Manuel Valls à Aulnay-sous-Bois : un petit tour et puis s’en va !

Publié le 7 Janvier 2014

Avec autant de bonnes nouvelles, Manuel Valls aurait pu programmer sa visite en Seine-Saint-Denis le jour de Noël plutôt qu’un 6 janvier. « Il vient réparer une injustice », se félicite en aparté Alain Calmat, le maire DVG de Livry-Gargan, première halte de la visite ministérielle, hier après-midi.


Pour les élus livryens, ce 6 janvier est comme une délivrance : Alain Calmat se bat depuis 2001 pour ce nouveau commissariat, qui permettra aux policiers et aux administrés d’avoir un lieu digne de ce nom, dans l’ancien centre des impôts, le long de la N3. L’espoir a longtemps été là, l’inauguration avait même été programmée en 2004. « Puis le dossier a disparu des radars », enchaîne Pascal Popelin, député PS, qui salue l’intervention de deux acteurs de taille : Abdelhak Kachouri (vice-président PS de la région, qui finance 30% de l’opération de 11 M€) et Christian Lambert, ancien préfet de Seine-Saint-Denis, que Manuel Valls a fait venir Place Beauvau pour s’occuper des Zones de sécurité prioritaire. Hier, tout le monde était sur le chantier, où le désamiantage a commencé. Les travaux devraient durer jusqu’en 2016.

4 commissariats reconstruits en France cette année

« En France, il n’y a que quatre commissariats reconstruits cette année, répète Pascal Popelin, Sevran, Les Mureaux, La Rochelle et Livry! » L’engagement de l’Etat, finalisé par Valls, n’est pas un hasard. « La ville fait des efforts en matière de sécurité, avec la police municipale et la vidéoprotection », félicite le ministre de l’Intérieur, qui prend ensuite la route pour Aulnay.

Pas de halte au futur commissariat de Sevran, pourtant sur le trajet. « Mais je reviendrai voir mon ami Stéphane [Gatignon, le maire EELV de Sevran]une prochaine fois », promet Valls. A Aulnay, après un passage au commissariat et au Gros Saule, le ministre assure, à nouveau, Gérard Ségura, le maire PS, de son soutien pour la reconstruction du commissariat, près de la Rose des Vents. Le dossier est moins avancé puisqu’il n’y a encore aucun crédit d’Etat. « Tous les efforts seront déployés pour que l’opération débute fin 2015 », lance Manuel Valls, saluant la détermination de Gérard Ségura, non sans rappeler que l’élu est chevalier de la Légion d’Honneur depuis le 1er janvier. Mais qu’on ne prenne pas sa visite d’hier comme un soutien politique à trois mois des élections municipales, ainsi que le dénonce Bruno Beschizza, le candidat UMP à Aulnay qui parle de « tourisme à vocation électorale ». « Je défends mon bilan et je ne confonds pas avec les municipales », rétorque Manuel Valls.

Source : Le Parisien

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

yousri 08/01/2014 09:08

on voit bien que les officiels avaient tres envie de parler avec la plebe, rien qu a voir le visage de certains, quand le jeune arrive pour parler avec valls....certains, auraient prefere rester
entre eux!!!j ai meme vu sur la video ceux censes s occuper du quartier mitry, ou on ne les voit jamais,