Propreté et respect de nos jeunes aux lycées Voillaume et Jean Zay à Aulnay-sous-Bois

Publié le 12 Janvier 2014

Vous trouverez ci-dessous un texte et des photos transmises par Jean-Louis Kardides à notre rédaction évoquant la situation des lycées Voillaume et Jean Zay.

Le climat malheureux au lycée Voillaume est dû en partie au fait que les agents n'ont plus la possibilité de nettoyer entièrement cet établissement par manque de personnels (congés de maladie non remplacés),mais aussi à une principale qui semble se mettre à dos toute son équipe. Ce problème de quasi-insalubrité ne permet pas aux jeunes de se sentir respectés et intégrés. On retrouve le même problème près du lycée Jean Zay.

JZ1.jpg

Les jeunes fréquentant les installations de musculation jouxtant le lycée Jean Zay peuvent enfin accéder au site puisque la municipalité qui avait mis une clôture bien inutile à cet endroit leur laisse le passage.

JZ2.jpg

Les jeunes tentent de rendre ce lieu agréable. Ils ont trouvé on ne sait où un banc..... Mais malgré des demandes provenant des parents du lycée, ce lieu n'a aucune poubelle.

JZ3.jpg

Un jeune rencontré lors des prises de ces clichés disait: "On ne demande pas grand-chose, une poubelle et un peu de sable ou de béton pour ne pas patauger les jours de pluie".

Les caisses de la ville sont-elles si vides?

Texte et photos : Jean-Louis Karkides. (Avec nos remerciements pour sa contribution).

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Vous avez la parole

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

JEAN LOUIS KARKIDES 13/01/2014 21:26

Tout ce qui n'est pas Aulnay sous Bois n'est pas local.
Voir plus haut...

Romuald Weymann 13/01/2014 20:33

Sur le national ? Je vous parle de la FCPE 93.
Ce n'est pas assez local peut-être ?

Votre syndicat local - je doute que cela soit différent à l'échelon national hein - défend une ligne bienveillante envers les fauteurs de troubles, et vous, plus haut, réclamez de la fermeté.

De l'incohérence, voilà ce que je pointe du doigt et ce que vous ne voulez reconnaître, en fuyant le débat.

JEAN LOUIS FATIGUE 13/01/2014 12:48

Désolé pour ceux qui sont obligés de revoir cette partie de ping pong éternelle.
A chaque fois que vous botterez sur le national je ne vous répondrai pas....
Vous n'aurez qu'à vous rappeler ceci:
"Je peux ne pas être d'accord avec les instances et continuer à agir sur le terrain"

Romuald Weymann 13/01/2014 11:46

Il manque des surveillants. Soit.

Il manque des agents d'entretien (bigre, 10 agents en même temps ?! En septembre, un rapport de la Cour régionale des comptes dénonçait notamment l'absentéisme particulièrement élevé des agents
techniques des lycées d'Ile-de-France, ce n'était donc pas une vue de l'esprit
http://www.lemonde.fr/politique/article/2013/09/18/la-gestion-de-l-ile-de-france-epinglee-par-la-chambre-regionale-des-comptes_3479703_823448.html )


La Région est présidée par un socialiste, mais co-dirigée par des socialistes et des écolos, dont vous faites partie.

Au lieu de brandir vos éternelles leçons de vivre-ensemble et de tolérance parce que vous ne supportez pas que l'on puisse pointer du doigt la responsabilité individuelle des sauvageons qui
souillent, dégradent, retournez-vous vers vos collègues du Conseil régional qui laissent pourrir la situation.

Quant aux sanctions que vous voudriez plus fermes, la bonne blague.
Il me semble que vous êtes membre de la FCPE.
Sur le blog d'un établissement scolaire de Seine-Saint-Denis affilié à la FCPE 93, que lis-je à propos des conseils de disciplines ?

« (...) Le conseil de discipline est une instance éducative, pas un tribunal, privilégiant l'éducation sur la répression ».
Ca commence bien.

Je poursuis la lecture :

« L’automaticité de la procédure disciplinaire voulue en 2011 dans certains cas ne doit pas entraîner l’automaticité de la sanction »

http://fcpe-epinay-sur-seine.over-blog.com/pages/memo-pour-les-representants-de-parents-en-conseil-de-discipline-8386390.html

J'imagine que c'est la même rengaine bienveillante que les différentes sections locales FCPE défendent ici et là.
Donc votre discours de fermeté, à d'autres.

