Pas de soutien des militants écologistes d’Aulnay-sous-Bois au candidat socialiste Guy Challier pour les élections départementales de 2015

Publié le 28 Janvier 2015

EELV.jpgLa « Gauche rassemblée », en meeting ce soir à Clichy-sous-Bois*, devra se passer d'eux. Des élus et militants d'Europe Ecologie-les-Verts bouderont ostensiblement le rassemblement, auquel doivent participer le président PS de l'Assemblée nationale Claude Bartolone, la secrétaire nationale d'EELV Emmanuelle Cosse et Guillaume Lacroix, responsable du Parti radical de gauche (PRG).

Dans un communiqué, ils dénoncent « l'union factice » entre leur mouvement et le parti socialiste en vue des prochaines départementales. Parmi eux, la sénatrice Aline Archimbaud, l'élue de l'Ile-Saint-Denis, Véronique Dubarry, mais aussi des groupes locaux entiers, à Aulnay et Pantin, et des militants de Bagnolet, Saint-Denis, Saint-Ouen, Stains...

« Nous souhaitons défendre des idées plutôt que des postes. Nous entrons en résistance contre un accord rédigé par l'appareil, affirme Hervé Suaudeau, militant écolo d'Aulnay-sous-Bois. Dans certaines villes, l'accord avec le PS se justifie, dans d'autres non... » Et, de son point de vue, Aulnay entre plutôt dans la seconde catégorie : le candidat PS, Guy Challier, est l'ancien maire adjoint à l'urbanisme, un thème particulièrement sensible à l'échelle locale. Faute de volontaire écolo, le ticket pourrait être composé de deux candidats socialistes.

A Pantin, en revanche, il y avait bien une volontaire : Nadia Azoug, conseillère régionale. Elle a pâti des tractations départementales : « J'avais été désignée par le groupe local, et Pantin était un canton avec un élu Europe Ecologie sortant (NDLR : Aline Archimbaud). Mais c'est finalement une candidate du PRG, parachutée de Villetaneuse, qui fait équipe avec Bertrand Kern ! Nos négociateurs n'ont pas respecté la feuille de route fixée par les militants. » L'élue prévoit de se mettre « en retrait, comme le permettent nos statuts ».

« Il y a toujours des décisions douloureuses dans des négociations de ce type, et je comprends que les copains de Pantin l'aient vécu ainsi. Mais nous avons obtenu en contrepartie une place de titulaire à Noisy-le-Grand, un enjeu dans le contexte du futur Grand Paris », réagit Aurélien Berthou, secrétaire départemental d'Europe Ecologie, et candidat à Gagny. Il minimise la grogne : « La grande majorité des militants adhère au projet. » Craint-il l'émergence de candidatures dissidentes ? « J'ai beaucoup de mal à y croire. Ce serait un contresens. »

Du côté du PS, Mathieu Hanotin, en charge de la campagne, n'est pas inquiet : « Notre accord fonctionne très bien. Il reste juste à régler le problème des candidatures à Saint-Ouen. »

* Meeting ce soir à 19 h 30, à l'Espace 93, à Clichy-sous-Bois.

Source : Le Parisien

 

 

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #En route vers 2015 !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

JLK 29/01/2015 08:50

Vincent G,en quoi ce refus d'alliance forcée fait-il des groupes locaux et des militants la refusant des irresponsables?
En quoi cela est-il lamentable?

Vincent G. 29/01/2015 00:49

Encore une prise de position lamentablement irresponsable, prévisible certes, mais cela ne la rend pas moins lamentable.

JLK 28/01/2015 14:22

RW,
Ce n'est pas parce que vous avez quitté le FN,sans toutefois quitter ses idées que nous devrions faire de même.
Peut être aussi regrettez vous de l'avoir fait et êtes un peu envieux de notre résistance.
Notre façon de résister nous appartient et vous n'en aurez pas la primeur....
Suivez les actualités et laissons le temps au temps.
Dans tous les partis il y a ceux qui roulent pour eux,ceux qui font des accords loin du voeux des militants,ceux qui profitent de leur statut,ceux qui magouillent,s'accrochent à leur strapontin
moisi...
C'est à eux de partir
Et il y a aussi ceux qui fiers de leurs idéaux veulent les défendre.
D'autres politiques voient le jour ici et ailleurs,nous ne sommes qu'au commencement de ce jour....

Romuald Weymann 28/01/2015 13:17

"Nous entrons en résistance"
LOL.

1. de quelle façon, au juste ?
2. "résister", cela signifie qu'il reste, pour ces militants, un espoir de sauver le parti EELV.
Je ne rappellerai pas ici toute la série de lèche-bottisme envers le PS pratiqué par LEUR parti.

Quittez-le définitivement, ce parti; je ne comprends pas pourquoi vous vous y accrochez en refusant de déchirer vos cartes de militants. Année après année, vous contribuez financièrement et
apportez donc votre caution morale à ce qui se fait dans les hautes sphères de votre parti...