Publié le 4 Mai 2020

[CORONAVIRUS] 300 visières réutilisables en plastique ont été offertes à la Ville d'Aulnay-sous-Bois par un groupement d'entreprises Aulnaysiennes. Ces visières seront notamment mises à la disposition du personnel communal lors du déconfinement.

👍 Un grand remerciement aux entreprises IFEO, ALLIANCE BTP, CLEAN CONFIANCE et STARTERS UNITED pour leur mobilisation auprès de la Ville durant cette crise sanitaire.

Coronavirus : 300 visières de protection offertes à la ville par des entrepreneurs à Aulnay-sous-Bois

Source information et image : compte Facebook de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Santé

Publié le 3 Mai 2020

Il faudra sans doute prendre son mal en patience pour mordre à nouveau à pleines dents dans un Big Mac, ce lundi 4 mai à l'occasion de la réouverture du restaurant Mc Donalds d'Aulnay sous-Bois. Pas question de s'asseoir pour autant autour d'une table : c'est uniquement le drive qui reprend du service, ainsi que les livraisons à domicile.

L'enseigne qui enregistre des records d'affluence à chaque réouverture de l'un de ses 1 490 restaurants en cette période de confinement, préfère ne pas annoncer en fanfare la nouvelle. « Nous ne communiquons pas sur l'agenda pour des raisons que vous devinez », confie la direction du géant du fast-food.

 Foule attendue pour la réouverture lundi du drive du McDonald’s à Aulnay-sous-Bois

La ville craint des bouchons

Le secret jalousement gardé - plus pour longtemps - a été tout de même communiqué à la ville. En prévision des bouchons, la police municipale d'Aulnay-sous-Bois étudie la question depuis la semaine dernière.

Le restaurant est en effet situé sur la rue Charles-de-Gaulle, au cœur d'un nœud routier à proximité de l'A3 et de la D 115. Si l'on s'en tient aux récentes réouvertures de Saint-Gratien (Val-d'Oise) et Moissy-Cramayel (Seine-et-Marne), des files d'attente interminables et des heures de patience ont été nécessaires pour toucher du doigt un cornet de frites ou engloutir un burger.

En coulisses, les équipes de Mc Donalds s'activent aussi. « Nous avons travaillé sur un nouveau processus pendant six semaines avec des médecins, des virologues et nos franchisés pour que les salariés travaillent en postes fermés et qu'il n'y ait plus de mouvements. C'est une complète refondation de nos méthodes de travail et cela va durer plusieurs mois », prévient l'enseigne.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article : journal Le Parisien / Source photo : Google street view

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 3 Mai 2020

Julien Quilichini, chirurgien des hôpitaux, praticien hospitalier, chef du service de chirurgie plastique et réparatrice à l’hôpital Robert Ballanger à Aulnay-sous-Bois, travaille également au CHU Avicenne à Bobigny. Son témoignage permet de comprendre l’incroyable effort d’adaptation qu’ont dû faire les différents services pour faire face au tsunami. Interview.

Gestion de la crise du Covid-19 : un chirurgien de l’hôpital Ballanger à Aulnay-sous-Bois témoigne

A quoi ressemblait votre quotidien avant la crise du Covid ?

80 % de notre activité, c’est la chirurgie plastique et reconstructrice, principalement pour les cancers du sein ou de la peau, ainsi que de la chirurgie fonctionnelle de remodelage de la silhouette, notamment chez les personnes ayant subi des amaigrissements massifs. Il y a ensuite tous les pans de la chirurgie plastique : les fractures de la face, les séquelles de traumatisme, etc.

Quand le Covid est arrivé, on s’est tout de suite organisé. Toute la partie non-urgente a été arrêtée, y compris pour des interventions parfois programmées six à neuf mois auparavant. En parallèle, il y avait notre activité de cancérologie qu’on ne pouvait pas stopper mais qu’on pouvait pour partie décaler.

Il a fallu décider quels patients on annule, organiser le suivi de ceux qui avaient déjà été opérés. Certains ne voulaient pas venir à l’hôpital, d’autres ne savaient pas s’il était possible de venir… On a mis en place un peu de télé consultation sauvage, des coups de fil, des mails, des photos… Et puis, il a fallu se mettre en ordre de bataille pour prendre en charge des patients.

Article complet du Nouvelobs à lire en cliquant : ici

Source article : https://www.nouvelobs.com

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Santé

Publié le 3 Mai 2020

🔵 INFO COUPURE 💦 Une rupture de canalisation a été signalée avenue de la Croix-Blanche ce dimanche matin. Les services de la Ville et du VEDIF sont sur place pour procéder aux réparations. La remise en service du réseau est prévue pour ce soir 17h. Des packs d’eau vont être mis à la disposition des riverains qui sont privés d’eau potable.

 En raison de l’importance des dégâts, la circulation est actuellement interdite sur l’avenue de la Croix-Blanche entre l’avenue Jules Jouy et l’avenue de Nonneville. Une déviation de la circulation est mise en place via l’avenue Jules Jouy.

