Un vol de câbles ralentit le RER B hier. Deux hommes ont été interpellés.

Publié le 17 Mai 2013

RERBLe trafic du RER B a été perturbé sur la partie nord durant près de deux heures hier après-midi, après une tentative de vol de câbles de cuivre sur les voies. Il est 16h20 lorsque le conducteur d’un RER aperçoit trois hommes, armés de pinces coupantes qui s’acharnent sur des câbles, entre Le Bourget et La Courneuve. Il lance alors un appel par radio à ses confrères. L’un d’eux, arrêté à une gare proche, peut aussitôt alerter et emmener une équipe de la Suge, la police ferroviaire, qui se trouvait à quai. Le RER repart avant de stopper bien vite près du lieu du vol et débarquer les agents de la Suge qui parviendront dans la foulée à interpeller deux des trois hommes près des voies. Agés de 25 ans, ils ont été placés en garde à vue au commissariat de La Courneuve.

Ils ont cependant eu le temps de voler et de sectionner des câbles, et la signalisation des trains a été dégradée. Une soixantaine de trains ont été arrêtés ou ralentis entre 16h20 et 18h30, le temps de réparer les dégâts. La SNCF a déposé plainte pour dégradation, destruction, vol et tentative de vol de câbles et pénétration illicite.

Source : Le Parisien

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Romuald Weymann 17/05/2013 14:39

C'était bien plus que 2 heures en fait; c'était aux environs de 16h15 quand on est passé entre le Bourget et la Courneuve quand la rame a très nettement ralenti.

On a vu sur le côté droit du compartiment 2 agents de la sûreté ferroviaire en train de courser 2 Roms, et un peu plus loin 2 autres agents maîtriser un autre Rom au sol.
Le conducteur au micro avait l'air blasé.

J'ai ensuite repris le RER B vers les 21h00 en gare du Nord, un message déroulant indiquait que la circulation était toujours perturbée à cause de ces opérations.

Juste à la sortie du tunnel de la gare du Nord, 1er arrêt; le conducteur a indiqué qu'il serait ainsi contraint de s'arrêter à chaque signal, il était question de personnes se trouvant (encore) sur
les voies ?!

Une dame a fait un malaise dans la rame où j'étais, un type a tiré le signal d'alarme, mais bon, on était à l'arrêt, et les secours n'auraient pu intervenir dans de bonnes conditions de sécurité
puisqu'on était entre 2 gares...

Finalement, avec un peu d'eau, de l'air frais puisqu'elle a été placée près d'un fenestron, elle s'est remise sur pieds.


Arrivés à la station Plaine-Stade de France, on a vu plein de passagers d'une rame parallèle converger vers la nôtre; une jeune fille m'a appris qu'une bagarre avait éclaté dans la rame, qui a
alors été aussitôt immobilisée.

Bref fin d'après-midi et début de soirée pénible pour des milliers d'usagers/voyageurs à cause de ces voleurs de cuivre.