Orange promet la fibre optique pour tous en Seine-Saint-Denis en 2020 !

Publié le 30 Juillet 2013

fibreoptique.jpgAprès Villemomble, il y a un mois et Noisy-le-Sec, il y a un an, l’installation de la fibre ne cesse de progresser en Seine-Saint-Denis. Chez Orange, on explique la différence entre ce système d’accès à Internet à très haut débit et l’ADSL par une métaphore autoroutière : l’ADSL, c’est une autoroute à deux voies, tandis que la fibre, ce serait une… vingt voies!

La « Formule 1 » de l’accès à Internet

« D’ici à la fin de l’année, dix-sept communes du département considérées comme très denses en termes de population seront dotées du très haut débit. D’ici à 2015, ce sont 21 villes de département qui auront la fibre. Et en 2020, c’est tout le territoire qui en sera équipé », assure Jérôme Barré, le directeur d’Orange Ile-de-
France. L’opérateur de France Télécom qui a installé son siège international à Saint-Denis il y a 3 ans dans l’immeuble Balthazar à la Plaine vient de signer une convention avec le président PS du conseil général, Stéphane Troussel, pour faciliter le déploiement de cette « Formule 1 » de l’accès à Internet.

La Seine-Saint-Denis est le 2e département après le Val-d’Oise à s’engager aux côtés d’Orange. « On nous soupçonne de vouloir cibler certaines zones aux dépens d’autres. C’est faux. L’ensemble du territoire sera équipé. De plus, nous proposons l’offre fibre au même tarif que celle ADSL », promet encore Jérôme Barré. « Je vous remercie d’avoir choisi la Seine-Saint-Denis pour votre installation, de contribuer aussi à en changer l’image et d’avoir compris que l’avenir de la métropole passe par la Seine-Saint-Denis », se félicite Stéphane Troussel. La Seine-Saint-Denis accueille en tout 3300 salariés d’Orange dont 1800 à Saint-Denis. « J’espère que ce chantier va permettre l’emploi local », appelle-t-il de ses vœux.

Le grand chantier de la fibre optique va générer de l’emploi. L’opérateur qui recrute déjà localement entend embaucher pour les sept prochaines années dans le département. En tout, dans cette aventure industrielle, l’opérateur va investir quelque 300 M€ sur l’ensemble des réseaux d’Ile-de-France. En Seine-Saint-Denis, Orange qui partage les coûts avec SFR, utilise les canalisations existantes en sous-sol dans les zones très denses et créera des armoires nouvelles en surface dans les zones moyennement denses avec l’obligation de tirer des lignes de fibre jusqu’au pied des immeubles.

En théorie, de Bouygues à Free, tous les opérateurs seront autorisés sur le territoire, à condition de louer les installations à SFR ou Orange.

Source : Le Parisien

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Technologies

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

remy 01/08/2013 13:09

Bonjour Robert,
Ceux qui ont aujourd'hui accès à l'internet le font sur de l'adsl, avec plus ou moins de débit selon l'éloignement par rapport au central téléphonique où sont regroupés l'ensemble des équipements.
Donc, selon l'endroit, élogné ou pas du central téléphonique, tu as plus ou moins de débit. Ce débit peut varier entre 20 mbits et 1 mbits. Cette variation importante est dûe à la longueur et la
section des câbles cuivres qui desservent l'usager de l'internet par le fixe.
D'autres solutions, comme la fibre, mais également la 4G/H+, vont autoriser pour la fibre jusqu'à 200 mbits, et cela, pratiquement quelle que soit la distance entre domicile et central.Seul bémol :
on est pas prêt à déployer de la fibre dans les zones résidentielles : cela reviendrait à reconstruire l'équivalent du réseau téléphonique. Seule la ville de Palaiseau va tester cela grandeur
nature. La 4GH+ va autoriser jusqu'à 50 mbits, encore faut-il déployer les antennes qui vont bien, et avec les autorisations qui vont bien. Mais le cuivre n'en a pas fini, car on est en train
d'étudier le VDSL, qui autorisera entre 14 et 50 mbits, entre le central et le domicile. De quoi avoir la télé et de quoi lire "aulnay libre" confortablement...

robert 01/08/2013 09:07

Moi j'ai un contrat avec orange et je n'ai jamais eu de problème, mais se que j'aurais aimé c'est que la mairie investis quelques centaines d'euros pour mettre en marche le relais pour l'ADSL car
il est inadmissible de ne pas avoir le haut débit
L'on dépense beaucoup plus d'argent pour des choses qui non d'importance que la publicité alors messieurs faite attention il y a beaucoup d'internautes qui ne sont pas contents et 2014 arrive

remy 30/07/2013 13:08

article du parisien truffé d'erreurs,je ne sais d'où le parisien détient ces sources et je sais de quoi je parle, et, en plus, dommage qu'aulnay sous bois se soit adressé à SFR pour la ville.