L’avenue de la Croix-Blanche à Aulnay-sous-Bois bloquée suite à une rupture de canalisation

Source information : compte Facebook de la ville d’Aulnay-sous-Bois / Source image d’illustration : Wikipédia

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 2 Mai 2020

Le 1er Mai est décidément une histoire de famille chez les Ondel et la vie un éternel recommencement. Le 1er mai 1935, notre arrière grand-père ouvrait la première boutique de Charcuterie-Traiteur dans un quartier historique d’Aulnay-Sous-Bois. Depuis, nous n’avons jamais quitté cette ville, à laquelle nous sommes attachés de père en fils. C’est encore un 1er mai, que nous reprenions le marché de la gare qui nous tenait tant à cœur, en 2010. Aujourd’hui, une situation inédite s’impose à nous, et la crise sanitaire est d’une telle ampleur que nous avons dû fermer nos marchés.

 

Ondel traiteur charcuterie ouvre une boutique éphémère 37 boulevard de Strasbourg à Aulnay-sous-Bois

Ce 1er mai 2020, Ondel traiteur s’implante sur le boulevard de Strasbourg pour vous proposer une boutique éphémère dans laquelle nous pourrons vous servir en vous garantissant le respect strict de toutes les normes sanitaires nécessaires. Ensemble, continuons à lutter contre le covid19
Nous vous attendons dans notre boutique, dès AUJOURD’HUI et nous serons ouverts du mardi au dimanche de 8h à 17h30.
Nous sommes impatients de vous retrouver. Prenez soin de vous et des vôtres.
Retrouvez nous au : 37 boulevard de Strasbourg - 93600 Aulnay-sous-Bois.

Le site internet de l'enseigne est accessible en cliquant : ici

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 2 Mai 2020

Après Drancy, Sevran et Montreuil, c'est au tour de la ville d'Aubervilliers d'être endeuillée par le décès d'un de ses maires adjoints du Covid-19. « Après plusieurs semaines de combat en réanimation, c'est avec tristesse que je vous annonce le décès de Boualem Benkhelouf, adjoint à la Démocratie locale, des suites du Covid-19. C'est un jour triste pour Aubervilliers », a annoncé ce vendredi Meriem Derkaoui, la maire (PCF) sur les réseaux sociaux.

Ce septuagénaire, père de famille, qui vivait à la Maladrerie s'est éteint ce vendredi en début d'après-midi à l'hôpital de Bobigny. « C'était une figure connue dans toute la ville », raconte Sofienne Karroumi, ex-maire adjoint et tête de la liste L'Alternative citoyenne, à qui Boualem Benkhelouf avait apporté son soutien aux élections municipales de mars dernier. « Il est entré en politique sur le tard. Il avait été élu pour la première fois en 2014 après un long passé de militantisme syndical et associatif », poursuit-il.

Tombé malade après le 1er tour des municipales

Boualem Benkhelouf avait notamment présidé le mouvement « Le 93 au cœur de la République ». Comme de nombreux élus, il est tombé malade quelques jours après le premier tour des municipales. « Il est d'abord resté alité chez lui avant d'être transféré à l'hôpital Avicenne où il était depuis plusieurs semaines », poursuit Sofienne Karroumi.

Depuis le début de l'épidémie, plusieurs élus du département sont décédés du Covid-19 : Jean-Charles Nègre à Montreuil, figure nationale du PCF, Patrice Sinaud, élu à Sevran, ainsi que Paule Beaujour et Brahim Fellah, élus à Drancy.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article : journal Le Parisien / Source photo : http://www.aubervilliers.fr/

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 2 Mai 2020

L’Etat met en place un dispositif pour fournir des masques aux TPE et PME.

Vous avez entre 10 et 49 salariés ? Commandez des masques dès aujourd’hui.

Les entreprises de moins de 10 salariés pourront commander à partir du lundi 4 mai.

Tous les détails en cliquant : ici

 Très petites et petites entreprises à Aulnay-sous-Bois : commandez vos masques en ligne

Source information et image : compte Twitter de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Economie

Publié le 2 Mai 2020

[ÉCOLES] 🔵 Questionnaire en ligne à l'attention des parents d'élèves de la Ville d'Aulnay-sous-Bois concernant la réouverture des écoles à partir du 11 mai.

👉 À REMPLIR AU PLUS TARD LE 4 MAI 2020 : https://bit.ly/ecoles-11mai2020

 

Madame, Monsieur,
Chers Parents,

Le gouvernement a annoncé une réouverture progressive des écoles, maternelles et élémentaires, à partir du 11 mai prochain. Il vous appartient, en tant que parents, de décider si vous souhaitez que vos enfants retournent à l’école.

De mon côté, il est de mon devoir que le retour en classe des jeunes Aulnaysiennes et Aulnaysiens se passe dans des conditions de sécurité sanitaire optimale.

Réouverture des écoles à Aulnay-sous-Bois : un questionnaire à remplir par les parents

Depuis plusieurs semaines mon administration travaille ainsi sur les différents scénarios de reprise scolaire et de sécurisation des salles de classes.

Le Préfet a informé jeudi les maires du département qu’il nous transmettra les instructions détaillées de cette reprise mardi prochain.

