Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 octobre 2012 6 20 /10 /octobre /2012 13:14

RSA.jpgEffet mécanique de la crise et de la montée du chômage, les chiffres du revenu de solidarité active (RSA) explosent en Seine-Saint-Denis. Le conseil général s’alarme. Témoignages de bénéficiaires à Aulnay-sous-Bois.

« Pour moi, le RSA, c’est 417 € par mois. Tu ne peux pas vivre avec ça! » s’exclamait mardi, mi- rageur, mi- désespéré, un jeune bénéficiaire croisé à Aulnay-sous-Bois. Ils n’ont pourtant jamais été aussi nombreux à dépendre du revenu de solidarité active (RSA) dans le département.

Au 30 juin dernier, 83387 personnes ont ainsi touché tout ou partie de cette allocation, qui a remplacé en 2009 le revenu minimum d’insertion (RMI) et l’allocation parent isolé (API). La crise aidant, le nombre de bénéficiaires n’a cessé de progresser depuis trois ans. Il s’agit de jeunes sans travail, d’anciens chômeurs arrivés en fin de droits, de mamans seules… L’écrasante majorité d’entre eux (68000 personnes) touche le RSA socle, c’est-à-dire la prestation versée à ceux qui n’ont aucune activité. Les 15000 autres sont des travailleurs pauvres, qui touchent donc le RSA activité, un petit complément de revenu.  Le conseil général, en charge du RSA socle, ploie sous l’effort. La semaine dernière, le président PS du conseil général, Stéphane Troussel, s’en est alarmé, pointant une hausse de 6% depuis janvier.

Chaque année, 15 à 20 M€ de plus pour le conseil général

« Dans ce domaine, nous sommes devenus le premier département d’Ile-de-France, et le troisième du pays. Chaque année, cela nous coûte 15 à 20 M€ de plus », souligne l’élu qui a écrit au Premier ministre et au ministre du Budget pour les alerter sur les difficultés budgétaires du 93, confronté à l’explosion de ses dépenses sociales, maigrement compensées par l’Etat. Ainsi en 2012, le conseil général aura dépensé 356 M€ pour payer le RSA socle. « On a franchi le seuil psychologique des 30 M€ par mois, c’est le coût d’un collège », note une porte-parole. L’Etat n’aura contribué à cet effort qu’à hauteur de 257 M€.

Et la tendance devrait se poursuivre inexorablement. L’augmentation du chômage entraînera logiquement une hausse des demandeurs de RSA. Le président du conseil général réclame des mesures d’urgence. Les travailleurs sociaux, eux, font face à une détresse de plus en plus insoluble : « La précarité progresse, les problèmes s’enchevêtrent, du logement à la déstructuration familiale. Et les services sociaux ont de moins en moins de moyens pour y répondre », note Mathilde Sacuto, directrice générale chargée de la santé et de la solidarité à Aulnay-sous-Bois.

Source Gwenael Bourdon Le Parisien du 20 octobre 2012

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans C'est dans le Journal
commenter cet article
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 07:11

PSARECUPLa direction de l'usine PSA Peugeot Citroën d'Aulnay-sous-Bois a dit jeudi qu'elle n'entendait pas prendre de sanctions à l'encontre des salariés ayant séquestré un cadre, la veille durant 11 heures sur le site.  «Il n'y aura pas de sanction à l'encontre de ces salariés pour ces faits. Mais on oblige la reprise du travail car notre priorité est de préserver l'employabilité de tous les autres salariés», a annoncé la direction jeudi, précisant que «l'usine fonctionnait quasi normalement».

Selon la direction, depuis le mois de juillet, l'usine d'Aulnay produit «entre 400 et 500 voitures par jour au lieu de 700». «Mais on ne s'en émeut pas car l'essentiel est que les salariés gardent une occupation», a-t-elle souligné. «C'est un message d'apaisement de la part de la direction car il n'y a pas de dépôt de plainte, ni de poursuite pénale pour ce qui s'est passé à la fois mardi et mercredi», s'est réjoui Mohamed Khenniche, délégué SUD.

Le chef du personnel du secteur montage de cette usine fabriquant la
Citroën C3 avait été retenu pendant onze heures mercredi dans une pièce du bâtiment central, investi par une centaine de salariés en colère. Mardi, une dizaine de manifestants avaient déjà fait irruption dans les locaux de la direction pour exiger qu'elle mette fin à ces retenues. Ils avaient obligé le directeur de l'usine à signer un accord sur le paiement des heures passées en assemblée générale par les salariés. La direction centrale de PSA a informé mercredi que le document, «obtenu sous la contrainte», n'avait «aucune valeur». Jeudi, la situation dans l'usine était «calme», a affirmé M. Khenniche.

A la suite d'une réunion jeudi après-midi entre les organisations syndicales et la direction, «il a été accordé aux salariés mandatés plus d'heures de délégation durant deux mois», a annoncé la direction jeudi soir. Elle a précisé qu'une autre réunion aura lieu «mardi matin» à condition que «le climat social reste apaisé».

M. Khenniche a annoncé que «la question de l'arrêt des retenues sur
salaires pour les débrayages, souhaité par les syndicats, sera abordée mardi». L'usine, qui emploie 3 000 salariés et environ 400 intérimaires, doit fermer en 2014 dans le cadre d'un plan de restructuration qui prévoit 8 000 suppressions de postes chez PSA en France.

 

Source : LeParisien.fr

 

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans C'est dans le Journal
commenter cet article
18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 15:56

Sous le vaste hangar, une imposante machine avale du papier usagé et le régurgite sous la forme d’un long boyau carré et compact, tandis que des chargeurs zigzaguent entre les bottes dans un nuage de poussière qui pique les yeux des visiteurs ébahis. Ils sont huit, en gilet jaune fluo, à découvrir les rouages de l’usine de recyclage Paprec de La Courneuve, numéro un du papier et du plastique. Attentifs, ils écoutent les explications de Philippe Scoccini, directeur du développement durable et guide attitré deux jours par an. Histoire du fondateur, concours du meilleur employé, même son chiffre d’affaires. Il leur dit tout.

