Transports en Ile-de-France, grèves en série

Publié le 11 Mai 2011

Outre les bus des CIF toujours à l'arrêt, les lignes de RER A et B devraient elles aussi connaître d'importantes perturbations le vendredi 13 mai. L'occasion peut-être de jouer au loto histoire de décrocher on ne sait jamais un ticket gagnant !

buscif

Malgré l'avancée jugée "satisfaisante" par la CGT des négociations salariales, le protocole de fin de conflit proposé lundi par la direction des Courriers d'Ile-de-France (CIF) n'avait toujours pas été signé hier soir par les organisations syndicales de la société de transports en commun. Conséquence : la grève, entamée le 2 mai, devrait se poursuivre. Hier, les véhicules des dépôts bloqués de Tremblay et Goussainville (Val-d'Oise) sont restés à l'arrêt. "Ce sera la même chose aujourd'hui" prévoient à la fois syndicat et direction.

"Nous continuons de réclamer que soit inscrite sur ce document la promesse de l'abandon des sanctions disciplinaires et judiciaires prises à l'encontre des grévistes. Nous cesserons le travail jusqu'au 31 mai s'il le faut !" martèle la CGT. "Il n'en est pas question", rétorque le patron des CIF, Jean-Olivier Ehkirch.

rails

Côté RER A et RER B le vendredi 13 s'annonce non pas sous les auspices de la chance mais plutôt de la grève. Les fédérations FO, CGT, UNSA, CFTC ainsi que les syndicats "indépendants" de la RATP ont en effet appelé l'ensemble des personnels de la régie des transports parisiens à cesser le travail dans le cadre de la journée nationale d'action interprofessionnelle pour la défense des retraites.

Moralité : bon courage à tous...

Sources : B.A. Le Parisien du mercredi 11 mai 2011 pour la partie CIF et www.ouverture-voyage.fr

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Romuald Weymann 11/05/2011 22:59


J'ai de nombreux collègues qui résident sur Tremblay et qui dépendent des bus du CIF pour se rendre au boulot (Allô Bus).
Mais apparemment la grève dure depuis une semaine; heureusement que les collègues peuvent compter sur la solidarité d'autres collègues, véhiculés.

Toutefois, combien de travailleurs du privé n'ont que les transports en commun ?... Bref une pensée à tou(te)s les galérien(ne)s des transports en commun ces temps-ci.