Les mères voilées refusent d’être privées de sorties scolaires au Blanc-Mesnil

Publié le 3 Mai 2014

3811637_11-1-40067018_545x341.jpgElles refusent d'être privées de sorties scolaires. Hier matin, une trentaine de mamans voilées se sont rassemblées devant l'école maternelle Maurice-Audin du Blanc-Mesnil pour dénoncer la stricte application, dans cet établissement, de la circulaire Chatel de 2012 qui interdit le port du foulard lors de sorties scolaires.

« La directrice de cette école refuse systématiquement les accompagnatrices qui portent le voile. C'est de la discrimination », accuse Feirouz, une mère voilée, membre du collectif « Sorties scolaires avec nous », créé à la rentrée 2013. « Dans les quartiers, nous sommes souvent les seules disponibles pour les sorties », affirme-t-elle. Selon les manifestantes, la directrice de l'école aurait préféré annuler la sortie poney des grandes sections de maternelle, parce qu'elle ne disposait que d'un accompagnant -- un papa -- en dehors des mamans voilées. Une décision parfaitement autorisée par les textes...

Elles écrivent au nouveau maire et à Benoît Hamon

Aujourd'hui, c'est en effet au directeur de l'établissement que revient le choix de tel ou tel accompagnant. L'application de la loi diffère donc selon les établissements. « Au Blanc-Mesnil, la plupart des groupes scolaires refusent de prendre les mamans voilées comme accompagnatrices », assure encore Feirouz. Contactée, la Direction académique est restée hier injoignable, de même que le rectorat de Créteil. Sa position, au dire des enseignants, est cependant très claire. « Elle assume les positions prises par les directeurs d'établissements », confie un instituteur sous couvert d'anonymat.

Dans un souci d'apaisement, le Snuipp, le principal syndicat des enseignants du primaire, refuse désormais de s'exprimer sur le sujet. Mais sa position n'a pas changé d'un iota : le pragmatisme doit prévaloir et c'est aux enseignants de décider au cas par cas.

A l'inverse, dans les rangs de la FCPE, principale fédération des parents d'élèves, on réclame une clarification des règles. « Nous voulons une législation claire qui autorise les mamans voilées à accompagner leurs enfants lors des sorties scolaires, martèle Michel Hervieu, président d'honneur de la FCPE 93. Les mamans ne sont pas des agents de la fonction publique, Il n'y a donc aucune raison de les obliger à une neutralité religieuse ».

Pour tenter de faire avancer leur cause, le collectif « Sorties scolaires avec nous » a écrit au nouveau ministre de l'
Education, Benoît Hamon, ainsi qu'au nouveau maire du Blanc-Mesnil, Thierry Meignen (UMP). Ce dernier n'a pu être joint. Avant d'être élu, suite à une première mobilisation du collectif, il lui avait proposé de créer des écoles privées. « Ce n'est pas la solution, tranche Feirouz. Nous rejetons le communautarisme. Nous voulons que nos enfants restent à l'école publique ».

Source : Le Parisien

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

JEAN LOUIS KARKIDES 14/05/2014 10:57

Non,le foulard n'est pas neutre.
Toutes les religions ont leurs symboles utilisés pour le pire et le meilleur.
Les prêtres bénissaient les canons,des millions de morts pour la cause de Dieu,d'Allah......
Foulard des femmes catholiques,foulard des musulmanes....
Ce qui est important,c'est ce qu'il y a sous ces foulards.
Des femmes asservies,fermées à ce qui n'est pas leur culture ou des femmes assumant leur religion dans le respect de ce qui reste de nos valeurs républicaines.
Encore ici,le pas vers l'autre,l'écoute de l'autre est nécessaire.

youcef 13/05/2014 22:58

Bonjour à tous
Moi je dis soyons tous intelligents et laissons les responsables faire leur travail

Romuald Weymann 13/05/2014 21:47

J'en rajoute une couche.
Article tiré de la presse tunisienne : on y apprend que de plus en plus d'Egyptiennes se mettent à retirer le voile islamique (hijab; 80% des Egyptiennes sont désormais voilées).

http://www.tunisiefocus.com/politique/les-egyptiennes-commencent-a-retirer-le-hijab-88757/

Il y a quelques années, j'étais tombé sur le blog d'une journaliste de Libé, installée au Caire.
Parmi ses différents billets, celui-ci : l'évolution du panel étudiant dans une université d'art au Caire, entre les années '50 et les années '2000.

