Pas de grève lundi 10 mars 2014 sur le RER B !

Publié le 7 Mars 2014

rer-b-pas-de-trains-sur-la-ligne-nord-jusqu-a-lundi_640x280.jpgLe préavis de grève sur le RER B déposé par deux syndicats de la SNCF, SUD-Rail et la CGT, a été levé ont confirmé la direction de Transilien et les syndicats. Ce mouvement devait toucher la partie nord du RER B à partir de lundi 10 mars minuit pour protester contre le manque de personnel et le matériel vieillissant. Les discussions engagées dans la semaine entre direction et syndicats ont permis que les 900.000 voyageurs qui empruntent ce réseau, qui dessert notamment l'aéroport Roissy- Charles-de-Gaulle, d'échapper au blocage ou à de grosses perturbations. 

Selon Emmanuel Grondein, délégué de Sud-Rail, les syndicats ont obtenu qu'une équipe mobile soit mise en place pour renforcer les agents d'accueil travaillant dans des gares en cas de problème sur la ligne. 370 emplois seront affectés à cette équipe, dont la moitié provenant d'embauches et la moitié de transfert de postes, a indiqué le syndicaliste. 

Les syndicats ont également obtenu que 70 postes supplémentaires soit affectés à l'entretien de l'infrastructure «vieillissante et mal adaptée» sur cette portion de ligne, ce qui devrait permettre de résorber les retards générés par les incidents, a précisé le délégué Sud-Rail. Ils ont également obtenu qu'une réserve de conducteurs, jusqu'à présent affectée à la ligne D, soit transférée à la ligne B, ce qui devrait également aider à réguler les retards. Les agents travaillant sur la ligne pourront aussi récupérer une journée de travail, correspondant au temps de travail supplémentaire qu'ils ont effectué durant le troisième trimestre 2013, en raison des retards répétés sur la ligne.

Nouvelle réunion entre la direction et les syndicats avant l'été

Une nouvelle rencontre avec la direction est prévue avant l'été pour faire le point de la situation. Sud-Rail et la CGT demandaient davantage de conducteurs et plus de personnel de gare sur les tronçons allant de Paris Nord à Mitry (Seine-et-Marne) et à Roissy Charles-de-Gaulle (Val-d'Oise).

Selon Kevin Quehen, délégué CGT, après la mise en place du plan B Nord +, en septembre 2013, des améliorations ont été enregistrées concernant la rénovation des gares et l'accès des personnes à mobilité réduite. «En revanche, sur la circulation et l'état des infrastructures et sur les moyens humains dédiés au fonctionnement de la ligne qu'il s'agisse des conducteurs ou des personnels des gares, on est bien en dessous des besoins», estime-t-il.

La mise en œuvre du plan B Nord + a entraîné une augmentation du nombre de trains par heure sur la ligne, ce qui implique un fonctionnement sur le mode omnibus et rallonge le temps de parcours pour les usagers. De plus, l'état des infrastructures et du matériel roulant entraîne des incidents, qui ont une répercussion sur toute la chaîne, a expliqué le syndicaliste.

Source : Le Parisien avec l’AFP.

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article