Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 juin 2015 3 24 /06 /juin /2015 10:50
Autolib’ arrive à Aulnay-sous-Bois !

Le conseil municipal d'Aulnay se prononcera aujourd'hui sur le projet de Plan local d'urbanisme (PLU) révisé, qui doit être adopté définitivement avant la fin de l'année 2015. Le document permet d'encadrer les aménagements et les constructions au sein de la ville dans les années à venir. Il sera soumis à enquête publique en octobre prochain.

Autre sujet à l'ordre du jour : une révision de la politique tarifaire des cantines scolaires et des centres de loisirs. Enfin, une délibération porte sur la signature d'une convention avec le syndicat Autolib' Métropole, pour l'installation des voitures électriques en libre-service sur le territoire de la commune.

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Conseil municipal
commenter cet article
22 juin 2015 1 22 /06 /juin /2015 10:32
Le centre commercial O’Parinor d’Aulnay-sous-Bois va-t-il faire face à la concurrence d’Europacity à Gonesse ?

Il y avait les acteurs du projet et les élus, nombreux, et puis les opposants, rares mais toujours aussi déterminés. Jeudi dernier, la salle Jacques-Brel de Gonesse accueillait l’ultime réunion de concertation sur le projet du Triangle de Gonesse. Une nouvelle étape avant la création de cette zone d’aménagement concertée (ZAC), qui doit être actée le 29 septembre lors d’un conseil d’administration de l’EPA Plaine de France.

Une trentaine de personnes étaient présentes pour aborder les principaux enjeux du dossier : l’emploi, mais aussi la préservation des terres agricoles. « Ce que vous présentez ici, en bétonnant, c’est d’une banalité épouvantable », a ainsi attaqué Jean-Claude Marcus, de l’association française pour l’étude du sol (AFES) qui dit réfléchir à un « contre-projet », qui permettrait de « créer autant d’emplois avec moins d’impact sur les sols. »

En réponse, le député-maire (PS) de Gonesse, Jean-Pierre Blazy a rappelé que le projet qui avait été choisi était celui qui « consommait le moins de terres. » Une zone agricole protégée (ZAP) est également à l’étude pour la préservation du carré agricole situé au nord du Triangle.

Arguments insuffisants pour le collectif du Triangle de Gonesse qui organise samedi un rassemblement à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), de 14 heures à 19 heures, pour dire « non à Europacity », ce projet phare d’Immochan, filiale du groupe Auchan, complexe géant de loisirs qui s’implanterait sur la zone.

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Commerce
commenter cet article
19 juin 2015 5 19 /06 /juin /2015 10:52

Vous trouverez ci-dessous une invitation pour un ciné-débat prévu ce vendredi 19 juin 2015 à 19h salle Dumont à Aulnay-sous-Bois. Cet événement est organisé par l’association Amitié Palestine Solidarité.

Ciné-débat autour de la question de l’eau avec l’association Amitié Palestine Solidarité à Aulnay-sous-Bois
Ciné-débat autour de la question de l’eau avec l’association Amitié Palestine Solidarité à Aulnay-sous-Bois
Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Associations
commenter cet article
19 juin 2015 5 19 /06 /juin /2015 09:25
Réouverture du supermarché H Market à Aulnay-sous-Bois aujourd’hui

Sa réouverture est imminente. Le supermarché H Market, à Aulnay, devrait à nouveau accueillir ses clients, peut-être dès aujourd'hui. L'établissement, doté d'un rayon boucherie halal, était fermé depuis une semaine, à la suite d'un arrêté pris par le préfet de Seine-Saint-Denis, pointant « de graves manquements aux règles d'hygiène et d'entretien général des lieux et installations ».

25 cas de « non-conformité majeure » avaient été relevés

Une nouvelle visite de contrôle, menée par les services vétérinaires de la Direction départementale de la protection des populations, a eu lieu mercredi. Elle a permis de constater que les responsables du magasin avaient pris les mesures nécessaires pour se mettre en conformité. La préfecture s'apprête donc à autoriser le supermarché à relever son rideau, par le biais d'un nouvel arrêté. Le rapport dressé lors du premier contrôle avait mis en évidence 25 cas de « non-conformité majeure » : saleté du matériel et des installations, sols détériorés dans la zone boucherie et la chambre froide, présence d'insectes volants, absence de savon pour permettre au personnel de se laver les mains...

La décision, « tout ce qu'il y a de plus classique » selon la préfecture, avait néanmoins soulevé les protestations de son gérant. Ce dernier déplorait les conséquences de cette semaine de fermeture, alors qu'il avait fait des « stocks énormes », à la veille du ramadan. « Si l'établissement avait été en règle, il n'aurait pas été inquiété », rétorquait-on en préfecture.

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Commerce
commenter cet article
19 juin 2015 5 19 /06 /juin /2015 09:13
Violente altercation entre des policiers et une quarantaine de personnes dans un hall d’immeuble à Aulnay-sous-Bois

Intervention mouvementée hier en fin de journée à Aulnay-sous-Bois. Le contrôle d'un hall d'immeuble par des policiers de la brigade anti-criminalité a dégénéré. D'après les autorités, quatre policiers ont été pris à partie par une quarantaine de personnes. Pour se dégager, l'un des fonctionnaires a utilisé son flash-ball.

Un homme de 27 ans a été blessé à une tempe, et un médiateur, intervenu pour calmer la situation, a été blessé à une main, peut-être aussi par le projectile du flash-ball. Le blessé n'a pas perdu connaissance, il est sous surveillance à l'hôpital. « Les médiateurs et l'association Saddaka se sont tout de suite mobilisés pour apaiser la situation », se satisfait Séverine Maroun, première adjointe.

Source article : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Sécurité publique
commenter cet article
18 juin 2015 4 18 /06 /juin /2015 14:12

Vous n’avez pas pu visiter les serres municipales fin mai, c’est dommage, vous y auriez découvert de petites merveilles. Le thème principal en était les papillons et de nombreuses écoles ont participé à l’élaboration de ces décors.

