Trois de leurs enfants sont morts dans un incendie à Sevran : les parents toujours hospitalisés en état de choc

Publié le 17 Février 2014

3597231_11-0-4106458899_545x341.jpgTrois jours après l'incendie qui a coûté la vie à trois soeurs de 8, 11 et 18 ans, l'émotion est toujours très vive dans le quartier Montceleux à Sevran. En début de semaine, mardi ou mercredi, une cellule psychologique sera mise en place au coeur de cette cité populaire à l'attention des habitants, traumatisés par ce drame. La date des obsèques n'a pas encore été fixée mais elles devraient avoir lieu cette semaine, à Sevran. La famille, d'origine haïtienne et de confession évangélique, pourrait organiser une veillée funèbre la veille. La ville de Sevran cherche une solution pour reloger la famille qui souhaite quitter la ville.

Le feu serait parti d’un cagibi

Hier, le maire (EELV), Stéphane Gatignon a rendu une nouvelle fois visite aux parents des trois victimes, hospitalisés en état de choc à l'hôpital Robert-Ballanger, à Aulnay-sous-Bois. Il les avait déjà rencontrés samedi, le lendemain du drame. Les trois autres enfants de ce couple, décrit par leurs voisins comme « très gentils et très discrets », sont eux aussi toujours soignés à l'hôpital. Ils ont pu être sauvés par les pompiers lors de l'intervention très difficile vendredi soir. La ville de Sevran cherche aujourd'hui une solution pour reloger la famille qui souhaite quitter la ville.

Selon les premiers éléments de l'enquête confiée aux services départementaux de la police judiciaire, le feu aurait pris peu après 19 heures à l'intérieur de l'appartement, situé au 8 e  étage d'une tour de 16 étages. La piste d'un « accident domestique » est toujours privilégiée par les enquêteurs.

Sur place, ce week-end, de nombreux habitants pointaient du doigt « le chauffage défectueux qui oblige beaucoup d'habitants à avoir des radiateurs électriques ». Mais, selon les premières constatations du laboratoire central de la préfecture de police de Paris, le feu serait parti d'un cagibi où ne se trouve pas de prise électrique. Que s'est-il passé alors ? Les auditions des frères et soeurs des victimes permettront peut-être d'en savoir plus dans les jours à venir.

Source : Le Parisien

 

 

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article