Réouverture du Bricorama de Bondy le dimanche

Publié le 6 Janvier 2014

Bricorama-Bondy.jpgDepuis hier, la guerre entre magasins de bricolage connaît un cessez-le-feu. En effet, le gouvernement les a autorisés à tous ouvrir le dimanche jusqu’en juillet 2015, date à laquelle un nouveau texte de loi devrait préciser les conditions d’ouverture de ce type de commerce. C’est principalement l’enseigne Bricorama qui a bénéficié de cet assouplissement car ses concurrents, Leroy Merlin et Castorama, ouvraient déjà le dimanche.  Pour autant, l’entreprise n’applique pas partout les mêmes horaires. Ainsi, le magasin de Montreuil, géré en franchise, n’ouvre pas le dimanche. Celui de Pantin, plus petit, fait surtout office de commerce de proximité et baisse le rideau à 13 heures.

Seul le magasin de Bondy ouvre ses portes jusqu’à 18h30. Lui aussi bénéficie d’une situation assez spéciale puisqu’il est situé, depuis quelques semaines, dans un périmètre à usage de 
consommation exceptionnelle (Puce) signé par le préfet fin novembre à la demande de la ville. Ainsi, il a pu ouvrir légalement tous les dimanches de décembre, comme les autres magasins situés le long de la N3 à Bondy. Avant d’en arriver là, l’enseigne de bricolage avait dû baisser le rideau pendant quatorze mois à la suite d’une décision de justice visant tous les Bricorama d’Ile-de-France. « Pour nous, c’est un soulagement, car le dimanche est notre deuxième journée la plus importante en termes de chiffre d’affaires, souligne Bruno Ragot, l’un des responsables du magasin de Bondy. Par ailleurs, il n’y avait pas de raisons que nous soyons obligés de fermer alors que nos concurrents pouvaient ouvrir. »

Quant aux salariés, ils sont volontaires, selon lui. « Sur 27 employés, seuls 2 refusent de travailler le dimanche, assure-t-il. Et nous respectons leur volonté. » Linda Borgi, hôtesse d’accueil, est ravie de retravailler le dernier jour de la semaine. « Nous sommes payés double, ce qui signifie, pour moi, un gain de 600 € de plus par mois, insiste la jeune femme. Et comme je suis célibataire, sans enfants, ça ne me gêne pas d’être au boulot ce jour-là. D’autant qu’on récupère cette journée dans la semaine. » Les salariés mettent en avant l’intéressement et la participation, qui progressent également.

Côté clients, sans surprise, on ne voit que des avantages à ces nouveaux horaires. « Je gère une agence immobilière et je travaille 6 jours sur 7, donc il ne me reste plus que le dimanche pour faire mes courses », analyse Jean-Philippe. Jean-Paul est venu avec sa femme, Roselyne. « C’est bien, car maintenant on a le choix, insiste celle-ci. On était chez Leroy Merlin, mais on n’a pas trouvé ce qu’on cherchait. Du coup, nous sommes ici. » « Le dimanche, il y a moins de monde, c’est quand même plus agréable pour faire ses courses, indique Borislava.
Et puis, ça fait aussi une sortie. »
Source : Le Parisien 

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Murat Cengik 16/04/2020 13:54

Matériel de construction

Murat Cengik 16/04/2020 13:53

Matériel de construction

electricite paris 14/02/2015 18:29

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement