Meeting de Christiane Taubira à Aulnay-sous-Bois : discours d'Ahmed Laouedj et Philippe Guglielmi (2)

Publié le 7 Mai 2012

Nous poursuivons notre couverture du meeting de Christiane Taubira à Aulnay-sous-Bois avec deux nouveaux discours. Ahmed Laouedj, président du PRG 93 et adjoint au maire de notre commune, a rendu un hommage appuyé à Christiane Taubira qui porte, selon lui,  des valeurs de justice, d'égalité et d'humanité qui ont tendance à déserter nos sociétés. Il a signalé que François Hollande avait obtenu en Seine-Saint-Denis, au premier tour de la présidentielle du 22 avril, le second meilleur score de France après la Corrèze et qu'il fallait désormais transformer l'essai définitivement. Fustigeant durement l'UMP coupable, d'après lui, d'aller chasser sans scrupule sur les terres du Front National pour garder le pouvoir quel qu'en soit le prix, il a appelé de ses voeux à ce qu'une politique de gauche dans ce qu'elle a de plus juste et de plus social soit appliquée.

Après les salutations d'usage, Philippe Guglielmi, le premier secrétaire de la fédération socialiste de Seine-Saint-Denis, a anticipé sur l'échéance électorale future des législatives espérant qu'une large majorité à l'assemblée nationale soit accordée au futur président pour appliquer ses engagements. A ce titre, il a fait un clin d'œil à Daniel Goldberg et Latifa Bezzaouya-Cotrie les candidats dans la 10e circonscription de Seine-Saint-Denis. Il a doublement remercier les membres du Parti Radical de Gauche à la fois pour l'organisation de cette soirée avec Christiane Taubira mais aussi pour leur soutien dés le premier tour au candidat socialiste François Hollande.

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #En route vers 2012 !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Romuald Weymann 07/05/2012 11:14

Mme Taubira porte des valeurs de justice, d'humanité, d'égalité, selon M. Laouedj.

Peut-être que M. Laouedj ignore que Mme Taubira, femme de gauche, humaniste, à l'origine de la loi sur l'esclavage*, défendait, pour sa terre natale la Guyane, les expulsions massives de
clandestins; soulignant que l'impact de cette immigration massive provoquait, je cite, un « tournant identitaire » dans lequel « les Guyanais de souche ne se sentent plus majoritaires sur leurs
propres terres ».

Non, ce ne sont ni Guéant ni Hortefeux, Zemmour ou même MLP qui ont prononcé ces termes, mais Mme Taubira.

Sources :
http://infoantilles.sasi.fr/web/infoantilles/Actualites.nsf/9ea3420bc687951c042574240051e6e0/3f02975bbe23acee0425716a00566c5f?OpenDocument
http://www.rfi.fr/Fichiers/MFI/PolitiqueDiplomatie/2068.asp (vers la fin de l'article, après le passage dans lequel l'ancien président PS de la région Guyane défendant la suppression du droit du
sol suggérée par Baroin lorsque celui-ci était à l'outre-Mer).

De même, aux Antilles, ce sont bien des élus PS qui réclamaient la construction de Centres de rétention administrative (créés par... le PS, au début des années '80) et une politique de lutte contre
l'immigration clandestine plus efficace.


* A propos de la loi mémorielle sur l'esclavage, petite curiosité.
Mme Taubira insistait en effet pour que ne soit pas trop évoqué la traire des Africains par les Arabo-musulmans, arguant que cela pourrait les traumatiser...
En revanche, les petits blancs, eux, ont peu les culpabiliser jusqu'à plus soif.
Cf premier paragraphe de cet article de l'Express http://www.lexpress.fr/actualite/societe/encore-aujourd-hui_482221.html?p=2