Dans le même temps, le ministère de l’Education Nationale a produit un « protocole sanitaire » provisoire pour nous permettre d’avoir une idée plus précise des mesures à mettre en place dans nos écoles.

Ma priorité est et restera la santé de nos enfants, des enseignants et des agents de la ville.

Nous n’ouvrirons que les écoles dans lesquelles nous pourrons appliquer totalement le protocole sanitaire qui sera définitivement établi par le gouvernement. Toutes les conditions devront être remplies pour la réouverture de ces écoles, tant au niveau de l’encadrement des enseignants que des personnels municipaux, que des conditions de sécurité sanitaire.

Afin d’organiser au mieux cette rentrée si particulière, et de garantir le plus strict respect des mesures de précaution sanitaire, je vous remercie de nous indiquer si vous avez ou non l’intention de remettre votre (vos) enfant(s) à l’école, en répondant au plus tard le lundi 4 mai 2020 au questionnaire suivant : https://bit.ly/ecoles-11mai2020

Vous pouvez compter sur ma vigilance et sur la mobilisation des services de la Ville.

Je vous prie de croire, Madame, Monsieur, Chers Parents, à l’expression de mes sentiments les meilleurs.

Bruno BESCHIZZA
Maire d’Aulnay-sous-Bois

Source information et image : compte Facebook de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Education

Publié le 1 Mai 2020

« Othman, monte, monte ! Les gars, non, comment il passe leur attaquant là, vous êtes deux sur lui… Faut bien défendre sur ce match. Encore un but et on est qualifiés ! » Maillot du Maroc sur le dos, Mbark y croit. Hélas : ballon perdu d'un coéquipier, passe laser du numéro 10 de la Côte d'Ivoire… et but pour les orange et vert. L'attaquant nargue, Mbark bout.

La CAN de foot des quartiers se joue sur console à Aulnay-sous-Bois

Nous ne sommes pas sur un terrain de football, mais dans le salon du jeune homme de 20 ans, à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Casque sur les oreilles et manette de Playstation en main, Mbark dispute sur le jeu Fifa 20 la « Coupe d'Aulnay des nations ».

Un événement inspiré de la CAN des quartiers, ce tournoi de foot très populaire dans les cités —lui-même inspiré de la Coupe d'Afrique des nations (CAN) — mettant aux prises des habitants d'origine africaine sur un city-stade pendant un mois. L'an dernier, il avait rassemblé 18 000 personnes à Aulnay-sous-Bois !

«Inciter les jeunes à rester chez eux»

Cette année, coronavirus oblige, la compétition a repris… sur les écrans : 120 jeunes de la ville participent à ce tournoi virtuel qui a débuté mercredi. Il doit durer jusqu'au 11 mai, date prévue du début du déconfinement. Avec l'objectif d'« inciter les jeunes à rester chez eux et ainsi mieux supporter l'enfermement », résument Ripus et Jeff, deux organisateurs.

D'autant qu'à Aulnay-sous-Bois, la rumeur d'une CAN des quartiers « clandestine », sur terrain extérieur, avait bruissé en début de semaine. De quoi faire frissonner les autorités locales, anticipant des débordements entre joueurs et policiers qui seraient venus rétablir la quarantaine.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article et photo : journal Le Parisien

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Soyons sport.

Publié le 1 Mai 2020

La rédaction d’Aulnaylibre ! se joint à moi pour vous souhaiter une excellent fête du 1er mai 2020. Puissent ces jolis brins de muguet vous apporter santé et travail.

Bonne fête du 1er mai 2020 à Aulnay-sous-Bois avec ces jolis brins de muguet

Les plus curieux peuvent lire en cliquant ici l’origine du 1er mai et pourquoi on offre du muguet ce jour-là.

Bonne fête du 1er mai 2020 à Aulnay-sous-Bois avec ces jolis brins de muguet

Marc Masnikosa, rédacteur en chef d’Aulnaylibre.com

Source photos : Aulnaylibre.com

Voir les commentaires

Rédigé par Marc Masnikosa

Publié dans #Fêtes et Cérémonies

Publié le 30 Avril 2020

[DÉCONFINEMENT]  Précisions suite à l’audioconférence du Maire avec le Préfet de la Seine-Saint-Denis ce jeudi 30 avril 2020

1️  Le Premier ministre a présenté le 28 avril dernier à l’Assemblée nationale le cadre général de la stratégie de sortie du confinement. Cette vision politique commence à être traduite administrativement par des instructions ministérielles : décrets, règlements, circulaires pour les ministères concernés avec par exemple des protocoles sanitaires décidés par les services de santé.

Certaines directives nationales étant connues, le Préfet de la Seine-Saint-Denis a organisé une audioconférence avec les maires et parlementaires du département. Le Préfet a communiqué les informations dont il disposait. De nombreuses questions restent posées.

👉 La sortie progressive du confinement suivra des modalités différentes en fonction de la situation sanitaire propre à chaque département et à la circulation du virus. Pour cela, le Ministère de la Santé s’appuiera notamment sur trois critères :
- Le nombre de cas positifs au COVID-19
- Les capacités en service de réanimation
- Les capacités de dépistage par test PCR

Déconfinement à Aulnay-sous-Bois : mode d’emploi !

