Nicolas Sarkozy, favori des maires UMP du 93 pour la présidence du parti

Publié le 15 Novembre 2014

NS.jpgIl débarquera dans la matinée, à Aulnay-sous-Bois, pour une réunion publique d'une heure trente maximum. Nicolas Sarkozy, candidat à la tête de l'UMP, prendra la parole devant des militants de Seine-Saint-Denis, du Val-de-Marne, de Seine-et-Marne, rassemblés à l'espace Pierre-Scohy (d'une capacité de 2000 personnes). Le maire UMP d'Aulnay, Bruno Beschizza, chargé de prononcer quelques mots d'introduction, assure que le public viendra de façon spontanée : « Il n'y a pas d'organisation militaire ! ». C'est le premier déplacement de l'ancien Président de la République en Seine-Saint-Denis depuis son meeting de l'entre-deux-tours au Raincy.

Xavier Lemoine soutient Hervé Mariton

Sans surprise, concernant la présidence du parti, Nicolas Sarkozy est le favori des maires UMP dans le département... Du moins de ceux qui ont accepté de donner leur choix parmi les trois candidats (Nicolas Sarkozy, Hervé Mariton, Bruno Le Maire). Seuls quatre sur onze rendent public leurs intentions de vote. Il s'agit de Bruno Beschizza, de Claude Capillon, maire de Rosny-sous-Bois et Christian Demyunck, maire de Neuilly-Plaisance qui, tous trois, roulent pour Sarkozy. Christian Demuynck a d'ailleurs été à l'origine des Apéro Sarko lancés sur le département il y a quelques semaines (le dernier s'est tenu hier soir à Pierrefitte).

Xavier Lemoine, maire de Montfermeil et membre du Parti chrétien démocrate à l'intérieur de l'UMP, soutient, lui, Hervé Mariton.

Pour les autres élus, le mystère demeure. Ainsi, Philippe Dallier, maire des Pavillons-sous-Bois, annonce respecter un devoir de réserve. « Je suis président départemental par intérim et on nous a demandé de faire preuve de neutralité, je suis les consignes », justifie-t-il. Patrice Calméjane, maire de Villemomble, souhaite prendre son temps. « Je veux lire l'ensemble des programmes des uns et des autres avant de me décider », assure-t-il. Pierre-Yves Martin, à Livry-Gargan, ne donnera pas le nom de son champion tout comme Thierry Meignen, au Blanc-Mesnil. Quant à Michel Teulet, maire de Gagny, André Veyssière, maire de Dugny et Martine Valleton, maire de Villepinte, ils n'ont pas donné suite à nos appels.

Les militants UMP désigneront leur président par vote électronique le 29 novembre. Si nécessaire, un second tour se déroulera le 6 décembre.

Source : Le Parisien

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Laurent Comparot 15/11/2014 10:10

Sarkozy est sans doute le favori des journalistes du Parisien qui ont eux de graves problèmes d'arithmétique. Quatre maires pro-Sarkozy qui ne sont en fait que trois sur un total de onze, c'est
loin de faire une majorité...

Citoyen 15/11/2014 08:50

Paul Bismuth et ses casseroles en visite à Aulnay... Spectacle comique à ne pas manquer!