Publié le 22 Avril 2020

Vous pouvez prendre connaissance ci-dessous d’un communiqué de Bruno Beschizza suite aux violences des nuits dernières. Loin des polémiques que certains voudraient entretenir, le maire se tient jour après jour aux cotés des agents municipaux pour assurer le meilleur service public possible aux Aulnaysiennes et aux Aulnaysiens malgré la crise sanitaire sans précédent du Coronavirus.

Comme pendant son premier mandat et la récente campagne électorale qui a débouché sur sa réélection dès le 15 mars 2020, sa priorité numéro 1 est Aulnay-sous-Bois.

Depuis le début de la crise sanitaire à laquelle notre pays fait face, les Aulnaysiennes et les Aulnaysiens ont fait preuve d’une exemplarité sans faille. Au-delà des systèmes d’entraide entre voisins, des actions de solidarité tant envers nos personnels soignants qu’envers les plus fragiles ont été mises en place.

La Ville d’Aulnay-sous-Bois et ses agents ont pris toute leur part dans ce combat afin de permettre aux habitants de passer ce cap difficile dans les meilleures conditions. Livraison de repas à domicile pour nos anciens, distribution de masques et gel hydroalcoolique aux soignants, aux commerçants et personnels exposés, mise en place d’un accueil du lundi au dimanche pour les enfants de personnels soignants mais aussi d’un accueil sécurisé et ludique pour les enfants atteints de trouble du spectre autistiques…

Le confinement, bien que difficile, a été respecté partout, dans tous les quartiers. Bien plus que la peur du gendarme, c’est surtout cet esprit de responsabilité qui s’impose collectivement. Chacun a bien intégré que respecter ce confinement est nécessaire pour assurer la protection des personnes les plus à risque de développer des formes graves, et notamment nos anciens. Nous l’avons constaté depuis le début de la crise : ce qui se passe sur le terrain est tellement éloigné des caricatures. Le confinement est bien mieux respecté dans nos villes de banlieue populaires que dans certains quartiers chics de la capitale.

Depuis quelques jours, certains individus irresponsables, dans plusieurs communes d’Île-de-France mais aussi de province, se livrent à des actes de dégradations. Ils jettent le discrédit sur ceux qui depuis des semaines respectent le confinement.

Plusieurs journalistes m’ont fait part de leur volonté de m’interroger sur cette question mais aussi sur l’évolution de cette situation, créant un lien de causalité entre confinement et ces dégradations.

Ma priorité, c’est ma ville. Ma priorité, c’est d’être, tôt le matin comme tard le soir, aux côtés de nos agents volontaires pour assurer la continuité du service public local. Ma priorité, c’est de prendre soin de ceux qui ne peuvent pas prendre soin d’eux-mêmes à cause de l’âge ou de la maladie.

Je refuse donc l’ensemble des sollicitations. Je refuse que l’on jette le discrédit sur 85.000 habitants à cause d’une infime minorité d’individus irresponsables, tant pour eux que pour leurs familles.

Bruno BESCHIZZA
Maire d'Aulnay-sous-Bois

Source photo : site internet de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié le 22 Avril 2020

Bravo et merci aux agents municipaux qui restent à votre service pendant le confinement. Santé, maintien et soins à domicile, portage de repas, sécurité, médiation, propreté, voirie, espaces verts, éducation, petite enfance, urbanisme, gardiens…

Le maire Bruno Beschizza et les agents de la ville mobilisés pour la continuité du service public à Aulnay-sous-Bois

Tous les jours, le maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza se déplace à leur rencontre pour les soutenir et les remercier de leur mobilisation sur de nombreuses missions essentielles de service public durant la crise sanitaire du Coronavirus.

Le maire Bruno Beschizza et les agents de la ville mobilisés pour la continuité du service public à Aulnay-sous-Bois

Quotidiennement, plusieurs centaines d’agents poursuivent leur activité au service des Aulnaysiennes et des Aulnaysiens.