Les départements seront répartis en deux couleurs : vert pour ceux qui peuvent sortir du confinement selon les conditions annoncées par le Premier ministre, et rouge pour ceux dont la situation exige une sortie du confinement plus stricte.

🔴 Étant donné la situation sanitaire de la Région Île-de-France, le Préfet de la Seine-Saint-Denis a annoncé que la Seine-Saint-Denis serait très probablement classée « rouge ». Un zonage provisoire présenté ce soir par le Ministre de la Santé a confirmé cette probabilité.

2️ 📚 Le sujet épineux de la reprise de l’école ne sera abordé que mardi 5 mai à l’occasion d’une prochaine audioconférence en grande partie dédiée à ce thème avec le Recteur et l’Inspecteur d’Académie.

Jusqu’à cette date nous n’avons donc pas d’éléments tangibles et de réponses concrètes à nos nombreuses questions. Nous attendons bien sûr de connaître la teneur des instructions avant de définir le dispositif de réouverture de nos écoles et de nos crèches. Les services de la ville travaillent déjà sur différents scénarios qui seront donc discutés avec les services de l’État.

👉 Le Préfet de la Seine-Saint-Denis a néanmoins insisté sur trois points à prendre en compte :
- L’inquiétude légitime des parents quant aux conditions sanitaires dans lesquels se fera la classe ;
- La nécessité économique et sociale pour beaucoup de parents d’aller travailler ;
- Le décrochage scolaire d’enfants qui ne reprendraient qu’en septembre prochain et qui auront donc été éloignés du cadre scolaire durant près de 6 mois.

 Nous prenons acte de ces annonces, bien qu’elles doivent encore être traduites en droit et qu’elles ne recouvrent pas la totalité de nos interrogations. L’information arrivant au fil de l’eau par l’autorité préfectorale et les services de l’Éducation nationale, vous serez informés des modalités de reprise de l’école dès lors que nous en aurons connaissance.

3️ 🍇🍕🥕 Concernant les marchés alimentaires, le Préfet a annoncé l’inversion du principe actuel qui fait de la fermeture la règle, et de l’ouverture l’exception. Chaque maire pourra ainsi demander par écrit la réouverture de ses marchés forains.

👉 Ces marchés se limiteront à l’activité alimentaire et seront régis par un cahier des charges, sous forme de circulaire, extrêmement rigoureux. En cas de non-respect de ces consignes sanitaires, le Préfet pourra ordonner la fermeture d’un marché.

 Bien évidemment, le maire demandera donc que le Préfet de la Seine-Saint-Denis rouvre nos quatre marchés forains.

4️⃣ 🛍🍷🎞 Tous les commerces, à l’exception des bars, cafés et restaurants, pourront également rouvrir dès la sortie du confinement. Le gouvernement statuera à la fin du mois de mai sur la possible réouverture de ces derniers. Les lieux de sports couverts et les théâtres-cinéma, resteront également fermés dans les mêmes conditions.

👉 Concernant le Centre Commercial O'Parinor, comme tous les centre commerciaux de plus de 40.000 mètres carrés, il restera, a priori, également fermé. Le Préfet s’est dit en revanche ouvert à accorder une dérogation. Le maire ira dans ce sens.

5️⃣ 🌿🚲 En revanche, Aulnay se félicite d’avoir été entendu sur la question des berges et canaux du département. Le Préfet a annoncé leur réouverture dès le 11 mai. Le canal de l’Ourcq sera donc de nouveau accessible aux cyclistes et aux familles. 

6️⃣ 🌳 Les parcs et jardins, en l’état actuel, demeureront fermés au public. Le maire sollicitera néanmoins très prochainement le Préfet sur cette question. En effet, cette fermeture est de nature à augmenter très fortement le risque de rassemblements sur la voie publique mais aussi sur les berges du canal qui seront rouvertes dès la sortie du confinement.

Source information et image : compte Facebook de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Santé

Publié le 30 Avril 2020

36 départements en rouge, 30 en orange et 36 en vert. La première carte du déconfinement, promise par Edouard Philippe, a été dévoilée ce jeudi soir par le ministère de la Santé. Présenté chaque jour jusqu'au 7 mai, ce outil est censé donner un aperçu du niveau de déconfinement auquel les Français doivent s'attendre à partir du 11 mai.

 
Vidéo. Carte du déconfinement : la Seine-Saint-Denis placée en zone rouge

Si votre département est classé en vert, cela signifie que le déconfinement va se dérouler dans les conditions énoncées mercredi, notamment en ce qui concerne la réouverture des collèges ou des parcs.

Si votre département est classé en rouge, c'est que le taux d'infection et le nombre de personnes hospitalisées sont encore trop élevés. Et donc que les restrictions de déplacement seront plus importantes, même si le flou persiste sur les modalités de ce déconfinement « plus strict ».

