Publié le 25 Avril 2020

Un individu a été interpellé par le commissariat pour des violences conjugales sur son épouse. Présentant une plaie saignante après avoir reçu un vase en verre au visage, la victime a été conduite à l’hôpital. L’homme a été placé en garde à vue.

 

Arrestation d’un homme à Aulnay-sous-Bois pour violences conjugales

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié le 24 Avril 2020

La région Ile-de-France a offert à la ville d’Aulnay-sous-Bois 5 500 masques chirurgicaux à destination des commerçants encore ouverts malgré la crise sanitaire du Coronavirus.

La région Ile-de-France offre 5500 masques pour les commerçants à Aulnay-sous-Bois

Ils permettront de protéger les personnels et de maintenir l’activité des commerces de proximité durement touchés par la période de confinement.

Source information et image : compte Twitter de la ville d’Aulnay-sous-Bois

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 23 Avril 2020

Pour la seconde fois en une semaine, les parcs de Seine-Saint-Denis, interdits au public le temps du confinement, ont été le théâtre d'événements dramatiques. Mercredi soir, une femme a été violée dans le parc du Sausset, à Aulnay-sous-Bois. Quelques jours plus tôt, un homme errant dans celui de La Courneuve avait été abattu de trois coups de feu après s'être rué sur les policiers avec un couteau.

 
Une femme de 45 ans victime d’un viol dans le parc du Sausset à Aulnay-sous-Bois

A Aulnay-sous-Bois, mercredi, la victime pensait se promener en toute sécurité dans l'espace vert déserté, vers 21 heures. Alors qu'elle était venue profiter de la tranquillité du lieu, cette Aulnaysienne de 45 ans a été violée par un inconnu. Écouteurs sur les oreilles, elle ne l'a pas entendu s'approcher quand il a surgi dans son dos.

Frappée à plusieurs reprises, la victime s'est évanouie

Elle raconte qu'il a d'abord tenté de l'étrangler à mains nues. Puis il l'a fait chuter. L'individu l'a ensuite frappée à plusieurs reprises, en la maintenant fermement au sol. Elle l'aurait vu baisser son pantalon avant de perdre connaissance. Quand elle a repris ses esprits, elle a constaté qu'elle n'avait plus ses sous-vêtements.

L'agresseur s'était enfui emportant avec lui son téléphone portable. Elle a été secourue dans un premier temps par un homme qui faisait son footing.

Puis elle a été transférée aux UMJ (unité médico-judiciaire) pour faire constater médicalement les violences sexuelles. « Elle porte des stigmates de violences graves », indique le parquet de Bobigny, qui a ouvert une enquête pour des faits de viol. En revanche, « aucune tentative d'homicide n'est retenue ».

«Un acte barbare»

L'enquête a été confiée au service départemental de la police judiciaire. L'auteur est toujours activement recherché.

« Nous sommes particulièrement choqués par cet acte barbare », a réagi le conseil départemental du 93, propriétaire du site. Il indique aussi : « À la suite des mesures gouvernementales et à un arrêté du préfet, nos parcs départementaux ont été fermés au public. L'information de la fermeture des parcs est bien visible sur les portes de nos parcs. Nous en appelons clairement à la responsabilité et au civisme de chacun. »

Mais le parc du Sausset, à cheval sur Aulnay-sous-Bois et Villepinte, est totalement ouvert sur plus de 202 hectares. Et donc difficilement contrôlable. Les patrouilles y sont aléatoires, « selon les effectifs dont nous disposons », précise un policier.

 «L'étendue de nos parcs empêche une fermeture physique de tous les points d'entrée»

Ces immensités sont sillonnées par la brigade équestre mais aussi la police nationale ou municipale. De l'avis des forces de l'ordre, « très peu de personnes s'y rendent. Il y a bien quelques joggeurs. Mais nous ne sommes pas sur les bords du canal de l'Ourcq ! »

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article et image : journal Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 23 Avril 2020

[CORONAVIRUS] 📝 La Ville d'Aulnay-sous-Bois remercie l'entreprise aulnaysienne Printéa-impression-durable qui réalise, en lien avec la Direction de l'Education et les écoles, des impressions de devoirs et exercices scolaires.

L’entreprise Printéa à Aulnay-sous-Bois imprime des devoirs et exercices scolaires pour les enfants

 Cette aide matérielle permet aux familles qui ne sont pas équipées de matériel informatique ou d'imprimantes de pouvoir assurer la continuité pédagogique à domicile durant le confinement sanitaire. 👍

Source information et image : compte Facebook de la ville d’Aulnay-sous-Bois

L’entreprise Printéa à Aulnay-sous-Bois imprime des devoirs et exercices scolaires pour les enfants

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Education

Publié le 23 Avril 2020

guets-apens et des tirs de projectiles visent la police. Ces violences ont connu une relative accalmie la nuit dernière. Des renforts de police et de gendarmerie avaient été déployés à proximité des cités les plus sensibles. Les médiateurs de la ville se sont aussi employés à calmer le jeu.

 
Vers l’accalmie à Aulnay-sous-Bois après les violences urbaines des derniers jours

Mais quelques irréductibles, âgés d'une quinzaine d'années, ont attendu que les forces de l'ordre lèvent le camp à 1 heure du matin pour entrer en action. Dès 1h30, le premier tir de mortier étoilait la nuit. Les débordements discontinus se sont poursuivis jusqu'à 4 heures du matin. Un dernier feu de poubelle a été allumé rue Edgar-Degas. Cinq cocktails Molotov prêts à l'emploi ont été découverts aux 3 000. Deux suspects ont été interpellés chemin de Roissy suite à des jets de mortiers.

 

Rien à voir avec la soirée précédente où la tension était montée d'un cran dans les quartiers des 3 000, des Merisiers et aux Étangs. Redoutant une montée en puissance des violences, la police avait passé au peigne fin les lieux de stockage habituels de projectiles (fourrés, toits d'immeuble).

 

Mâts de vidéosurveillance sciés

De nombreux pavés avaient été découverts en préparation de la nuit. Mais cela n'a pas empêché les débordements. « Cette nuit-là, nous sommes passés en violences urbaines : avec des groupes plus organisés qui cherchaient le guet-apens », détaille un fonctionnaire de police. Trois mâts supportant des caméras de surveillance ont été sciés. À 1h10, cité du Gros Saule, un incendiaire a mis le feu à une camionnette avec un cocktail Molotov. Au terme d'une nuit mouvementée — qui n'a pas fait de blessé —, deux jeunes âgés de 17 et 19 ans ont été interpellés. Ils étaient soupçonnés d'avoir lancé des mortiers, mais ils ont depuis été remis en liberté faute d'éléments suffisants.

Malgré l'accalmie de la nuit dernière, les forces de l'ordre craignent une reprise des violences. Des messages alarmistes circulent en ce sens sur les réseaux sociaux. Ces échauffourées font suite à l'interpellation d'un motard dans les Hauts-de-Seine. L'homme, en infraction, s'était cassé la jambe en heurtant la portière d'un véhicule de patrouille qu'un policier venait d'ouvrir. Plusieurs villes, notamment des Hauts-de-Seine ont depuis connu des nuits agitées. Mais ce n'est pas la seule explication envisagée. Un policier fait observer : « Ce sont des jeunes désœuvrés, confinés depuis des semaines. Les cafés, les boîtes de nuit, tous les lieux qu'ils ont l'habitude de fréquenter sont fermés. Alors ça craque. »

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article : journal Le Parisien / Source photo d’illustration : Aulnaylibre.com

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #C'est dans le Journal

Publié le 23 Avril 2020

Mardi 21 avril vers 21h20, sur l'autoroute A7, à hauteur de la commune de Saulce-sur-Rhône, dans le sens Marseille-Lyon, les militaires du peloton motorisé de Malataverne repèrent une Mercedes qui roule à la vitesse de 212 km/h.

Trois personnes de la région d’Aulnay-sous-Bois pulvérisent le record de vitesse sur l’autoroute A7 !

Son conducteur tente d'échapper aux gendarmes en freinant brutalement sur l'autoroute pour s’engouffrer à la dernière seconde sur l'aire de service et y cacher sa voiture. Le conducteur et son passager avant prennent la fuite à pieds, et abandonnent une passagère à l’arrière. Les deux hommes reviennent quelques instants plus tard et prétextent aux gendarmes que le conducteur a pris la fuite. Ce n'est qu'une question de temps, mais ce dernier devrait bientôt être identifié... 

