Les élus du 93 se mobilisent pour le supermétro du Grand Paris Express

Publié le 14 Décembre 2012

Inquiets et déterminés. Si les élus de la Seine-Saint-Denis ont feuilleté fiévreusement le rapport Auzannet, c’est pour y trouver des dates et des engagements autour de l’arc est, ce tronçon de la ligne rouge entre la gare du Bourget et celle de Noisy-Champs. Le député PS Daniel Goldberg reconnaît un mérite au document : celui de « donner enfin des éléments objectifs pour avancer vers un vrai calendrier concret et financé du projet ». Reste un point épineux : la mise en service est annoncée pour 2023, au lieu de l’horizon 2018-2020. Lors d’une conférence de presse, hier matin avant la remise du rapport, les représentants de huit communes*, réunis à Aulnay, exigeaient le maintien du tracé et du calendrier.

grandparisphotoelusdu93.png

« Revenir sur tout cela, c’est remettre en cause la parole des élus », affirme Gérard Ségura, maire PS d’Aulnay, qui compte sur une gare au carrefour de l’Europe pour « rebondir » après la fermeture de l’usine PSA en 2014. « Il faut en finir avec la mentalité d’épicier qui a prévalu ces dernières semaines », juge de son côté le maire UMP de Montfermeil, Xavier Lemoine. Didier Mignot, maire PC du Blanc-Mesnil, rappelle que la ligne rouge traverse des villes et des quartiers qui se sont embrasés à l’automne 2005 : les Tilleuls au Blanc-Mesnil, les Beaudottes à Sevran, la Rose-des-Vents à Aulnay, le Chêne-Pointu à Clichy… « Nous sommes assis sur une poudrière, nous ne pouvons plus attendre. »

Pour le maire de Clichy «  tout le 93 est prioritaire »

C’est finalement la réalisation par étapes, préconisée par le rapport, qui soulève le plus d’interrogations. La décision, estime Vincent Capo-Canellas, maire (UDI) du Bourget, « suscite une déception dans de nombreux territoires »… à commencer par le sien : la liaison Le Bourget - Pleyel est repoussé à 2026. Hier soir, Olivier Klein, maire PS de Clichy, interpellait « le gouvernement afin que toute la Seine-Saint-Denis soit prioritaire ». En d’autres termes, que le tronçon reliant Le Bourget à Noisy soit réalisé en même temps que la ligne orange, traversant des communes plus proches de Paris, et un peu mieux desservies. Le rapport Auzannet a tout de même offert quelques motifs de satisfaction. Ainsi, le maire PC de La Courneuve, Gilles Poux, salue l’intégration au projet de la gare des Six-Routes, « une première victoire ». Mais l’élu s’interroge « sur la détermination réelle de l’Etat à porter au plus vite ce projet ».

 

*Aulnay, Le Blanc-Mesnil, Clichy-sous-Bois, Livry-Gargan, Montfermeil, Sevran, Gonesse (Val-d’Oise), Le Mesnil-Amelot (Seine-et-Marne).

Source : Le Parisien 

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article