En orange, on retrouve les départements qui se situent dans une situation intermédiaire et sont susceptibles de basculer en rouge.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article, carte et vidéo : journal Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié le 30 Avril 2020

Dans la mesure où, fréquemment, les jours fériés ne sont plus chômés chez certaines professions, il n’est pas inutile de rappeler qu’il n’y aura pas de collecte des déchets à Aulnay-sous-Bois ce vendredi 1er mai 2020.

Pas de collecte des déchets à Aulnay-sous-Bois le 1er mai 2020

Les éboueurs de la commune pourront donc célébrer la fête du travail, un jour de repos bien mérité pour ces héros qui restent à pied d’œuvre malgré la crise sanitaire du Coronavirus.

Source photo : Aulnaylibre.com

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié le 30 Avril 2020

Depuis mercredi « une personne est en garde à vue pour des vols de médicaments commis à la clinique de l'Est parisien à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) », a indiqué le parquet de Bobigny. « Il s'agirait plus précisément d'une infirmière employée par cet établissement », ajoute une source proche du dossier.

 
Vol de médicaments à la clinique de l’est parisien à Aulnay-sous-Bois

Celle-ci a été interpellée mercredi en début d'après-midi à son domicile, situé dans une autre commune. Cette femme, qui occuperait un poste de cadre dans la clinique est soupçonnée d'avoir dérobé des médicaments et du matériel médical au préjudice de son employeur et d'une pharmacie de Clichy-sous-Bois. 

Lors de la perquisition à son domicile, il a été découvert de la morphine, des anxiolytiques et des antispasmodiques, ainsi que des ordonnances modifiées. Du matériel médical se trouvait également chez elle : du gel hydroalcoolique, des gants chirurgicaux, des draps. Plus curieusement encore, elle détenait des papiers administratifs d'anciens patients.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article : journal Le Parisien / Source photo d’illustration : Wikipédia

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Santé

Publié le 30 Avril 2020

Il y a les soldats du feu, les pompiers. Il y a désormais les soldats du Coronavirus, à savoir toutes les professions médicales qui luttent contre ce fléau. Parmi elles, les médecins généralistes qui payent aussi un lourd tribut dans ce combat face à un ennemi invisible.

Ainsi, comme le relate le journal Le Parisien, le docteur Paul Alloun de La Courneuve est le quatrième médecin généraliste emporté par le Covid-19. Il avait 61 ans…

« Je suis la fille d'une victime de guerre », écrit la fille de Paul Alloun dans un texte qu'elle nous a adressé. La jeune femme de 29 ans a perdu son père, le 23 avril. Le sexagénaire, qui vivait dans le Val-d'Oise et exerçait à La Courneuve est le quatrième médecin généraliste emporté par le coronavirus en Seine-Saint-Denis, département touché de plein fouet par l'épidémie.

Ses enfants sont en colère. « Le manque de moyens pour protéger nos médecins de ville est déplorable, écrit encore sa fille. La mise à disposition de protection n'a pas du tout été à la hauteur de cette guerre. Nous sommes en guerre paraît-il. »

Quand on la joint par téléphone, elle raconte ce père, médecin « passionné », établi depuis 33 ans à La Courneuve, à quelques pas de l'hôtel de ville. Petite fille, elle le voyait partir le matin du domicile familial, dans le Val-d'Oise : « Il avait sa petite routine, se levait très tôt, lisait, faisait du sport, et prenait le petit-déjeuner avec ma mère avant de partir. Il rentrait à 23 heures, minuit. Il aimait prendre le temps avec ses patients. »

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article : journal Le Parisien / Source image d’illustration : Wikipédia

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 30 Avril 2020

Une collecte de sang se déroulera le lundi 4 mai 2020 de 12h à 17h salle Chanteloup à Aulnay-sous-Bois.

Avant de vous déplacer prenez rendez-vous sur le site internet de l’Etablissement français du sang en cliquant : ici

Collecte de sang salle Chanteloup à Aulnay-sous-Bois ce 4 mai 2020

Source information et image : compte Twitter de la ville d’Aulnay-sous-Bois

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Santé

Publié le 29 Avril 2020

1504 personnes encore hospitalisées en Seine-Saint-Denis

Le 29 avril 2020, les hôpitaux en Seine-Saint-Denis faisaient état de 1504 hospitalisations dues au Covid-19, soit 18 de moins que la veille.

Cela représente 90 hospitalisations pour 100 000 habitants en Seine-Saint-Denis. A titre de comparaison, il y a 114 patients hospitalisés pour 100 000 habitants à Paris, département français le plus touché par l’épidémie, et 225 en Ile-de-France, région à laquelle appartient la Seine-Saint-Denis.

Mort de 817 personnes du Coronavirus à l’hôpital en Seine-Saint-Denis

192 patients placées en réanimation en Seine-Saint-Denis

A cette même date, en Seine-Saint-Denis, 192 malades étaient placés en réanimation après avoir contracté le virus. C’est 6 personnes de moins par rapport au 28 avril 2020. Cela représente 1 patients en réanimation pour 10 000 habitants en Seine-Saint-Denis, contre 2 patients pour 10 000 habitants à Paris et 4 en Ile-de-France, dont fait partie la Seine-Saint-Denis.

817 décès à l’hôpital en Seine-Saint-Denis

Les hôpitaux en Seine-Saint-Denis enregistrent 817 décès liés au coronavirus au 29 avril 2020.

Le 29 avril 2020, c'est 6 décès de plus que la veille.

Pour ce département, cela représente 5 décès pour 10 000 habitants, contre 7 décès pour 10 000 habitants à Paris, département français enregistrant le plus de morts, et 4 en Ile-de-France.

Vous pouvez consulter l’ensemble de ces chiffres sur le tableau de bord que nous avons publié pour suivre l’évolution de l’épidémie par département .

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article : journal Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Santé

Publié le 29 Avril 2020

C'était l'un des aspects les plus attendus du discours d'Edouard Philippe… En tout cas chez les parents. Ce mardi, le Premier ministre a présenté les grandes lignes du plan de déconfinement et confirmé la réouverture des écoles à partir du 11 mai. En Ile-de-France et dans l'Oise, les maires, qui ont la responsabilité des écoles primaires, sont, quelle que soit leur couleur politique, perplexes.

 
Réouverture des écoles le 11 mai 2020 : les maires dans le flou après le discours du premier ministre

« Pas assez précis », « trop de questions encore en suspens » : voilà en résumé, la réaction d'un grand nombre d'élus locaux, coincés entre les demandes des parents, les réponses encore imprécises de l'Etat et la crainte d'être responsables en cas de nouveaux cas parmi les élèves. « Nous recevons tous les jours des appels et des messages innombrables de parents inquiets. Le problème, c'est que nous ne pouvons pas leur répondre », confie un élu de Seine-Saint-Denis. Pas sûr qu'ils soient plus rassurés après avoir lu ce tour d'horizon des réactions des maires de la région.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article et image : journal Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #C'est dans le Journal

Publié le 29 Avril 2020

Ce matin, le maire Bruno Beschizza était présent en gare d’Aulnay-sous-Bois pour distribuer aux voyageurs les premiers masques mis à la disposition du public par la Région Ile-de-France et Valérie Pécresse.

Le maire Bruno Beschizza distribue des masques à la gare RER à Aulnay-sous-Bois

Un geste apprécié et très attendu des habitants.

Le maire Bruno Beschizza distribue des masques à la gare RER à Aulnay-sous-Bois

Source information et images : compte Facebook de Bruno Beschizza

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Publié le 29 Avril 2020

« C'est quand même regrettable que les maires, les premiers au contact des populations, soient si peu concertés alors que le sujet les concerne en premier chef », déplore Laurent Russier, le maire PCF de Saint-Denis, à l'issue du discours du Premier ministre Edouard Philippe sur le déconfinement prévu le 11 mai.

La question de la rentrée à l'école a particulièrement agacé l'élu communiste : « On va tout droit au fiasco ! »

Les élus du 93 pas convaincus par le plan de déconfinement du gouvernement

Ainsi, Laurent Russier estime que le troisième et dernier trimestre 2020 « n'en est plus un ». « Envisager de rouvrir les écoles pour moins de dix jours de classes si l'on respecte les demandes du gouvernement, à quoi cela sert ? Au regard de la prise de risque, c'est insensé… » Ainsi, l'édile aurait préféré un déconfinement « beaucoup plus progressif », en guise d'échauffement pour « la vraie rentrée » de septembre. « A Saint-Denis, j'ai quarante groupes scolaires. En rouvrir cinq ou six et y accueillir les élèves les plus en difficulté sur la continuité pédagogique aurait eu plus de sens selon moi et les directeurs d'école », développe-t-il.

Même son de cloche chez Yannick Hoppe, le maire UDI du Bourget, qui fait partie des huit maires centristes à avoir envoyé un courrier au préfet de Seine-Saint-Denis stipulant leur refus d'ouvrir les écoles maternelles et les crèches le 11 mai. « Je ne suis pas anti-gouvernement, loin de là… mais à l'issue de ce discours, je ne suis pas beaucoup plus avancé », grince l'édile.

« On fera partie des départements en rouge »

« On sait très bien, au vu des chiffres de Santé-Publique France, que la Seine-Saint-Denis est en difficulté face au Covid-19. On fera partie des départements en rouge selon la grille de lecture annoncée par le gouvernement, c'est-à-dire ceux qui seront soumis à un déconfinement plus strict, poursuit encore Yannick Hoppe. En cela, je reste convaincu de la nécessité de garder nos écoles maternelles fermées le 11 mai. Cela aura le mérite, aussi, de mobiliser les personnels, même les enseignants, sur la gestion des écoles élémentaires. Et ce, pour limiter la casse ! »

De son côté, Philippe Dallier, sénateur LR et conseiller municipal aux Pavillons-sous-Bois, pose la question de la « territorialisation » du déconfinement avancée par le Premier ministre. « C'est bien beau… mais en Île-de-France, comment on fait ? Peut-on sérieusement envisager de déconfiner l'un des départements mais pas le voisin, alors que l'on connaît les flux de personnes, notamment de travailleurs, entre chacun d'entre eux ? »

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article : journal Le Parisien / Source photo d’illustration : Wikipédia

