Malgré la mobilisation dans les collèges d’Aulnay-sous-Bois la nouvelle carte de l’éducation prioritaire est confirmée

Publié le 17 Décembre 2014

La mobilisation des dernières semaines dans plusieurs collèges de Seine-Saint-Denis qui souhaitaient rester en REP (réseau d'éducation prioritaire) ou passer en REP +, ce qui leur aurait octroyé des moyens supplémentaires, n'a pas suffi. La nouvelle carte de l'Education prioritaire, validée aujourd'hui par le ministère, confirme la proposition du rectorat présentée fin novembre.


Le 93 reste un département où l'éducation prioritaire est majoritaire. Plus de 62 % des établissements sont REP ou REP +, un classement qui concerne les collèges et les écoles qui y sont rattachées.

Dans le détail, 51 collèges sont en REP et 27 sont en REP +. Par rapport à l'ancienne carte, dix-huit collèges sont entrés dans l'éducation prioritaire -- deux à Bagnolet, trois à Bondy, deux à Drancy, un à Epinay, un au Blanc-Mesnil, quatre à Montreuil, un à Romainville, un à Saint-Denis, deux à Sevran, un à Tremblay. Cinq en sont sortis -- Gérard-Philipe à Aulnay, Paul-Eluard à Montreuil, Honoré-de-Balzac à Neuilly-sur-Marne, Gustave-Courbet à Romainville et René-Descartes à Tremblay.

Au total, le nombre de REP + a cru de 20 %. Les trois collèges de Clichy-sous-Bois, par exemple, sont désormais REP +. Quatorze villes sur quarante ont désormais 100 % de leurs établissements scolaires publics en éducation prioritaire.

Source artcle : Le Parisien / Vidéos : Aulnaylibre !

 

 

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Education

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

JLK 18/12/2014 16:36

Je ne pense pas que la nouvelle sectorisation ait changé quelque chose mais si ce collège reçoit plus d'élèves de CSP plus favorisés,c'est parce que les parents n'avaient plus l'utilité de les
mettre dans le privé vu les bons résultats obtenus.
C'est un effet boule de neige qui ne pouvait qu'être bénéfique à tous.
Gageons que les écoles privées vont recevoir beaucoup plus de demandes.....
Ce qui induira encore plus les conséquences que je décris dans mon précédent commentaire.

Evelyne Blaza 18/12/2014 08:55

Jean-Louis, il me semble qu'entre en jeu dans l'entrée ou la sortie de ZEP pour une grande part les CSP (Catégorie Socio-Professionnelle). La part des CSP défavorisées a du baisser à Gérard Philipe
ce qui est plutôt une bonne nouvelle. Les bons résultats de l'établissement en faisaient un collège très attractif par rapport à De Pisan, par exemple. La nouvelle sectorisation y est peut-être
également pour quelque chose.

Romuald Weymann 17/12/2014 23:21

Budget alloué à la seule rémunération des fonctionnaires de l'Education nationale : 96% du budget total de l'EN (chiffres 2008, ça n'a pas dû évoluer depuis, ou à la marge).

Combien reste-t-il pour les élèves, les infrastructures ? J'ai du mal en calcul, aidez-moi.

JEAN LOUIS KARKIDES 17/12/2014 18:02

C'est grâce au classement ZEP devenu REP que le collège Gérard Philippe a remonté le niveau de ses élèves.

C'est à cause de ce meilleur niveau qu'il perd son classement REP.

C'est à cause de cette perte que le niveau retombera.

C'est à cause de cette prochaine baisse que plus tard,on redonnera des moyens supplémentaires à ce collège.

C'est à cause de ces moyens supplémentaires que les niveaux remonteront.

C'est.............