Un trafiquant de drogue blessé dans une fusillade à Saint-Ouen

Publié le 5 Décembre 2014

dealers-drogue.jpgLes deux agresseurs sont arrivés à moto par la rue Bachelet, dans le centre de Saint-Ouen. Il était 23 heures, mercredi soir. Le passager a fait feu sur deux hommes. Un tir d’arme automatique en rafale a atteint l’un deux. Il s’agit de Mohamed G., un Audonien âgé de 24 ans connu pour trafic de stupéfiants. Le jeune homme ne serait pas un simple revendeur de cannabis, mais détiendrait plusieurs points de deal à Saint-Ouen, dont celui de la rue Bachelet. Situé à deux pas de la place du 8 mai 1945, c’est l’un des « pas-de-porte » les plus actifs de Saint-Ouen. Le secteur est d’ailleurs classé en zone de sécurité prioritaire (ZSP), en raison de l’importance du trafic.

Huit douilles retrouvées sur place

Malgré l’installation des caméras de vidéosurveillance en mars, les transactions se poursuivent. Enclavé dans un dédale de rues, ce site donne toujours du fil à retordre aux forces de l’ordre qui se font rapidement repérer lors de chaque intervention. Blessé à un genou, la victime a été transportée à l’hôpital Bichat, à Paris (XVIIIè). Sur place, la police a recensé huit douilles tirées par l’arme automatique. Les deux agresseurs sont activement recherchés. La police judiciaire est chargée de cette affaire qui ressemble à un nouveau règlement de comptes.

Source : Le Parisien 

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Romuald Weymann 05/12/2014 11:00

Tandis que le gouvernement combatif empêche les forces de l'ordre de riposter face à des individus hostiles balançant pavés, bouteilles d'acide, cocktails molotov, dans les cités, les armes de
guerre circulent et sont utilisées sur la voie publique.

Mais ça ne réagit en haut lieu, et encore, il s'agit de pure comm' politicienne, que lorsqu'un policier ou un gendarme est tué en service par un malfrat.