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 28 Avril 2020

Le nom de cette association « Citoyens de Demain » ne vous dit rien ? C’est aussi notre cas. Il semble après quelques recherches… qu’elle n’ait que deux adhérents : Mustapha Rezzaki et Mohamed Ayyadi. Au moins, les assemblées générales sont vite faites. Si l’engagement de cet enseignant peut être salué, il est assez troublant de découvrir qu’à chacune de ses actions, même la plus minime, il veuille y donner le plus large écho. Nous vous laissons regarder dans google…

Aujourd’hui, celui-ci a envoyé, de son propre chef un article pour publication à la rédaction d’Aulnay Cap. Cet article publié nous a laissé pantois…

D’abord, par les auto-éloges que son auteur y fait de son action ! Celui-ci allant même jusqu’à écrire, parlant donc de lui-même à la 3ème personne qu’il a montré (pardon, son association) « une solidarité citoyenne exceptionnelle ».

Mieux, ne tarissant pas d’éloge que sur lui-même, il en fait profiter son camarade : « la participation de Monsieur Mohamed AYYADI au côté de Monsieur Mustapha REZZAKI (…) était précieuse ». Du monsieur par ci, par là… Il n’est point d’éloge plus flatteur que celui-ci fait par soi-même, c’est connu. [NDLR : Nous passerons sur la faute de grammaire… L’enseignant en question l’étant en sciences physiques et non en français].

Et puis ensuite, ou plutôt surtout par le fait que derrière cette distribution de denrées, nous pouvons voir les arrière-cuisines. Et là, nous avons été choqués. Oui, excusez-nous, mais en voyant ces images, nous avons pris peur pour nos pompiers, nos soignants, nos infirmiers et nos médecins ! Comment peut-on cuisiner dans des conditions sanitaires aussi dangereuses en cette période de crise sanitaire ? 

Aulnay-sous-Bois : l’association de Mohamed Ayyadi solidaire… mais ne respecte pas la loi sur les normes sanitaires

Il y a 7 gravissimes erreurs de base au niveau sanitaire sur ces images :
 

  • 1. Sur la première image de gauche… Vous pouvez voir que la pièce dans lequel sont assemblées les plats est un… garage. Miam… Non ?
  • 2. Même image, l’un et l’autre de nos apprentis cuisiniers ne portent aucun masque… faisant ainsi courir le risque aux soignants d’être contaminés par leurs postillons.
  • 3. Toujours à gauche, vous remarquerez qu’ils sont mains nues. Mais c’est un garage ! Il y a des poignets de portes, des tables pas franchement nettoyées… et le conseiller départemental manipule la nourriture avec sa main… très propre à n’en pas douter.
  • 4. Passons à l’image du milieu ! Formidable, le cuisinier a trouvé un masque, c’est mieux pour ne pas contaminer les denrées… mais n’a toujours pas de gant. Il manipule ainsi comme notre conseiller départemental la nourriture avec ses 5 doigts de la main gauche. Si pour une cuisine familiale, cela peut passer, cela n’arrive jamais en cuisine.
  • 5. Image de droite, sitôt le masque mis, notre enseignant de collège semble avoir oublié que le masque doit couvrir le nez, sinon il ne sert à rien ! Avec la réouverture des collèges qui doit arriver prochainement, espérons qu’il sache mieux le mettre dans des classes avec des élèves pour ne pas les contaminer !
  • 6 & 7. Nous vous laissons trouver :-)


La générosité est une chose formidable. Mais la meilleure des générosités, c’est celle qui est discrète. D’autres collectifs, des élus départementaux, régionaux et municipaux s'engagent pour aider les habitants comme les soignants. Mais d’une part, ils font mieux attention aux consignes sanitaires dans l’élaboration des denrées, et d’autre part dès qu’ils font une action, ils n’en font pas un article tout entier dédié à leur gloire sur les réseaux sociaux !

Avant de terminer cet article, nous vous rappelons les gestes barrières que ces messieurs seraient bien inspirés d'apprendre par coeur !

Aulnay-sous-Bois : l’association de Mohamed Ayyadi solidaire… mais ne respecte pas la loi sur les normes sanitaires
Aulnay-sous-Bois : l’association de Mohamed Ayyadi solidaire… mais ne respecte pas la loi sur les normes sanitaires
Aulnay-sous-Bois : l’association de Mohamed Ayyadi solidaire… mais ne respecte pas la loi sur les normes sanitaires

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Associations

Publié le 28 Avril 2020

[IMPORTANT]  Précisions suite à la déclaration du Premier Ministre concernant le déconfinement

Le Premier ministre a présenté ce jour à l’Assemblée nationale le cadre général de la stratégie de sortie du confinement. Ce samedi, un nouveau Conseil des ministres décidera du prolongement de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 21 juillet prochain. Ce prolongement sera ensuite soumis au parlement.

Précisions de la ville d’Aulnay-sous-Bois suite à la déclaration du Premier Ministre concernant le déconfinement

Transports, commerces, établissements scolaires, crèches, déplacements, dépistages, travail, culture, lieux de convivialité, vie collective… Les thématiques abordées dans le discours politique du Premier ministre étaient nombreuses car ce confinement affecte de façon globale nos vies en société.