Retour en images sur les serres municipales et les papillons à Aulnay-sous-Bois

Vous avez de vieilles bottes de pluie, un vieux solex ou de vieilles chaises, surtout ne les jetez pas ! Inspirez-vous de ces idées de décoration pour vos jardins ou balcons:

Retour en images sur les serres municipales et les papillons à Aulnay-sous-Bois

Mais les vrais papillons étaient là aussi, en particulier les paons du jour dans toute leur splendeur :

Retour en images sur les serres municipales et les papillons à Aulnay-sous-Bois

Hors les murs, le jardin était lui aussi plein de surprises, comme cette Maya bien cachée dans les buissons, ou cette petite coccinelle ou notre ami Coco, sans oublier le petit coq du matin ou les insectes dans leur hôtel 3 étoiles:

Retour en images sur les serres municipales et les papillons à Aulnay-sous-Bois

Dehors, les arbres régnaient en maîtres, en particulier le Liquidambar ou Copalme d’Amérique qu’on peut admirer rue Coullemont ou Avenue Anatole France

Il vous manque une belle décoration de table, voilà un beau bouquet dans un camaïeu de rose. Et les artichauts ! Et le mur végétal ! C’était magnifique et toujours plein d’humour.

Retour en images sur les serres municipales et les papillons à Aulnay-sous-Bois

Bravo et merci à toute l’équipe des Espaces Verts qui a su aménager tout un parcours magique et plein de charme pour le plaisir des yeux

Anne-Marie

Retour en images sur les serres municipales et les papillons à Aulnay-sous-Bois
Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Environnement
commenter cet article
18 juin 2015 4 18 /06 /juin /2015 11:50
Après un incendie, retour de la famille de Kandia dans son appartement de la Rose des Vents à Aulnay-sous-Bois

La famille de Kandia retrouvera à la mi-juillet son appartement de cinq pièces, dans le quartier de la Rose-des-Vents, à Aulnay-sous-Bois. C'est ce qu'a indiqué le bailleur, le Logement Francilien. Il y a un an, la jeune fille, aujourd'hui âgée de 17 ans, avait été grièvement brûlée dans l'incendie du logement familial, et avait sauté du 4e étage pour échapper aux flammes. Trois jeunes l'avaient réceptionnée, au péril de leur vie.

Après neuf mois d'hospitalisation, Kandia a retrouvé sa famille de huit personnes, relogée dans un quatre-pièces, dans le même quartier. « Cela devait durer trois mois. On y est depuis un an », témoignait dimanche la jeune lycéenne, qui indique avoir besoin d'une chambre climatisée, en raison des séquelles de ses blessures (elle a été brûlée au 3e degré dans tout le dos).

« Ce relogement était provisoire, pour une durée de trois mois renouvelables, le temps des travaux de remise en état dans l'appartement incendié, indique une porte-parole de Logement Francilien. Or, il y avait beaucoup de travaux, car la structure du logement avait été touchée. Le chantier se terminera mi-juillet, et nous avons annoncé à la famille qu'elle pourrait réintégrer les lieux. »

Le logement n'était pas assuré lors du sinistre

Le bailleur confirme avoir assigné la famille, pour un défaut d'assurance au moment du sinistre : « Les travaux coûtent 80 000 €. Notre assurance prend en charge 60 000 €. Il reste une franchise de 20 000 € que nous devons récupérer. » L'assurance pourrait elle-même se retourner par la suite contre les locataires. Le bailleur doit en revanche leur rembourser des charges réclamées par erreur pour l'appartement incendié.

Il semble enfin exclu d'installer un climatiseur : « Nous n'avons été saisis d'aucune demande en ce sens. D'ailleurs nous ne savions pas que la jeune fille était revenue chez ses parents. » La municipalité indique de son côté qu'elle continue « de suivre de près la jeune fille et sa famille ».

« Ils ont été pris en charge par le centre communal d'action sociale dès le jour de l'incendie », rappelle Aïssa Sago, maire adjointe à l'action sociale, qui précise : « Je vois moi-même régulièrement la mère de Kandia. »

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans A vos quartiers !
commenter cet article
18 juin 2015 4 18 /06 /juin /2015 10:06
Fermeture du supermarché H Market à Aulnay-sous-Bois

À l'entrée, des affichettes annoncent les prix : 14,99 € les 10 kg de cuisses de poulet, l'agneau entier à 99 €. Mais les clients venus faire leurs courses au supermarché H Market, à Aulnay, repartent bredouilles. « C'est fermé ? » s'étonne une dame, un cabas à la main. « On devrait rouvrir aujourd’hui, inch Allah », répond une employée, en lui offrant de petits pains ronds. « Le boulanger les a livrés, autant ne pas les perdre », explique un responsable.

Le commerce alimentaire, spécialisé dans les produits halal et doté d'un rayon boucherie, est sous le coup d'une fermeture provisoire. C'est le préfet de Seine-Saint-Denis qui a pris cet arrêté, pointant « de graves manquements aux règles d'hygiène et d'entretien général des lieux et installations » et jugeant que « les manquements relevés présentent des dangers pour la santé publique ».

La décision fait suite à une visite de contrôle menée par les services vétérinaires de la direction départementale de la protection des populations (DDPP). Le rapport, que nous avons pu consulter, relève 25 cas de « non-conformité majeure » : sols détériorés en zone boucherie et dans la chambre froide, présence d'insectes volants, absence de savon pour permettre au personnel de se laver les mains, présence d'« attendrisseurs » -- des machines permettant de piquer la viande pour l'attendrir -- sans autorisation, saleté du matériel (billots, couteaux)...