JEAN LOUIS KARKIDES 13/01/2014 11:03

Oubli:
4.Beaucoup de professeurs demandent en effet que des sanctions plus importantes soient prises par la proviseure.
Ca,vous devez le comprendre?

JEAN LOUIS KARKIDES 13/01/2014 11:00

Je clôture quand les commentaires sont de mauvaise foi et mensongers,mais pour vous être agréable:
1.Le lycée s'étale sur plus de 600 hectares et bénéficie du même nombre de surveillants qu'un lycée beaucoup moins étendu,d'où en effet un manque de personnel éducatif.
2.La semaine dernière,il manquait 10 agents d'entretien,ce qui explique que le lycée ne soit plus aussi propre.
1 et 2 pour le lycée Voillaume

3.En effet,vous ne comprenez pas bien...Relisez bien l'article.
La photo correspond au terrain jouxtant le lycée J.Zay.
Un terrain municipal où a été installé des portiques de musculation.
La demande du jeune que j'ai rencontré porte sur ce lieu.
Et en effet je mets en relation ces deux sujets.

4.Je vous conseille d'aller échanger avec ces professeurs (beaucoup plus que 30 lorsqu'ils étaient en AG).
Certains sont à Voillaume depuis longtemps,tous aiment leur métier mais voient la situation se dégrader pour les raisons évoquées plus haut)

What else?

Romuald Weymann 13/01/2014 09:16

Vous clôturez le débat.
C'est régulièrement que vous adoptez cette posture de fuite.


Vous parlez d'un manque de moyens tant éducativement que matériellement.
Je lis dans l'article que ce lycée abrite quelque 2.000 élèves, pour 200 profs.
Ces 200 profs n'arrivent-ils donc pas à canaliser l'énergie débordante de 2.000 élèves ? Quel est le taux d'encadrement idéal ?


Ensuite, vous persistez à pointer du doigt le manque de personnel qui expliquerait que les poubelles débordent.
Si je comprends bien, le nombre d'agents est insuffisant, ce qui obligent (si si) les élèves à jeter leurs ordures le long du grillage.
Logique !

Enfin, vous indiquez que ce lycée n'avait pas de problèmes avant.
« Avant », càd ? Il y a 6 mois; 5, 10, 20 ans ?


C'est comme l'insécurité dans ce lycée : c'est forcément la faute d'un manque de personnel d'encadrement, absolument pas celle de sauvageons mal éduqués.

JEAN LOUIS KARKIDES 12/01/2014 22:14

30?!!!!
Je clos le débat.
Romuald,si les poubelles sont pleines,c'est qu'on n'a pas pu les vider faute de personnels,je clos le débat.
Merci pour ce jeune dont je parlais et qui comme je lui ai proposé saura faire remonter sa demande au Conseil d'Administration du lycée.

JEAN LOUIS KARKIDES 12/01/2014 22:07

Faudra m'expliquer pourquoi de lycée n'avait aucun problème avant.
"Prof de Voillaume" dites qui vous êtes et je suis sur que d'autres profs de Voillaume seront vous répondre.
Moi,je ne mets pas de pseudo, n'est ce pas?
Proviseur et non Principal,désolé....
Ceci dit, mon propos n'était pas que sur ce lycée mais sur le manque de moyens pour qu'éducativement et matériellement nos jeunes aient un meilleur environnement.

Profdevoillaume 12/01/2014 21:41

Jean Louis , juste pour information vous avez parlé avec certains profs de Voillaume mais pas avec tous.ils étaient moins de 30 a manifester sur 220 ... Beaucoup d entre nous , apprécions notre
proviseure mais déplorons l absence d un adjoint supplémentaire. Ce petit commentaire juste pour que vous ayez les 2 sons de cloche .

Profdevoillaume 12/01/2014 21:32

Je suis cette fois ci d accord avec romuald . Il ne faut pas tout mélanger et surtout ne pas se laisser embarquer dans des débats internes a Voillaume. Je suis prof dans ce lycée et on ne peut pas
parler d insalubrité. Il y a certes un problème d effectifs mais aussi de manque de courage de la part de la communauté éducative. En effet nous sommes très peu à demander à nos élèves de laisser
la classe propre de ranger les chaises et d utiliser les poubelles. Un proviseur (et non un principal) ne peut pas gérer un lycée du sol au plafond . Il suffit simplement que chacun fasse son
boulot.

