Municipales de 2014 à Aulnay-sous-Bois : vers une liste Front de Gauche indépendante du Parti Socialiste au premier tour ?

Publié le 23 Octobre 2013

Vous trouverez ci-dessous une lettre signée conjointement par Sébastien Ville, de la Gauche Anticapitaliste,  et Christophe Dubois, du Parti de Gauche. Dans celle-ci, ils appellent clairement à se démarquer du Parti Socialiste dont ils fustigent la politique nationale et locale. Dès lors ils souhaitent présenter une liste du Front de Gauche au premier tour des élections municipales de 2014 à Aulnay-sous-Bois et demandent aux militants du Parti Communiste de les rejoindre dans cette démarche. 

Municipales 2014

Lettre ouverte aux militants du Parti Communiste Français d’Aulnay-sous-Bois.

par

Sébastien Ville, Gauche anticapitaliste, courant unitaire pour l’écosocialisme,

Christophe Dubois, Parti de Gauche.

Aulnay, le 20 octobre

Chèr-e-s camarades,

front-de-gauche-aulnay.pngGérard Ségura est en campagne pour sa réélection et les Verts ne devraient pas tarder à présenter leur liste alternative à gauche.

 Pendant ce temps, le Front de Gauche est l’arme au pied, suspendu à votre décision et vos négociations départementales avec le Parti Socialiste..

Pour nous, il est temps d’affirmer que le Front de Gauche doit présenter une liste indépendante du Parti Socialiste à l’occasion de cette échéance municipale, tant pour des considérations politiques nationales que locales.

Une politique nationale du PS calamiteuse

Nationalement, cette élection est la première depuis que la droite a été battue et le constat partagé dans le Front de Gauche est que ce gouvernement a décidé de mettre en oeuvre une politique économique et sociale compatible avec le dogme libéral, une politique faite d’austérité qui s’en prend d’abord aux salariés, à leurs conditions de travail et à leur pouvoir d’achat.

La refondation de l’école rabâchée par le gouvernement n’a pas lieu et se met en place progressivement de nouveaux rythmes scolaires qui aggravent les inégalités entre les territoires et accentuent le précariat dans les temps péri-scolaires.

Le ministre de l’intérieur, Manuel valls, met ses bottes dans celles de ses prédécesseurs, lâche les Roms à la vindicte populaire et n’hésite pas à exclure sur le temps scolaire des enfants scolarisés en se protégeant derrière les lois votées par le gouvernement précédent.. Quelque fut la popularité de cet homme et de sa politique, c’est une insulte à la gauche et aux résistances que nous avons construites sous la droite.

La gauche n’est-elle pas d’abord le courant qui se bat pour l’égalité des droits ?

Le PCF avec l’ensemble du Front de Gauche a décidé justement de se démarquer de ce gouvernement en n’y participant pas. Cette non-participation a d’ailleurs permis un élargissement de notre Front avec la venue entre autres d’une partie importante du NPA (la Gauche Anticapitaliste) qui combattait l’isolement de la gauche révolutionnaire, ou encore les Alternatifs, petite force représentant la tradition autogestionnaire de la gauche.

Une politique locale controversée

Localement, vous avez participé pendant toute la mandature à la majorité municipale après avoir participé il y a 6 ans à une liste d’union PS-PC-Verts. Vous avez pu imprimer à l’occasion un peu membres du de votre marque de fabrique et vous revendiquez légitimement une partie du bilan de la mandature de Ségura.

Mais vous êtes aussi associés à des politiques que nous combattons ensemble par ailleurs. Le collège au Sud de la Ville est un Partenariat Public-Privé qui fait des ponts d’or à la multinationale Vinci et qui coûtera plus cher au contribuable ; le vote pour le travail le dimanche qui accompagne la pression sur les salariés et affaiblit le commerce de proximité ; une urbanisation qui ne semble pas maîtrisée ; aucun progrès sur la gestion publique de l’eau ; le soutien à l’implantation de nouvelles grandes surfaces ; la polémique sur la réalité des politiques de démocratie participative. Et la campagne sera polluée par la politique nationale précisée ci-dessus ainsi que par la mise en route des nouveaux rythmes du péri-scolaire.

Pour un Front de Gauche indépendant du PS.

L’élection qui s’annonce doit pour nous avoir deux objectifs.

Le premier est de battre la droite qui a commencé une campagne largement démagogique et sécuritaire.

Le second, c’est que pour battre cette droite, il faut offrir une alternative à gauche à la gestion de la municipalité qui est aussi contestée par des électeurs traditionnels de gauche qui seront tentés par la politique du coup de balai tant les attentes placées dans la victoire de Ségura n’ont pas été au rendez-vous pour ces secteurs.

Notre liste devrait être celle d’une alternative politique de défense intransigeante des intérêts de la population salariée, une gauche capable de porter devant les aulnaysiens notre cohérence.

Pour construire une société plus juste, il faut développer les services publics, refuser l’austérité du gouvernement, utiliser les municipalités comme des points d’appui dans nos bagarres nationales et ne pas se contenter de gérer les transferts de compétences dans le carcan budgétaire qu’impose l’Etat.

Notre responsabilité de Front de Gauche, c’est de nous démarquer de la politique mortifère du Parti Socialiste, porter notre message sans censure, mesurer l’écho qu’ont nos propositions dans la population, proposer une voie alternative à gauche au risque de voir la droite réactionnaire ramasser les fruits de l’adaptation au dogme néolibéral du Parti Socialiste.

Au contraire, s’associer au PS, c’est entraîner le PCF dans l’immense déception qui s’entend partout où notre peuple souffre.

Membres du PG et de la GA, nous ne serons pas d’une liste avec le PS.

Membres du Front de Gauche, nous nous donnerons tous les moyens de faire entendre notre voix lors de cette élection municipale.

Veuillez recevoir, chèr-e-s camarades, nos sentiments anticapitalistes, unitaires et républicains.

Pour la Gauche Anticapitaliste, courant unitaire pour

l’écosocialisme,

Sébastien Ville

(ancien candidat NPA aux élections cantonales et

législatives)

Pour le Parti de Gauche,

Christophe Dubois

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #En route vers 2014 !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Romuald Weymann 24/10/2013 13:36

« Au contraire, s’associer au PS, c’est entraîner le PCF dans l’immense déception qui s’entend partout où notre peuple souffre »

Apparemment, ce principe n'a pas été appliqué à Paris puisque la majorité des communistes (57%) y ont décidé de s'allier aux socialistes conduits par Hidalgo...
http://www.francetvinfo.fr/elections-municipales-2014/municipales-a-paris-le-pcf-uni-avec-le-ps-des-le-premier-tour_439474.html

Eric DENIS 24/10/2013 09:13

Sur les tracts de Segura aucun parti n'est indiqué même pas le PS. Comme pour les candidats UMP à l'époque ou Sarko n'était plus populaire....