Le maire Bruno Beschizza et les agents de la ville mobilisés pour la continuité du service public à Aulnay-sous-Bois

Source information et images : compte Twitter de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 22 Avril 2020

Vous pouvez prendre connaissance d’un article du journal Le Parisien posté sur son site le 21 avril 2020 peu avant midi. Il relate les événements survenus dans la nuit de lundi à mardi à Aulnay-sous-Bois et en Seine-Saint-Denis. Si le quotidien évoque des violences urbaines, les policiers et pompiers ayant subi des tirs de mortier et de projectiles, il n’y a eu aucun blessé et pas d’interpellation.

Le quartier des 3 000 à Aulnay-sous-Bois et celui du Franc-Moisin à Saint-Denis et celui du Franc-Moisin ont été les deux secteurs sensibles de la nuit de lundi et mardi, en Seine-Saint-Denis. Des violences sporadiques ont éclaté également à Clichy-sous-Bois, avec des feux de véhicule, et à Neuilly-sur-Marne dans la petite cité des Cahouettes.

Dès 22 heures, à Saint-Denis et Aulnay, des projectiles et des tirs de mortiers ont été lancés sur les forces de l'ordre selon la méthode du guet-apens. « C'est de l'ordre de ce qui se produit une nuit de 13 juillet », analyse un policier.

À Saint-Denis, les débordements se sont concentrés sur la place Rouge, au cœur de la cité du Franc-Moisin. Un groupe a pris à partie une patrouille de police, sans causer de blessé. Pour la seconde nuit consécutive, Aulnay-sous-Bois et la cité des 3000, dès 22 heures, est aussi montée en pression. Des poubelles ont été incendiées rue Renoir, amenant les pompiers à intervenir et déclenchant les hostilités dans un quartier qui avait été préalablement plongé dans le noir par les émeutiers.

Un escadron de 110 gendarmes en renfort

Là non plus, pas de dégât ni d'interpellation. L'agitation avait été anticipée et un escadron de gendarmerie, d'environ 110 hommes, avait été positionné dans le département en prévision des échauffourées annoncées sur les réseaux sociaux.

Ce regain de tension intervient alors qu'un motard de 30 ans a été grièvement blessé lors d'une interpellation à Villeneuve-la-Garenne (Hauts-de-Seine), ce week-end. Des messages indiquant : « Ça commence chez nous à Aulnay. On vous soutient VLG » ont été postés pour revendiquer les violences.

« C'est une excuse pour commettre des violences urbaines. Des scènes de guérillas urbaines similaires s'étaient produites au tout début du confinement », estime pour sa part Grégory Goupil, secrétaire régional du syndicat Alliance.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article : journal Le Parisien / Source photo d’illustration : Twitter

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #C'est dans le Journal

Publié le 22 Avril 2020

La décision a été prise en réaction aux violences sporadiques qui ont éclaté dans des villes d'Ile-de-France ces deux dernières nuits. « Le préfet de Police interdit l'achat et la détention des artifices de divertissement et des articles pyrotechniques à Paris et dans la petite couronne à compter du 21 avril 2020 20 heures », annonce la préfecture ce mardi. L'interdiction prendra fin le 27 avril à 8 heures.

« Depuis quelques nuits, dans plusieurs communes de l'agglomération parisienne, les forces de l'ordre sont la cible de jets de projectiles, de tirs de mortiers et de jets de substances ou mélanges dangereux », a justifié la préfecture dans un communiqué. Outre Paris, les départements concernés par cette interdiction sont les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne.

Seules « les personnes justifiant d'une utilisation des artifices de divertissement et articles pyrotechniques à des fins professionnelles titulaires du certificat de qualification ou de formation » peuvent bénéficier d'une dérogation.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article : journal Le Parisien / Source photo d’illustration : Wikipédia

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 22 Avril 2020

Pendant la crise sanitaire du Coronavirus, la ville d’Aulnay-sous-Bois a mis en place un accueil destiné aux enfants atteints de troubles du spectre autistique.

