Paris et le 93 lient leur destin après la signature d’une convention. 5 grands chantiers vont être lancés

Publié le 6 Septembre 2013

conventionparis.jpgEntre Paris et la Seine-Saint-Denis, une véritable idylle est en train de naître. A l’occasion de la signature d’une convention, hier matin, Bertrand Delanoë, maire (PS) de Paris, et Stéphane Troussel, président (PS) du conseil général n’ont pas tari d’éloges sur les qualités de leurs territoires respectifs. Le texte prévoit 27 actions dans les domaines de la solidarité, de l’attractivité, de l’environnement, de la culture et de l’économie.

Et pour bien marquer le symbole, la signature a eu lieu sur une péniche qui a relié la Villette à Bobigny sur le canal de l’Ourcq. Le tout sous le regard bienveillant de Claude Bartolone, président (PS) de l’Assemblée nationale et d’Anne Hidalgo, candidate (PS) à la mairie de Paris.

Le maire de Paris n’a pas manqué d’emphase pour qualifier cette signature. « Je vis l’un des plus beaux moments des 14 ans passés à la mairie de Paris, s’enthousiasme-t-il. Car c’est la concrétisation de ce que j’ai expliqué aux Parisiens en 2001 : vous devez partager si vous voulez être heureux ». Au passage, il en profite pour égratigner l’opposition. « Avant 2001, mes prédécesseurs n’avaient envoyé que trois choses en banlieue : les déchets, les pauvres et les morts, insiste-t-il. La convention d’aujourd’hui va changer tout cela car nous avons de nombreux points communs avec la Seine-Saint-Denis sur l’hébergement d’urgence, la culture pour tous, la lutte contre l’habitat insalubre… »

De son côté, Stéphane Troussel rappelle que cette convention se justifie grâce au canal de l’Ourcq, véritable trait d’union physique entre les deux territoires. Mais pas seulement. « Le destin de Paris est lié à la Seine-Saint-Denis sur beaucoup de thématiques rappelées par Bertrand Delanoë, souligne le président du conseil général. Et surtout, notre département a de solides atouts à offrir comme notre jeunesse, la force vive de demain, notre foncier, pour accueillir l’activité économique, et bientôt des transports très performants ».

L’occasion était trop belle aussi pour Claude Bartolone d’inverser les rôles. « Paris est enfin devenu la banlieue de la Seine-Saint-Denis, plaisante-t-il. Je me rappelle qu’il y a quelques années, on évoquait le canal comme le ventre mou du département. Ce temps-là est révolu ».

Aucun calendrier n’a été défini. Beaucoup d’actions sont liées à la mise en place de plates-formes communes nécessitant à la fois de l’argent et du personnel. Or, pour qu’elles aboutissent à des applications concrètes, il faudra une volonté politique forte de la part des deux territoires. Mais en mars, des élections auront lieu à Paris et celles-ci peuvent tout changer car rien ne prouve que si la majorité change de camp, la convention sera appliquée avec autant de zèle.

Source : Le Parisien

 

 

 

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #C'est dans le Journal

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Romuald Weymann 06/09/2013 13:47

« Je vis l’un des plus beaux moments des 14 ans passés à la mairie de Paris ».


Ces propos emphatiques transpirent la sincérité, si si !


En début d'année, Valls dénonçait un projet amorcé par Delanoë, projet présenté comme écolo, à savoir la fermeture à la circulation des voies sur berges.
Valls y voyait là une forme de discrimination envers les habitants des banlieues notamment du sud-ouest de Paris.

http://www.leparisien.fr/espace-premium/hauts-de-seine-92/valls-tacle-la-fermeture-des-voies-sur-berge-16-02-2013-2571549.php
Lire aussi cet article de Marianne http://www.marianne.net/Voies-sur-berge-pour-Paris-la-banlieue-est-une-affaire-etrangere_a226152.html

Au nom de l'écologie, Paris se bunkérise.


Je lis également que Troussel se trémousse en présentant le canal de l'Ourcq comme un « trait d'union physique » entre Paris et la banlieue (nord-est).
D'accord, longer le canal jusqu'à Paris en vélo, c'est super sympa. Mais ça s'arrête là...

Le long de cet axe, j'y ai vu des résidences de standing en construction parmi les entreprises/industries.
Je ne suis vraiment pas convaincu que cela contribue à rapprocher ces 2 territoires...