Dans la foulée de cette fermeture, le site Internet de H Market évoquait une décision « très injuste ». Joint, le gérant du magasin, qui possède un autre établissement en Seine-et-Marne, tient un discours un peu plus mesuré. Mais il minimise toutefois les faits qui lui sont reprochés : « La visite de contrôle a eu lieu à 17 heures, alors qu'on était en plein rush. C'est forcément plus sale qu'à 9 heures du matin. Tout comme chez un boulanger il y aurait eu de la farine par terre. »

Il admet disposer d'un attendrisseur « qu'on n'utilise presque jamais ». Et il assure avoir pris les mesures nécessaires pour se mettre en conformité : « Il y a un nouveau contrôle et on espère pouvoir rouvrir aujourd’hui. » Son empressement s'explique par la proximité du début du ramadan : « Dix jours avant, les commerces comme le nôtre font des stocks énormes. On s'est retrouvé avec des milliers d'euros de marchandises sur les bras. On a été obligés de les vendre à perte auprès de fournisseurs, d'amis... », explique-t-il. Parmi les habitués, certains s'apprêtent à faire leurs courses ailleurs. C'est le cas de Zoubida, mère de famille de 47 ans, qui était venue d'Othis (Seine-et-Marne) chercher des victuailles en prévision des repas de fête : « Je voulais des feuilles de brick, de la viande... J'ai l'habitude de venir ici, il n'y avait jamais eu de problème. » Alors que cette fermeture a suscité quelque émoi à Aulnay et sur Internet, la préfecture rappelle que la mesure est classique, et que « si l'établissement avait été en règle, il n'aurait pas été inquiété ».

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Commerce
commenter cet article
11 juin 2015 4 11 /06 /juin /2015 09:41
Polémique sur la présence de Valérie Pécresse à la mairie d’Aulnay-sous-Bois pour le congrès des élus portugais

Le congrès des élus portugais qui s'est réuni à la mairie d'Aulnay-sous-Bois le 31 mai aurait peut-être eu moins de publicité sans la présence de Valérie Pécresse. Localement, tout au moins. Le blog Monaulnay.

com s'emeut en effet de cette invitation et se demande si l'hôtel de ville n'a en somme pas été privatisé pour un meeting politique.

Tapis rouge, petits fours, magnums de pétillant... La description sur Monaulnay.com est détaillée, sous la plume d'Hervé Suaudeau, militant associatif et citoyen écolo. Il n'y était pas, mais il lui a suffi de se promener sur les réseaux sociaux pour avoir quelques clichés de la réunion à laquelle participait Valérie Pécresse, qui brigue la présidence de la région Ile-de-France pour Les Républicains (ex-UMP) en décembre.

« Ce n'est pas à ce titre qu'elle était conviée, assure Paulo Marques, président de Civica, l'association des élus portugais, et conseiller municipal de la majorité à Aulnay-sous-Bois, en charge des relations internationales. Elle intervenait en tant qu'ancienne ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche au sujet de la coopération entre la France et le Portugal. Civica réunit des élus de toutes tendances politiques, nous ne pourrions pas nous permettre de ne pas avoir de diversité politique. » Et d'ajouter que rien n'a été déboursé par la ville. « Le tapis rouge, le traiteur... tout a été payé par Civica, jusqu'au pupitre ! » tient à préciser Paulo Marques.

« Ça n'était pas un congrès des Républicains ! » martèle Bruno Beschizza, un brin agacé de devoir répondre à des supputations d'un blog. Et de rappeler que la mairie « prête du matériel ou des salles pour d'autres partis ».

« Les associations savent désormais qu'elles peuvent louer la mairie », présume Hervé Suaudeau.

Tout dépend des demandes... « Civica n'est pas n'importe quelle association, répond-on dans l'entourage du maire. On parle ici d'un congrès d'élus, avec des secrétaires d'Etat étrangers... On n'allait quand même pas les recevoir dans une salle municipale. »

A la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP), on rappelle qu'il est « courant que des maires prêtent gratuitement des locaux » « et tant qu'elles le font avec équité, il n'y a pas de souci ». « Un candidat à une élection peut participer à une réunion, précise encore une porte-parole de la commission, à condition qu'il ne parle ni de l'élection, ni de son programme, sinon, on doit le retrouver sur son compte de campagne. » Le maire comme Paulo Marques assurent que non.

Les proches soutiens de Valérie Pécresse n'ont en tout cas pas manqué l'occasion de diffuser des photos rebasculées sur le compte de campagne Twitter de leur candidate.

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans C'est dans le Journal
commenter cet article
11 juin 2015 4 11 /06 /juin /2015 09:32
Un cas de tuberculose à l’école Nonneville d’Aulnay-sous-Bois

L'enfant va bien mais, secret médical oblige, on n'en saura pas plus sur son état de santé. A la mairie d'Aulnay-sous-Bois, on confirme qu'il y a bien eu un cas de tuberculose déclaré à l'école Nonneville, le 27 mai et, dans la foulée, que la procédure de rigueur a été déclenchée.

Avant-hier, à 18 heures, tous les parents d'élèves des écoles Nonneville 1 et 2 ont été invités à participer à une réunion d'information au réfectoire de l'école. Soit les familles de 560 enfants au total. « Pour répondre à toutes les questions et lever les doutes qui pourraient exister », explique-t-on au cabinet du maire (Les Républicains), Bruno Beschizza. Les représentants du centre départemental de dépistage de prévention sanitaire étaient attendus.

A entendre une représentante de parents d'élèves, le sujet ne semble pas créer de psychose. Pour autant, la réunion était la bienvenue, car les questions ne manquent pas, comme celle de savoir ce qu'il advient des habitants du quartier ou du voisinage direct de l'enfant.