Années '50-'70 : des étudiants, des étudiantes, têtes nues.
Années '90 : les voiles islamiques apparaissent.
Années '2000 : quasiment toutes les étudiantes sont voilées (même si, contrairement à l'Afghanistan par exemple, les femmes peuvent s'instruire)
http://egypte.blogs.liberation.fr/guibal/2010/02/voile.html

Anne-Marie 13/05/2014 19:10

Et pendant ce temps-là des jeunes femmes iraniennes bravent les interdits et risquent leur vie en publiant sur le net des selfies d'elles-mêmes tête nue, sans foulard. Quel courage. C'est bien le
signe que ce foulard n'est pas neutre.

Romuald Weymann 13/05/2014 09:35

Hier matin, j'étais sur le pont Alexandre III afin de participer à l'hommage citoyen rendu au légionnaire tué au Mali tout dernièrement (le sergent slovaque Marcel Kalafut).
Alors que nous attentions le cortège funèbre, à un moment, un bus rempli d'enfants habitant une zone à forte mixité ethnique dira-t-on est passé.
Parmi eux, près de la fenêtre et de notre côté, 2 femmes voilées, que j'ai supposé être des mères accompagnant une sortie scolaire (le bus se dirigeait vers les Invalides, ou peut-être vers le
Champ-de-Mars).

Il existe donc manifestement des établissements qui tolèrent des femmes voilées.


Depuis quelques jours, une campagne menée sur les réseaux sociaux agite l'Iran : des femmes s'affichent cheveux au vent, déterminées à s'affranchir de l'obligation, là-bas de porter le voile
islamique. Cette campagne anti-voile islamique s'intitule « Libertés furtives des femmes iraniennes ».

http://keyhani.blog.lemonde.fr/2014/05/10/ces-iraniennes-qui-retirent-leur-voile/
https://www.facebook.com/StealthyFreedom
http://observers.france24.com/fr/content/20140501-campagne-conservateurs-iraniens-femmes-impudiques-teheran-rohani


En France, des islamistes prônent au contraire le port, obligatoire, du voile islamique (hijab; je ne parle donc pas du voile islamique intégral).
C'est le cas sur Aulnay-sous-Bois, avec des prédicateurs venus des 4 coins de France notamment de la région parisienne et qui sévissent régulièrement au sein des assoc
islamistes ACMA (celle qui va gérer la future grande mosquée que Ségura a fait inscrire au patrimoine de la ville, à tomber par terre), et l'EMJF, que je ne présente
plus.



Voici ce qu'énonçait sur Arte un écrivain algérien, Boualem Sansal, au sujet de l'islamisation à marche forcée de son pays.
Cette islamisation de l'Algérie a commencé dès les premiers pas de ce pays en tant que nation souveraine et nouvellement indépendant, début des années '60.
Au cours de l'interview (01'50), il cite l'exemple de l'islamisation de la France, avec les premières histoires de collégiennes voilées, que les socialistes n'ont pas
su/voulu interdire.
Il y a 20 ans, en France, certains y voyaient là une forme de folklore passager. Aujourd'hui, des quartiers entiers de banlieues sensibles sont aux mains de ces islamistes; on peut aussi penser à
certaines prisons dans lesquelles les autorités peinent à freiner la radicalisation islamiste.

https://www.youtube.com/watch?v=JoJ52fHJoj4

Il regrette en tout cas la naïveté dont lui et ses compatriotes ont fait preuve à l'encontre de ces islamistes. Aujourd'hui, prétendre comme vous le faites JLK que ce qu'il se passe dans les
mosquées lieux privés, ne regarde personne est grave, puisque c'est occulter une réalité certaine : dans des mosquées, ce n'est pas le vivre-ensemble, la tolérance qui se prépare pour les quartiers
dans lesquelles sont implantées ces mosquées, bien au contraire.
Avec votre totale passivité, voire complicité.

MCPN 11/05/2014 20:44

Lorsque l’on aura compris que la religion n’est qu’une maladie du désastre.
La parole de Dieu : quelle parole, Dieu ne parle à personne.
Si vous croyez qu’à l’origine ce sont des voix célestes qui ont parlé aux «prophètes», vous seriez dans la zone rouge de la psychiatrie.
Religions : les plagiaires de la schizophrénie hallucinatoire.
http://schizo-non.allmyblog.com/441-plagiat.html
Sérotonine, la molécule de la foi.
http://schizo-non.allmyblog.com/418-serotonine.html
Extrémistes ou modérés, en terminer avec cette maladie de merde.
Ceux qui vous font croire que le monde de l’au-delà existe sont des escrocs de la pensée.