Ces trois personnes, de la région d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), âgées de 23, 27 et 32 ans, n'avaient pas de raison valable pour se trouver sur l'autoroute A7 à cette heure-là, ni même renseigné d'attestation dérogatoire de circulation. Elles ont donc déjà fait l'objet d'une contravention de 135 euros chacune.

Enfin, le véhicule fait l'objet d'une mesure d'immobilisation préfectorale, c'est-à-dire d'une mise en fourrière sur une période de 7 jours aux frais du conducteur. S'agissant d'un véhicule de location, il sera prochainement restitué au loueur.

Article complet du https://www.ledauphine.com à lire en cliquant : ici

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Publié le 23 Avril 2020

Alors que notre commune est sensiblement à l’arrêt pour cause de confinement, nous sommes retombés sur cette vidéo qui date du début de l’année 2019. Elle présente Aulnay-sous-Bois, une ville vivante qui bouge ! Une fois la crise sanitaire passée, on a évidemment très envie qu’elle bouge à nouveau !

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Divers

Publié le 23 Avril 2020

Pour débuter cette nouvelle journée de confinement nous vous proposons cette vidéo du concert de Vald captée lors de son concert à Bercy le 16 novembre 2019. Elle est intitulée Ce monde est cruel, titre éponyme du dernier album en date du rappeur d’Aulnay-sous-Bois. De façon étonnante, le Coronavirus qui frappe actuellement la planète semble effectivement rappeler que ce monde est cruel…

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 22 Avril 2020

Les usagers de la ligne de bus 617 à Aulnay-sous-Bois vont faire les frais des violences urbaines qui se déroulent actuellement en soirée.

Ainsi, plusieurs arrêts du secteur de la Rose des Vents (Auguste Renoir, La Pérouse, Paul Gauguin, Tennis, Bougainville, Matisse, Saturne et Poissons) ne seront plus assurés après 20h30.

A noter que les lignes 609 et 615 sont elles aussi affectées.

Plus d’informations en cliquant sur : https://www.transdev-idf.com/

Source information et image : https://www.transdev-idf.com/

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Publié le 22 Avril 2020

La missive est partie ce lundi, direction le bureau du préfet de Seine-Saint-Denis. Dans un courrier adressé à M. Leclerc, le collectif Vélo IDF demande la levée de l'interdiction de fréquenter les berges des canaux passant en Seine-Saint-Denis.

 
Faut-il rouvrir les berges du canal de l’Ourcq aux vélos à Aulnay-sous-Bois et dans le 93 ?

« D'un côté, l'Etat dit vouloir lever des obstacles à la pratique du vélo, et de l'autre certains préfets ferment des axes essentiels pour ceux qui se déplacent à vélo », résume Stein van Oosterein, le porte parole du Collectif.

Si les partisans du deux-roues comprennent la mesure, renouvelée par arrêté le 15 avril dernier, pour limiter les rassemblements et donc le propagation du Covid-19, ils précisent qu'elle « pénalise fortement les soignants et autres professionnels mobilisés qui se déplacent aujourd'hui à vélo afin d'éviter les transports en commun, où le risque de contamination est particulièrement élevé. »

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article : journal Le Parisien / Source photo : d’illustration : Aulnaylibre.com

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 22 Avril 2020

Vous pouvez prendre connaissance ci-dessous d’un communiqué de Bruno Beschizza suite aux violences des nuits dernières. Loin des polémiques que certains voudraient entretenir, le maire se tient jour après jour aux cotés des agents municipaux pour assurer le meilleur service public possible aux Aulnaysiennes et aux Aulnaysiens malgré la crise sanitaire sans précédent du Coronavirus.

Comme pendant son premier mandat et la récente campagne électorale qui a débouché sur sa réélection dès le 15 mars 2020, sa priorité numéro 1 est Aulnay-sous-Bois.

Depuis le début de la crise sanitaire à laquelle notre pays fait face, les Aulnaysiennes et les Aulnaysiens ont fait preuve d’une exemplarité sans faille. Au-delà des systèmes d’entraide entre voisins, des actions de solidarité tant envers nos personnels soignants qu’envers les plus fragiles ont été mises en place.

