Nouvelle vidéo de l’altercation entre le maire Gérard Ségura et deux Aulnaysiens pendant le forum 2013 des associations d’Aulnay-sous-Bois

Publié le 19 Septembre 2013

Avant de passer en revue quelques-unes des belles rencontres effectuées le 7 septembre dernier lors du forum des associations, revenons une dernière fois sur « l’incident » qui a émaillé cette édition 2013 suite à l’exclusion arbitraire de dernière minute de deux d’entre elles à savoir Q.C.B.E et D.Z.P.A.B. A bien y regarder pourtant, l’objectif principal de ces deux associations est de prôner un urbanisme concerté  qui respecte le cadre de vie existant des riverains dont le quartier est amené à évoluer. Rien de révoltant vous en conviendrez. Malheureusement c’est une approche qui se heurte constamment au mur Gérard Ségura, celui-ci préférant imposer son béton à marche et tronçonneuse forcées. On l’a découvert à plusieurs reprises pendant cette mandature, Gérard Ségura n’aime pas la contradiction. Il ne comprend et ne se complait que dans le rapport de force. D’où cet autoritarisme exacerbé dès que quelques administrés osent contredire Sa Majesté ! Mais que l’édile se méfie de cette logique. Car à force de considérer comme ennemi quiconque est en désaccord avec soi, on finit par se mettre à dos jusqu’à ses propres amis !


Mais revenons maintenant à cette ultime séquence vidéo (voir ci-dessus) pathétique pour un exécutif municipal visiblement en manque d’autorité. Comment peut-on, dans la même ville, rendre hommage à Salvador Allende d’un côté et de l’autre tenter de museler des Aulnaysiens en les intimidant de façon totalement déplacée ? A cet égard, du reste, le vrai-faux gentil Grégoire Mukendi n’était pas le dernier à participer et à crier aux loups. Sans doute la vague de l’effet de groupe l’a-t-elle subitement submergé ? Finalement, dans cette affaire, c’est l’élu communiste en charge de la démocratie participative, Miguel Hernandez, qui a fait preuve du bon sens le plus élémentaire. Loin de nous agresser il nous en a serré cinq calmement, indiquant au passage son stand  Aulnay Palestine, puis il a poursuivi tranquillement son chemin. Comme quoi le bon sens c’est simple comme bonjour !  

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Démocratie de proximité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

bessaguet 20/09/2013 12:22

A deux ou trois reprises, lors de réunions publiques, le photographe de la Ville m'a pris en photo sans mon assentiment qui ont été diffusées dans Oxygène.
Doit-je porter plainte?

Olivier ATTIORI 20/09/2013 08:02

Curieuse conception de la démocratie chez M. SEGURA et ses adjoints !!. M. MUKENDI qui menace un bloggeur de procès parce que celui-ci a osé le filmer dans un lieu public.?! Ou va t-on?