Vendredi 28 janvier 2011 jour du lapin à Aulnay-sous-Bois

Publié le 28 Janvier 2011

Cela n'aura échappé à personne. Aujourd'hui le parc Robert Ballanger est exceptionnellement fermé toute la journée pour une chasse aux lapins. En effet, malgré l'introduction de furets le nombre de nos amis aux grandes oreilles est excessivement élevé cette année. Ainsi ce jour une chasse encadrée et sécurisée est donc organisée.

daffy-duck-and-bugs-bunny.jpg

L'occasion de constater qu'il est parfois préférable d'être un vilain petit canard plutôt qu'un gentil petit lapin !

Stéphane Fleury

Source : Oxygène n°116 du 27 janvier 2011

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Environnement

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Xavier 06/02/2011 01:53


Nous sommes entrés selon l'astrologie chinoise dans l'année du lapin ou du lièvre.

Il nous reste donc à espérer que cette année ne sera pas l'année de nouveaux "lapins" du genre : promesses non tenues, assurances données puis reprises, double langage, procédures obliques,
affirmations tonitruantes...

Mais si les lapins se mettaient à envahir la plaine ? Faudra-t-il alors poser de nouveaux pièges pour précisément ne pas se laisser piéger ?


David Burlot 29/01/2011 09:41


@Marc,
Vous êtes sérieux, là ? Non pas possible !


marc masnikosa 28/01/2011 21:53


c est une honte vraiment une honte,en ce moment je travail sur chantilly et vvoit sur la route des je n ai pas les mots assez vulgaire pour dire chasseur tuer des cerf et biche et ce tous les
matins et maintenant de savoir que l on fait pareil a Aulnay me deplaie honte a son altesse SEGURA de cotionner cela mais peut etre auront nous un reunion public pour nous en expliquer les
bienfaits vraiment honteux


eve 28/01/2011 13:39


Vive la liberté les canards sauvages.


DIDIER B 28/01/2011 13:12


Apparemment la chasse aux voix (des électeurs) est également lancée.
Le chasseur a plusieurs tactiques dans la traque de son gibier: matraquage médiatique, réunion "coup de filet"; appeau (imitant le bruit de la concertaion) et bien d'autres subterfuges.
Alors gare à nous, pauvres gibiers, restons vigilants et gardons la tête froide et évitons qu'on nous la bourre de promesses qui n'engagent que ceux qui l'écoutent.
Alors dans les clapiers (transformé en isoloirs), n'écoutons que notre conscience et aux urnes citoyen(nes)