La Ville d’Aulnay-sous-Bois et ses agents ont pris toute leur part dans ce combat afin de permettre aux habitants de passer ce cap difficile dans les meilleures conditions. Livraison de repas à domicile pour nos anciens, distribution de masques et gel hydroalcoolique aux soignants, aux commerçants et personnels exposés, mise en place d’un accueil du lundi au dimanche pour les enfants de personnels soignants mais aussi d’un accueil sécurisé et ludique pour les enfants atteints de trouble du spectre autistiques…

Le confinement, bien que difficile, a été respecté partout, dans tous les quartiers. Bien plus que la peur du gendarme, c’est surtout cet esprit de responsabilité qui s’impose collectivement. Chacun a bien intégré que respecter ce confinement est nécessaire pour assurer la protection des personnes les plus à risque de développer des formes graves, et notamment nos anciens. Nous l’avons constaté depuis le début de la crise : ce qui se passe sur le terrain est tellement éloigné des caricatures. Le confinement est bien mieux respecté dans nos villes de banlieue populaires que dans certains quartiers chics de la capitale.

Depuis quelques jours, certains individus irresponsables, dans plusieurs communes d’Île-de-France mais aussi de province, se livrent à des actes de dégradations. Ils jettent le discrédit sur ceux qui depuis des semaines respectent le confinement.

Plusieurs journalistes m’ont fait part de leur volonté de m’interroger sur cette question mais aussi sur l’évolution de cette situation, créant un lien de causalité entre confinement et ces dégradations.

Ma priorité, c’est ma ville. Ma priorité, c’est d’être, tôt le matin comme tard le soir, aux côtés de nos agents volontaires pour assurer la continuité du service public local. Ma priorité, c’est de prendre soin de ceux qui ne peuvent pas prendre soin d’eux-mêmes à cause de l’âge ou de la maladie.

Je refuse donc l’ensemble des sollicitations. Je refuse que l’on jette le discrédit sur 85.000 habitants à cause d’une infime minorité d’individus irresponsables, tant pour eux que pour leurs familles.

Bruno BESCHIZZA
Maire d'Aulnay-sous-Bois

Source photo : site internet de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié le 22 Avril 2020

Bravo et merci aux agents municipaux qui restent à votre service pendant le confinement. Santé, maintien et soins à domicile, portage de repas, sécurité, médiation, propreté, voirie, espaces verts, éducation, petite enfance, urbanisme, gardiens…

Le maire Bruno Beschizza et les agents de la ville mobilisés pour la continuité du service public à Aulnay-sous-Bois

Tous les jours, le maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza se déplace à leur rencontre pour les soutenir et les remercier de leur mobilisation sur de nombreuses missions essentielles de service public durant la crise sanitaire du Coronavirus.

Le maire Bruno Beschizza et les agents de la ville mobilisés pour la continuité du service public à Aulnay-sous-Bois

Quotidiennement, plusieurs centaines d’agents poursuivent leur activité au service des Aulnaysiennes et des Aulnaysiens.

Le maire Bruno Beschizza et les agents de la ville mobilisés pour la continuité du service public à Aulnay-sous-Bois

Source information et images : compte Twitter de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 22 Avril 2020

Vous pouvez prendre connaissance d’un article du journal Le Parisien posté sur son site le 21 avril 2020 peu avant midi. Il relate les événements survenus dans la nuit de lundi à mardi à Aulnay-sous-Bois et en Seine-Saint-Denis. Si le quotidien évoque des violences urbaines, les policiers et pompiers ayant subi des tirs de mortier et de projectiles, il n’y a eu aucun blessé et pas d’interpellation.

Le quartier des 3 000 à Aulnay-sous-Bois et celui du Franc-Moisin à Saint-Denis et celui du Franc-Moisin ont été les deux secteurs sensibles de la nuit de lundi et mardi, en Seine-Saint-Denis. Des violences sporadiques ont éclaté également à Clichy-sous-Bois, avec des feux de véhicule, et à Neuilly-sur-Marne dans la petite cité des Cahouettes.

Dès 22 heures, à Saint-Denis et Aulnay, des projectiles et des tirs de mortiers ont été lancés sur les forces de l'ordre selon la méthode du guet-apens. « C'est de l'ordre de ce qui se produit une nuit de 13 juillet », analyse un policier.

À Saint-Denis, les débordements se sont concentrés sur la place Rouge, au cœur de la cité du Franc-Moisin. Un groupe a pris à partie une patrouille de police, sans causer de blessé. Pour la seconde nuit consécutive, Aulnay-sous-Bois et la cité des 3000, dès 22 heures, est aussi montée en pression. Des poubelles ont été incendiées rue Renoir, amenant les pompiers à intervenir et déclenchant les hostilités dans un quartier qui avait été préalablement plongé dans le noir par les émeutiers.

Un escadron de 110 gendarmes en renfort

Là non plus, pas de dégât ni d'interpellation. L'agitation avait été anticipée et un escadron de gendarmerie, d'environ 110 hommes, avait été positionné dans le département en prévision des échauffourées annoncées sur les réseaux sociaux.

Ce regain de tension intervient alors qu'un motard de 30 ans a été grièvement blessé lors d'une interpellation à Villeneuve-la-Garenne (Hauts-de-Seine), ce week-end. Des messages indiquant : « Ça commence chez nous à Aulnay. On vous soutient VLG » ont été postés pour revendiquer les violences.

« C'est une excuse pour commettre des violences urbaines. Des scènes de guérillas urbaines similaires s'étaient produites au tout début du confinement », estime pour sa part Grégory Goupil, secrétaire régional du syndicat Alliance.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article : journal Le Parisien / Source photo d’illustration : Twitter

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #C'est dans le Journal

Publié le 22 Avril 2020

La décision a été prise en réaction aux violences sporadiques qui ont éclaté dans des villes d'Ile-de-France ces deux dernières nuits. « Le préfet de Police interdit l'achat et la détention des artifices de divertissement et des articles pyrotechniques à Paris et dans la petite couronne à compter du 21 avril 2020 20 heures », annonce la préfecture ce mardi. L'interdiction prendra fin le 27 avril à 8 heures.

« Depuis quelques nuits, dans plusieurs communes de l'agglomération parisienne, les forces de l'ordre sont la cible de jets de projectiles, de tirs de mortiers et de jets de substances ou mélanges dangereux », a justifié la préfecture dans un communiqué. Outre Paris, les départements concernés par cette interdiction sont les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne.

Seules « les personnes justifiant d'une utilisation des artifices de divertissement et articles pyrotechniques à des fins professionnelles titulaires du certificat de qualification ou de formation » peuvent bénéficier d'une dérogation.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article : journal Le Parisien / Source photo d’illustration : Wikipédia

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 22 Avril 2020

Pendant la crise sanitaire du Coronavirus, la ville d’Aulnay-sous-Bois a mis en place un accueil destiné aux enfants atteints de troubles du spectre autistique.

Pendant la crise du Coronavirus Aulnay-sous-Bois se mobilise pour les enfants atteints d’autisme

Géré par la Mission Handicap, cet accueil individualisé est proposé par des auxiliaires de vie volontaires autour de jeux ludiques et d’activités créatives.

Source information et image : compte Twitter de la ville d’Aulnay-sous-Bois

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Santé

Publié le 21 Avril 2020

Un mois de confinement à la cité des Etangs, à Aulnay-sous-Bois. Ma sœur, infirmière, évite le domicile familial pour ne pas nous contaminer. Son service de cardiologie à l'hôpital Bichat (Paris-XVIIIe) gère des cas de Covid-19 depuis quelques semaines. Bon, elle procède quand même à des visites en catimini afin de remplir le pilulier des parents et nous déposer un lot de viennoiseries au passage.

Coronavirus : décalage entre les dirigeants et la réalité selon un habitant des Etangs à Aulnay-sous-Bois

Elle a récemment reçu les faire-part pour son mariage : il était prévu le 20 juin. Et jusqu'avant l'annonce du président Macron, celle du 13 avril annonçant un début de déconfinement le 11 mai, elle a espéré que le mariage puisse avoir lieu. Mais l'impossibilité de réunions de plus de 50 personnes même au-delà du 11 mai lui a fait abandonner l'idée.

