Municipales de 2014 : Alain Amédro rassemble la gauche et le centre contre Ségura à Aulnay-sous-Bois !

Publié le 14 Décembre 2013

L’initiative risque de faire grincer les dents de Gérard Ségura, le maire (PS) d’Aulnay, candidat à sa succession en 2014. Hier soir, c’est à quelques mètres de l’hôtel de ville que son ancien allié, Alain Amédro (EELV), a inauguré son « atelier » de campagne, autour d’une cinquantaine de militants.

L’occasion pour l’ex-adjoint en charge de l’urbanisme, passé dans l’opposition (comme tout le groupe écologiste) en 2010 à la suite de désaccords avec le maire, de présenter quelques-uns de ses colistiers, acteurs de son union « du centre à la gauche de la gauche ».

Parmi ses prises, des personnalités d’extrême gauche, à l’instar de Sébastien Ville, ex-NPA et candidat Front de gauche aux législatives (correctif Aulnaylibre : c'est Marie-Jeanne Queruel qui a défendu les couleurs du Front de gauche aux législatives), et de Pierre Laporte, vice-président du conseil général (Fase). Dans ses rangs également, le militant socialiste Mohammed Beldjoudi, cocréateur du festival Aulnay all blues et l’ex-PS Alain Boulanger (sans étiquette). Encarté au MoDem, Jean-Marc Engelvin a, quant à lui, choisi de faire faux bond au candidat UDI, Jacques Chaussat. « Même si je peux avoir des désaccords avec Europe Ecologie sur le plan national, je pense qu’on peut diriger une ville avec des valeurs communes », assure ce dernier.

Objectif d’Alain Amédro : « Conduire une liste qui mette fin à des décennies d’opposition gauche-droite stérile à Aulnay-sous-Bois et proposer une vraie alternative humaniste pour que l’UMP et son candidat parachuté (NDLR : Bruno Beschizza) ne reprennent pas la ville. »
Source : Le Parisien

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #En route vers 2014 !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Jean Louis Karkides 15/12/2013 00:27

Point de détail ...
C'est la seule critique?
Alors merci....

Romuald Weymann 14/12/2013 19:48

« (...) proposer une vraie alternative humaniste pour que l’UMP et son candidat parachuté (NDLR : Bruno Beschizza) ne reprennent pas la ville. »

Je ne serai pas un électeur de M. Beschizza, mais les accusations de parachutage ne devraient être lancées que par des candidats dont le parti ne pratique pas le parachutage.

Or à proximité d'Aulnay, les écolos ont parachuté il y a bien des années 2 candidats, élus maires depuis, à savoir Dominique Voynet à Montreuil et Stéphane Gatignon - ancien communiste - à
Sevran.
Pourtant, personne aujourd'hui ne les accuse d'avoir été parachutés.

La paille, la poutre, comme d'hab'...

Il y a quelques mois, l'équipe de M. Beschizza et lui-même tractaient sur le marché Centre-gare et je suis tombé sur une conversation entre 2 Aulnaysiens, une dame qui expliquait à un monsieur que
ledit Beschizza lui avait indiqué s'être installé sur Aulnay et avoir son (ou ses, je ne sais plus) enfant(s) scolarisé(s) ici, à Aulnay donc.
J'ignore si c'est avéré cela étant.

JEAN LOUIS KARKIDES 14/12/2013 16:26

Le titre du Parisien "Contre Segura" me semble mal à propos.
Ce n'était vraiment pas le thème de cette soirée.