Les douanes saisissent 438 kg de pâté de porc camerounais et du miel fermenté dans un entrepôt à Aulnay-sous-Bois

Publié le 29 Janvier 2014

Douanes.jpgLes agents des douanes viennent de saisir plusieurs centaines de boîtes de pâté et des bouteilles contenant du miel impropres à la vente. Les enquêteurs de la division des produits agroalimentaires de la direction des douanes ont investi un entrepôt à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) avant d’y confisquer près d’une demie-tonne de pâté à base d’abats de porc et du miel 100% biologique qui ne l’était pas. Cet entrepôt était ciblé depuis plusieurs semaines par les agents des douanes. Les lots suspects ont été saisis alors qu’ils avaient été importés du Cameroun avec d’autres produits.

De prétendues propriétés thérapeutiques

« Un contrôle a été décidé dans cet entrepôt pour vérifier si les marchandises importées avaient bien été dédouanées, souligne Jacqueline Plantier, chef de la division des produits agroalimentaires à la direction des enquêtes douanières. Il est alors apparu que 438 kg de pâté de porc ainsi que 84 bouteilles contenant chacune un demi-litre de miel avaient été volontairement soustraits aux déclarations d’usage. »

Après analyse de ces produits, également trouvés dans deux boutiques, implantées dans le XVIIIe arrondissement à 
Paris, il s’est avéré que le miel était en état de fermentation et dégageait une odeur particulièrement nauséabonde, donc impropre à la vente. « Ces bouteilles de miel présentaient sur leur emballage diverses prétendues propriétés thérapeutiques telles qu’antioxydant ou antibactérien, poursuit la même source. Mais ce produit ne possédait aucune de ces propriétés. » L’importateur, après avoir vu l’ensemble de sa marchandise saisie, risque également une forte amende.

Source : Le Parisien

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #C'est dans le Journal

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Romuald Weymann 29/01/2014 19:52

Bravo aux collègues !

De nombreuses personnes ne se rendent pas compte qu'elles mettent en péril leur santé en consommant ce type de denrées fortement dégradées - euphémisme, l'odeur est souvent insoutenable et peut
même se répandre dans les soutes, imprégnant les bagages d'autres voyageurs, à juste titre scandalisés !...