Pendant la crise du Coronavirus Aulnay-sous-Bois se mobilise pour les enfants atteints d’autisme

Géré par la Mission Handicap, cet accueil individualisé est proposé par des auxiliaires de vie volontaires autour de jeux ludiques et d’activités créatives.

Source information et image : compte Twitter de la ville d’Aulnay-sous-Bois

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Santé

Publié le 21 Avril 2020

Un mois de confinement à la cité des Etangs, à Aulnay-sous-Bois. Ma sœur, infirmière, évite le domicile familial pour ne pas nous contaminer. Son service de cardiologie à l'hôpital Bichat (Paris-XVIIIe) gère des cas de Covid-19 depuis quelques semaines. Bon, elle procède quand même à des visites en catimini afin de remplir le pilulier des parents et nous déposer un lot de viennoiseries au passage.

Coronavirus : décalage entre les dirigeants et la réalité selon un habitant des Etangs à Aulnay-sous-Bois

Elle a récemment reçu les faire-part pour son mariage : il était prévu le 20 juin. Et jusqu'avant l'annonce du président Macron, celle du 13 avril annonçant un début de déconfinement le 11 mai, elle a espéré que le mariage puisse avoir lieu. Mais l'impossibilité de réunions de plus de 50 personnes même au-delà du 11 mai lui a fait abandonner l'idée.

Pas de mariage cette année pour ma soeur infirmière

Nous en avons discuté. Mon premier conseil a été de le repousser à l'année prochaine. Elle m'a répondu que cela faisait trop loin. Une interrogation cruelle se posant en ces temps de pandémie : nos parents seront-ils encore vivants dans un an ?

Elle me rappelle le lendemain pour m'annoncer sa décision de repousser l'échéance d'une année. Et pour cause : aucune date n'est disponible jusqu'à la fin 2020 pour la salle. Par la même occasion, son interlocuteur l'informe qu'outre le préjudice économique lié à la pandémie, plusieurs proches des membres du personnel sont décédés du Covid-19. De quoi faire relativiser la tristesse d'un report. Et me rappeler à moi les difficultés professionnelles - je suis assureur - que je vais affronter, comme d'autres, durant les prochains mois.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article et photo : journal Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #C'est dans le Journal

Publié le 21 Avril 2020

En France, au Laos mais aussi aux Etats-Unis, au Canada, en Australie ou encore en Thaïlande, des Laotiens ont illuminé des pagodes bouddhistes ce week-end en mémoire du Dr Kabkéo Souvanlasy.

Ce médecin de famille, né il y a 65 ans au Laos, exerçait à Sevran depuis 1987. Il a succombé au Covid-19, vendredi sur son lit du service réanimation de l'hôpital Robert-Ballanger d'Aulnay-sous-Bois, où il avait été admis le 16 mars dernier.

« Il a été en première ligne et a été contaminé en examinant des patients qui étaient atteints du Covid-19, relate le Dr Manola Souvanlasy-Abhay, cousine par alliance du défunt qui tient un cabinet à Paris, dans le XIIIe arrondissement. Le 93 a été un département très sévèrement touché par le virus. Son épouse a aussi été contaminée, mais elle va mieux. »

Le virus, Manola Souvanlasy-Abhay en parle comme d'un « ennemi silencieux, invisible, agressif ». Selon ce qu'elle explique, les médecins de l'hôpital d'Aulnay « ont tout fait pour qu'il s'en sorte. Il a même été traité à la chloroquine. »

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article : journal Le Parisien / Source photo d’illustration Wikipédia

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 21 Avril 2020

C’est sur sa page Facebook qu’il l’annonce fièrement. Le maire du Blanc-Mesnil Thierry Meignen, récemment réélu dès le premier tour, explique que sa ville va accueillir l’une des premières usines de fabrication de masques en Ile-de-France.

Cette implantation va se réaliser en un temps record grâce à la volonté municipale, le soutien de Valérie Pécresse et à monsieur Wang.

L’usine sera opérationnelle début mai et aura une capacité de production de 500 000 masques par jour.

Source information et image : compte Facebook de Thierry Meignen

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 21 Avril 2020

Alors que les chaînes d’information diffusent en ce moment beaucoup de reportages sur la Suède, pays qui a décidé de ne pas pratiquer le confinement de sa population, il semblerait que la France se mette doucement mais surement à nouveau en marche en vue de l’objectif du lundi 11 mai 2020.

Pour preuve, la distribution du courrier semble revenir peu à peu à la normale à Aulnay-sous-Bois. Vous avez été nombreux à nous signaler la réception de courrier ce mardi pour la première fois depuis des semaines. Un signe que la reprise est là.

Si, toutefois, vous rencontrez encore des difficultés de distribution, n’hésitez pas à nous le signaler.

Source photo d’illustration : Wikipédia

Marc Masnikosa

Voir les commentaires

Rédigé par Marc Masnikosa

Publié dans #Divers

Publié le 21 Avril 2020

Durant le confinement, la collecte des déchets verts, qui devait démarrer le 1er avril 2020, est suspendue suite à la fermeture des déchetteries. En attendant leur réouverture il faut les stocker chez soi. Vous devez avoir reçu une note d’information à ce sujet dans vos boites aux lettres.

Pendant le confinement il faut stocker les déchets verts chez soi à Aulnay-sous-Bois

Source information et image : compte Twitter de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Environnement

Publié le 21 Avril 2020

Ce n’est un secret pour personne. Beaucoup d'habitants galèrent en ce moment à Aulnay-sous-Bois, notamment avec SFR, pour rester connectés à internet. Nous leur dédions cette publicité SFR à consommer sans modération, enfin pour celles et ceux qui disposent encore d’une connexion digne de ce nom.

"Aujourd’hui plus que jamais nous avons besoin d’être connectés pour nous informer, étudier, travailler, nous soigner, nous divertir mais surtout nous avons besoin de rester connectés les uns avec les autres et c’est pour cela que SFR est mobilisé à chaque instant. Vous pouvez compter sur nous !"

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Technologies

Publié le 21 Avril 2020

Depuis le début de la crise sanitaire, avec Les Députés Les Républicains, nous défendons le dépistage massif de la population, comme en Corée du Sud ou encore en Allemagne.

Aborder le déconfinement sans dépister la population est une erreur qui entraînera inévitablement une deuxième vague.

Après avoir entendu la conférence de presse du Premier Ministre et du Ministre de la Santé, il semblerait que le Gouvernement ne soit toujours pas dans cette stratégie, ce que je déplore particulièrement.

Comptez sur moi pour continuer à défendre ce dépistage massif.

Source information et image : compte Facebook du député Alain Ramadier

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Santé

Publié le 21 Avril 2020

Hier soir le journal Le Parisien évoquait les tirs de projectiles et de mortiers essuyés par les forces de l’ordre à Aulnay-sous-Bois et dans plusieurs villes de Seine-Saint-Denis.

Comme l’indiquait le quotidien, il n’y a eu aucun blessé ni de gros dégâts mais plusieurs interpellations.

« À Aulnay-sous-Bois, cité de l'Europe, quelques tirs de mortiers ont été déclenchés à l'arrivée des patrouilles de police, sans causer de dégâts. Un tir de LBD a été effectué en riposte. « On a connu des heures bien plus difficiles », soupire un fonctionnaire. Quatre suspects ont été interpellés et placés en garde à vue, peu après 23 heures. »

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article : journal Le Parisien / Source photo d’illustration : Twitter

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #C'est dans le Journal

Publié le 21 Avril 2020

Alors que tous les événements culturels sont annulés pour cause de Coronavirus, la rédaction d’Aulnaylibre ! vous propose de revivre en vidéo jour après jour le concert exceptionnel de Vald du 16 novembre 2019. Ce soir-là, le rappeur d’Aulnay-sous-Bois avait rempli Bercy pour un show fabuleux. Notre spécialiste ès Rap et Hip-Hop, Robert Ferrand (il a grandi aux sons du Wu-Tang Clan, NWA, Public Enemy et autres Beastie Boys), était bien entendu dans la fosse pour couvrir ce moment unique.

