Toujours plus de chômeurs en Seine-Saint-Denis

Publié le 12 Avril 2011

La préfecture organisait le jeudi 7 avril des états généraux de l'emploi en Seine-Saint-Denis. Depuis le début de la crise, le chômage des jeunes du 93 a augmenté de 26 %.

Grandes et petites entreprises, services de l’Etat, chambres consulaires, associations, missions locales… A l’appel du préfet, Christian Lambert, tous se sont réunis à Bobigny pour des états généraux de l’emploi en Seine-Saint-Denis. Il faut dire que la reprise se fait attendre dans le département. Avec un taux de chômage de 11,2%, le 93 reste bien au-dessus des moyennes régionale (8,2%) et nationale (9,2%).

forumemploi

Et c’est la situation des jeunes qui inquiète particulièrement, même si le nombre de demandeurs d’emploi de moins de 25 ans a légèrement reculé en un an (- 2,6% entre février 2010 et 2011). Cette diminution est sans doute liée à la reprise de l’activité intérimaire. « Mais depuis novembre 2008 et le début de la crise, le chômage des jeunes a augmenté de 26%. On estime qu’ils sont 40000 sans emploi dans le département », rappelle Martine Catinaud, directrice départementale du travail.

Bientôt des postes de prospecteurs d'offres d'emploi

La situation reste donc très préoccupante et pas uniquement pour les plus jeunes. Hier (le 6 avril), les demandeurs croisés à la porte de l’agence Pôle emploi d’Aulnay-sous-Bois exprimaient tous leur inquiétude face à un marché de l’emploi très morose. En février 2011, le nombre de demandeurs d’emploi était de 87920* dans le 93. Il a donc progressé de 5,4%* en un an (contre 3% au niveau régional). La hausse est particulièrement sensible chez les plus de 50 ans (+ 13%), mais aussi chez les femmes (+ 6,4%). « Il s’agit d’un effet de rattrapage, indique un statisticien de la Direction interrégionale du travail. Au début de la crise, la dégradation a été plus sensible dans le secteur de l’industrie et de la construction. Maintenant, elle touche davantage le secteur tertiaire, où les femmes sont plus nombreuses. »

De nouvelles initiatives devraient être annoncées, après la signature la semaine dernière d’une convention — la première en France — pour développer l’apprentissage en Seine-Saint-Denis. Cette fois, de grands groupes comme L’Oréal, Eurocopter ou Celio vont notamment discuter de l’idée d’un parrainage entre entreprises pour développer l’alternance. Les services de l’Etat vont de leur côté confirmer la création de postes de prospecteurs pour le compte des missions locales. Un dispositif déjà expérimenté l’an dernier pour mutualiser les offres d’emploi collectées auprès des entreprises.

 * Il s’agit du nombre de demandeurs en catégorie A n’ayant exercé aucune activité durant le mois précédent.

Source : Gwenael Bourdon. Le Parisien du 7 avril 2011.

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Emploi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

JF 12/04/2011 15:04


On ne peut pas s'inscrire au Pole Emploi , et rouler en Audi A8 , ou en BMW série 5 , cela ferait désordre .. On gagne plus d'argent , avec le "commerce de la rue" ....
Bonne journée ...