Romuald Weymann 12/01/2014 21:32

JL, que vient faire là votre couplet larmoyant : « Faut s'aimer les uns les autres peu importe la couleur, le mode de vie, et ne pas stigmatiser » ?


En Alsace, d'où est originaire ma famille paternelle, les élus locaux ont eu l'idée de taxer au poids les ordures ménagères afin de pousser la population à prêter attention à ce qu'elle jette.
Ma tante m'a raconté que des Alsaciens prennent leur voiture et vont balancer leurs ordures sur des aires de stationnement.

Est-ce de la stigmatisation d'Alsaciens, de l'alsacophobie que de dénoncer avec vigueur le comportement incivique de ces gens-là ?


Que le nombre d'agents communaux chargés de ramasser les ordures soit un problème, je veux bien, mais s'il y a des ordures qui débordent des poubelles, c'est aussi, et surtout, parce qu'il y a des
gens - des lycéens en l'occurrence - qui balancent des ordures. Si si !

JEAN LOUIS KARKIDES 12/01/2014 20:19

Christian,je ne suis pas pour une société de non droit,bien sur et je pense que tout acte délictueux doit avoir une réponse.
J'ai rencontré les professeurs du lycée Voillaume,je suis un ancien enseignant et je pense que si toute une profession s'oppose au principal, c'est qu'il y a un problème.
Ceci est une partie du problème du lycée,l'autre est la quasi-insalubrité et @Drole,je ne pense pas être à côté de la plaque.
Voillaume et abords de Jean Zay ont un point commun.
Quand un jeune m'interpelle pour me dire qu'il ne comprend pas pourquoi l'endroit où il aime aller est dans cet état,c'est qu'il se sent quelque peu délaissé.
Vous senteriez vous reconnu, respecté si là où vous exercez,ou vous vivez n'était pas entretenu?
C'est en tant que citoyen que j'ai demandé cet article,très inquiet de voir nos jeunes en difficulté.
J'espère avoir répondu à vos questions.
Cordialement,

JEAN LOUIS KARKIDES 12/01/2014 19:57

Mais oui,comment n'y avais je pas pensé avant!
Ce n'est pas parce que les effectifs d'agents d'entretien sont passés de 23 à 13 que le lycée est sali!
Ce n'est pas parce que l'on voit de moins en moins les agents communaux dans les rues,qu'il n'y a pas de poubelles là où il y en a besoin que nos trottoirs sont sales!
Non,c'est parce que ces affreux jeunes n'ont aucun sens civique!
Supprimons ces métiers inutiles......
J'ai comme l'impression que certains commentaires sont dus à des haineux qui ne prennent même pas la peine de sortir de chez eux pour échanger avec ceux qui n'ont pas leur âge,leur couleur,leur
mode de vie......
Espérons qu'ils ne sont pas trop nombreux sinon adieu à la démocratie!

christian 12/01/2014 19:42

Pas d'accord, et trop facile, ce n'est pas la soi disant quasi insalubrité qui doit permettre aux jeunes de ne pas se sentir respectés et intégrés, il ne faut pas non plus tout accepter, tout
pardonner sous prétexte d'humanisme. Raison pour laquelle nous nous oreintons de plus en plus vers une société de non droit.
Et sur quel critère on juge de l'action du proviseur...combien se sont cassés les dents à Voillaume,combien sont restés plus de leur temps obligatoire dans cet établissement particulièrement
difficile? et si on en cherchait aussi les véritables raisons!

Drole 12/01/2014 18:53

Je n'aime pas Mr Romuald, mais cette fois je me demande ce que voulait dire ce M. Kardides ???
Un petit peu à coté de la plaque ?

Romuald Weymann 12/01/2014 18:25

Si je comprends bien, l'insalubrité, pardon, la quasi-insalubrité doit être imputable :
- à la mairie qui ne met pas assez de moyens (poubelles, sable, béton)
- une principale dépassée
- des agents qui, apparemment, se distinguent par un taux de congés maladies élevé

Je dirais que l'insalubrité est essentiellement provoquée par celles et ceux qui jettent les détritus n'importe où, par paresse, manque d'éducation.

Qui n'a jamais pique-niqué en emportant avec soi un sac plastique afin d'y déposer ses détritus au lieu de les jeter n'importe où juste parce que le conseil général ou régional n'a pas jugé bon de
placer des poubelles tous les 100m ?...