Les Restos du cœur 93 cherchent 500 bénévoles !

Publié le 14 Novembre 2013

restos-du-coeur-93.jpgIls sont déjà 1 400 à donner de leur temps pour les plus démunis. Mais les besoins sont immenses. 4, 2 millions de repas seront servis cet hiver.

«Venez nous rejoindre. Vous verrez, donner sans rien demander en retour, c’est quelque chose d’extraordinaire », martèle Charles Lasbax. Le président des Restos du cœur 93 lance un appel urgent. Son association manque cruellement de bénévoles. Ils sont pourtant déjà 1 400, répartis sur les 30 centres de distribution du département, l’un des plus pauvres de France. Il en faudrait 500 de plus, notamment dans les centres de Pantin, Bagnolet, Bobigny, Clichy-sous-Bois, Sevran et Les Pavillons-sous-Bois.

Les Restos ont aussi besoin de volontaires pour les maraudes, qui permettrent de distribuer des repas chauds aux SDF dans la rue. Arrivé il y a huit ans, Charles Lasbax compare : « En 2005, le soir, en maraude, on faisait 70 repas chauds. On est actuellement à 650, 700 repas… » Lorsqu’il s’est retrouvé au chômage, à 58 ans et demi, cet ancien gérant de société a immédiatement rejoint les Restos. Il exhorte ceux qui sont eux-mêmes sans emploi à s’engager dans le bénévolat : « Même quand on se retrouve en situation précaire, notre génération de baby-boomers est privilégiée. On doit rendre à la société ce qu’elle nous a donné. J’ai une bonne retraite, j’ai un peu honte par rapport aux plus jeunes. » Il assure qu'« avec ou sans compétence on a besoin de tous les profils. Nous sommes vraiment en sous-effectif par rapport aux autres départements. »

Aux Restos, une année se divise en 2 campagnes. Pour la période estivale, qui a débuté en mai et vient de s’achever, 1,4 million de repas ont été servis en Seine-Saint-Denis, 40% de plus qu’en 2012. L’effet de la crise, bien sûr, mais aussi de l’arrivée de nouvelles populations pauvres. « La Seine-Saint-Denis est un département accueillant où arrivent des réfugiés maliens, syriens, lybiens », analyse Charles Lasbax.

La campagne d’hiver débute le 25 novembre. Comme l’an dernier, l’association prévoit de distribuer 4,2 millions de repas. Il ne sera pas possible d’en donner plus. Du coup, pour que tous les bénéficiaires soient servis, la décision a été prise, au niveau national, de supprimer les dotations majorées, qui permettaient aux personnes en très grande précarité d’obtenir 12 repas par semaine au lieu de 6 normalement. « Les dotations majorées représentaient 10% des repas délivrés, commente Charles Lasbax. Leurs suppressions nous permettront de faire face à l’augmentation de fréquentation prévue, qui est aussi de 10%. »

Le responsable précise que le budget prévisionnel européen de 3,5 Mds€ sur sept ans, « qui devrait être voté début 2014 » pour la période 2014-2021 sur l’ensemble de l’Union européenne, verra la dotation française amputée, car de nouveaux pays ont intégré l’Europe. De plus, 7 associations françaises au lieu des « 4 historiques qui sont les Restos du cœur, le Secours populaire, la Banque alimentaire et la Croix-Rouge » devront se partager cette aide. D’où, évidemment, des appels aux dons.

Les bénévoles peuvent s’inscrire à tout moment, tout au long de l’année. Vous pouvez contacter le siège départemental à Villepinte par e-mail à recrut.benev93@orange.fr ou par téléphone au 01.55.81.19.70.

Source : Le Parisien

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Diallo seyni 04/01/2017 10:44

Jolie

Diallo seyni 04/01/2017 10:43

Salut g cherche a faire le benevola sil vous plait,si ya eu de place aide moi