Nous commençons cette série avec le premier single extrait du dernier album en date de Vald (ce monde est cruel). Il s’intitule : Journal Perso II. En ces temps de confinement il invite sans doute à l’introspection et à exprimer ce que l’on ressent au plus profond de soi…

Voir les commentaires

Rédigé par Robert Ferrand

Publié dans #Culture

Publié le 20 Avril 2020

Tarik Laghdiri vit avec ses parents à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) depuis que l'âge les a rendus moins autonomes. Sa mère a 83 ans. Son père, atteint de la maladie d'Alzheimer, en a 86. Tous deux ne sortent plus du tout, pour éviter d'être contaminés. Ils reçoivent chaque semaine la visite d'une aide à domicile. Et Tarik Laghdiri descend faire les courses quand c'est nécessaire.

 
Interview radio par Le Parisien de Tarik Laghdiri à Aulnay-sous-Bois à propos du Coronavirus

« La pandémie nous montre aujourd'hui à quel point les assistés ne sont pas forcément ceux que certains personnages politiques ou médiatiques aiment dénoncer » écrit Tarik Laghdiri dans son journal de bord sur le Parisien. « Les petites mains tiennent l'économie et nos vies. »

 

Il cite Aboubabcar, habitant du foyer de la Rose-des-Vents, en voie de régularisation, qui traverse tous les jours l'IIe-de-France pour se rendre sur les chantiers. Ou sa sœur, infirmière à l'hôpital Bichat, à Paris, qui travaille au contact de malades du Covid-19.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article et photo : journal Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Santé

Publié le 20 Avril 2020

Les bruits ont été furtifs mais parfaitement perceptibles jusqu’au Vieux-Pays. Les réseaux sociaux et la presse ont depuis donné écho aux événements d’hier soir. Des policiers ont ainsi été attaqués au mortier dans le quartier de la Rose des Vents à Aulnay-sous-Bois.

Ces tensions entre habitants et forces de l’ordre dans notre commune, ainsi que d’autres villes de Seine-Saint-Denis, semblent être liées à la grave blessure d’un homme à Villeneuve-la-Garenne (Hauts de Seine) intervenue lors d’un contrôle policier.

Quatre interpellations auraient eu lieu après ces incidents.

Le Nouvel Obs a évoqué le sujet en détail : ici

Actu.fr a rassemblé quelques photos et vidéos en provenance de Twitter :

Enfin, comme à son habitude, Valeurs Actuelles a remporté la palme du titre le plus extrême n’hésitant pas à parler d’une nuit d’émeutes. Vous pouvez lire leur écrit en cliquant : ici.

Source photo : Twitter

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié le 20 Avril 2020

Le gouvernement et les médias préparent petit à petit les esprits à un déconfinement programmé le lundi 11 mai 2020. Quelle que soit la forme que prendra cette opération, on sait déjà qu’elle sera très progressive. Ainsi bon nombre de frontières seront sans doute fermées pendant l’été ce qui exclut de fait des vacances à l’étranger.

Alors, comme dit le proverbe « A quelque chose malheur est bon », la sortie du confinement sera peut-être l’occasion de découvrir ou redécouvrir le patrimoine et l’histoire de notre ville et du département. 

C’est ce qu’avait fait Wael Sghaier en 2016. Il était parti explorer la Seine-Saint-Denis. Son documentaire est disponible sur YouTube jusqu’au 29 avril minuit.

Vous pouvez également lire l’article que le journal Libération lui consacre en cliquant : ici

Robert Ferrand

Voir les commentaires

Rédigé par Robert Ferrand

Publié dans #93 Infos

Publié le 20 Avril 2020

Depuis la fin de l’année 2019, la démolition du Galion à Aulnay-sous-Bois a commencé.

Malgré la période de confinement les travaux continuent d’avancer.

Les travaux de démolition du Galion à Aulnay-sous-Bois se poursuivent

L’objectif est bien entendu de poursuivre la rénovation urbaine du quartier de la Rose des Vents entamée par le maire Gérard Gaudron.

Les travaux de démolition du Galion à Aulnay-sous-Bois se poursuivent

La disparition de cette longue barre, certes chargée d’histoire pour bon nombre d’habitants, ouvre assurément des perspectives nouvelles d’aménagement.

Source photos : compte Facebook de Youcef Sayah / Source vidéo : Aulnaylibre.com

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 20 Avril 2020

C'est un ballet incessant de petits tubes blancs. Siglés « usine d'Aulnay - interdit à la vente », les flacons passent sous un bec verseur, sont emplis d'un liquide visqueux et transparent, puis scellés et empaquetés par cartons de soixante.

 
L’usine l’Oréal à Aulnay-sous-Bois produit du gel hydroalcoolique plutôt que du fond de teint

À Aulnay-sous-Bois, l'usine L'Oréal s'est mise au diapason de la lutte contre l'épidémie de Covid-19 : depuis trois semaines, deux lignes de production habituellement utilisées pour la fabrication de fond de teint sont désormais dédiées à la mise en flacon de gel hydroalcoolique, en parallèle de l'activité habituelle.

Sur le site, dix tonnes de gel hydroalcoolique ont déjà été produites, et douze autres tonnes doivent l'être d'ici la fin du mois. Le tout devant être distribué à la municipalité, principal bénéficiaire pour la protection de ses agents, ainsi qu'aux hôpitaux, pompiers de Paris, aux Ehpad et professionnels de santé du secteur.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article et photo : journal Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Santé

Publié le 19 Avril 2020

C'est l'un des services publics essentiels pour le fonctionnement des collectivités : les bureaux de poste. Alors que près des deux tiers d'entre-eux avaient fermé en Seine-Saint-Denis, pour cause d'épidémie de Covid-19, le groupe la Poste annonce une réouverture progressive.

 
Réouverture progressive des bureaux de poste à Aulnay-sous-Bois et dans le 93

Ainsi, à partir de ce lundi, onze nouveaux bureaux seront ouverts dans le département, portant le nombre total de lieux disponibles à 58*. En temps normal, un peu moins d'une centaine de bureaux sont en activité dans le département.

Une évolution «au jour le jour »

« La mobilisation exceptionnelle des équipes dans les bureaux permet à la Poste d'assurer ses missions prioritaires tout en protégeant la santé des postiers et des clients », se félicite le groupe dans un communiqué.

Précisant tout de même que « cette liste de bureaux ouverts peut évoluer au jour le jour, en fonction de l'évolution de la situation sanitaire et de l'absentéisme des équipes - ce qui comprend garde d'enfant, maladie […] ».

La Courneuve, commune de presque 45 000 habitants, est concernée : le bureau « Ouest », situé avenue du Général-Leclerc, rouvre lundi.

Des bureaux sont ouverts à Aubervilliers, Aulnay, Bagnolet, Bobigny, Bondy, Clichy, Drancy, Dugny, Épinay, Gagny, Gournay, La Courneuve, Le Blanc-Mesnil, Le Bourget, Le Raincy, Les Lilas, Les Pavillons-sous-Bois, Livry-Gargan, Montfermeil, Montreuil, Neuilly-Plaisance, Neuilly-sur-Marne, Noisy-le-Grand, Noisy-le-Sec, Pantin, Pierrefitte, Romainville, Rosny, Saint-Denis, Saint-Ouen, Sevran, Stains, Tremblay, Villepinte, Villetaneuse, Le Pré-Saint-Gervais

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article et photo : journal Le Parisien

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 19 Avril 2020

Alors que le gouvernement n’était pas favorable à une baisse de TVA sur les gels hydro-alcooliques, le député d’Aulnay-sous-Bois Alain Ramadier et le groupe LR à l’Assemblée nationale sont parvenus collectivement à lui faire entendre raison dans l’hémicycle.

La TVA passera donc de 20% à 5,5% sur les masques mais aussi sur les gels hydro-alcooliques.

Baisse de TVA sur les gels hydro-alcooliques : une victoire pour le député d’Aulnay-sous-Bois Alain Ramadier et les LR

Source information et image : compte Facebook du député Alain Ramadier

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Santé

Publié le 19 Avril 2020

« Les musulmans le savent déjà : la fête sera triste ! » Constat amer dressé par M'hammed Henniche, coresponsable de l'Union des associations musulmanes (UAM 93) de Seine-Saint-Denis — un département qui compte de nombreux fidèles : 700 000 selon la dernière estimation officiellement communiquée par les services de l'Etat, le préfet de l'époque Philippe Galli en l'occurrence.

Le 24 avril, c'est le début du ramadan, mois sacré de l'islam, au cours duquel les musulmans qui le souhaitent jeûnent et multiplient les prières collectives. Sauf qu'avec le confinement, prolongé au moins jusqu'au 11 mai, le culte sera très contraint : ni prières collectives ni agapes entre voisins ou famille élargie. Et ce, peut-être pour la totalité du mois sacré.

1,8 milliard de fidèles sont concernés dans le monde, dont une bonne partie sera confinée. En France, le Conseil français du culte musulman (CFCM) vient de produire ses « alternatives » en matière de pratique religieuse.

« En temps normal, le ramadan se fait chaque jour en deux temps : le jeûne en journée, puis un repas de rupture du jeûne — l'Iftar — à la nuit tombée, qui se déroule avec la famille élargie, des voisins, des amis. Et le soir, il y a les prières collectives, dites de Tarawih, dans toutes les mosquées », détaille M'hammed Henniche.

Pour autant, si le ramadan tronqué qui s'annonce « interroge et inquiète tous les musulmans, en quête de spiritualité en ce moment », explique Yacine Laoudi, responsable de l'Acma — l'association qui gère la grande mosquée d'Aulnay-sous-Bois —, « les gens sont absolument conscients que c'est la question sanitaire qui prime ». Lui-même avait d'ailleurs pris le soin de fermer l'immense lieu de culte dont il a la responsabilité « plusieurs jours avant l'annonce du confinement, sécurité sanitaire oblige ».

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article : journal Le Parisien / Source vidéo : Aulnaylibre.com

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 18 Avril 2020

Cher(e)s ami(e)s de Folies d’encre,

Depuis la fermeture de la librairie le 14 mars au soir, nous avons choisi de nous conformer strictement aux règles du confinement et donc de cesser toute activité. Nous espérons avoir ainsi, comme vous tous, contribué au recul de la maladie.
 

