Eluard. Une soixantaine de pompiers se sont rendus sur les lieux du sinistre vers midi. L'incendie n'a heureusement fait aucune victime.  Le sinistre, qui s'est produit tout près de lignes ferroviaires, a en revanche provoqué l'interruption du trafic sur toutes les grandes lignes au départ de la Gare du Nord, comme sur le trafic régional, RER D et H ou Transilien.  Peu après 13 heures 30 la SNCF annonçait avoir eu le feu vert pour faire à nouveau circuler ses trains, une fois le sinistre maîtrisé et l'intense fumée dissipée. Progressivement, le trafic de l'ensemble des trains devrait revenir à la normale d'ici 15 heures.

Source : Le Parisien

 

 

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Transports
commenter cet article
19 janvier 2015 1 19 /01 /janvier /2015 12:18

college-simone-veil-aulnay-sous-bois.jpgSécurisation des abords du Collège S. Veil 

Le maire tiendra-t-il compte des réactions des riverains suite à la réunion de concertation du 9 décembre 2014 ou le projet est-il déjà plié ?

C’est la question que se posent les habitants du quartier. En effet, un courrier adressé le 24 décembre 2014 à M. le Maire et aux trois conseillers municipaux référents pour le conseil de quartier Nonneville et dont vous trouverez en cliquant ici la copie est resté à ce jour sans réponse.

Cette absence de réaction, même sous la forme d’un simple accusé de réception, laisse craindre le pire en termes de démocratie et de concertation !

La rédaction d’Aulnaylibre ! remercie Monsieur Philippe Grécourt pour la transmission de ces informations.

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Transports
commenter cet article
19 janvier 2015 1 19 /01 /janvier /2015 11:19

Avec le concours de la municipalité d'Aulnay, l 'A.P.A. - Amicale Philatélique Aulnaysienne - organise son 18ème salon multicollections, le dimanche 8 février 2015, dans la salle du gymnase Pierre Scohy, de 8h30 à 17h30.

 

affiche-aulnay-01.jpg 
Plusieurs illustrateurs seront présents dont Jean Claval, bien connu des Aulnaysiens (voir Oxygène n°207 de décembre 2014) qui a dessiné la carte du salon représentant cette année la Villa Chansonia.  

 

carte-aulnay-2015.jpg

Les exposants, professionnels et particuliers, présenteront timbres, enveloppes, entiers postaux, billets, monnaies, télécartes, pin's, fèves, cartes postales, capsules de champagne, jouets anciens, vieux papiers, disques, livres, voitures miniatures, objets militaria et plein d’autres objets de collection.


Une buvette sera ouverte tout au long de la journée avec café, viennoiseries, sandwich, boissons, crêpes, etc.


L'APA va, pour ce jour, organiser un atelier pour enfants pour les initier à la philatélie : expliquer ce qu'est un timbre, à quoi il sert, comment le classer…..

Chaque participant, se verra remettre un classeur, une pince pour les timbres et une pochette de timbres, de son choix.

Venez nombreux, l’entrée est gratuite…..

 

La rédaction d’Aulnaylibre ! remercie Madame Pierrette Hirgorom pour la transmission de cette information et les belles illustrations qui l’accompagnent.

 

 

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Culture
commenter cet article
19 janvier 2015 1 19 /01 /janvier /2015 09:24

Vous trouverez ci-dessous l’invitation aux vœux de l’association Aulnay Palestine Solidarité qui se dérouleront le 30 janvier 2015 à partir de 19 heures à la Salle Dumont d’Aulnay-sous-Bois.

voeux-2015-aulnay-palestine-solidarite-1-copie-1.png

voeux-2015-aulnay-palestine-solidarite-2-copie-1.png


 


 

 

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Associations
commenter cet article
19 janvier 2015 1 19 /01 /janvier /2015 07:50

asterix.jpgDans la perspective de son ouverture de saison, le 11 avril, le Parc Astérix, à Plailly (Oise), lance dès aujourd'hui son imposante campagne de recrutement. Cette année encore, on compte près de 1 000 postes à pourvoir. Tous les profils sont susceptibles d'intéresser les recruteurs : débutants à la recherche d'une première expérience professionnelle ou d'une qualification, personnes expérimentées en reconversion professionnelle ou jeunes diplômés souhaitant se lancer dans la vie active, tout le monde a sa chance.

Au-delà du CV, la méthode de sélection du Parc Astérix se fonde davantage sur les aptitudes des futurs saisonniers que sur l'importance de leur passé professionnel.

Les candidats jugés au moyen d'ateliers de simulation

« Le recrutement se réalise sous la forme d'ateliers, de travail en groupe, sur des exercices issus des réalités du terrain afin de mesurer les habiletés de chaque candidat », rappelle la direction du Parc Astérix.