Un dépistage aura lieu dans l'établissement du 16 au 19 juin

Un dépistage d'élèves (trois classes de CP et une classe de CE 1) et d'adultes de l'école est d'ores et déjà programmé du 16 au 19 juin. « Ce n'est pas la grippe ni la rougeole, précise le Dr Michèle Vincenti-Delmas, responsable de la lutte antituberculeuse. Il faut qu'il y ait un contact prolongé à distance de conversation dans les trois mois précédents. »

Les équipes du conseil départemental sont rodées à la gestion de crise. En 2014, 3 100 personnes ont été dépistées. Cette maladie infectieuse, due au bacille de Koch, frappe les personnes les plus vulnérables (en état de précarité, âgées ou moins vaillantes en termes d'immunité), et est davantage présente en Ile-de-France, avec 1 747 cas en 2012 pour 4 789 en France. Dans 90 % des cas, la bactérie reste au repos dans l'organisme et ne provoque pas la maladie pulmonaire. Un traitement approprié fait cesser la contagion.

Hasard du calendrier, avant-hier, la convention entre le conseil départemental et l'Agence régionale de santé sur les centres de dépistage a pris fin, à la suite d'un désaccord de calcul sur le montant du financement. Le département avait décrété ce 9 juin journée morte dans les sept centres de dépistage et a lancé une pétition sur Internet pour sauver la santé.

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Santé
commenter cet article
8 juin 2015 1 08 /06 /juin /2015 11:59
Les activités périscolaires à Aulnay-sous-Bois confiées à un prestataire extérieur

C'est un changement qui soulève quelque inquiétude parmi le personnel municipal et les parents d'élèves. La ville d'Aulnay va faire appel, à partir de septembre prochain, à un prestataire extérieur pour l'encadrement de l'accueil de loisirs et les activités périscolaires dans ses écoles. Le marché public, d'une durée de deux ans, est en cours d'attribution.

Les trois cents animateurs travaillant dans les écoles (accueils du matin et du soir, cantines), les centres de loisirs (mercredis et vacances scolaires), auront donc un nouveau patron. Ce prestataire devra également prendre en charge l'encadrement des futures activités périscolaires, mises en œuvre dans le cadre de la réforme. Celles-ci resteront gratuites. Les études surveillées du soir resteront en revanche assurées par les enseignants.

Au cabinet du maire UMP Bruno Beschizza, on évoque des «économies d'échelle », mais on assure que ce choix «va améliorer la qualité du service», en ayant recours à un prestataire unique. Jusqu'à présent, le système était mixte : les animateurs travaillaient pour la ville et/ou pour la Ligue de l'enseignement, association d'éducation populaire. «L'idée, c'est de professionnaliser les animateurs, avec un plan de formation», insiste-t-on en mairie, où l'on affirme que la totalité du personnel sera transféré au nouveau prestataire. Celui-ci veut, semble-t-il, privilégier les emplois à temps plein, là où le temps partiel était largement répandu.

«Ces petits horaires ça permettait à des jeunes et des mères de famille d'avoir un complément de revenus, explique Sylviane Brousse, du syndicat CGT des territoriaux d'Aulnay. Aujourd'hui, c'est le flou, alors que tout se met en place en septembre.» «Tout le monde ne sera pas repris», prédit Véronique Iannarelli, directrice d'animation et déléguée FO. Elle-même, employée de la ville depuis 19 ans, s'inquiète : «A 55 ans, j'aurais du mal à retrouver du travail. Si je suis reprise, j'espère qu'on tiendra compte de mon grade et mon ancienneté.»

«Le maire se décharge sur le secteur privé», râle une maman du collectif de parents d'élèves RPE, né il y a un an. L'association, très remontée contre les choix de la municipalité en matière de rythmes scolaires, s'interroge sur la nature des activités périscolaires qui seront mises en place l'an prochain. Le test mis en œuvre cette année dans 13 puis 26 écoles, n'a pas convaincu : «Des jeux de carte, des jeux de ballon, un atelier sur le sommeil... Franchement, ce n'est pas ce qu'on peut espérer de mieux pour nos enfants», lâchait récemment une mère de famille lors d'une réunion. Après avoir manifesté contre le samedi matin, le collectif, qui compte plusieurs membres de la FCPE locale --dont une ancienne élue de l'équipe PS-- veut « continuer à se battre » et être « force de proposition » alors que la ville doit se doter d'un projet éducatif territorial.

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Education
commenter cet article
27 mai 2015 3 27 /05 /mai /2015 13:56
Des lycéens d’Aulnay-sous-Bois accompagnent Jean Zay au Panthéon

«Tout le monde va nous regarder, nous, élèves du lycée Jean Zay du 93 !» s’exclame, fébrile, Shanel Aoudia, 17 ans, en seconde générale au lycée Jean- Zay d’Aulnay-sous-Bois.

Dix-huit élèves du lycée Jean Zay ont été chargés d’accompagner la dépouille de Jean Zay ce mercredi après-midi pour sa panthéonisation.

Partant de leur lycée à 12h30, les élèves ont rendez-vous à la fontaine du Jardin du Luxembourg à 17 heures pour le début de la cérémonie, La procession ira jusqu’au Panthéon, où le Président de la République, François Hollande, fera un discours.

L’aventure de ces lycéens aulnaysiens a commencé par un concours vidéo. Appelé «Panthéon 2015», ce concours a été organisé par le ministère de l’Education nationale à destination des lycées portant le nom d’un des quatre résistants panthéonisés aujourd’hui : Jean Zay, Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Pierre Brossolette et Germaine Tillion.

Le groupe de Shanel avait réalisé un biopic de Jean Zay : « On a tout fait nous-mêmes», raconte-t-elle. Les vidéos des groupes du lycée d’Aulnay n’ont pas remporté le concours. «On a cru passer à côté d’un évènement exceptionnel» assure Shanel.

C’est donc surpris et très heureux qu’ils ont appris il y a deux semaines qu’ils participeront au cortège solemnel accompagnant Jean Zay au Panthéon ce mercredi après-midi.

