Les salariés de PSA Aulnay-sous-Bois transférés à Poissy se disent satisfaits après un questionnaire nominatif

Publié le 6 Juin 2013

PSARECUPA 95 %, les salariés du site Peugeot d’Aulnay qui ont rejoint celui de Poissy (Yvelines) fin mars se dissent satisfaits de leur situation. Ce chiffre ressort du sondage effectué auprès des ouvriers concernés, mais aussi auprès de leurs chefs d’équipe. Le dépouillement des questionnaires nominatifs est sans équivoque. Arrivés dans ce nouvel environnement en raison de la fermeture annoncée de l’usine d’Aulnay en 2014, les 350 salariés volontaires pouvaient éprouver des difficultés à trouver leurs marques. C’est pour connaitre leur sentiment que la direction du centre de production a lancé cette enquête. Chacun était invité à se prononcer sur la qualité de l’accueil, les formations proposées ou encore les contacts avec leurs encadrants.

Certains ont joué la carte de la prudence

Plus des deux tiers ont répondu à l’enquête. « Notre objectif était de percevoir leur sentiment et d’obtenir un retour », explique Gaëlle Monteiller, la directrice du centre de Poissy. Les nouveaux venus estiment qu’ils sont bien renseignés à 93 %, bien orientés à 98 % et bien formés à 97 %. Trois mois après leur intégration à Poissy, aucun ne dit regretter son choix. Cependant, certains indiquent que de « nombreuses choses doivent être améliorées », notamment à propos des formations et de l’organisation du travail. « Je m’attendais à autre chose, raconte Karim. Mais j’ai décidé d’aller à Poissy pour nourrir ma famille et payer mes crédits. »

En remplissant le questionnaire, d’autres ont joué la carte de la prudence. « Il était plus raisonnable de modérer nos propos car on devait mettre notre nom sur le formulaire, explique un employé. De fait on se sent un peu obligés de dire que c’est bien, de crainte d’être mal notés. » Dans le cadre du vaste plan de réorganisation du groupe PSA, pas moins de 1 500 des 2 800 salariés de la Seine-Saint-Denis sont invités prendre le chemin des Yvelines. Les volontaires ont jusqu’au 31 décembre pour se prononcer.

 

Source : Le Parisien

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Emploi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article