MIRK 10/05/2014 15:59

il faut que quelqu'un dise aux membres et president du FCPE que c'est comme ça que la societé s'islamise en dose homeopathique avec la bénédiction des bobos dans son genre , myopes et idiots. Le
prochaine coup il va interdire les piscines aux petits garçons pour qu'ils ne voient pas les petites écolières en maillot. les citoyens intelligents ne vous disent pas merci.
Accompagner des enfants est une extention du service publique donc PAS DE RELIGION. ARRETEZ VOTRE ANGELISME AVANT QUE NOUS SOYONS GOUVERNES SOIT PAR LE FN SOIT PAS LA CHARIA aucune difference.
SOUTIEN A LA DIRECTRICE A QUI JE DIS BRAVO

JLK 06/05/2014 18:11

Arnaud,vous précisez ce que je pense de cette loi.
Pas claire et permettre une interprétation au bon vouloir d'un directeur ne peut que créer le trouble.
Dans une école X,un directeur est remplacé par un autre et tout peut changer?
Ce n'est pas ainsi que l'on gère un problème .
Nos politiques par faiblesse ou par calcul manquent de courage parfois.

Mehdi 06/05/2014 17:42

Le métronome de la discrimination continue de fonctionner , un coup sur les roms, un coup sur les musulmans, un coup sur les roms , un coup sur les musulmans ...
Ah si les roms pouvaient dégager et les musulmans se convertir, le chômage pourrait enfin diminuer

arnaud 06/05/2014 09:01

Jlk et rw vous savez très bien manier le FRançais et faite des commentaires passionnants mais il ne faut pas oublier la Loi et si la loi autorise un directeur d'école a refuser des personnes
voilées il faut respecter sa décision, mais surtout continuez a faire vos commentaires

JLK 05/05/2014 11:53

La loi est claire,pas de signes religieux dans les établissements scolaires.Il me semble normal que dans des crèches publiques,il en soit de même.
Ne confondez pas neutralité dans des lieux gérés par des administrations de notre République (d'ailleurs,je pense que nos élus devraient permettre des lois plus claires) et liberté de se vêtir
comme on le souhaite en dehors.
Où est représenté l'Etat:neutralité
En dehors:liberté

Romuald Weymann 05/05/2014 11:10

Vous prônez le vivre-ensemble, la tolérance etc.
Mais, manifestement, vous n'y êtes favorable que si cela va dans votre sens, ou celui de ceux que vous défendez.

Nombre de musulman(e)s défendent le port du voile islamique pour les femmes. Et nombre de musulmans militent en faveur de la Palestine, contre Israël.


Pour mon premier exemple (masque de cochon), je ne vois toujours pas en quoi suggérer qu'une religion imposerait le port d'un masque de cochon relèverait de l'extrémisme.
Dans certaines religions animistes d'Afrique, d'Asie d'Océanie ou d'Amérique latine, des masques peuvent être portés.
On peut donc très bien imaginer qu'un jour, des gens venus en France depuis ces contrées veuillent eux aussi accompagner leurs enfants dans leur tenue traditionnelle. Dont des vêtements sur
lesquels seraient floqués des représentations de cochons, sangliers, phacochères et assimilés (à la réflexion, pas de masque, la dissimulation du visage étant, théoriquement, proscrite).

Est-ce que cela serait accepté par ceux qui refusent tout contact avec les suidés ? J'en doute.

Concernant le 2e exemple, on peut voir, particulièrement en Saint-Seine-Denis, tout un tas de jeunes arborant des t-shirts sur lesquels sont imprimés qui un drapeau algérien, qui un drapeau
marocain ou encore tunisien.
Là encore, on peut très bien imaginer que des mères de famille, juives, franco-israéliennes, veuillent accompagner leurs enfants lors des sorties scolaires, et qu'elles viennent en portant des
vêtements aux couleur d'Israël.
Là aussi, je doute que ça se passerait bien.

D'où, pour maintenir le fameux vivre-ensemble, la nécessaire neutralité, qu'elle soit religieuse ou politique.
Surtout dans des départements où le communautarisme est élevé.


Enfin, puisque vous me traitez d'extrémiste, je voudrais savoir ce que vous pensez de ces sénateurs et députés de gauche ayant fait voter des lois interdisant le port du voile islamique aux
assistantes maternelles (« nounous »), au nom de la neutralité.
Sont-ce des extrémistes ?