Mise en place d’un drive à la librairie Folies d’encre à Aulnay-sous-Bois

Cependant, les règles du confinement ont évolué : nous avons à présent la possibilité, suite à une clarification des consignes concernant le retrait des commandes, de mettre en place un système de réservation ou «Drive ».
 A compter du samedi 18 avril, il sera possible de passer commande en consultant notre site: www.foliesdencre.fr
 La procédure pour réserver vos livres est simple :
1/ Vous pouvez vérifier si votre livre est en stock chez Folies d’encre Aulnay ou Folies d’encre Gagny  - nous avons possibilité de nous dépanner l'une l'autre- sur notre site foliesdencre.fr
Ne réservez pas via le site!
2/ S'il est écrit «  en stock » chez Folies Aulnay ou Folies Gagny, vous pouvez envoyer directement vos réservations à l’adresse suivante : jeully@hotmail.com – très important : en précisant « AULNAY », votre nom de famille, votre numéro de téléphone et le ou les titres souhaités.
Nous vous confirmons que tous les livres sont bien à disposition au plus tard la veille par retour de mail et nous vous contacterons en cas de problème avant tout déplacement.
3/ Vous venez retirer vos commandes chaque samedi entre 15H et 16H à la porte de la librairie.
Afin de limiter au maximum les contacts, les paiements seront effectués uniquement par chèque ou CB.
Attention, dans un premier temps, compte tenu de la fermeture de la plupart de nos fournisseurs, la réservation ne sera possible que pour les ouvrages en stock en librairie, il nous est impossible de passer des commandes comme nous le faisons habituellement.
 De même, il n’y aura qu’un libraire sur place, Jacques-Etienne -le gérant-, afin de limiter les risques sanitaires.
 A compter du 11 mai, la librairie pourra sans doute rouvrir complètement. Dans cette attente, nous mettons tout en œuvre pour que cette ouverture soit possible dans les meilleures conditions, sanitaires en particulier, à la fois pour l'équipe de la librairie et pour vous-même.
 Nous avons hâte de reprendre vraiment le dialogue avec vous; nous brûlons de vous parler de nos lectures...
 A très vite,
Jacques-Etienne Ully

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 18 Avril 2020

Enseigner l'éducation physique et sportive pendant le confinement ? Sacrée galère pour les profs d'EPS. Face à la tentation des adolescents de passer leurs journées sur Netflix, les profs restent en première ligne, même à distance, pour préserver la santé et le moral de leurs collégiens.

Comme d'autres de ses collègues, Philippe Dheu, professeur à Aulnay-sous-Bois (93), a échafaudé huit défis pour les motiver afin qu'ils préservent leurs muscles principaux. « Le but n'est pas qu'ils s'entraînent. C'est qu'ils s'entretiennent. »

Au menu : squats, l'exercice de la chaise, de la planche, ou encore des jumping jacks, mais « que des choses déjà vues en cours, pour éviter les blessures ». Rien n'est imposé mais, comme ses confrères, l'enseignant rappelle les précautions de base vues en classe et redonnées par l'Éducation nationale : bien s'échauffer, bien s'étirer, et bien s'hydrater. 

« Certains élèves m'ont demandé de leur envoyer plus d'exercices : je leur en ai ajouté quatre ! » Comme le confinement s'allonge, Philippe Dheu a aussi proposé à ses élèves l'idée de faire un exposé sur un sport ou un athlète, au choix. « J'ai reçu un super diaporama sur le sport féminin, un exposé sur Kathrine Switzer, un dossier sur Jesse Owens... »

Article complet de https://www.lequipe.fr à lire en cliquant : ici

Source article https://www.lequipe.fr / Source photo d’illustration : Wikipédia

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Soyons sport.

Publié le 18 Avril 2020

Actuellement latéral gauche au FC Nantes, Charles Traoré est né et a fait ses débuts dans le football à Aulnay-sous-Bois comme Alou Diarra et Moussa Sissoko.

L’international malien intéresse l’Olympique de Marseille comme le révèle le site footmercato. Un transfert dans le club phocéen, le seul à avoir jamais remporté une ligue des champions constituerait évidemment un événement.

Rappelons qu’avant la suspension de la ligue 1, pour cause de Coronavirus, l’OM occupait une très convaincante deuxième place directement qualificative pour la plus prestigieuse des coupes d’Europe. Un challenge qui pourrait fortement motiver Charles Traoré.

Affaire à suivre donc…

Article complet de http://www.footmercato.net à lire en cliquant : ici

Source information : http://www.footmercato.net / Source photo : site officiel du FC Nantes

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Soyons sport.