Le parc recherche des salariés dans les métiers de la restauration et de l'hôtellerie (manageur, serveur, cuisinier, employé polyvalent), des hôtes d'accueil, des spécialistes de la vente (vendeur-conseil, hôte de caisse, conseiller commercial, télévendeur), des agents et techniciens de maintenance et des agents de propreté. Astérix a aussi besoin d'acrobates, de cascadeurs, de personnages gaulois et de comédiens, notamment pour les trois nouveaux spectacles en préparation. Mais, pour ces métiers artistiques, la sélection sera cette fois un peu plus pointue et mieux vaut avoir une bonne expérience ou une formation pour prétendre à l'un de ces métiers. S'il faut postuler dès à présent sur le site ou par courrier*, les équipes iront aussi chercher des candidats en animant des informations collectives et en participant à des forums emploi. Pour rejoindre l'équipe des 200 salariés permanents d'un parc qui a accueilli l'an passé près de 1,7 million de visiteurs, c'est maintenant qu'il faut tenter sa chance.

* Pour postuler aux offres, les candidats doivent s'inscrire sur le site Recrutement.parcasterix.fr/ou envoyer leur candidature par courrier : Parc Astérix, service recrutement, BP 8, 60128 Plailly. Le service recrutement les contactera.

Source : Le Parisien

 

 

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Emploi
commenter cet article
18 janvier 2015 7 18 /01 /janvier /2015 11:09

burger-king-rosny2.jpgIl fallait patienter un peu, hier midi, avant de dévorer son Whopper, le sandwich phare de Burger King, au centre commercial de Rosny 2. L'enseigne de fast-food, qui a ouvert son septième restaurant en France à Rosny jeudi dernier, semble bien avoir réussi son lancement.

A midi pile, pour le premier samedi d'ouverture, en plus des clients attablés, une vingtaine de personnes font calmement la queue à l'extérieur du restaurant de 406 m² avant d'entrer et de passer leur commande. « Ça avance vite, heureusement, lâche Moussa, 17 ans, visiblement affamé. Moi, c'est la première fois que je vais tester Burger King... »

Pendant ce temps, au niveau inférieur du centre commercial, Cédric s'époumone au micro. Avec son casque de chantier et son gilet jaune, il invite les clients à participer jusqu'à ce soir à de multiples jeux pour gagner des bons d'achats et des cartes cadeaux allant jusqu'à 500 EUR. L'idée : informer les clients des travaux en cours à Rosny 2, commencés fin 2014 et qui devraient se terminer fin 2015. « Tous les travaux ont lieu entre 22 heures et 6 heures du matin pour qu'il n'y ait aucune gêne pour les clients, explique Olivier Delamarre, le directeur de Rosny 2, qui précise : aucun magasin ne sera fermé pendant les travaux. »

Source : Le Parisien

 

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans 93 Infos
commenter cet article
18 janvier 2015 7 18 /01 /janvier /2015 09:55

BelhoucineQuel rôle ont pu jouer les frères Mohamed et Mehdi Belhoucine dans les attentats de Paris et de la porte de Vincennes ? Plus d'une semaine après, les enquêteurs de la brigade criminelle et de la sous-direction antiterroriste (Sdat) tentaient toujours de cerner l'implication des deux membres de cette fratrie de quatre enfants, originaires d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis).

« Comment et depuis quand ces deux frères étaient en contact avec Amedy Coulibaly et sa femme, Hayat Boumeddiene, se demande un haut fonctionnaire. Cette femme et les deux frères Belhoucine ont quitté laFrance pour la Turquie, via Madrid en Espagne, le 2 janvier, soit près d'une semaine avant le déclenchement des attentats. Nous avons ensuite perdu leur trace quelque part en Syrie. Ils n'ont donc pas participé à ces actes de terrorisme mais ont pu jouer un rôle de soutien. »

L'aîné des frères, Mohamed, 27 ans, avait été condamné au mois de juillet 2014 à Paris à deux ans de prison dont un an avec sursis pour sa participation à une filière d'acheminement de jihadistes vers la zone afghano-pakistanaise. Il avait passé près d'un an en détention provisoire entre mai 2010 et avril 2011. Le réseau démantelé gravitait, à la fin des années 2000, autour de la mosquée Omar, située dans le XIe arrondissement de Paris, et considérée comme un « haut lieu du salafisme » dans la capitale.

A son procès, Mohamed, élève ingénieur pendant trois ans de l'Ecole des mines d'Albi (Tarn), avait expliqué être tombé dans ce réseau par « erreur ». Mais ce jeune homme, parlant couramment l'anglais et maîtrisant les techniques de montage vidéo, avait été repéré par la police après avoir posté sur Internet divers films à la gloire du jihad. L'exploitation de son ordinateur avait aussi révélé qu'il avait téléchargé un manuel de fabrication de bombes artisanales. Dans la même veine, il avait choisi comme sujet de mémoire : « La correction de la trajectoire d'un missile par l'utilisation d'un guide [...] est un moyen pour celui-ci d'atteindre sa cible [...]. »

Auditionné par la Direction centrale du renseignement intérieur, un imam l'ayant côtoyé avait indiqué que Mohamed Belhoucine se disait « musulman, de courant sunnite ». « L'une de ses principales préoccupations était de regarder des vidéos de jihad en Palestine, en Irak, en Afghanistan et en Tchétchénie, avait précisé la même source. Il me parlait beaucoup du jihad. Il me parlait des moudjahidin, de leur façon de vivre et de s'entraîner. Il était admiratif. »

Au regard de ses compétences « techniques », les enquêteurs s'interrogent sur son implication dans le montage de la vidéo postée deux jours après la mort d'Amedy Coulibaly et dans laquelle on voit le terroriste justifier ses actes. Enfin, le rôle endossé par son frère cadet, Mehdi, 23 ans — qui, auditionné en 2010 après l'interpellation de son aîné, indiquait que, s'il était poussé, il pourrait prendre part au jihad —, demeure encore plus obscur.

Source : Le Parisien

 

 

 

 

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans C'est dans le Journal
commenter cet article
17 janvier 2015 6 17 /01 /janvier /2015 10:43

« S'assurer que la prière se passe dans de bonnes conditions. » C'est le message à double sens que le préfet de Seine-Saint-Denis, Philippe Galli, a transmis, hier, aux responsables de trois lieux de culte musulmans, à Epinay-sur-Seine, au Blanc-Mesnil et à Noisy-le-Sec, à l'heure de la prière du vendredi. Message à double sens, car, si le préfet tient à rassurer les fidèles par la protection policière aux abords des mosquées, il rappelle aux responsables des lieux de culte leur importance dans la prévention de la radicalisation des plus jeunes.

Il est bientôt 13 heures, ce jour-là, et l'imam Nouh prépare son prêche dans un petit vestibule de la salle de prière d' Epinay, chapeautée par l'Organisme de gestion de la mosquée d'Epinay (OGME), une émanation de la Grande Mosquée de Paris. Ce jour-là, l'imam Nouh dira aux 2 000 fidèles qui l'attendent, de l'autre côté de la porte, que les récents attentats « n'ont rien à voir avec la religion », que « la paix est le bon comportement ». A son côté, Aïssa Nakes, vice-président de l'OGME et président du conseil régional du culte musulman, échange avec le préfet Galli. Celui-ci compte sur la « fermeté » des leadeurs d'associations musulmanes pour résister aux idées islamistes. Les jeunes sont un sujet récurrent : « De plus en plus nombreux dans les salles de prière », remarque le préfet. Mais l'inquiétude vient de ceux qui désertent la prière collective. Le spectre de l'autoradicalisation en solitaire semble dans toutes les têtes. « Il est vrai que certains jeunes ne viennent plus à la salle », regrette Aïssa Nakes.

Au  Blanc-Mesnil, le centre de culte El Ihsan aurait l'air d'une banale maison pavillonnaire si des centaines de fidèles ne se serraient pas dans le jardin, et si d'autres n'étaient pas contraints de s'agenouiller sur le trottoir. C'est la deuxième étape de la tournée du préfet. Il vient à la rencontre des trois policiers en faction sur le trottoir d'en face. Aucun incident à signaler. « Le département a été relativement épargné par les actes islamophobes et antisémites depuis les attentats », estime-t-il.

Il n'empêche. Les conditions dans lesquelles les « 700 000 musulmans du département » exercent leur foi inquiètent. Le préfet évoque des lieux de culte « trop peu nombreux, trop petits ». Celui du Blanc-Mesnil en est la parfaite illustration.

Autre contrainte : la formation des imams. Le préfet Galli aime à répéter qu'elle prend « autant de temps que la formation d'un médecin ». Ses derniers interlocuteurs, de l'Association cultuelle des musulmans de Noisy-le-Sec , acquiescent. Mohamed Azahaf, le président, ne cache pas sa satisfaction d'accueillir le représentant de l'Etat. Il prône la « professionnalisation » des imams et félicite le sien, Abdelhamid Khamlichi. Ce jour-là, il a enjoint les fidèles d'être reconnaissant envers les gendarmes qui montaient la garde, sur le trottoir d'en face.

Source article : Le Parisien / Vidéo d’illustration : Aulanylibre !

 

 

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans 93 Infos
commenter cet article

Présentation

  • : Aulnaylibre !
  • Aulnaylibre !
  • : L'information sur Aulnay-sous-Bois 100% libre et indépendante !
  • Contact

Contactez-nous !

Une info, une photo, une vidéo, une annonce à passer.

N’hésitez pas à nous contacter !

Mail : aulnaylibre@yahoo.fr

Tél : 06.81.95.11.50 / 06.07.86.09.11

Chaîne vidéo : http://www.youtube.com/user/Aulnaylibre/videos

Twitter : https://twitter.com/Aulnaylibre

Facebook : https://www.facebook.com/aulnay.libre?ref=tn_tnmn

Aulnay au fil de l'info

Ride On Time

Señor Météo

Agenda Aulnay-sous-Bois

Wikio

Wikio - Top des blogs - Multithématique