Pose 1ere pierre du futur commissariat d’Aulnay-sous-Bois (3): discours du vice-président de la région Ile-de-France Abdelhak Kachouri

Publié le 4 Juin 2013

Alain Amédro n’est pas passé à la pose de la première pierre du futur commissariat d’Aulnay-sous-Bois mais, comme à la SNCF avec les trains, un vice-président de région peut en cacher un autre. C’est donc le socialiste Abdelhak Kachouri en charge des questions de sécurité, de citoyenneté et de la politique de la ville qui représentait l’Ile-de-France. Vous trouverez ci-dessous la vidéo de son discours.

Monsieur Kachouri rappelle notamment que, depuis 1998, le conseil régional francilien est le seul de notre pays à financer les rénovations et les constructions de commissariats. L’accent est particulièrement mis sur la qualité d’accueil des habitants et les conditions de travail des fonctionnaires de police. Une priorité absolue est donnée pour l’accueil des personnes à mobilité réduite et des femmes victimes de violence, notamment conjugale. De son point de vue, ce dossier n’est pas définitivement bouclé mais néanmoins bien engagé dans la mesure où la région et la ville sont côte à côte pour convaincre l’Etat d’inscrire dans ses priorités cet équipement de sécurité publique.  

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Sécurité publique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

La rédaction d'Aulnaylibre ! 05/06/2013 16:58

Il s’agit bien entendu d’une coquille. La correction a été faite à l’instant. Merci de l’avoir signalée. Cordialement. La rédaction d’Aulnaylibre !

Yvette 05/06/2013 14:07

La rédaction d'Aulnaylibre prendrait elle des rêves pour des réalités ? Ce n'est pas M Karouchi qui représentait l'executif du conseil régional mais bien M Kachouri.

Jean Louis Karkides 04/06/2013 22:18

Alain Amedro n'est pas passé.
Gérard Gaudron n'est pas passé.
Jacques Chaussât n'est pas passé.
Miguel Hernandez n'est pas passé.
Une petite pierre bien seule.
Un petit Maire bien seul.....

bessaguet 04/06/2013 17:48

En espé­rant que cette « pose » sym­bo­lique ne se trans­forme pas en « pause » sym­bo­lique en rai­son de la cam­pagne muni­ci­pale déjà lan­cée.
A quand la pose réelle de la pre­mière pierre de la révi­sion du PLU?
Petite ques­tion : une modif de ce docu­ment d’urbanisme serait-elle néces­saire à l’implantation de ce com­mis­sa­riat?