Premiers transferts d’employés de PSA Aulnay vers le site de Poissy

Publié le 13 Mars 2013

Une cinquantaine d’employés de PSA Aulnay ont commencé à travailler sur le site des Yvelines dans le cadre de la mobilité provisoire. Ils seront bientôt 350.

PSA-Peugeot-Citroen-Poissy-Yvelines_scalewidth_630.jpg

L’usine Peugeot de Poissy (Yvelines) accueille depuis la semaine dernière, une cinquantaine d’employés en provenance d’Aulnay-sous-Bois dans le cadre le cadre de la mobilité provisoire. Un chiffre qui pourrait à terme grimper à 350 salariés dans quelques semaines. Recrutés sur la base du volontariat, ces derniers disposent d’un contrat d’un mois renouvelable. « Ils ne déménagent pas et ont encore du temps devant eux pour déterminer s’ils restent à Poissy, demandent une mutation ailleurs ou quittent carrément le groupe », détaille Philippe Caylou, directeur des ressources humaines du site.

L’arrivée de salariés d’Aulnay résonne comme une bonne nouvelle pour FO. Le syndicat a voté favorablement pour cette mesure lors du récent comité d’hygiène et de sécurité des conditions de travail (CHSCT). « Il s’agit de salariés déboussolés par ce qui se passe à Aulnay et qui ont envie de travailler », explique Jean-François Kondratiuk de FO. L’activité de l’usine d’Aulnay, vouée à la fermeture en 2014, est paralysée presque totalement depuis une grève lancée à la mi-janvier par une partie des syndicats.

 

Le site pourrait accueillir à terme 1500 anciens d’Aulnay

Pour la CGT, qui soutient cette grève, ce transfert provisoire est au contraire inacceptable. « Nous ne cessons pas de dire qu’il y a du travail pour tout le monde. La direction peut parfaitement maintenir l’activité sur le site d’Aulnay en répartissant la production », témoigne Farid Borsali (CGT).

A Poissy, en tout cas, on se prépare à accueillir la production de la C3, jusque-là fabriquée à Aulnay. « Nous allons produire 14000 C3 de plus d’ici au 31 juillet prochain. Cela permettra de rattraper le retard pris par l’usine d’Aulnay depuis la mi-janvier sur ses prévisions de volumes et, de répondre aux demandes du marché sur ce modèle », a indiqué hier Gaëlle Monteiller, la directrice de l’usine Peugeot de Poissy, lors d’un point presse. A partir du 15 avril, le site yvelinois va donc passer d’une cadence de 35 à 45 C3 produites à l’heure, soit un surplus de 210 véhicules par jour sur la ligne de production qui accueille aussi la DS3. Cette augmentation de capacité survient au moment où ce modèle atteint son milieu de cycle de vie, et PSA en profite pour lancer une version restylée de la C3.

Dans le cadre du redéploiement du personnel au sein du groupe, le site de Poissy se dit prêt à recevoir 950 postes d’opérateurs et pourrait, à terme, accueillir jusqu’à 1500 salariés d’Aulnay.

Source : Le Parisien

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Emploi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

VARIN PHILIPPE 14/03/2013 22:50

BONJOUR JE TRAVAILLE POUR LE GROUPE PSA J AI EFFECTUE DES MISSIONS SUR CES DEUX SITES,JE SOUHAITE BON COURAGE AUX SALARIES AULNAYSIENS VOLONTAIRES PARCE QU IL Y A UNE GROSSE FRACTURE ENTRE CE QU
ILS AURONT CONNU ET PERDU SUITE A LA FERMETURE DE AULNAY: FINI LE RESTAURANT DONC FINI LE TEMPS D UN BON REPAS CONVIVIALE FINI LE BON PLAT DU SELF BIEN CHAUD, A POISSY C EST 21MINUTE DE PAUSE POUR
7 HEURES DE TRAVAIL RETOUR EN ARRIERE C EST ZERO DEFAUT ATTENDU POUR LES OPERATEURS SINON C EST VOILA LES QUESTIONS POURQUOI QUE LES AUTRES Y ARRIVENT BIEN ET PAS TOI? LE RAPPORT POUR INCIDENT N
EST PAS LOIN...EN DEUX MOTS MEME POUR LES CARISTES C EST PAREIL UNE TRES GROSSE¨PARTIE DES SALARIES MARCHENT A LA BAGUETTE..VA FALOIR S ACCROCHER LE TEMPS DE S ADAPTER MAIS CE QUI ES SUR AULNAY
RESTERA TOUJOURS UNIQUE SON CLIMAT SOCIAL,SES SALARIES,LA COMPHENSION DES HIERACHIQUES ENVERS LES SALARIES TRAVAIL SANS STRESS CE SITE PSA EST UNIQUE SUR PLUSIEURS DIMENSIONS.