VISITEENTREPRISEDU93.jpg

Comme ces visiteurs, ils sont de plus en plus nombreux à pousser les portes des entreprises de Seine-Saint-Denis. Pas moins de 14 visites figuraient sur le site du comité départemental du tourisme (CDT), ce jour-là, et il y en a d’ordinaire 4 ou 5 organisées chaque semaine. Cette année, le CDT s’apprête même à dépasser la barre des 1000 visites (entreprises et balades sur des sites du département confondues), un record. Lancées en 2001, ces balades ont déjà attiré 50000 participants au total. Le site Internet Tourisme 93 relaie le programme et une newsletter bimensuelle est envoyée à un fichier de 15000 utilisateurs.

Cet engouement s’explique d’abord par la politique volontariste du département. « Avant, on nous disait : il n’y a rien à voir dans le 93. On ne va pas venir pour des usines et des grands ensembles! On a pensé qu’il ne fallait pas nier cette vision mais s’appuyer dessus pour dire : chiche, venez voir! » explique Daniel Orantin, le directeur du CDT. Les visiteurs ont relevé le défi. Dans la formule made in 93, le curieux part à la découverte des savoir-faire locaux sur des sites insolites, souvent inaccessibles, tels qu’un cargo d’Air France, les réserves des Arts et Métiers ou la cuisine d’un pâtissier, souvent dévoilés par les travailleurs eux-mêmes. Des rencontres fondées sur l’échange, pour un tourisme qui se veut « alternatif ».

Ils viennent de l’Ile-de-France, de province ou de l’étranger

« Aujourd’hui, nous avons 200 entreprises partenaires, observe Mathilde Christnacht, la responsable du pôle développement du CDT. Ce sont souvent des leaders au niveau national, comme dans l’aéronautique. » Des domaines de pointe qui attirent les visiteurs bien au-delà des frontières du département. Un quart des participants seulement y habitent. Les autres viennent de toute l’Ile-de-France, de province et de l’étranger, selon le CDT. Qui sont ces curieux? « Ce sont des voisins, des étudiants, des gens qui recherchent une formation, des retraités de la profession… » dissèque Mathilde Christnacht.

Aujourd’hui, le groupe en goguette chez Paprec est composé de sept retraités et d’un jeune homme qui travaille chez PSA, tous franciliens. « Les gens qui viennent ici sont plutôt écolos, ils cherchent des réponses à leurs questions concernant la poubelle jaune », s’amuse Philippe Scoccini. Pierre Turc, un retraité de Villiers-sur-Marne (94), l’interroge à propos des « indésirables », les objets non recyclables jetés dans la poubelle par erreur. Le guide ne peut alors s’empêcher de glisser quelques récits insolites comme ces « chiens morts » et même des « grenades et kalachnikovs » retrouvés dans les bennes de l’entreprise. Des anecdotes qui amusent les participants. « Je viens de Versailles car, dans les Yvelines, ils n’organisent rien! » regrette Jacqueline. « C’est toujours bien de voir les choses sur place », poursuit-elle. « Gérer des poubelles, ce n’est pas dégradant, c’est de la haute technologie », affirme Monsieur Paprec en guise de conclusion : « Par ricochet, ça valorise le département car, oui, il y a des choses étonnantes ici! »

Renseignements au 01.49.15.98.98 et sur le site www.tourisme93.com. Tarif des visites : 5 €.

Source : Le Parisien du 18 octobre 2012

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans C'est dans le Journal
commenter cet article
18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 11:36

imagineR.gifImagine R est la carte des jeunes de moins de 26 ans qui étudient : collégiens, lycéens, étudiants des filières reconnues par l'Education nationale. Elle permet de se déplacer de façon illimitée en semaine sur tout ou partie du réseau de transports publics d'Ile de France selon le nombre de zones choisies, et le week-end et les jours fériés et pendant les vacances scolaires sur l'ensemble de ce réseau. Cette utilisation est financée par le Conseil Régional d'Ile-de-France. Selon les départements, des subventions peuvent être attribuées aux titulaires de la carte intégrale par les Conseils Généraux. Les élèves boursiers bénéficient d'une réduction supplémentaire grâce à une aide des Conseils Généraux et du Ministère de l'Education Nationale.

Ainsi si vous avez moins de 26 ans et que vous résidez en Ile-de-France, la ville d’Aulnay-sous-Bois vous rembourse une partie de votre abonnement Imagine R. Pour ce faire il suffit de télécharger et de compléter le formulaire disponible en cliquant ici. Déposez-le ensuite au centre administratif (14/16 boulevard Félix Faure) ou adressez-le par courrier à l’attention de Monsieur le Maire Hôtel de Ville – Service Déplacements urbains – BP 56 – 93602 Aulnay-sous-Bois Cedex.

Date limite : 30 avril 2013. Information et renseignement : 01 48 79 62 76.

Source : aulnay-sous-bois.fr

Repost 0
Publié par Stéphane Fleury - dans Transports
commenter cet article
18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 10:00

psamanif2BOBIGNY (AFP) - Un cadre de l'usine PSA Peugeot Citroën d'Aulnay-sous-Bois, qui doit fermer en 2014 dans le cadre d'un plan de restructuration, a été séquestré pendant onze heures mercredi par des salariés qui protestaient contre des retenues sur leurs salaires pour des débrayages.

Le chef de personnel au secteur montage de cette usine de Seine-Saint-Denis fabriquant la Citroën C3 a été séquestré vers 11H00 mercredi, dans une pièce du bâtiment central qui avait été envahi par une centaine de salariés en colère.

Il a été libéré peu avant 22H00. "Il est parti avec les pompiers, un médecin et une psychologue. Il a l'air d'aller bien", a indiqué à l'AFP une porte-parole de la direction de cette usine qui doit fermer en 2014 dans le cadre d'un plan de restructuration qui prévoit 8.000 suppressions de postes chez PSA en France. Contacté dans l'après-midi par l'AFP, Marc Darsy, délégué CGT, avait nié toute situation de ce type. "Personne n'est actuellement séquestré à Aulnay", avait-il assuré.

Le cadre concerné, contacté par téléphone, avait toutefois confirmé à l'AFP être retenu par des salariés, assurant ne pas pouvoir donner plus de précisions. Mercredi soir, entre 60 et 70 d'entre eux occupaient toujours les lieux, qu'ils ont quittés au moment de la libération du cadre retenu. Ils souhaitent "l'arrêt des retraits sur salaire pour les salariés qui interrompent leur travail pour discuter avec des délégués syndicaux", selon Mohamed Khenniche, délégué Sud.