JLK 04/05/2014 22:26

Masque de cochon,n'est ce pas une agression?
Vous avez choisi ce masque par hasard?
Drapeau israélien?
Pourquoi faire surgir un drapeau là où il n'y en a pas?
Qui pleurniche?
C'est plutôt vous.
Les lois actuelles sont suffisantes,il faut seulement les faire respecter,sans plus,sans moins.

Romuald Weymann 04/05/2014 19:29

Qu'est-ce que vous êtes grotesque à la fin. « Propos les plus extrémistes », stigmatisation blablabla.
Où sont-ils, mes propos les plus extrémistes ? Ai-je déjà appelé à agresser les femmes portant le voile islamique ?! Non.
Vous êtes pour la liberté d'expression, mais uniquement lorsqu'elle va dans votre sens. Sinon, vous hurlez systématiquement au racisme,à l'extrémisme etc.


Savez-vous, par exemple, qui a défendu la loi interdisant aux assistantes maternelles de porter le voile islamique lorsqu'elles s'occupent d'enfants ? Une sénatrice de gauche, membre du même parti
que Taubira. Et c'est un sénat majoritairement à gauche qui a validé cette loi, mi-janvier 2012.

Et, en janvier 2013, plusieurs députés de gauche (PRG surtout, mais aussi PS) ont déposé un projet de loi similaire. http://www.assemblee-nationale.fr/14/propositions/pion0593.asp
La gueule des extrémistes... C'est pourquoi vous êtes ridicule avec vos histoires de propos extrémistes.


Ca commence à bien faire cette incessante victimisation.
On refuse le port sur la voie publique du voile islamique intégral ? Ca pleurniche, ça hurle à l'islamophbie.
On refuse le voile islamique aux assistantes maternelles et aux mères de famille accompagnant des sorties le port du voile islamique ? Ca pleurniche aussi, ça hurle à l'islamophobie.
On empêche les collégiennes et lycéennes de porter le voile islamique à l'école ? Idem.

Halte là !
Ne pas céder à toutes ces revendications, qu'il s'agisse de tenues vestimentaires religieuses, de régime alimentaire religieux ou que sais-je encore.
Malheureusement, c'est perdu d'avance, puisqu'il y aura toujours des béni-oui-oui qui soutiendront ce type de revendications.

JLK 03/05/2014 22:54

Quel commentaire puant!
Peut être le plus désolant de votre carrière de commentateur!
Mais sortez,bon sang, allez un peu dialoguer avec toutes ces mères que vous stigmatisez,que vous poussez par vos propos vers les plus extrémistes.
Mais comme il est plus simple de cracher sur les autres sans aller les rencontrer que ce soient les roms,les femmes voilées ou peut être bientôt d'autres populations.
Je connais de nombreuse "femmes voilées" ouvertes aux autres bien plus que vous.
Entre le pantalon baissé et la fenêtre fermée,il existe un monde que vous ne connaissez pas car vous n'êtes pas capable de faire un pas vers celui qui est différent de vous.
A force de rejeter les autres,vous ferez une civilisation bien pauvre.
Bien triste aussi.
Les différences sont compatibles avec nos principes d'égalité,de liberté et de fraternité.
Si chacun respecte nos principes républicains et nos lois,nous pouvons nous enrichir de l'autre.
Ma mère quand elle allait à la messe portait elle aussi un voile......
Et ce qui se passe dans les mosquées,dans les églises est du domaine du choix de ceux qui y prient,ni du votre,ni du mien.

Romuald Weymann 03/05/2014 19:16

Si demain je deviens adepte d'une religion m'imposant, soyons fou, de porter un masque de cochon, pourrais-je revendiquer le droit (sic) d'accompagner mes éventuels enfants aux sorties scolaires
?
Non, ça hurlerait à l'islamophobie du côté des familles... musulmanes. La tolérance, à géométrie variable.

Pour prendre un exemple plus concret, ces mères de famille musulmanes accepteraient-elles volontiers que des mères de famille juive arborant étoile de David et drapeau israélien en médaillon
accompagnent, elles aussi, les enfants ?...
J'en doute plus que fort.
Le fameux vivre-ensemble doit donc passer sinon par la laïcité, du moins par la neutralité politique, religieuse.


Parenthèse, j'avais lu que des mères musulmanes voilées « interdites » de sortie scolaire s'étaient regroupées au sein d'un collectif de victimisation, appelé « Mamans toutes égales ».
Elles réclament donc l'égalité (re sic). Mais qui les privent de sortie, si ce ne sont elles-mêmes ?
Même Mélenchon le disait, les porteuses de voile islamique se stigmatisent toutes seules et jouent ensuite les victimes.

A propos de ce collectif Mamans toutes égales, l'une d'elle s'était distinguée il y a quelques temps à cause de ce qu'il s'est passé au sein de la grande mosquée de Paris : les femmes y ont en
effet été reléguées au sous-sol pour prier...

Ca n'a jamais empêché Ayrault, quand il était encore chef du gouvernement normal, de clamer quelques temps plus tôt la main sur le coeur au sein de cette même grande mosquée de Paris (c'était pour
une fête musulmane) :

« J'entends la parole que vous portez pour rassembler les femmes et les hommes autour d'un message de paix et de concorde, dans le cadre de la République, et en accord avec ses principes et ses
valeurs »
http://www.lepoint.fr/societe/aid-el-adha-ayrault-et-valls-a-la-mosquee-de-paris-15-10-2013-1744115_23.php


Rassembler les femmes et les hommes blablabla.
Oui, mais les femmes, au sous-sol ! C'est ça, le vivre-ensemble version islam modéré de la grande mosquée de Paris.


@ Martin, il y a quelques années, le porc avait pratiquement disparu des cantines de la ville.
J'avais épluché, chaque semaine et durant 2 années de suite (ça devait être 2008-2009, ou 2009-2010), les menus sur toute l'année scolaire, en accès libre sur le site de la mairie).
Et j'avais compté, sur toute l'année donc, moins d'une douzaine de menus à base de porc.

Mais depuis, c'est revenu à la normale. Sauf qu'il y a des menus aménagés..
En revanche, à Clichy-sous-Bois, selon le témoignage d'un prof qui alimentait une chronique sur le Nouvel Obs, le porc a complètement disparu.
Je n'invente rien : http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20100630.OBS6419/journal-d-un-prof-a-clichy-sous-bois-2.html

JLK 03/05/2014 18:16

La précédente municipalité a fait beaucoup de "concessions" à certaines associations religieuses.
Nous verrons ce que fera celle-ci....
Du temps de Monsieur GAUDRON, c'était poisson obligatoire le vendredi!

martin 03/05/2014 17:55

et bien renseignez vous sur les menus d'aulnay !

JLK 03/05/2014 17:25

Martin,j'ai été enseignant au Blanc Mesnil de 1977 à 2006.
Quand je suis arrivé,si il y avait du porc,il n'y avait rien d'autre.
Quelques temps après,il y avait deux plats le jour où on servait du porc .
Ce qui serait regrettable ,c'est qu'il n'y est plus de porc...
Les écoles de la République n'ont pas à se plier à quelques religions que ce soit.
Pas de viande cacher ou hallal me semble par exemple évident.

martin 03/05/2014 15:05

alors sans être du FN je précise car comme il y a des sujets sur lesquels il ne faut rien dire, vous dites on peut défendre la laïcité et accepter le voile hors de l'école, donc on peut accepter
que nos gosses mangent du porc dans les écoles, ma fille a été scolarisé il y a environ 15 ans et on ne voyait pas tout ce cinéma !

patrick poyer 03/05/2014 14:40

Est-ce que ce sont des classes ou il n'y a que des enfants avec des mamans qui portent le voile ?

JEAN LOUIS KARKIDES 03/05/2014 11:38

Comme tous les sujets qui fâchent,qui mettent mal à l'aise nos dirigeants, on joue le muet,ou l'aveugle.
On refile le problème à son voisin,comme pour les campements roms,on ne répond pas au téléphone comme ici.
Voici le courage de nos politiques qui râlent après les abstentionnistes et la montée des extrèmes.
Et si on mettait un peu d'humanisme et des décisions claires?
L'un peut aller avec l'autre.
Interdire le voile dans les écoles n'est pas interdire à des mamans voilées (je parle de voile ,pas de nikab) d'accompagner leurs enfants à l'extérieur.
Dans l'association de parents d'élèves que je préside,je suis heureux d'avoir des mères qui militent voilées ou non....
Et pourquoi cela poserait un problème?
On peut défendre la laïcité et accepter le voile hors des lieux où tout signe religieux est interdit.
Il semble que le vivre ensemble soit actuellement difficile à mettre en place.
Plus on s'enferme,plus l'autre semble un ennemi.....