Un grand réveillon anticrise aujourd'hui à Aulnay-sous-Bois

Publié le 22 Décembre 2012

Spectacles, repas et cadeaux sont au menu des Noëls solidaires offerts, aujourd’hui, aux plus démunis à Aulnay-sous-Bois et à Pantin

noel-solidaire-3.jpgUn « Noël des solidarités » pour faire face… à la crise. A Aulnay, comme à Pantin aujourd’hui, les villes prennent pour la première fois l’initiative d’organiser une vaste opération destinée aux familles les plus fragiles pour Noël. A Aulnay, de 13h30 à minuit, ce sont 700 familles, soit près de 2400 personnes, dont une majorité d’enfants, qui sont conviées à des festivités dignes des plus grands réveillons : projection d’un dessin animé au cinéma Jacques-Prévert, animations avec jongleurs et échassiers, atelier maquillage au gymnase Pierre-Scohy, distribution de cadeaux… avant le grand repas familial du soir sous le chapiteau dressé à proximité de la nationale 2. 

A Pantin, de 13h30 à 18 heures environ, 647 personnes sont accueillies sur trois sites — au gymnase Maurice-Bacquet, dans le centre, à la salle Jacques-Brel, près des Quatre-Chemins, et au gymnase Hasenfratz, aux Courtillières — par sept associations caritatives qui vont se mettre en quatre. Au programme : spectacles, goûter et distribution de cadeaux pour petits et grands. Pour les adultes, c’est la fondation Luc Besson qui a préparé des lots-surprises.

Ces deux initiatives tentent de répondre aux ravages de la crise, en offrant une journée de fête aux plus défavorisés. « Il s’agit essentiellement de femmes seules avec deux enfants minimum, et de faibles ressources », explique Karine Fougeray, maire adjointe (PRG) à Aulnay. En charge depuis un an du service social, l’élue a observé avec inquiétude l’explosion des demandes. En 2010, 13485 demandes, émanant de 6091 familles, ont été adressées aux services sociaux de la ville. En 2011, on en comptabilisait 15621, de 6248 foyers. Les quartiers pavillonnaires du sud de la ville, abritant davantage les classes moyennes, sont désormais aussi touchées par la crise.

A Pantin, même constat accablant. « On estime qu’aujourd’hui 6% de la population a recours à l’aide alimentaire, assure Claude Moskalenko, conseillère municipale déléguée à la vie associative. D’un côté, Pantin se gentrifie dans certains quartiers comme le canal de l’Ourcq ou Hoche. De l’autre, les poches de pauvreté subsistent et s’accroissent », déplore l’élue.

Source : Le Parisien

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Fêtes et Cérémonies

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

yousri 30/12/2012 10:26

hey henri, une grosse partie des vietnamiens, est muslim, presque tout le sud de la thailande l est, le Myanmar, ou on tue des muslims, horriblement depuis plus d un an, massacres, et autres
tortures, sans parler de l indonesie, etc...on ne peut avoir vecu, et sa voir au temps present, j ai de la famille la bas al heure actuelle, d oiu mes sources, donc arretez vos mensonges
diriges;;;;;

henri 29/12/2012 16:43

je ne pense pas qu'une bonne partie des Asiatiques soient musulmans, ayant vécue en Asie je n'ai pas vue beaucoup de musulmans sauf peut-être dans le sud de la Thaïlande ou il y a de gros
problèmes, mais a Aulnay je ne pense vraiment pas qu'une bonne partie soit Musulmans et même ça n'a pas de rapport avec Noël

arnaud 29/12/2012 16:29

j'aimerai savoir pourquoi l'ACMA a gardait plusieurs mois le chapiteau au prix qu'il revient a la Mairie c'est a dire a nous les habitants d'Aulnay

David Burlot 29/12/2012 12:03

Je passe ici juste pour une précision.
J'ignore ou M. Weymann a vu une référence NPA sur le blog de mon ami Mohammed. Je pense que celui-ci devrait remettre ses fiches à jour.

Yousri 28/12/2012 15:22

Chez certains, c est la bêtise, et l hypocrisie, qui se rallonge de jours en jours, même s ils essayent de paraître hardi, ils ne trompent personnes, pour info, une bonne partie des thaï,
vietnamiens et autres asiatiques sont musulmans, dans une propension qui ne cesse de s accroître, propagande haineuse, sans dignité aucune, et bien sur sans aucun autre fondement qu une volonté de
stigmatiser de hiérarchiser, d avilir, mais comme dit le proverbe: ne te bats pas avec des gens stupides, ils te traineraient à leur niveau, et gagneraient par expérience.........

Jean Louis Karkides 28/12/2012 14:21

Vu les commentaires de certains sur le blog et le peu de cas que fait notre Maire du " bien vivre ensemble", de la laïcité, vu la manière dont il cherche un électorat au détriment des principes
républicains, vous avez peut être malheureusement raison.....

Romuald Weymann 28/12/2012 11:55

Ce qui est curieux, c'est que ce programme intitulé « Noël des solidarités », ventilé en 3 sites d'activités différents (Prévert, gymnase Scohy et le fameux châpiteau de la RN2 que l'ACMA a vidé
pour début décembre [le ramadan aurait-il été prolongé ?...]), a été nommé « Fêtes des familles 2012 » en ce qui concerne la soirée organisée sous ce chapiteau...
Comme s'il s'agissait d'une activité bien distincte de ce Noël des solidarités, alors que, sur le communiqué municipal, cette soirée sous le chapiteau fait bien partie intégrante du programme Noël
des solidarités.

On peut le vérifier sur le blog du NPA local (J'aime Aulnay) : aucune décoration de Noël, contrairement au gymnase Pierre Scohy, par exemple, et une affiche ne mentionnant à aucun endroit que cette
fête cadre avec le Noël des solidarités. http://jaimeaulnay.com/page/2/

Y aurait-il un rapport entre la neutralité de l'intitulé « Fête des familles 2012 », l'absence de toute décoration se référant à Noël, et le fait que ce chapiteau ait servi depuis de nombreux mois
à l'assoc islamiste ACMA ?