Mardi après-midi, une dizaine de manifestants avaient déjà fait irruption dans les locaux de la direction pour les mêmes motifs. Selon la direction, ils ont cassé une porte et obligé le directeur de l'usine à signer un accord sur le paiement des heures passées en assemblée générale par les salariés. Mercredi, la direction centrale de PSA a fait savoir que ce document n'avait "aucune valeur" car il avait "été obtenu sous la contrainte", selon la porte-parole de la direction du site.

"Cette attitude n'est pas acceptable mais il s'agit là d'une poignée de personnes qui n'est pas du tout représentative des salariés", a ajouté cette porte-parole, qui précise que l'usine envisage de porter plainte. Contactée par l'AFP, la représentante du SIA, syndicat majoritaire à Aulnay, Tanja Sussest, a critiqué l'action des manifestants. "On ne résout rien avec la violence. En faisant cela, on donne des arguments à la direction, cela joue en notre défaveur", a-t-elle estimé.

Une délégation de douze salariés d'Aulnay-sous-Bois dont des responsables SUD et CGT, ont été reçus mercredi en fin de journée par la direction de PSA, sur le site de Poissy (Yvelines). L'usine emploie 3.000 salariés et quelque 400 intérimaires.

Source : AFP/Le nouvel observateur

 

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Emploi
commenter cet article
18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 07:43

capadesudEvincée du Collectif pour Aulnay, l’association Capade Sud fera cavalier seul. C’est ce qu’indique Alain Boulanger. Le conseiller municipal (sans étiquette) a exprimé mardi sa « surprise totale », après les déclarations des responsables du collectif, qui bataille contre plusieurs projets d’urbanisme de la mairie d’Aulnay. Ces derniers ont indiqué ne plus vouloir de Capade Sud dans leurs rangs. Alain Boulanger annonce que l’association va poursuivre son travail sur le commerce, la sécurité, l’impact du futur complexe Europa City, qui doit pousser dans le Val-d’Oise.

 

Source : Le Parisien du 18 octobre 2012

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Associations
commenter cet article
17 octobre 2012 3 17 /10 /octobre /2012 09:28

salonemploi.jpgSi vous cherchez un emploi ou des conseils pour en trouver, passez aux Espaces V, à Villepinte, demain. Trente entreprises et trente-deux organismes de formation seront présents pour ce troisième salon consacré à l’emploi, la formation et les métiers. Des mises en scène de certains métiers, un espace multimédia avec un atelier CV, des tests gratuits de niveau en anglais, etc, sont proposés.

L’objectif est aussi de donner un coup de pouce aux candidats pour mettre toutes les chances de leur côté au moment d’un entretien d’embauche. Rendez-vous demain de 9h30 à 17h30 aux Espaces V – Roger-Lefort.  A 10 heures, table ronde sur les perspectives du futur centre commercial Aéroville, à 11h30 sur les services à la personne et, à 15 heures, sur les jeunes diplômés et l’emploi local.

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Emploi
commenter cet article
16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 15:59

Vous trouverez ci-dessous une communication transmise à la rédaction d’Aulnaylibre ! par l’A.D.E.S ( Alliance Démocratique Ecologiste et Sociale). Cette structure créée il y a peu aspire à offrir une alternative politique à Aulnay-sous-Bois dans l’optique des échéances municipales de 2014. Cette tribune rédigée par son président, Rezak Bezzaouya, s’intitule : les citoyens et la vie locale. Elle est disponible au format pdf en cliquant ici. Rappelons qu’en 2008 pour le même type de scrutin monsieur Bezzaouya sous l’étiquette MoDem avait rassemblé 1035 voix soit 4,8 % des suffrages exprimés. 

 

ades  

  Les citoyens et la vie locale

 

Il n’y a pas de démocratie sans la participation des citoyens.

 

Jean-Jacques Rousseau (18ème siècle) le disait : << un citoyen est un être éminemment politique qui exprime non pas son intérêt individuel, mais l’intérêt général >>.

 

La démocratie ne se réduit pas au seul acte de voter, elle continue entre deux moments électoraux ponctuels.

 

Le thème de la participation des Aulnaysiennes et des Aulnaysiens nous invite à une analyse de la situation actuelle dans notre ville et à réfléchir à l’élaboration de pratiques démocratiques locales. Il ne s’agit pas d’opposer << la démocratie des élus >> à << la démocratie des citoyens >>…

 

L’objectif est de promouvoir le dialogue direct entre les électeurs et les élus pour une meilleure gouvernance locale.

 

Ce qui nous intéresse, c’est de découvrir tous les moyens non électoraux qui permettent aux habitants d’exercer leur métier de citoyens.

 

Notre projet s’inscrit dans cette logique et c’est ce qui explique la création de l’A.D.E.S :

 

Alliance Démocratique Ecologiste et Sociale, pour Aulnay.

 

C’est la rencontre de femmes et d’hommes soucieux du bien commun et de l’avenir de la cité.

 

Aulnay a longtemps été considérée comme une ville avec un fort potentiel de développement capable d’affronter les difficultés car étant considérée autrefois comme ville riche.

 

Force est de constater que lorsque les choix et les visions politiques sont limitées à des cercles restreints de « penseurs » les dynamiques n’existent pas.

 

Pour créer, innover, il faut bâtir la ville avec ses habitants, il faut être dans la concertation, la vraie, celle de la prise en compte des préoccupations de chacun.

 

Que chaque habitant puisse apporter sa pierre à l’édifice afin de construire ensemble une ville où il fait bon vivre :

 

- Maîtriser l’habitat et l’urbanisme : une ville à taille humaine

 

- Se préoccuper des lieux de vie : afin de faciliter les échanges et les rencontres pour le bien de tous,

- Un grand intérêt pour nos écoles : « un esprit éclairé est un homme qui avance »,

- Une attention toute particulière pour nos commerces : un commerce plus diversifié,

- Préserver les échanges et les relations intergénérationnelles : tendre la main à nos jeunes et à nos anciens,

- Créer de l’emploi sur la ville : créer la confiance en direction de nos entreprises.

 

Au plaisir de nous rencontrer !!!

