Vidéo. France 2 s’intéresse au bétonnage à Aulnay-sous-Bois !

Publié le 24 Novembre 2014

Vous pouvez prendre connaissance ci-dessous d’un reportage tourné par France 2 à Aulnay-sous-Bois sur les thèmes  de la densification et du bétonnage rendus possibles par la loi afin d’endiguer la crise du logement.

La suppression du COS (Coefficient d’Occupation des Sols), entérinée en 2009 par l’ancienne municipalité conduite par Gérard Ségura, permet notamment une plus grande facilité de division des parcelles de terrain et donc de construire toujours plus dans notre commune, notamment en zone pavillonnaire.

La nouvelle majorité menée par Bruno Beschizza lutte désormais contre ce phénomène dans la mesure où comme l’indique l’adjoint au maire en charge de l’urbanisme, Denis Cahenzli, l’urbanisation ce n’est pas seulement accueillir de nouveaux habitants. Il est nécessaire d’avoir un réflexion plus globale et cohérente sur les équipements, les moyens mais aussi la préservation du cadre de vie. La révision du Plan Local d’Urbanisme qui doit s’achever à la fin de l’année 2015 devrait tendre vers ces objectifs.

S’il est évidemment intéressant de voir un média national se pencher sur cette question dans notre commune, on ne peut tout même s’empêcher de se demander où étaient les caméras quand des dizaines d’associations luttaient dès 2009 contre le bétonnage dans les quartiers !

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Urbanisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Romuald Weymann 24/11/2014 21:00

Je ne vois pas bien l'intérêt d'essayer de déterminer qui de Ségura, de ses prédécesseurs ou de son successeur ont le plus bétonné.

Le fait qu'Aulnay est frappée par près de 40% de logements sociaux. C'est énorme, c'est beaucoup trop.

Que faire pour réduire cette proportion, ou en tout cas, dans un premier temps, oeuvrer pour que cette part ne continue pas de grimper.
Près de là où je réside désormais, a été inauguré l'an dernier un HLM exclusivement dédié au logement social, avec 89 appartements. Et ce, juste en face de la cité des Etangs...

bessaguet 24/11/2014 13:55

Sans vouloir jouer l'avocat de M. Ségura, il serait injuste d'incomber à notre ancien maire toute les responsabilités sur la densification en zone pavillonnaire : en effet, depuis mars 2014 une des
dispositions de la loi ALUR (créée par Mme Duflot) entraîne la suppression du COS ainsi que de l'article 5 des PLU qui imposait notamment les caractéristiques minimum à respecter en cas de division
pour que la nouvelle parcelle reste constructible.
Le COS n'est donc plus imposable dans aucun PLU du territoire français y compris Aulnay.
De plus, il existe d'autres outils que le COS pour limiter la densification : règles de prospect par rapport aux limites, emprise au sol, besoin en place de stationnement, surface d'espaces verts
mini à conserver,....
De plus, bien malin, serait celui capable d'affirmer que les maires détiendront encore la maîtrise urbaine de leur cité à l'aune de la naissance de Paris métropole avec toute les gesticulations
actuelles que nous livrent nos représentants politiques en campagne électorale continuelle.
Une seule solution nous échoit : se réunir et déposer un recours contentieux contre ces autorisation que nous jugeons inadaptées pour la sauvegarde du tissu urbain traditionnel que nous souhaitons
conserver; et oui, je ne pense pas que ce soit un élu quel qu'il soit qui puisse inverser cette tendance surtout quand les sirènes financières viendront susurrer aux oreilles de nos édiles avides
de subventions afin d'accéder à la maîtrise de la fiscalité locale tant promise.

Laurent Comparot 24/11/2014 13:23

Tiens monsieur Fleury reprend du service...pour servir la thèse officielle de l'arrêt de l'urbanisation.
Pendant ce temps-là, le conseil municipal présidé par Bruno Beschizza a encore préparé mercredi dernier la construction de 244 logements de plus...