Pas de mariage cette année pour ma soeur infirmière

Nous en avons discuté. Mon premier conseil a été de le repousser à l'année prochaine. Elle m'a répondu que cela faisait trop loin. Une interrogation cruelle se posant en ces temps de pandémie : nos parents seront-ils encore vivants dans un an ?

Elle me rappelle le lendemain pour m'annoncer sa décision de repousser l'échéance d'une année. Et pour cause : aucune date n'est disponible jusqu'à la fin 2020 pour la salle. Par la même occasion, son interlocuteur l'informe qu'outre le préjudice économique lié à la pandémie, plusieurs proches des membres du personnel sont décédés du Covid-19. De quoi faire relativiser la tristesse d'un report. Et me rappeler à moi les difficultés professionnelles - je suis assureur - que je vais affronter, comme d'autres, durant les prochains mois.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article et photo : journal Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #C'est dans le Journal

Publié le 21 Avril 2020

En France, au Laos mais aussi aux Etats-Unis, au Canada, en Australie ou encore en Thaïlande, des Laotiens ont illuminé des pagodes bouddhistes ce week-end en mémoire du Dr Kabkéo Souvanlasy.

Ce médecin de famille, né il y a 65 ans au Laos, exerçait à Sevran depuis 1987. Il a succombé au Covid-19, vendredi sur son lit du service réanimation de l'hôpital Robert-Ballanger d'Aulnay-sous-Bois, où il avait été admis le 16 mars dernier.

« Il a été en première ligne et a été contaminé en examinant des patients qui étaient atteints du Covid-19, relate le Dr Manola Souvanlasy-Abhay, cousine par alliance du défunt qui tient un cabinet à Paris, dans le XIIIe arrondissement. Le 93 a été un département très sévèrement touché par le virus. Son épouse a aussi été contaminée, mais elle va mieux. »

Le virus, Manola Souvanlasy-Abhay en parle comme d'un « ennemi silencieux, invisible, agressif ». Selon ce qu'elle explique, les médecins de l'hôpital d'Aulnay « ont tout fait pour qu'il s'en sorte. Il a même été traité à la chloroquine. »

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article : journal Le Parisien / Source photo d’illustration Wikipédia

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 21 Avril 2020

C’est sur sa page Facebook qu’il l’annonce fièrement. Le maire du Blanc-Mesnil Thierry Meignen, récemment réélu dès le premier tour, explique que sa ville va accueillir l’une des premières usines de fabrication de masques en Ile-de-France.

Cette implantation va se réaliser en un temps record grâce à la volonté municipale, le soutien de Valérie Pécresse et à monsieur Wang.

L’usine sera opérationnelle début mai et aura une capacité de production de 500 000 masques par jour.

Source information et image : compte Facebook de Thierry Meignen

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 21 Avril 2020

Alors que les chaînes d’information diffusent en ce moment beaucoup de reportages sur la Suède, pays qui a décidé de ne pas pratiquer le confinement de sa population, il semblerait que la France se mette doucement mais surement à nouveau en marche en vue de l’objectif du lundi 11 mai 2020.

Pour preuve, la distribution du courrier semble revenir peu à peu à la normale à Aulnay-sous-Bois. Vous avez été nombreux à nous signaler la réception de courrier ce mardi pour la première fois depuis des semaines. Un signe que la reprise est là.

Si, toutefois, vous rencontrez encore des difficultés de distribution, n’hésitez pas à nous le signaler.

Source photo d’illustration : Wikipédia

Marc Masnikosa

Voir les commentaires

Rédigé par Marc Masnikosa

Publié dans #Divers

Publié le 21 Avril 2020

Durant le confinement, la collecte des déchets verts, qui devait démarrer le 1er avril 2020, est suspendue suite à la fermeture des déchetteries. En attendant leur réouverture il faut les stocker chez soi. Vous devez avoir reçu une note d’information à ce sujet dans vos boites aux lettres.

Pendant le confinement il faut stocker les déchets verts chez soi à Aulnay-sous-Bois

Source information et image : compte Twitter de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Environnement

Publié le 21 Avril 2020

Ce n’est un secret pour personne. Beaucoup d'habitants galèrent en ce moment à Aulnay-sous-Bois, notamment avec SFR, pour rester connectés à internet. Nous leur dédions cette publicité SFR à consommer sans modération, enfin pour celles et ceux qui disposent encore d’une connexion digne de ce nom.

