Municipales de 2014 à Aulnay-sous-Bois : les communistes menacent-ils le maire Gérard Ségura de faire une liste au premier tour ?

Publié le 10 Octobre 2013

Vous trouverez ci-dessous une lettre ouverte des communistes d’Aulnay-sous-Bois adressée au maire Gérard Ségura. Dans celle-ci, ils expliquent trouver intolérable et inadmissible la multiplication  des candidatures frontales du PS face au PCF dans plusieurs ville de Seine-Saint-Denis pour les prochaines municipales de 2014. D’où ces questions : les communistes menacent-ils implicitement de faire une liste au premier tour à Aulnay-sous-Bois ?  En ont-ils seuls la capacité ? Une alliance avec les écologistes est-elle possible ? Ou bien encore s'agit-il d'une simple gesticulation pour faire monter les enchères avant l'échéance ? 

Lettre ouverte des communistes d'Aulnay à Gérard SEGURA, Maire d'Aulnay-sous-Bois

groupe_photo_avec_noms_web.jpgLETTRE OUVERTE Le 27 septembre 2013 

A Gérard Segura Maire socialiste d’Aulnay sous bois 
A la Section du Parti Socialiste d’Aulnay sous bois 

 Chers Camarades, 

Les prochaines élections municipales de mars prochain seront un moment très important de l’expression citoyenne et démocratique pour plus de justice sociale et de liberté.  Il est souhaitable qu’un rassemblement le plus large possible de toute la gauche s’opère à Aulnay Sous Bois et dans le département dès le premier tour pour battre la droite et l’extrême droite. Tel n’est pas le cas actuellement. 

 A Saint Denis, le député PS Mathieu Hanotin annonce fin aout sa volonté de conduire une liste contre celle du maire communiste sortant Didier Paillard.  Le Président du Conseil Général PS Stéphane Troussel envisage de se présenter à la Courneuve contre le maire communiste sortant Gilles Poux et un candidat s'est également déclaré dans la presse contre Carine Just à Villetaneuse.  Invoquant le cas d'Aubervilliers où le Maire PS avait été devancé par le Maire sortant communiste au premier tour en 2008 et n'avait dû son élection qu'aux voix de la droite au second tour, des dirigeants socialistes évoquent par ailleurs "l'opportunité" de listes socialistes au Blanc-Mesnil, à Saint-Ouen ou à Stains. 

 Ces situations sont intolérables et inadmissibles, alors que la droite se fait partout menaçante. Si elles restaient en l’état les communistes d’Aulnay sous Bois, solidaires des communistes de leur département, ne pourraient rester sans réagir.  Ces situations auraient des répercussions locales évidentes alors que les communistes d’Aulnay sous Bois agissent pour un rassemblement le plus large possible de toute la gauche au premier tour, pour vaincre la droite et l’extrême droite dans notre ville. 

Espérant que vous contribuerez avec nous au rassemblement le plus large de la gauche partout en Seine-Saint-Denis Souhaitant votre opinion, et en attendant une rencontre entre nos deux sections, 

 

Recevez, Chers Camarades, nos salutations les plus fraternelles. 

Pour la Section Communiste d’Aulnay sous bois 

Xavier TOULGOAT
Secrétaire de Section 

Source : http://www.elus-communistes-aulnay.com/

 

 

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #En route vers 2014 !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Arnaud BIAOU 11/10/2013 00:56

Les communistes ne constitueront pas de liste car ils feraient un score aussi médiocre que le groupe qu'ils incarnent au conseil municipal.

De plus ils sont à la botte de Gérard SEGURA qui les a mis en coupes réglées!

Arnaud BIAOU

bessaguet 10/10/2013 17:50

Il me semblait que la majorité municipale se comptait à 4-5 voix prés depuis les désaffections successives d'élus choisissant de se placer dans l'opposition.
Il ne reste plus qu'une chose à faire, pour nos élus communistes, voter contre les délibérations proposées par l'équipe de M. Segura le mettant ainsi en difficulté, sinon ce serait un coup d'épée
dans l'eau.

Romuald Weymann 10/10/2013 16:41

Qui vote encore communiste de nos jours ?

Ces vestiges du passé, jamais condamnés au moins moralement pour leur ardent soutien aux dictatures soviétiques, ne se rendent pas compte que leur pré carré, la fameuse « banlieue rouge » s'est
rosie avec le temps, avec quelques touches de vert et de bleu ici et là.

Le fait implacable est là, les communistes ne font plus recette, que ce soit à l'échelon local ou même national.

Et effectivement, après avoir grassement mangé dans la soupe ségurienne depuis 2008, les voilà qui se mettent à rêver d'un Grand soir, en cavaliers seuls.

JEAN LOUIS KARKIDES 10/10/2013 15:43

Après avoir accepter de rester dans la majorité municipale et de soutenir ainsi une politique plus que contreversée même à gauche,les communistes feraient pour des raisons non locales cavaliers
seuls?
Curieux montage!
Soit ils proposent un programme dénonçant celui du PS local (mais bien tard),soit ils font ce qu'ils ont toujours fait, suivre le PS local.
Sinon,bien des sympathisants communistes risqueront de se sentir orphelins.
Ceci n'est qu'une analyse de bon sens mais leurs décisions n'appartient qu'à eux!
Les magouilles départementales n'ont rien à voir avec l'avenir de notre ville.

christian 10/10/2013 15:03

Elle est belle l'union de la gauche contre nature(la preuve ici) qui gère, non qui désagrège depuis 5 ans la ville d'Aulnay/ désaccords, oppositions, intimidations, menaces...Mais que ne ferait-on
pas pour conserver de telles prérogatives, surtout lorsque l'on y a goûté!