Cette vision politique doit être traduite administrativement par des instructions ministérielles : décrets, règlements, circulaires pour les ministères concernés avec par exemple des protocoles sanitaires décidés par les services de santé. Ces directives nationales connues, les préfets pourront dès lors les décliner dans les territoires selon les circonstances locales.

Cette sortie du confinement est progressive. Le calendrier de sortie du confinement sera d’ailleurs réajusté pour chaque région et chaque département toutes les 3 semaines par les services de l’Etat.

En ce qui concerne la Seine-Saint-Denis et Aulnay-sous-Bois en particulier, vous êtes nombreux à vous poser des questions par exemple sur les modalités de la réouverture des écoles et des crèches. Ces questions sont légitimes. La mairie ne pourra y répondre que lorsque le Préfet de la Seine-Saint-Denis aura traduit au nom de l’Etat ces instructions gouvernementales.

Ce jeudi, le Préfet de la Seine-Saint-Denis réunira les maires et parlementaires du département. Nous vous tiendrons au courant au fil de l’eau.

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Communiqués

Publié le 28 Avril 2020

[Déconfinement]

Alors que le plan du Gouvernement est présenté en ce moment à l’Assemblée Nationale, avec mes collègues Les Députés Les Républicains, nous avons travaillé sur un plan de déconfinement s’articulant autour de 50 propositions que vous trouverez ici : bit.ly/3eTUpHg

Les Français se posent et à juste titre, bien des questions sur la stratégie gouvernementale. Vous pourrez compter sur moi et mes collègues pour qu’elles soient toutes posées.

Le député d’Aulnay-sous-Bois Alain Ramadier demande un déconfinement clair et sous protection

Source information et image : compte Facebook d’Alain Ramadier

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Santé

Publié le 28 Avril 2020

Confiné depuis un mois et une semaine au cinquième étage de mon bâtiment de la cité des Étangs, à Aulnay-sous-Bois. Avec l'arrivée des beaux jours, j'entends par mon balcon des enfants jouer dans l'aire de jeu face à mon immeuble et, par la fenêtre de la cuisine, ce sont les vroum vroum des deux roues qui rivalisent d'intensité sonore le long de la nationale 2.

Journal d’un confiné à Aulnay-sous-Bois : le ramadan est presque venu sur la pointe des pieds

Ma mère de 83 ans rêve de repartir au Maroc où sa condition sociale est autre, où elle coulait une douce retraite avant l'aggravation de l'état de santé de mon père, atteint d'Alzheimer, il y a quelques années, et leur retour en France. Elle semble ne pas vouloir complètement accepter d'être devenue dépendante de ses enfants.

Mon père, un lion en cage

Pourtant, elle va devoir s'armer de patience, avec le covid-19 : je me demande combien de temps encore mes parents resteront enfermés.

Mon père, lui, est un véritable lion en cage. Il veut bouger. Tout le temps. Malgré son déambulateur. Peu lui importe où il est, il ne se sent jamais chez lui, tant Alzheimer met à mal ses repères. Il a besoin de bouger et de contact social. Il a besoin de saluer les voisins qu'il reconnaît, de leur claquer des bises. Chaque rencontre est une aventure.

Très tôt, quand la maladie a été diagnostiquée, j'ai remarqué qu'il était plus éveillé dehors qu'à la maison. Comme si reconnaître des gens et des lieux reconstruit dans son esprit une nouvelle mémoire du quotidien. Cette mémoire a besoin d'être active.

Là, depuis un mois et demi, je vois qu'il tourne en rond. Il va être difficile de le garder en cage très longtemps. J'ai bien pensé à le sortir tôt le matin ou tard le soir. Mais il veut du contact, il veut rencontrer des gens, il veut vivre, tout simplement.

On croise d'anciennes connaissances en faisant nos courses. Une ex-voisine d'origine turque m'interpelle alors que j'attends Moha, un voisin et ami habitant au rez-de-chaussée. Après une question introductive sur l'état de santé de mes parents, elle me demande si j'habite encore le quartier et m'interroge sur le nombre d'enfants que j'ai. Quand je lui dis que je fais partie des « résistants pas encore mariés », elle répond que j'ai eu raison. Cela m'interroge, mais je n'ai pas le temps d'approfondir.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article et photo : journal Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #C'est dans le Journal

Publié le 28 Avril 2020

Cher(s) clients de Folies d’encre,

Devant le succès de notre opération « Drive » de samedi dernier, nous vous proposons une nouvelle session sur ce mode ce samedi entre 16h et 18h.

Opération drive le samedi 2 mai 2020 chez Folies d’encre à Aulnay-sous-Bois

Vous pouvez donc nous envoyer vos commandes des aujourd’hui via le site www.placedeslibraires.fr ou www.librairies93.fr

Je vous rappelle que nous pouvons vendre uniquement les livres en stock dans la librairie de Folies d’encre d’Aulnay/Bois et Gagny.

Notre servics de commandes n’étant pas encore opérationnel chez nos fournisseurs.

Merci pour votre soutien.

Jacques-Etienne Ully

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture