Une proposition de loi vise à limiter l’exposition de la population aux ondes électromagnétiques

Publié le 23 Janvier 2014

« A consommer avec modération. » Verra-t-on un jour ce message s’afficher sur nos tablettes, smartphones ou box Internet? La proposition de loi de la députée écologiste Laurence Abeille, présentée aujourd’hui à l’Assemblée, vise à inscrire dans la loi le principe d’une sobriété dans l’exposition de la population aux ondes électromagnétiques. Ce texte, soutenu par le gouvernement, propose d’encadrer davantage l’installation des antennes-relais et de réduire au minimum l’usage du wi-fi dans les écoles.

 ondes.JPG

Une première mouture, déposée il y a un an, n’avait pas reçu l’aval du gouvernement. La ministre déléguée à l’Economie numérique, Fleur Pellerin, avait alors mis en garde contre « les peurs irrationnelles » liées aux ondes. Des réticences aujourd’hui oubliée puisque c’est elle qui nous en révèle en exclusivité, les mesures phares. Alors que 102000 antennes-relais sont déployées en France et que la 4G est en plein essor, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail résume l’enjeu du débat : « D’un côté, ces nouveaux produits sont plébiscités par la population, de l’autre ils suscitent de la méfiance. »

Les opérateurs de téléphonie mobile se réfugient, eux, derrière l’absence officielle de « risque avéré » pour contester tout encadrement. « Historiquement, ils ont disposé d’une législation très favorable et, aujourd’hui, il y a une forme d’anarchie dans l’installation d’antennes », déplore le coprésident du groupe EELV à l’Assemblée, François de Rugy.

Les associations anti-ondes exigent l’application du principe de précaution et la création de « zones refuges » en milieu urbain, protégées des ondes, pour accueillir les personnes électrosensibles. « Au moins un millier de Français souffrent de ce handicap reconnu en Suède, affirme l’eurodéputé écologiste Michèle Rivasi. J’œuvre pour qu’ils puissent être accueillis dans une zone blanche, à Saint-Julien-en-Beauchêne (Hautes-Alpes), afin d’y passer quelques mois pour s’y ressourcer. »

Source : Le Parisien

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Technologies

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

arnaud 11/02/2014 09:31

Il faut peut_être vivre aussi avec son temps, au début de l'automobile l'on disait que c'était un engin du diable que l'industrie allait apporter la misère, que le premier satellite russe allait
détruire l'atmosphère rien de cela ne c'est produit
Alors peut_être la place au progrès même si des fois il faut un peu freiner et je ne pense pas que les ondes soient un gros problème pour l'humain il y a des problèmes beaucoup plus grave comme par
exemple Allemagne qui arrête ces centrales nucléaires pour les remplacer par des centrales a charbons et cela uniquement pour des raisons électorale attention malgré cela l'Allemagne est un pays ou
il fat bon vivre

Romuald Weymann 10/02/2014 20:29

Voilà c'est acté, la SNCF va déployer le « wifi pour tous » si je puis dire dans plus d'une centaine de gares (128 pour être précis !), dès juin prochain.

La liste des gares est publiée dans le lien.

http://www.clubic.com/internet/actualite-618052-sncf-proposera-wi-fi-gratuit-128-gare-2014.html

Bref d'un côté est affichée une posture destinée, j'imagine sans peine, à rassurer les écolos visant à faire croire en un encadrement des expositions aux ondes électromagnétiques, de l'autre, est
mis en place dans des lieux publics à (très) forte concentration humaine du wifi gratuit.

Romuald Weymann 23/01/2014 10:59

Quelle hypocrisie de la part du gouvernement.
Mais il est vrai que 2014 est une année d'échéances électorales, et qu'il convient de gratter dans le sens du poil les écolos toujours réceptifs lorsqu'il s'agit de décrocher des strapontins ici et
là.

Il y a moins d'une semaine, la ministre déléguée à l'Economie numérique suggérait, lors de ses voeux à la presse, la création d'une Cité des objets dits connectés de fabrication française.

Elle s'est même rendue à Las Vegas, aux côtés du patron du MEDEF Pierre Gattaz, au salon CES 2014 à Las Vegas (Consumer Electronic Show 2014) où les objets connectés ont eu la part belle.

Comment donc ce gouvernement peut-il faire croire qu'il va oeuvrer pour limiter la dépendance aux objets connectés, alors que la ministre en charge du numérique milite en faveur de ces mêmes objets
connectés ?!

Le wifi va être déployé dans une centaine de gares cette année avec l'appui du ministère des Transports (Cuvillier), les tablettes numériques fleurissent (si je puis dire) dans les écoles, et je
vois mal le gouvernement normal imposer aux opérateurs de limiter le déploiement d'antennes.
Ou alors, il y aura moins d'antennes, mais plus puissantes.