Manifestation des taxis contre les véhicules de tourisme avec chauffeur ce lundi 10 février 2014

Publié le 10 Février 2014

taxis-vtcEn guerre contre leurs concurrents, les véhicules de tourisme avec chauffeur (VTC), les taxis manifestent aujourd’hui à Paris et en province.

Les taxis sont mécontents. Et le font savoir une nouvelle fois aujourd'hui par un gros coup de force prévu à Paris et dans les principales villes de province, à l'appel des syndicats CFDT, CGT, FO, SDCTP et CST.

Circulation perturbée

En Ile-de-France, les deux principales autoroutes menant à la capitale seront absolument à éviter, l'A1 au nord et l'A6 au sud. Deux cortèges ont prévu de se rassembler à partir de 6 heures, aujourd'hui, sur les parkings des aéroports de Roissy (Val-d'Oise) et d'Orly (Val-de-Marne) avant de converger à faible allure vers Paris à partir de 8 heures et rejoindre le centre de la capitale. La préfecture de police de Paris a prévu un large périmètre d'isolement où la circulation sera interdite. La dispersion n'est annoncée que vers 18 heures. « Il y aura vraisemblablement des répercussions sur l'ensemble du secteur autoroutier concerné ainsi qu'aux abords du Champ-de-Mars. Nous conseillons donc aux automobilistes de contourner très largement la zone », indique la direction de l'ordre public et de la circulation. A Marseille (Bouches-du-Rhône), plusieurs points de départ sont prévus à partir de 7 heures : l'aéroport de Marignane ne sera pas bloqué, mais les taxis n'assureront pas la prise en charge des clients.

Pourquoi une nouvelle journée de manifestations ?

Cette nouvelle mobilisation intervient alors que le Conseil d'Etat vient de suspendre le décret qui imposait un délai minimum de quinze minutes entre la réservation d'un VTC (véhicule de tourisme avec chauffeur) par un client et sa prise en charge. Un revirement inacceptable pour les taxis qui dénoncent une « concurrence déloyale » qui risque « de mettre encore plus à mal un secteur touché de plein fouet par la crise ». « Il faut a minima réglementer les VTC, estime Alexandre, artisan taxi depuis treize ans à Cergy (Val-d'Oise). C'est un deux poids deux mesures qui nous est extrêmement préjudiciable. »

Le précédent

Cette nouvelle manifestation succède aux mouvements du 13 janvier, émaillés d'incidents. A Paris, plusieurs centaines de chauffeurs (800 selon les organisateurs) avaient suivi le même parcours. Conséquence, au plus fort du regroupement, jusqu'à 250 km de bouchons avaient été recensés en Ile-de-France. La pagaille avait été d'autant plus grande que les deux cortèges, qui devaient prendre la route à 8 heures, étaient finalement partis en ordre dispersé et par petits groupes tout au long de la matinée. « Rien ne dit que ce scénario ne se reproduira pas », craint un fonctionnaire de la préfecture de police. En province, la mobilisation a été plus modérée. A Marseille, le rassemblement de 350 taxis, selon les organisateurs, 140 selon la police, a créé des bouchons dans le centre. A Lyon, une quarantaine étaient partis de l'aéroport.

La crainte de débordements

« Ça va être chaud ! pronostique Michel, un chauffeur de taxi interrogé à une borne, porte de Clignancourt (Paris XVIII e). On est très remontés car on en a marre que les pouvoirs publics ne fassent rien alors que beaucoup de pseudo-chauffeurs agissent en toute illégalité. En attendant, c'est nous qui trinquons ! » « J'ai peur que ça parte en vrac, confie un autre. La colère est telle que ça pourrait facilement dégénérer. » Huit organisations de taxis (comme la FFTP, la FNDT ou l'Unit) ont déjà prévu de protester à nouveau le 8 mars en bloquant les principales grandes villes de France.

Source : Le Parisien

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Romuald Weymann 10/02/2014 20:45

Pas mal de policiers ce matin à Roissy CDG au sein même des terminaux pour faire la chasse aux faux taxis - ou vrais taxis tricheurs - qui depuis des années racolent en quasi toute impunité.

Malheureusement, quand les chats ne sont pas là, les « souris » dansent.

C'est tout de même incroyable cette proposition émise par une société de VTC d'accorder à quiconque un droit à jouer au taxi avec son propre véhicule...