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Fêtes et Cérémonies
commenter cet article
27 mai 2015 3 27 /05 /mai /2015 10:50
Initiation et découverte du rugby avec le Rugby Aulnay Club d’Aulnay-sous-Bois

Le Rugby Aulnay Club (RAC) nous annonce la tenue de deux mercredi après-midi « portes ouvertes » destinées aux enfants de 7 à 15 ans ce mercredi 27 mai ainsi que le 3 juin 2015 de 14h à 17h. Ces événements visent à permettre aux enfants la découverte de la pratique du rugby et éventuellement susciter chez certains l’envie de pratiquer ce sport tout au long de l’année au sein du RAC.

Le RAC est l’unique club de Rugby à Aulnay-sous-Bois. Il existe depuis plus de 50 ans et est composé de 10 équipes et 218 adhérents. Plus de 5000 joueurs y ont été formés depuis 1961. Il peut aussi se targuer d’avoir un millier de sympathisants réguliers.

Rendez-vous au Stade du Moulin Neuf.

Plus d’informations : rac.communication@yahoo.fr ou www.facebook.com/rugbyaulnayclub

Robert Ferrand

Repost 0
Publié par Robert Ferrand - dans Soyons sport.
commenter cet article
27 mai 2015 3 27 /05 /mai /2015 08:50
Le maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza s’active pour l’accueil d’infrastructures liées aux Jeux Olympiques de 2024 à Paris

Le maire (UMP) d'Aulnay, Bruno Beschizza, va proposer aujourd'hui un vœu lors du conseil municipal, l'autorisant à engager les démarches pour officialiser la candidature de la commune à l'accueil d'infrastructures liées aux Jeux olympiques de 2024. On verra si les élus de la commune font preuve de la même unanimité que celle qui a prévalu récemment au conseil départemental.

Un rapport de « faisabilité » avait bien évoqué Aulnay parmi les sites pouvant accueillir un village olympique en région parisienne. Mais la ville ne faisait pas figure de favori, à côté de Saint-Denis et de La Courneuve, plus proches de Paris. La délibération soumise au vote des élus municipaux réaffirme donc les atouts de la commune : les 170 ha du site PSA, à 13 km de l'aéroport du Bourget et au carrefour de trois autoroutes, sur lesquels Bruno Beschizza verrait bien pousser un village olympique, une piscine et une maison de la presse. Un moyen de « parler d'Aulnay autrement », martèle l'élu.

Reste une donnée non négligeable : le groupe PSA, toujours propriétaire des terrains, poursuit son travail sur son « Master plan », vaste projet de transformation du site. Pour l'heure, la direction immobilière de PSA n'a absolument pas intégré l'hypothèse olympique dans son projet de quartier « hybride », mêlant activité et logements.

Séance du conseil municipal ce soir à 20 heures à l'hôtel de ville.

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Conseil municipal
commenter cet article
20 mai 2015 3 20 /05 /mai /2015 20:42
Le maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza rentre au bureau politique de l’UMP

Son engagement sarkozyste a fini par payer. Bruno Beschizza, maire UMP d’Aulnay-sous-Bois et conseiller départemental, vient de rentrer officiellement au bureau politique de l’UMP, futur « Les Républicains », qui passe de 250 à 110 membres.

Il fait ainsi parti d’un collège de 20 élus non parlementaires et il est l’unique représentant de la Seine-Saint-Denis. D’après le journal le Point, Nicolas Sarkozy, le président du mouvement, souhaiterait que cette nouvelle composition se fasse, non pas en fonction du soutien aux uns ou aux autres, mais selon le poids politique de chacun. Bruno Beschizza devrait aussi, après le congrès, récupérer la délégation à la sécurité.

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans C'est dans le Journal
commenter cet article
20 mai 2015 3 20 /05 /mai /2015 07:45
Une élève du lycée Espérance à Aulnay-sous-Bois championne de France d’échecs

Coquette et souriante, Anaëlle Afraoui, 16 ans, est loin de l'image que l'on peut se faire d'un champion d'échec. Elle vient pourtant de devenir championne de France dans sa catégorie. C'est à 5 ans et demi que ce petit génie, qui habite Villepinte, a commencé les échecs en club, en même temps que sa grande sœur, Solenn. D'abord inscrite au club de Villepinte, elle est maintenant membre du premier club de France, le « Clichy échecs 92 » à Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine).

« Au début ce n'était qu'un jeu, mais très vite j'ai pris goût à la compétition », affirme Anaëlle. Le 3 mai dernier, elle est arrivée à la première place du podium à Pau en catégorie minime (14-16 ans) féminine. Cet automne, elle affrontera des adolescents du monde entier, lors du Championnat d'Europe fin septembre en Croatie et lors du Championnat du monde, fin octobre en Grèce.

Anaëlle, élève de seconde au lycée privé Espérance à Aulnay-sous-Bois, jongle avec brio entre échecs, cours et amis. Accompagnée par un entraîneur privé une fois par semaine, l'ado suit également des entraînements à son club et en stages intensifs. « Les échecs aident à savoir réfléchir et à se concentrer. La mémoire est beaucoup sollicitée », explique-t-elle. La jeune fille peut être amenée à prévoir jusqu'à 6 coups d'avance de ses adversaires et faire des parties de près de 5 heures.

Ses parents, Laure et Ali, sont fortement impliqués dans la réussite de leurs filles. Solenn, l'aînée a déjà participé au Championnat du monde, l'an dernier en Inde, alors qu'elle était vice-championne de France pour les 18-20 ans. Pas le temps de souffler pour Anaëlle qui doit maintenant s'entraîner dur avant le Championnat d'Europe. « Je n'y vais pas pour des vacances, le but est de faire un bon résultat », insiste la jeune championne, anxieuse.

Adversaire surprenante, Anaëlle avait déjoué tous les spectateurs et candidats du Championnat de France en enchaînant 7 victoires d'affilée après une première défaite. « On appelle ça faire un sous-marin », rit-elle. Espérons qu'elle fasse de même au prochain tournoi.

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Soyons sport.
commenter cet article
19 mai 2015 2 19 /05 /mai /2015 22:27

Vous pouvez prendre connaissance ci-dessous d’un communiqué du directeur délégué à l’information de France Télévisions s’excusant pour son erreur à propos du montant de la location du nouveau véhicule LAPI High Tech utilisé par la police municipale d’Aulnay-sous-Bois. On y apprend ainsi que le coût pour la ville de cet équipement est de 2500 euros par mois et non pas 25000 euros !

Le nouveau véhicule High Tech de la police municipale d’Aulnay-sous-Bois coûte 2500 euros par mois
Le nouveau véhicule High Tech de la police municipale d’Aulnay-sous-Bois coûte 2500 euros par mois

Cet élément erroné du reportage de France 2 pourtant largement relayé et parfois tourné en dérision sur les blogs locaux démontre de façon assez flagrante que les lecteurs de la blogosphère Aulnaysienne ont plutôt intérêt à prendre les informations publiées avec la plus grande prudence. Même le copier-coller en provenance d’un grand média national peut s’avérer totalement faux !

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Sécurité publique
commenter cet article
19 mai 2015 2 19 /05 /mai /2015 11:31

Il était environ 22h30 hier soir lorsqu’un spectaculaire crash de véhicules s’est produit rue Maximilien Robespierre à Aulnay-sous-Bois. Outre la carrosserie des voitures proprement dites, des dégâts importants ont été infligés au restaurant bien connu du quartier Vieux-Pays « Chez David » ainsi qu’à la permanence socialiste de l’ancien maire Gérard Ségura.

D’après les informations récoltées sur place auprès de la police municipale ce matin, un véhicule stationné devant la permanence aurait été percuté violemment par un autre. Un blessé serait à déplorer. Cet accident intervenu sur un axe très fréquenté et pourtant limité en principe à 30 km/h démontre bien qu’en matière de sécurité routière les automobilistes ont encore bien des progrès à faire…

Robert Ferrand

Repost 0
Publié par Robert Ferrand - dans A vos quartiers !
commenter cet article
19 mai 2015 2 19 /05 /mai /2015 11:00

Vous trouverez ci-dessous un communiqué du comité des usagers du RER B Nord annonçant la tenue de son assemblée générale ce mardi 19 mai 2015 à 19h30 au foyer Dumont d’Aulnay-sous-Bois. Elle sera consacrée notamment à l’escroquerie du RER B Nord + et à la ségrégation des habitants du 93 en matière de transports.

Réunion à Aulnay-sous-Bois sur l’escroquerie du RER B Nord +
Réunion à Aulnay-sous-Bois sur l’escroquerie du RER B Nord +
Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Transports
commenter cet article
19 mai 2015 2 19 /05 /mai /2015 09:50
Vidéo. Priorité à la sécurité à Aulnay-sous-Bois

Pour maintenir la sécurité, les maires n’hésitent plus à investir beaucoup d’argent. Une équipe de France 2 s’est rendue dans deux communes d’Ile-de-France dont Aulnay-sous-Bois.

A Nogent-sur-Marne (Val-de-Marne), ville réputée tranquille, on ne plaisante pas avec la sécurité. Comme dans beaucoup d'autres communes, la mairie UMP a décidé d'investir pour assurer la sécurité des habitants. Le maire a fait passer le nombre de policiers municipaux de 15 à 25 en cinq ans. Il a aussi fait installer une cinquantaine de caméras.
Résultat : autour des établissements scolaires, il n'y a "plus de problèmes de racket", assure à France 2 David Hébert, chef de la police municipale, qui qualifie la vidéo surveillance d'"outil indispensable". On compte moitié moins de vols et d'agressions qu'il y a cinq ans.

"Le prix à payer"

A Nogent, toutes ces mesures ont un coût : 800 000 euros pour les caméras, deux millions d'euros par an pour la police. Le budget a été multiplié par deux. "J'avais prévenu mes concitoyens", explique le maire Jacques J.P. Martin. " Mais c'est le prix à payer pour vivre dans une ville sûre", poursuit-il.

A Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), les policiers municipaux sont suréquipés. Et bientôt, ils pourront compter sur un véhicule high-tech, d'une valeur de 2500 euros par mois ( et non pas 25000 euros par mois comme indiqué par erreur dans le reportage voir ici le correctif apporté par France Télévisions).

Source : http://www.francetvinfo.fr/

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Sécurité publique
commenter cet article
13 mai 2015 3 13 /05 /mai /2015 09:42
JO 2024 à Paris : la 1re adjointe Séverine Maroun propose d’accueillir le stade nautique et le village olympique sur le site PSA à Aulnay-sous-Bois

Si les Jeux olympiques débarquent à Paris, ils passeront nécessairement par la Seine-Saint- Denis. C’est le message que le conseil départemental a voulu faire passer ce jeudi matin en votant à l’unanimité (moins une abstention, celle de Pierre Laporte, élu Front de gauche) un vœu soutenant la candidature parisienne pour 2024.

Anne Hidalgo, maire PS de la capitale, a fait le déplacement pour assister à la séance, ainsi que Tony Estanguet, triple médaillé olympiques de kayak et membre du Comité international olympique (CIO). À l’exception des écologistes, qui ont refusé de prendre part au vote, tous les partis sont favorables à l’accueil de la compétition. Mais déjà, chacun essaie d’avancer ses pions pour accueillir l’un des sites sportifs. La localisation d’une piscine olympique attise particulièrement les convoitises.

« Je n’ai pas souhaité ce matin entrer dans les débats sur les lieux où seront situés les équipements car nous sommes tous ici des représentants de la Seine-Saint-Denis ». Stéphane Troussel, président PS du conseil départemental, s’est senti obligé, en fin de séance, de faire cette précision après l’intervention de Séverine Maroun, conseillère UMP mais également 1readjointe à Aulnay-sous-Bois. « Le site PSA, c’est 170 ha à 15 km de Paris, il pourrait accueillir à la fois le stade nautique et le village olympique, a-t-elle défendu un peu plus tôt. De toute façon, le projet de piscine est enterré à Aubervilliers puisqu’il se situe sur le passage de la ligne 15 [NDLR : du futur Grand Paris Express] ». Bruissements parmi certains conseillers qui goûtent assez peu cette sortie, d’autant qu’à Aubervilliers, c’est un autre emplacement qui tient la corde.

La veille déjà, la communauté d’agglomération d’Est-Ensemble avait organisé une conférence de presse pour « mettre le territoire au service de la candidature des Jeux » selon la formule de son président PS Gérard Cosme. L’élu en a profité pour défendre son projet de piscine sur les terrains des bords de l’Ourcq (au niveau de Bondy). Et il espère profiter des Jeux pour accueillir les compétitions de water-polo arguant du haut niveau de l’équipe de Noisy-le-Sec. « Des études ont déjà été engagées, on ne part pas de rien », soutient Gérard Cosme qui ne parle pas « de concurrence mais de mise en valeur du potentiel ». Il imagine aussi très bien l’installation d’un « village des médias » à proximité. Cette imitative a été peu appréciée par le comité national olympique qui n’a pas été prévenu de cette conférence. Quelques semaines plus tôt, c’est Patrick Braouezec, président Front de gauche de Plaine Commune qui vantait son territoire en proposant des emplacements à proximité du Stade de France : vers Saint-Denis-Pleyel pour le village olympique, et à Aubervilliers pour la piscine. La lutte risque donc d’être âpre.

Et Gérard Creps, représentant du comité départemental olympique a eu beau affirmer jeudi matin qu’il « faut éviter les concurrences entre territoires », il n’est pas évident qu’il soit entendu. « Le principal impact de ces Jeux aura lieu en Seine-Saint-Denis » assure Anne Hildalgo. Ils risquent aussi de provoquer quelques inimitiés…

Source article : Le Parisien / Photo : site internet de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Soyons sport.
commenter cet article
12 mai 2015 2 12 /05 /mai /2015 14:02
Les usagers exaspérés par la grève des bus CIF

Alors qu’Amina et Katifa voulaient se faire un après-midi shopping au centre commercial O’Parinor, Desile attendait désespérément un bus pour aller travailler, hier, au Blanc-Mesnil.

Au bout d’une semaine de grève, les passagers trouvent le temps très long. Ici, aucun bus de la ligne 45 (Villepinte - Vert Galant - gare RER du Blanc-Mesnil) et de la ligne 1 (Le Blanc-Mesnil - Villeparisis - Mitry-le-Neuf) n’a voyagé depuis le 4 mai, date depuis laquelle le trafic sur les lignes de Courriers d’Ile-de-France (CIF) est très perturbé.

Hier, Koné, agent de sécurité de 34 ans, avait lui aussi prévu d’aller au centre commercial O’Parinor avec ses deux enfants, Alasan, 6 ans, et Sara, 3 ans, mais les bus de la ligne 45 ne passaient toujours pas. « Je ne trouve pas ça normal ! » râle-t-il. Le père de famille a dû s’accommoder du RER puis d’un autre bus. Son trajet s’est ainsi rallongé d’une demi-heure. « On doit bien faire avec » soupire-t-il.

Deux amis, Marvin, 21 ans, et Ahcem, 29 ans, sont plus radicaux. « J’ai attendu deux heures le bus lundi dernier, on ne nous prévient même pas ! » s’indigne Ahcem. Comme lui, beaucoup de passagers n’étaient pas au courant de la reconduite de la grève aujourd’hui. Les deux jeunes hommes ne se sentent pas concernés par les conditions de travail des chauffeurs. Ahcem espère même que les grévistes seront « sanctionnés pour avoir ainsi pénalisé les usagers ».

Desile, 38 ans, est lui aussi révolté. « La semaine dernière, j’ai déjà eu beaucoup de retard au travail, parfois une heure ! » s’exclame ce salarié qui travaille dans la sécurité à Sevran et habite au Blanc-Mesnil.

En attendant, Amina restait hier bien encombrée avec sa poussette et son bébé pour prendre le RER et multiplier les correspondances.

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Transports
commenter cet article
12 mai 2015 2 12 /05 /mai /2015 11:35
Valérie Pecresse à Aulnay-sous-Bois pour nettoyer un camp rom évacué

La contre-attaque n’aura pas tardé. Cinq jours après l’annonce de la candidature de Claude Bartolone, président de l’Assemblée Nationale, comme tête de liste PS aux élections régionales en décembre, Valérie Pécresse, chef de file UMP, a décidé d’aller le chercher sur ses terres.

Avec une équipe de militants, la députée s’est lancée hier après-midi, dans le nettoyage d’un camp rom, évacué il y a quelques semaines et situé sur un terrain appartenant au conseil départemental, au niveau de la commune d’Aulnay.

Priorité à la « propreté »

La dizaine de pelles des militants, flambant neuves, portent encore leurs étiquettes. Equipée de son teeshirt jaune et de bottes immaculées, Valérie Pécresse a donc rempli quelques sacs sur un échangeur au niveau de l’A 3. Accompagné par les maires UMP d’Aulnay et du Blanc-Mesnil, Bruno Beschizza et Thierry Meignen, tous deux en costumes-cravates, la chef de file UMP aux régionales a donc tenu à pointer du doigt l’état de saleté de certains sites.

« Attention aux clous rouillés et au tétanos » prévient-elle, attentive à la santé des militants et, accessoirement, à celle des journalistes présents. Après quelques coups de pelle, elle accepte d’en dire un peu plus sur son opération. « Nous voulons donner un cadre de vie digne aux Franciliens, insiste-t-elle. Quand les investisseurs, les touristes et les habitants découvrent cette saleté, ils ne peuvent être que choqués. Notre priorité sera la propreté car je ne fais plus de politique sans apporter des solutions. » Et Valérie Pécresse d’enfoncer le clou (rouillé) : « Le naufrage de la gauche a laissé la Seine-Saint-Denis sombrer. »

Bruno Beschizza est sur la même longueur d’onde. « Quand j’ai été élu maire l’année dernière, nous avions 2 000 Roms sur la commune et nous n’en avons plus aujourd’hui car nous avons pris nos responsabilités, souligne-t-il. Au-delà des évacuations, nous avons aussi procédé au nettoyage et à la mise en sécurité. Cela m’a coûté près de 811 000 €. »

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans En route vers 2015 !
commenter cet article
12 mai 2015 2 12 /05 /mai /2015 10:24

Il n’éprouve aucun symptôme alarmant. « Physiquement je me sens bien », assure Alain Cendra, posant un regard serein sur le parc verdoyant en contrebas de son appartement, dans le quartier de la gare d’Aulnay. Sans la lettre de l’Agence régionale de santé (ARS) reçue fin 2014, le septuagénaire n’aurait sans doute jamais passé ce scanner.

60 ans après avoir fréquenté l’école du Bourg à Aulnay-sous-Bois Alain Cendra découvre qu’il a été contaminé par l’amiante

L’examen, pratiqué le 6 février à l’hôpital Ballanger, a révélé qu’Alain Cendra souffrait de plaques pleurales (NDLR : une pathologie liée à l’amiante). « Calcifiées, précise-t-il. A priori, elles ne sont pas dangereuses… » Alain Cendra fait partie de ces anciens écoliers d’Aulnay recherchés par l’ARS depuis fin 2014. Au total, 14 000 personnes environ ont fréquenté trois groupes scolaires proches de l’usine du Comptoir des minéraux et des matières premières (CMMP), à l’époque où celle-ci broyait de l’amiante. Elles sont donc susceptibles de développer, des décennies plus tard, des maladies liées à la fibre toxique.

Depuis cinq mois, une enquête inédite a été lancée, pour retrouver leurs adresses, leur écrire et les inviter à faire des examens. Un point d’information, tenu par les associations, accueille le public tous les jeudis à Aulnay (lire ci-dessous).Enfant, Alain a usé ses fonds de culotte sur les bancs de l’école du Bourg, de 1950 à 1954, non loin des ateliers de briques rouges aujourd’hui disparus. Par souci d’exactitude, il précise qu’il a peut-être aussi été exposé à l’amiante dans une usine du Bourget où il a travaillé quelques mois durant sa jeunesse. Le retraité a eu plus de chance que d’autres, aujourd’hui gravement malades. Ses lésions sont pour l’heure bénignes, et ne l’empêchent pas de jouer au golf, son sport favori. «Mais on m’a quand même conseillé de repasser un scanner d’ici quelques années, pour être sûr que les plaques n’évoluent pas », précise-t-il. Chose incroyable : jusqu’à l’an dernier, cet Aulnaysien de longue date n’imaginait pas qu’il avait été exposé à l’amiante étant enfant. Il a pourtant habité la commune jusqu’en 1975, et y est revenu après vingt-cinq ans passés à Drancy. Mais il n’a découvert l’existence de l’usine que sur le tard : « Enfant, je ne passais jamais dans ce quartier. Et puis, on en a peu entendu parler… jusqu’à sa démolition, vers 2009. Ce n’est que l’an dernier que ma soeur, après avoir lu un article, m’a dit : Tu es allé à l’école du Bourg, tu es concerné… Mais j’ai pris tout ça à la légère. »

Le 2 avril, il s’est rendu au centre municipal de santé pour rencontrer les bénévoles du point d’information. « Ils m’ont expliqué les démarches pour être indemnisé. Je vais le faire, il le faut. » Alain Cendra n’est pas en colère, mais surpris que l’information vienne aussi tard : « Les pouvoirs publics n’ont rien fait pendant des années. » Un souvenir le réconforte. Adolescent, il avait convaincu sa petite soeur de s’inscrire ailleurs qu’à l’école du Bourg, collée au CMMP. « Ça n’avait rien à voir avec l’amiante. Je trouvais simplement que c’était mal fréquenté ! » Sans le savoir, il a permis à la fillette d’échapper aux poussières toxiques qui s’échappaient alors de l’usine.

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Amiante
commenter cet article
5 mai 2015 2 05 /05 /mai /2015 15:15

C'est la première d'une série de huit réunions publiques sur la révision du Plan local d'urbanisme, à Aulnay. Elle se tiendra ce soir, à partir de 19 h 30, au Conservatoire, rue de Sevran, pour les habitants du quartier du Vieux-Pays et de la mairie. Demain, une seconde rencontre aura lieu à la même heure au gymnase Scohy, rue Aristide-Briand (quartier Fontaine des Prés).

Réunion publique ce 5 mai 2015 au Conservatoire de musique sur la révision du plan local d’urbanisme d’Aulnay-sous-Bois

D'ici au 4 juin, les Aulnaysiens sont invités à s'exprimer sur l'évolution de leur ville dans les vingt prochaines années. Lors du dernier conseil municipal, le maire UMP Bruno Beschizza a présenté un Projet d'aménagement et de développement durable, qui donnait les grandes orientations (équipements, logements, commerces, transports...).

Source article : Le Parisien / Image : site internet de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Urbanisme
commenter cet article

Présentation

  • : Aulnaylibre !
  • Aulnaylibre !
  • : L'information sur Aulnay-sous-Bois 100% libre et indépendante !
  • Contact

Contactez-nous !

Une info, une photo, une vidéo, une annonce à passer.

N’hésitez pas à nous contacter !

Mail : aulnaylibre@yahoo.fr

Tél : 06.81.95.11.50 / 06.07.86.09.11

Chaîne vidéo : http://www.youtube.com/user/Aulnaylibre/videos

Twitter : https://twitter.com/Aulnaylibre

Facebook : https://www.facebook.com/aulnay.libre?ref=tn_tnmn

Aulnay au fil de l'info

Ride On Time

Señor Météo

Agenda Aulnay-sous-Bois

Wikio

Wikio - Top des blogs - Multithématique