Les perruches d'Aulnay-sous-Bois

Publié le 2 Mai 2012

Le soleil d'après-midi du 1er mai nous a convié à un étrange ballet aérien de volatiles perchés sur des fils électriques. L'occasion de constater que le milieu urbain semble désormais devenu moins hostile pour les oiseaux que nos campagnes. Un comble quand on y pense ! Loin de l'imaginaire des films d'Hitchcock, ce sont donc trois inoffensives perruches qui ont pris le soleil en toute liberté s'inspectant tranquillement les plumes dans le ciel d'Aulnay-sous-Bois. Voici ci-dessous deux petites vidéos capturant ce moment inattendu jusqu'à l'envol vers d'autres cieux... 

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Environnement

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Catherine Fiala 11/05/2012 10:55

@ Sylviane,d'accord j'ai toujours pensé que le logement était prioritaire pour tous, mais quand il s'agit de détruire des pavillons, déplacer des familles qui n'avaient rien demandé, transformer le
paysage,c'est difficile à accepter.C'est mon cas, ce n'était pas dans mes projets de partir.Ma maison sera un jour détruite, je suis à la retraite et je me sens flouée.Mais l'intérêt général prime
sur les intérêts privés n'est-ce- pas?

Stéphane Fleury 11/05/2012 10:46

on est mal barré alors !

Jean Louis KARKIDES 11/05/2012 10:09

Pou celà,il faut une volonté politique d'ouverture qui ne s'appuie pas sur le communautarisme, la confrontation des uns contre les autres!

Stéphane Fleury 11/05/2012 09:59

@Jean Louis, les perruches du fait divers ? Je le range plutôt dans la catégorie vie quotidienne. C'est moins trash :). Sinon effectivement derrière des oiseaux se posent la question du cadre de
vie et de la manière dont on peut vivre ensemble. Arrivera-t-on un jour à en débattre sereinement à Aulnay-sous-Bois ? Telle est la question...

Jean Louis KARKIDES 11/05/2012 09:50

Il est aussi possible d'urbaniser la ville en ne la défigurant pas.
En préservant les zones pavillonnaires,en construisant là où cela est possible dans la concertation , en évitant s'opposer les uns aux autres.
Notre ville a encore ces possibilités .
Faisons en sorte que celà deviennent réalité!
Stephane, tu as vu ce que donne un simple article proche du fait divers?;)

henri 11/05/2012 07:50

sylviane
quel beau monde en effet pour nos enfants des tours et du béton
adieu la nature et les oiseaux
préservons au contraire cet environnement de beauté dans un monde de brute

beda bruno 10/05/2012 20:13

En tous cas les perruches devront entamer leur mutation et avoir un bec en forme de perceuse pour pouvoir attaquer le beton ambiant....

sylviane 10/05/2012 10:28

si l'homme était intelligent ça se saurait ! dans ce cas il aurait inventé une société épanouissante et non pas abrutissante pour le peuple. à moins qu'un petit groupe d'individus détournent
sciemment le peuple des vrais enjeux en le noyant de contraintes ? mais l'objectif n'est pas de théoriser dans le désert sur la condition humaine mais de répondre à une urgence sociale. pendant que
nous discutons des familles entières vivent dans des conditions de logement inadmissibles pour une société dite civilisée. il faut bien faire quelque chose non ?

Jean Louis KARKIDES 10/05/2012 07:11

Et faire vivre tout le monde dans des cages à lapins.
On aura bonne conscience et donner envie aux aulnaysiens de vivre dans leur ville!
L'urbanisme intelligent,c'est autre chose.

sylviane 09/05/2012 17:23

tiens voilà encore un intégriste de la préservation des zones pavillonnaires ! et pour les gens qui vivent dehors on fait quoi ? on lève les yeux vers le ciel en regardant les perruches ? c'est
vrai que c'est plus intéressant à regarder que certaines réalités qui dérangent ! ouvrez les yeux, la maison individuelle et l'étalement urbain c'est fini. on va construire des tours à paris et à
aulnay vous croyez quoi ? qu'on va tranquillement garder son petit pavillon avec un coin de jardin ? vous rêvez. le grand paris approche de toute façon et il est grand temps que l'intérêt général
prenne le pas sur les égoïsmes individualistes. il est inacceptable au 21e siècle que des gens vivent encore dehors en france. il faut construire et réquisitionner tous les terrains disponibles
partout et maintenant.

ferrand 09/05/2012 08:32

pour avoir le plaisir de les admirer, il faut uniquement leur donner quelques graines de tournesol et là elles viennent tous les matins et soirs vous voir, c'est des oiseaux agréables a regarder et
cela nous aide pour aller travailler.
Voila encore une raison pour préserver les Zones Pavillonnaires

Beda Bruno 08/05/2012 21:46

Ces perruches à collier sont maintenant communes , il y a en beaucoup à Londres et à Bruxelles. En ce qui me concerne j'ai vu la premiere à aulnay il y a maitenant 3 ans.

petit louis 05/05/2012 23:14

non , non romuald , FAIL , ces perruches échappées de Roissy sont la depuis plus de 10 ans résistent au froids et ... font des jolis bébés. j'ai déjà mis une photo il y a deux ans , ou trois

Romuald Weymann 05/05/2012 11:49

Ces perruches ont également pu s'échapper de chez un particulier, qui les aura ramenées d'un coin « exotique »...

Je ne suis pas spécialiste en faune exotique, mais je suppose que ces perruches doivent se contenter de graines, insectes etc.

Vu qu'elles ne sont qu'une poignée, elles ne doivent pas constituer une grande menace pour l'équilibre écologique. :p

JEAN LOUIS KARKIDES 04/05/2012 19:08

Mais ne trouvez vous pas bizarre que des perruches,oiseaux pas trop de nos régions pullulent à Aulnay?
Chineur depuis des décennies,je me rappelle avoir vu les premières lors d'une brocante à Roissy.
Ne viendraient-elles pas d'une caisse éventrée à l'aéroport?
Elles se sont bien acclimatées et j'espère qu'elles ne bousculeront pas trop l'équilibre écologique déjà bien fragile de nos régions.

Romuald Weymann 04/05/2012 16:48

Sympa l'article et les vidéos !!

Ayant grandi en Haute-Provence, j'apprécie le chant des oiseaux aulnaysiens au petit matin, notamment l'été lorsque, aux premières lueurs du soleil en attendant le RER, on sent qu'il va faire beau,
et on entend les oiseaux gazouiller.

Rien de tel pour donner du coeur à l'ouvrage !!!!

Sinon, pour en revenir aux perroquets, j'ai lu qu'au Japon, un perroquet perdu a pu être rendu à sa propriétaire, car celle-ci lui a enseigné l'adresse précise du domicile !
http://www.tdg.ch/monde/faits-divers/Un-perroquet-egare-explique-son-adresse-a-la-police-/story/14610461?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter

ferrand 04/05/2012 09:22

je pense que si l'on peut encore voir des oiseaux comme cela c'est un peu grâce a la préservation des Zones Pavillonnaires et aussi aux graines que l'on dépose dans notre terrain
le matin si l'on a oublié de leur mettre un peu de nourriture dans le jardin il faut les entendre réclamer
c'est agréable d'être réveillé par le chant des oiseaux

NEVEU 02/05/2012 21:47

merci pour ce reportage : j'en ai vu plusieurs fois dans mon jardin (quartier Mairie - Paul Bert - centre gare Nord) depuis six mois sans jamais pouvoir les photographier.
J'en profite pour vous signaler que les martinets sont arrivés, je les ai vu et entendu depuis 3 jours.