Plan social à Aulnay-sous-Bois : PSA condamnée pour inégalité de traitement

Publié le 11 Mars 2014

3649521_11-0-4161377910_640x280.jpgLe tribunal de grande instance de Paris a condamné ce mardi le groupe PSA pour «inégalité de traitement», après le versement d’une prime de fin de conflit de 19 700 € à d’anciens grévistes de l’usine automobile d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis).  C’est ce qu’annonce Me Philippe Lejard, avocat du Syndicat indépendant de l’automobile (SIA), à l’origine de cette procédure. La direction de PSA, contactée, n’était pas encore au courant de cette décision. 

 La justice ordonne à l’entreprise de verser cette prime supplémentaire à tous les salariés qui en avaient fait la demande avant le 16 août 2013. Cela représente au moins 550 personnes, selon Me Lejard.  Alors qu’un plan social accompagnait la fermeture de ce site industriel, la direction de l’entreprise a passé en mai 2013 un accord avec le syndicat CGT, pour mettre fin à une grève de quatre mois au sein de l’usine. Dans un premier temps, 120 à 130 salariés ont pu quitter l’entreprise en touchant la prime supplémentaire, à condition de partir rapidement et de renoncer aux mesures de reclassement. 

Une deuxième vague de 350 personnes ont à leur tour touché la prime mais ont dû pour cela présenter une promesse d’embauche ou les preuves d’une création d’entreprise. 550 autres salariés ont vu leur demande refusée. C’est en leur nom que le SIA avait entamé sa procédure.  L’usine PSA d’Aulnay, qui comptait plus de 3000 salariés en juillet 2012, va fermer ses portes cette année.

Source : Le Parisien

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Emploi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article