"Aujourd’hui plus que jamais nous avons besoin d’être connectés pour nous informer, étudier, travailler, nous soigner, nous divertir mais surtout nous avons besoin de rester connectés les uns avec les autres et c’est pour cela que SFR est mobilisé à chaque instant. Vous pouvez compter sur nous !"

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Technologies

Publié le 21 Avril 2020

Depuis le début de la crise sanitaire, avec Les Députés Les Républicains, nous défendons le dépistage massif de la population, comme en Corée du Sud ou encore en Allemagne.

Aborder le déconfinement sans dépister la population est une erreur qui entraînera inévitablement une deuxième vague.

Après avoir entendu la conférence de presse du Premier Ministre et du Ministre de la Santé, il semblerait que le Gouvernement ne soit toujours pas dans cette stratégie, ce que je déplore particulièrement.

Comptez sur moi pour continuer à défendre ce dépistage massif.

Source information et image : compte Facebook du député Alain Ramadier

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Santé

Publié le 21 Avril 2020

Hier soir le journal Le Parisien évoquait les tirs de projectiles et de mortiers essuyés par les forces de l’ordre à Aulnay-sous-Bois et dans plusieurs villes de Seine-Saint-Denis.

Comme l’indiquait le quotidien, il n’y a eu aucun blessé ni de gros dégâts mais plusieurs interpellations.

« À Aulnay-sous-Bois, cité de l'Europe, quelques tirs de mortiers ont été déclenchés à l'arrivée des patrouilles de police, sans causer de dégâts. Un tir de LBD a été effectué en riposte. « On a connu des heures bien plus difficiles », soupire un fonctionnaire. Quatre suspects ont été interpellés et placés en garde à vue, peu après 23 heures. »

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article : journal Le Parisien / Source photo d’illustration : Twitter

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #C'est dans le Journal

Publié le 21 Avril 2020

Alors que tous les événements culturels sont annulés pour cause de Coronavirus, la rédaction d’Aulnaylibre ! vous propose de revivre en vidéo jour après jour le concert exceptionnel de Vald du 16 novembre 2019. Ce soir-là, le rappeur d’Aulnay-sous-Bois avait rempli Bercy pour un show fabuleux. Notre spécialiste ès Rap et Hip-Hop, Robert Ferrand (il a grandi aux sons du Wu-Tang Clan, NWA, Public Enemy et autres Beastie Boys), était bien entendu dans la fosse pour couvrir ce moment unique.

Nous commençons cette série avec le premier single extrait du dernier album en date de Vald (ce monde est cruel). Il s’intitule : Journal Perso II. En ces temps de confinement il invite sans doute à l’introspection et à exprimer ce que l’on ressent au plus profond de soi…

Voir les commentaires

Rédigé par Robert Ferrand

Publié dans #Culture

Publié le 20 Avril 2020

Tarik Laghdiri vit avec ses parents à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) depuis que l'âge les a rendus moins autonomes. Sa mère a 83 ans. Son père, atteint de la maladie d'Alzheimer, en a 86. Tous deux ne sortent plus du tout, pour éviter d'être contaminés. Ils reçoivent chaque semaine la visite d'une aide à domicile. Et Tarik Laghdiri descend faire les courses quand c'est nécessaire.

 
Interview radio par Le Parisien de Tarik Laghdiri à Aulnay-sous-Bois à propos du Coronavirus

« La pandémie nous montre aujourd'hui à quel point les assistés ne sont pas forcément ceux que certains personnages politiques ou médiatiques aiment dénoncer » écrit Tarik Laghdiri dans son journal de bord sur le Parisien. « Les petites mains tiennent l'économie et nos vies. »

 

Il cite Aboubabcar, habitant du foyer de la Rose-des-Vents, en voie de régularisation, qui traverse tous les jours l'IIe-de-France pour se rendre sur les chantiers. Ou sa sœur, infirmière à l'hôpital Bichat, à Paris, qui travaille au contact de malades du Covid-19.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article et photo : journal Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Santé