 

Rezak Bezzaouya

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans En route vers 2014 !
commenter cet article
16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 11:56

A l’instar des parents d’élèves de l’école Anatole France d’Aulnay-sous-Bois (voir ici) des représentants des parents d’élèves de l’école du Bourg disposent désormais d’un blog nommé Liste d’Union du Bourg. Composée de parents indépendants et de parents adhérents à la FCPE cette liste a obtenu des résultats en forte progression lors des élections de parents d’élèves de vendredi dernier. Outre des comptes rendus sur les activités courantes de cette liste vous trouverez également des informations pratiques (sur les poux par exemple) ainsi qu’un rappel de ses principaux engagements autour de l’ouverture, l’écoute, l’implication, et l’information. Vous les trouverez résumés ci-dessous.

parentsdubourg.png

L’adresse du blog est la suivante : http://unionbourg.org/  Nous souhaitons bien entendu longue vie à ce nouveau-né de la blogosphère locale !

  • N’ayant aucune ambition sur le plan national, nous souhaitons simplement être proches et à l’écoute des parents des écoles que nous représentons, en toute simplicité et en toute “ proximité ”.
  • Parce que Aulnay-sous-Bois est une ville ayant une population très diverse, notre équipe l’est aussi afin d’être représentatif des familles des établissements scolaires de tous les enfants ;
  • Nous sommes là pour faire le lien entre les familles et l’équipe enseignante ;
  • Nous représenterons les parents aux Conseils de classe, pour veiller, suivre et participer à tous les niveaux de la vie quotidienne dans les écoles (cantine, projets, sécurité, effectifs, vie et rythmes scolaires, langues vivantes, etc.) ;
  • Nous sommes à l’écoute des familles en cas d’éventuels problèmes, désaccords ou difficultés avec l’école, afin de trouver des réponses, des solutions satisfaisantes pour tous ;
  • Nous veillerons au bon déroulement et à la qualité des déjeuners servis à nos enfants ;
  • Nous participerons aux fêtes, kermesse, évènements et sorties de l’école dans l’année ;
  • Nous permettrons un meilleur dialogue et une transparence entre l’école et les parents d’élèves.

 

Repost 0
Publié par Stéphane Fleury - dans Education
commenter cet article
16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 09:38

piano.jpgL’édition de ce soir de l’heure musicale sera consacrée à un récital romantique autour des œuvres de Frédéric Chopin et d’Enrique Granados. La plupart des œuvres d’Enrique Granados sont destinées au piano, comme celles de Frédéric Chopin avant lui. Ce n’est d’ailleurs pas le seul point commun entre la musique de ces deux maîtres, comme en témoigne l’admiration de Granados pour les élans tour à tour passionnés et tendres des œuvres de son aîné. Mais Granados apporte une touche toute personnelle au lyrisme de la grande tradition romantique franco-allemande : une joie de vivre typiquement méditerranéenne enracinée dans la tonadilla,le folklore urbain de Madrid. Guillaume Coppola juxtapose avec goût des œuvres caractéristiques de ces deux grands maîtres du XIXe siècle. Direction donc le Conservatoire de Musique et de Danse à Rayonnement Départemental, située 12 rue de Sevran. Concert à 20h30. Entrée libre.

Source : programme école de musique d’Aulnay dernier trimestre 2012.

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Culture
commenter cet article
16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 06:53

Vous trouverez ci-dessous un article du journal Le Parisien daté de ce matin annonçant la naissance officielle du Collectif pour Aulnay.

collectifpouraulnay.png

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Urbanisme
commenter cet article
15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 20:53

Silence_radio.jpgAvis aux insomniaques qui écoutent la radio dans leur chambre à coucher : ce sera silence total sur la bande FM pendant deux nuits cette semaine. En raison de travaux de maintenance sur la tour Eiffel, la diffusion sera interrompue cette nuit et jeudi de 1 heure à 5 heures. Pour garantir une qualité optimale, « nous allons procéder à des travaux de maintenance sur les antennes radio (et non pas télé). Concrètement, l’opération va consister à changer les quinze à vingt mètres de câblage qui relient les antennes du sommet de la tour Eiffel au sol, explique TDF, l’entreprise chargée des travaux. Ils n’avaient pas été remplacés depuis les années 1990. Nous allons aussi changer les quatre boîtes de jonction qui relient les différentes sections de câble ». Au cours de ces deux nuits, une dizaine d’ingénieurs et de techniciens seront mobilisés sous le parvis de la tour Eiffel, où TDF dispose d’une emprise.

Vous pourrez écouter vos programmes en grandes ondes

Au même moment, quatre ou cinq techniciens, installés au sommet de la Dame de fer, à 324 m de haut, s’emploieront à raccorder les nouveaux câbles à l’antenne, qui, elle, n’a pas besoin d’être changée. Emetteur historique, la tour Eiffel, érigée pour l’Exposition universelle de 1889, diffuse une trentaine de radios FM sur l’ensemble de la région Ile-de-
France
. Les 12 millions de personnes potentiellement touchées par cette coupure pourront toutefois écouter la plupart de leurs programmes favoris en grandes ondes ou sur Internet.

 

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans C'est dans le Journal
commenter cet article
15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 17:23

Ne reprenons pas ici le sempiternel débat autour des faits divers. A savoir, faut-il en parler ou pas ? Il n’est cependant pas interdit d’ouvrir les yeux sur une certaine réalité et d’écrire tout de même que quelques mots clés astucieusement choisis et bien placés dans un titre d’article tels que vol, incendie, meurtre, drogue, braquage, disparition d’enfant par exemple augmentent de façon mécanique la frénésie de clics des internautes  sur un blog de Seine-Saint-Denis. Faut-il chercher dans cette constatation indiscutable les racines d’un mal être sociétal local profond ou bien encore les conséquences d’une augmentation du flux d’informations qui induit pour se faire remarquer dans la masse de chercher immanquablement le buzz ? Bien malin qui pourrait répondre.

poubellecramee.JPG

En attendant pour tenter d’étayer notre propos, prenons cette poubelle cramée et éventrée rencontrée ce matin rue Anatole France sur le chemin de la gare d’Aulnay-sous-Bois. Elle a infiniment plus de chances d’attirer davantage de visiteurs sur notre site qu’une note sur le TSCG. Il est vrai que Traité sur la Stabilité, la Coordination et la Gouvernance ce n’est pas très engageant. Pourtant cet amas de détritus une fois nettoyé par l’équipe des agents municipaux affecté à la propreté ne sera bientôt qu’un lointain souvenir alors que le pacte européen qui inscrit dans le marbre la rigueur budgétaire des Etats de l’Union risque de nous forcer à serrer la ceinture pendant encore bien des années.

Tout est donc question de mesure, de recul et de manière de présenter les choses. A ce titre une poubelle cramée et éventrée n’est évidemment pas un spectacle visuel très réjouissant mais ce n’est pas non plus la fin du monde. Faut-il ainsi convoquer séance tenante Gwenaël Bourdon et une flopée de photographes du journal Le Parisien pour tirer la sonnette d’alarme et lui expliquer que la réputation et l'image du quartier Vieux-Pays, de la commune ou même carrément du département entier sont en jeu dans cette affaire? Faut-il aussi en profiter au passage pour exploiter opportunément la situation et faire de la récupération politique locale de bas étage en glissant insidieusement le message subliminal suivant : cette poubelle cramée et éventrée c’est la faute du maire Gérard Ségura après tout, non ?!

Bien entendu avec un minimum d’objectivité et en prenant un peu de hauteur sur les sujets traités tout cela n’est pas très sérieux. Mais quelques-uns pour écrire des articles à sensation ou prétendument polémiques  s’émeuvent d’un papier gras traînant par terre en omettant pourtant d’exposer les véritables enjeux et leur mécanique. Il en va de la propreté comme de l’urbanisme de la ville par exemple. A trop vouloir faire les poubelles des autres on en oublie les siennes. Et dire que ceux-là même aspirent à représenter une alternance crédible en 2014. Pour le moment,  ils ont le cheveu court et les idées aussi. Certes ce n’est pas si grave, mais ce n’est pas parce que certains rédacteurs de blogs ne sont pas très exigeants que les lecteurs n’ont pas le droit de l’être…

A ce propos vous pouvez lire un excellent article de David Burlot posté sur son blog ici.

Repost 0
Publié par Stéphane Fleury - dans Humeur
commenter cet article
15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 13:39

reseaubiblioDans le cadre de ses séances "Livr'et vous" la bibliothèque Jules Verne d'Aulnay-sous-Bois, située 8 rue du Limousin, propose une rencontre entre lecteurs le mardi 16 octobre à partir de 14h30. Vous aimez les livres et souhaitez faire partager vos coups de coeur ? Alors ne manquez pas ce rendez-vous de passionnés fait pour vous !

Source : réseau des bibliothèques d'Aulnay-sous-Bois

Repost 0
Publié par Stéphane Fleury - dans Culture
commenter cet article
15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 10:46

cslaulnayfootballlogo«Aulnay a montré ce qu’était l’esprit Coupe… » Robert Mendy, le manageur du FC Mantois (CFA), est en colère. Face à son équipe, le CSL Aulnay, qui évolue trois divisions au-dessous, a fêté l’inauguration de son nouveau terrain synthétique par un retentissant exploit. Menés 2-0 et en infériorité numérique (expulsion du gardien Niakité), les joueurs de Mory Paye, promus cette saison en DSR (où ils sont invaincus), ont réussi à recoller au score, grâce notamment à Hans Sibi, l’ex-pro de Vihren Sandanski (D1 bulgare), avant de s’imposer aux tirs au but.


« La détermination était de leur côté, poursuit Robert Mendy. A 2-0, on croyait que c’était fini, on a commencé à faire le show, chacun pour soi. C’était un festival d’occasions manquées. C’est inadmissible, ce qu’on a loupé. » La séance de tirs au but (échecs de Diawara et Mbizi) a été à l’image de ces ratés…

« On est passé par toutes les émotions, sourit de son côté le capitaine aulnaysien, Olivier Daniel (27 ans). On a réussi un truc de malades, mais on a toujours senti pendant le match que cela pouvait être possible. Il y a une grosse confiance qui se dégage chez nous. On n’est certes pas en CFA, mais beaucoup de jeunes chez nous ont les qualités pour y évoluer. Même si on a perdu des joueurs cette saison, ça ne se voit pas, car il y a un tel vivier à Aulnay… »

Ancien international (21 sélections) et adjoint de la sélection sénégalaise, Mory Paye (59 ans) est revenu jouer les guides, là où
Alou Diarra a notamment débuté. « Ici, on est au pied des cités, il y a de très bons manieurs de ballons, mon rôle est de les discipliner et d’organiser tout cela, explique Paye. Je ne cours pas derrière la reconnaissance, c’est pour cela que cela ne m’intéresse pas d’entraîner plus haut. Accompagner la progression des jeunes et des matchs comme celui-là, où on se montre supérieur dans le jeu à une équipe de CFA, suffisent à mon bonheur. » Après avoir été éliminés l’an dernier au 6e tour par Versailles (DH) aux tirs au but, les Aulnaysiens espèrent franchir ce cap pour « tomber sur une équipe pro » comme l’annonce Olivier Daniel.

CSL AULNAY (DSR) - FC MANTOIS (CFA) : 4-2 aux t.a.b. (2-2, 0-0).
Spectateurs : 400.
Arbitre : M. Faivre.
Buts. Aulnay : Sibi (68e), Doukrou (78e); FC Mantois : I. Sassi (50e), Diawara (62e).Expulsion. CSL Aulnay : Niakité (62e).

 

Source : Le Parisien

 

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Soyons sport.
commenter cet article
15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 09:05

Vous trouverez ci-dessous un communiqué de CAPADE Sud à propos du Collectif Pour Aulnay.

REPONSE AU COMMUNIQUE  DU  PSEUDO COLLECTIF POUR AULNAY

capadesudL’association CAPADE Sud, membre co-fondateur du «Collectif pour Aulnay» et à son initiative, vient d’apprendre par un article paru sur le blog « monaulnay » qu’elle en avait été écartée pour des raisons qui nous semblent plus qu’obscurs.

Les différents présidents des autres associations y font notamment référence à un esprit irrespectueux de certains. L’association CAPADE Sud , quatrième membre de ce collectif, ne peut que prendre ce terme pour elle et rappelle que le respect de l’autre doit être une valeur partagée , ce qui ne semble pas être le cas aujourd’hui : le respect c’est aussi dire les choses en face quand des sensibilités différentes s’opposent.

Les statuts du Collectif co-fondés par les associations CAPADE Sud dont est membre le président de DZPAB , SUD AULNAY, et QCBE n’ont jamais été déposés et ceci de façon délibérée. Il va sans dire donc que le « Collectif pour Aulnay n’a jamais eu d’existence », si ce n’est dans l’esprit d’aulnaysiens qui y ont vu un espoir de voir les dossiers d’urbanisme, de commerce et de circulation progresser dans le bon sens et dont nous partageons la déception.

Cet espoir ne verra pas le jour car, unilatéralement, certains ont décidé pour tous, ignorant la politesse et le respect qui aurait voulu que tous les membres du bureau de ce collectif et particulièrement la trésorière, membre de CAPADE Sud , soient associés aux décisions à prendre.

Malgré ce malheureux épisode, l’association CAPADE Sud continuera donc à agir dans le cadre de ses statuts et de ce qu’elle croit être  essentiel  pour les aulnaysiens, forte de la diversité de ses membres, dans le respect de la parole de chacun.

Aulnay le 14 Octobre 2012

 

Alain Boulanger                                               Evelyne Blaza                         Philippe Grécourt

Evelyne Janier-Dubry                                    Jacqueline Granet

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Communiqués
commenter cet article
13 octobre 2012 6 13 /10 /octobre /2012 11:07

ile-de-france.gifQuel visage aura l’Ile-de-France dans vingt ans? Entre projets du Grand Paris, incertitudes économiques et exigences environnementales, l’avenir de la région reste incertain. D’où la nécessité de tracer dès aujourd’hui les grandes lignes des futus aménagements sur le territoire francilien.

C’est l’objectif du Sdrif (schéma directeur de la région Ile-de-France), nom barbare derrière lequel se cachent les priorités affichées par le conseil régional. Le projet Ile-de-France 2030 sera présenté en séance le 25 octobre. Mais chacun peut d’ores et déjà prendre connaissance du document mis en ligne cette semaine sur les sites de la région et de l’Iaurif (Institut d’aménagement et d’urbanisme de la région Ile-de-France)*.

28 000 emplois créés par an. C’est le cap donné par la région, une croissance de 2,5% en moyenne d’ici à 2030. Il doit être porté par une réindustrialisation dans des secteurs comme la Plaine de France (Val-d’Oise), Seine Aval (Yvelines) ou Seine Amont (Val-de-Marne), le développement de nouvelles filières écologiques telles que les véhicules électriques ou les agro-matériaux, ainsi que des pôles tertiaires au Val-de-Fontenay (Val-de-Marne), Noisy-le-Grand, la Plaine-Saint-Denis ou Roissy (Seine-Saint-Denis).

70 000 logements construits, dont 70% de logements sociaux. C’est l’autre priorité de ce Sdrif qui compte sur 30000 nouveaux ha urbanisables pour réaliser des projets et répondre aux besoins des Franciliens en matière d’habitat, notamment près des gares.

Développement des transports en commun. Avec la réalisation du Grand Paris Express bien sûr, ce supermétro autour de Paris, mais aussi de nombreux autres projets. Soixante nouvelles gares, 240 km de métro, 70 km de RER, 75 km de tramway doivent ainsi renforcer le réseau actuel d’ici à 2030. L’idée est que 90% des Franciliens se trouvent à moins de 2 km d’une gare en 2030.

Plus d’espaces verts. C’est le pendant du développement économique et urbain de la région : la préservation du cadre de vie et de l’environnement. Plus de 400 ha de terres agricoles doivent être préservés par an. Les espaces boisés seront aussi soignés. Près de 500 ha de forêts nouvelles doivent être plantés dans le Val-d’Oise. Environ 80 espaces verts d’intérêt régional sont aussi programmés, soient 2300 ha de parcs et de jardins supplémentaires. Enfin, deux parcs naturels régionaux doivent voir le jour en Seine-et-Marne : Brie et Deux Morins dans le nord et Bocage Gâtinais dans le sud, qui regroupe 50 communes du 77 et 20 dans le Loiret et l’Yonne.

* www.iledefrance.fr : cliquer sur « le projet de Sdrif » ou www.iau-idf.fr.

 

Source : Le Parisien du 13 octobre 2012

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans C'est dans le Journal
commenter cet article
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 17:34

Les professeurs des écoles se sont mobilisés hier pour réclamer une création massive de postes afin de pallier le non-remplacement des enseignants absents dans les classes.

 

chiffreseducation93.png

 

Les enseignants d’écoles élémentaires et maternelles du département lancent un nouveau cri d’alarme. Hier, à l’appel de l’intersyndicale Snuipp-FSU, SE-Unsa, CGT Educ’action, près d’un enseignant sur deux était en grève, soit 40% à 45% — 36,26% selon le rectorat. Leur principale revendication? Obtenir des renforts.  « Nous souhaitons également entendre le gouvernement s’engager sur un calendrier de négociations pour une création massive de postes », expliquent les syndicats.

Pour se faire entendre, entre 900 et 1000 professeurs des écoles, et quelques parents d’élèves, se sont rassemblés devant le ministère de l’Education nationale à Paris, dans l’espoir qu’une délégation soit reçue. En vain. « Nous sommes très déçus. Ce gouvernement, qui fait de l’école primaire sa priorité et affirme remettre le dialogue social au cœur de son action, commet une grave erreur en ne prenant pas en compte les demandes des enseignants du département », s’agace Martine Caron, du Snuipp-FSU.

 

Il en manquerait encore 150 pour cette année

 

ecoleendangerSi les syndicats concèdent des avancées lors de la négociation préalable entre la direction académique et le rectorat, entamée la semaine dernière, notamment « la volonté de recruter 100 à 120 contractuels et plus si nécessaire », ils mettent en avant des points de désaccord. « La liste des postes vacants n’a pas été donnée, souligne l’intersyndicale. Si nous ne mettons pas en place un plan pluriannuel de recrutement, nous allons nous retrouver dans la même situation à la prochaine rentrée scolaire. » Ils estiment qu’il manque encore pour cette année150 renforts.

Une crainte partagée par les parents d’élèves, à l’instar de Mathieu Glaymann représentant de la FCPE à Epinay. « La situation du département est catastrophique, grogne ce papa. On cumule les difficultés. Les professeurs absents ne sont pas remplacés et les effectifs des élèves augmentent chaque année dans les classes. En tant que parent, j’attends comme objectif la réussite pour tous les enfants! »
Joint par téléphone, le directeur d’académie n’a pas souhaité s’exprimer

 

Source : Le Parisien du vendredi 12 octobre 2012

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Education
commenter cet article
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 14:28

Lors de la pose symbolique de la première pierre du futur centre de création vocale et scénique d’Aulnay-sous-Bois le vendredi 5 octobre au soir (voir article ici) un film de présentation du Créa (Centre d’éveil artistique) a été projeté pour faire patienter le public avant l’arrivée de tous les invités. Vous pouvez le visionner ci-dessous. A propos du Créa justement, avant d’assister le lendemain à la merveilleuse représentation de Pinocchio à l’Espace Jacques Prévert (voir article ) plusieurs affiches suspendues dans le hall d’entrée du théâtre exprimaient en quelques mots la philosophie de cette structure artistique âgée maintenant de 25 ans. Deux ont particulièrement retenu notre attention. Voici la première : « L’objectif premier du Créa n’est pas de faire des enfants des artistes, mais des individus libres ». La seconde est « La compétition suppose la volonté de l’emporter sur l’autre et l’émulation, celle de l’emporter sur soi avec comme objectif de devenir meilleur que soi-même, grâce à l’autre. La compétition : je détruis l’autre, l’émulation : je me construis ». A méditer…

 

Repost 0
Publié par Stéphane Fleury - dans Culture
commenter cet article
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 11:02

La crise frappe aussi les collectivités locales. Le président du conseil général de Seine-Saint-Denis tire la sonnette d’alarme. Gel des aides de l’Etat, hausse des prestations pour les plus démunis. Les comptes du département – déjà plombés par les emprunts toxiques – sont en train de plonger. D’où cette question le 93 est-il au bord de la faillite ?


Source : Olivier Chapelet avec Pierre Lassus http://paris-ile-de-france.france3.fr/2012/10/09/la-seine-saint-denis-au-bord-de-la-faillite-118637.html
Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Finances
commenter cet article
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 08:55

RERB.JPG

Ce matin aux alentours de 8h il valait mieux éviter d’emprunter le RER B puisque les annonces indiquaient un trafic totalement interrompu suite à un incident en gare du Nord. Le conseil du jour dans les haut-parleurs suggérait d’utiliser le T4 jusqu’à Bondy pour rejoindre Paris. Dans l’autre sens certains, comme moi, ont eu plus de chance et arriveront dans les temps au travail. Même si les utilisateurs habituels de ce moyen de transport en commun ne seront guère surpris par ce qu’il s’est passé ce matin, tant cette ligne connait des dysfonctionnements quotidiens, il n’en reste pas moins qu’il y a des façons bien plus agréables de commencer un vendredi. Et ne parlons pas des bonnes surprises qui les attendent peut-être sur le chemin du retour…

RERB2.JPG

Repost 0
Publié par Stéphane Fleury - dans Transports
commenter cet article
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 06:00

cinedanse.pngLe cabaret et la revue seront à l’honneur ce soir à partir de 19h à l’Espace Jacques Prévert d’Aulnay-sous-Bois au cœur d’une soirée hommage aux femmes dans la danse ! Des danseuses de hip-hop aux effeuilleuses, venez apprécier leur engagement, leur féminité et leur sensualité. Voici le programme qui vous attend :

A 19h : conférence dansée

« Les femmes et les danses hip-hop d’hier à aujourd’hui »

Céline Lefèvre et Nabou Fofana-Ballester interrogent la place qu’occupent les femmes dans l’histoire de la culture hip-hop et l’univers de ses danses.

A 20h30 : projection du film « Tournée » de Mathieu Amalric, prix de la mise en scène à Cannes

Producteur de télévision parisien à succès, Joachim avait tout plaqué pour repartir à zéro en Amérique. Il revient avec une tournée de strip-teaseuses New Burlesque à qui il a fait fantasmer la France… !  

Renseignements et réservations au 01 48 66 49 90

Source : programme ciné Jacques Prévert octobre 2012

Repost 0
Publié par Stéphane Fleury - dans Culture
commenter cet article
11 octobre 2012 4 11 /10 /octobre /2012 20:54

PSARECUPLe cabinet d'experts Secafi, sollicité par les représentants du personnel de PSA Peugeot Citroën, a confirmé jeudi la situation financière "tendue" voire "grave" du groupe, ont rapporté les syndicats, la CGT estimant toutefois qu'il "relativise" la situation. Le cabinet avait été mandaté à l'unanimité par le comité central d'entreprise en juillet pour analyser la situation du groupe, après l'annonce d'un vaste plan de restructuration prévoyant la suppression de 8.000 postes et la fermeture du site d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis).

Le premier volet de ce rapport a été remis en présence de représentants de la direction, dont le directeur industriel du groupe, Denis Martin. Tout en reconnaissant que "Secafi considère que la situation financière de PSA est tendue", la CGT, premier syndicat du groupe, estime cependant que "cette première partie du rapport nuance et relativise" cette situation, l'organisation syndicale y voyant un encouragement à "amplifier la mobilisation".

Mais, selon les autres syndicats, interrogés par l'AFP, le rapport va dans le même sens que celui remis en septembre par l'expert du gouvernement, Emmanuel Sartorius. Ce rapport critiquait durement direction et actionnaires pour leur stratégie et leur manque de dialogue, mais estimait aussi que la nécessité d'un plan de réorganisation n'était "pas contestable". La direction de PSA a indiqué pour sa part à l'AFP qu'"après le rapport Sartorius, le diagnostic sur la situation financière du groupe qui a été établi par le cabinet Secafi confirme la gravité de la situation"."Le rapport souligne la nécessité d'engager rapidement des mesures de restructuration globales", a ajouté la direction, précisant que le rapport "confirme également la dégradation durable du marché automobile en Europe dans un contexte de concurrence exacerbé".

"Le malade est bien malade"

 

PSAMairieSelon Franck Don (CFTC), Secafi souligne que "la situation est extrêmement fragile, voire grave et urgente et nécessite des mesures urgentes". Le syndicaliste note toutefois que le cabinet ne s'est pas prononcé sur l'ampleur du plan social et estime que celui-ci peut encore être "recalibré".

"On ne valide pas les 8.000 suppressions d'emploi", note de son côté Ricardo Madeira (CFDT), mais à la lueur du rapport Secafi, "on peut concevoir le plan de restructuration sur la partie financière". Pour Tanja Sussest, déléguée du SIA, principale organisation syndicale de PSA Aulnay, "Secafi a confirmé les deux points forts du rapport Sartorius", à savoir que la direction avait fait des erreurs stratégiques et que la réorganisation était inévitable.

Comme ses collègues de la CFDT et de la CFTC, Mme Sussest relève aussi que Secafi a confirmé que le groupe brûle 200 millions d'euros de liquidités par mois. "Maintenant, il faut se battre pour les salariés", souligne la syndicaliste d'Aulnay, prévenant que "la direction va se servir du rapport Secafi". Quant à Christian Lafaye (FO), il conclut que "le malade est bien malade" et considère qu'"aujourd'hui, il faut passer à la thérapie" car, dit-il, "plus on avance dans le temps, plus la situation est dégradée". Secafi présentera le deuxième volet de son rapport sur l'organisation industrielle le 6 novembre, un volet stratégique et environnemental le 12 novembre et enfin un volet social le 15 novembre. Le processus de restructuration de l'entreprise est suspendu aux conclusions de ce rapport. Entre-temps, trois réunions tripartite (Etat, direction syndicats) devraient avoir lieu. Selon le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, la première, prévue le 25 octobre, vise à "rediscuter" le plan de restructuration.

Source : AFP/www.lepoint.fr

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Emploi
commenter cet article
11 octobre 2012 4 11 /10 /octobre /2012 18:51

Lors de notre dernière réunion de conseil de quartier Vieux-Pays-Roseraie-Bourg nous avons pu constater l’absence notable des jeunes du Vieux-Pays qui demandent un City-Stade dans ce secteur de la ville depuis 2006 (voir notre article ici). Ainsi le temps passe, les municipalités changent de bord mais ce projet ne semble rencontrer aucun écho particulier chez les élus tour à tour en place. Joint par la rédaction d’Aulnaylibre ! un des membres porteurs de ce nouvel équipement  nous a confié que les représentants de l’actuelle majorité leur avait demandé comme préalable de créer une association avant tout commencement d’étude de faisabilité de cette infrastructure sportive.

citystade1.JPG

Cette requête pour le moins surprenante a plutôt l’air d’un faux prétexte pour ne rien faire et laisser traîner les choses ad vitam aeternam ou tout du moins jusqu’à la prochaine échéance électorale de 2014. Chacun sait pourtant que même si parfois la jeunesse fait preuve d’impatience et d’impétuosité  il est toujours de bon ton de l’écouter et de la prendre réellement au sérieux. Tout bon politique ne saurait ignorer cette dimension dans une ville d’un département tel que la Seine-Saint-Denis… En attendant que le dossier évolue enfin, voici quelques clichés d’un City-Stade croisé au hasard d’un voyage professionnel à Saint-Gilles-Croix-de-Vie en Vendée. Qu’il est beau !   Ces images vont sans doute paraitre bien cruelles à celles et ceux qui patientent désespérément depuis tant d’années…

citystade2.JPG

Repost 0
Publié par Stéphane Fleury - dans A vos quartiers !
commenter cet article
11 octobre 2012 4 11 /10 /octobre /2012 14:09

chaussurescuir.JPG

En ce moment à Aulnay-sous-Bois le sujet de la propreté est sur toutes les lèvres. A tort ou à raison dans les conversations se propage en effet l’idée que notre ville deviendrait de plus en plus sale. Pourtant les services de la commune traitant de cette question sont bien visibles dans certains quartiers mais après leur passage, tel Sisyphe condamné inlassablement à pousser son rocher, les déchets reviennent encore et encore laissant une impression de saleté permanente. Bien malin qui pourrait désigner un coupable idéal. Le contexte économique et social morose explique-t-il en partie ce laisser aller général qui conduit les habitants d’une commune à moins se préoccuper de leur cadre de vie ? On ne peut tout de même pas raisonnablement laisser des agents municipaux aux quatre coins de la ville veiller 24 heures sur 24 à l’affût du moindre papier gras. Alors quelles sont les solutions, au-delà de l’augmentation de la fréquence de nettoyage et d’une intensification des actions de prévention auprès de la population, pour inverser la tendance ?

chaussurescuir2.JPG

En attendant la réponse à ces questions, toujours est-il qu’en ouvrant l’œil au hasard d’une promenade dans la ville, il n’est pas rare de tomber sur moult variétés de détritus : des sacs poubelles parfois éventrés par-ci, des bouteilles, des canettes, des mégots de cigarettes, des papiers de toutes sortes par-là. La liste parait longue et sans fin. Parfois on tombe même sur des objets plutôt inattendus comme ces chaussures prises en photo sur le vif au rond-point qui relie les rues Camille Pelletan, Jacques Duclos et Maximilien Robespierre. Non mais franchement que fait donc là cette paire de pompes en cuir pointure 42 avec en sus dans la chaussure droite une fourchette et une barquette d’un reste de salade piémontaise ?  Pour en savoir plus faut-il passer un coup de fil aux Experts de la police scientifique à Miami… ?

Repost 0
Publié par Stéphane Fleury - dans A vos quartiers !
commenter cet article

Présentation

  • : Aulnaylibre !
  • Aulnaylibre !
  • : L'information sur Aulnay-sous-Bois 100% libre et indépendante !
  • Contact

Contactez-nous !

Une info, une photo, une vidéo, une annonce à passer.

N’hésitez pas à nous contacter !

Mail : aulnaylibre@yahoo.fr

Tél : 06.81.95.11.50 / 06.07.86.09.11

Chaîne vidéo : http://www.youtube.com/user/Aulnaylibre/videos

Twitter : https://twitter.com/Aulnaylibre

Facebook : https://www.facebook.com/aulnay.libre?ref=tn_tnmn

Aulnay au fil de l'info

Ride On Time

Señor Météo

Agenda Aulnay-sous-Bois

Wikio

Wikio - Top des blogs - Multithématique