Législatives 2012 10e circonscription du 93 : Pavillons-sous-Bois, le tram divise toujours

Publié le 1 Juin 2012

Pour peu que l'on suive la campagne des législatives de juin 2012 dans la 10e circonscription de Seine-Saint-Denis (Aulnay-sous-Bois, Pavillons-sous-Bois, Bondy-sud-Est), on s'aperçoit rapidement que, côté Pavillons-sous-Bois, l'un des sujets très sensibles concerne le possible débranchement du T4 en direction de Clichy-Montfermeil. Une réunion publique organisée mercredi soir l'a démontré fortement comme le relate ci-dessous un article du Parisien qui fait prendre conscience du difficile chemin de la concertation entre élus et habitants et des méandres à venir de l'intercommunalité.  D'après nos sources, seuls Gérard Gaudron, candidat UMP à sa réélection et Marc Masnikosa qui se présente pour le Mouvement des Citoyens Libres et Indépendants (MCLI) dans cette circonscription étaient présents lors du débat...

t4photoPlus de 300 personnes rassemblées dans une salle surchauffée, des huées, quelques invectives... Oui le projet de débranchement du T4 en direction de Clichy-Montfermeil continue de diviser profondément élus et habitants. C'est ce que l'on a pu mesurer mercredi soir aux Pavillons. La réunion était organisée par les associations de commerçants des Pavillons, très inquiètes des conséquences du futur chantier sur les activités. Mais l'objectif affiché était d'instaurer le dialogue entre partisans et détracteurs du tracé retenu par le Syndicat des transports d'Ile-de-France (Stif) en avril.

Le tramway doit partir de la gare de Gargan (Les Pavillons), censée devenir aussi le terminus du futur Tzen 3 (superbus reliant Les Pavillons à la porte de Pantin). "Je ne pense pas qu'on arrive au consensus par l'enquête publique. Le but c'est de trouver un terrain de non-mésentente", indiquait Patrick Meunier, pharmacien de l'avenue de la République. Mais la mésentente est ancienne et fait fi des étiquettes politiques : élus et population de Clichy et Montfermeil ont toujours réclamé le tramway, suscitant les craintes et l'hostilité côté Pavillons et Livry-Gargan.

Le début a surtout été l'occasion pour les uns et les autres de réaffirmer leurs positions. Et d'une manière plutôt vive, sous les yeux et les interjections d'un public de Livryens et de Pavillonnais majoritairement opposés au projet. Le sénateur-maire UMP des Pavillons, Philippe Dallier, a plaidé pour l'abandon du débranchement du tram, au profit d'un désenclavement de Clichy-Montfermeil par le Tzen, ce projet de bus en site propre porté par le conseil général.

Le choix du tracé

t4pavillons.jpgUne perche que n'a pas saisie Pascal Popelin, vice-président (PS) de l'assemblée départementale, mais surtout élu livryen en guerre contre le T4 : "Nous ne transigerons pas sur deux points : combien ça coûte et quelles solutions seront trouvées pour éviter les nuisances." Amer, Philippe Dallier a dénoncé le choix d'un tracé "dont plus personne ne parlait et réapparu d'un coup de baguette magique", allant jusqu'à évoquer un "piège à cons" sous les acclamations du public. Courroux du maire UMP de Montfermeil, Xavier Lemoine, qui a alors quitté la salle.

Un peu plus tôt, ce dernier avait pourtant tenté de convaincre l'assistance : "regardez la carte de la future Seine-Saint-Denis : le prolongement des lignes de métro, le Grand Paris express... Aucune n'arrive à Livry ou Pavillons. Demian, vous serez le territoire le plus enclavé du département. Le T4 est une chance !" Huées dans la salle : "On n'en veut pas, on n'en veut pas !" Le sénateur PS Claude Dilain, ancien mairie de Clichy, a lui voulu calmer les inquiétudes : "Je m'y engage devant vous, a-t-il déclaré, si le prolongement du T4 devait signifier la mort du marché de Chanzy, aucun Clichois n'y sera favorable !". "Il faut reprendre la concertation", rétorquait Eric Raoult, député-maire UMP du Raincy, immédiatement interrompu par un spectateur : "On ne va quand même pas tout reprendre à zéro ?".

Source information et photos : Gwénael Bourdon, Le Parisien du vendredi 1er juin 2012

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Stéphane Fleury 04/06/2012 13:33

Si l'article du Parisien te parait succinct j'espère que tu as envoyé tes remarques à Gwénael Bourdon par la même occasion. Sinon pour la distinction entre le premier paragraphe qui précise
clairement " comme le relate ci-dessous un article du Parisien " elle est relativement aisée avec le reste mais je veillerai à améliorer les choses, dans la mesure du possible, pour les lecteurs
très exigeants dont tu fais visiblement partie.

Laurent Comparot 04/06/2012 12:32

L'article est fort succint pour aborder et comprendre un vaste débat sur un projet qui doit parvenir au nécessaire désenclavement du plateau de Clichy-Montfermeil, sur fond d'éternelle séparation
entre le plateau et les côteaux.
Pour la forme, il serait bon qu'on puisse distinguer dans les articles d'Aulnay Libre ce qui relève de la citation (ici un article de presse)et du rédactionnel, remarque qui ne se limite pas à ce
seul post.

DELAMARE Aurore 02/06/2012 14:42

En regardant au fond à gauche sur la photo ( visible aussi sur le parisien.fr ), on peut apercevoir mon époux, M. Yohann Delamare, suppléant pour les législatives.

DELAMARE Aurore 02/06/2012 14:34

Je suis candidate aux élections législatives sur la 10è circonscription de Seine Saint Denis sous les couleurs du Trèfle, parti écologiste. Je tiens à préciser que j'étais présente lors de cette
réunion publique. Directement concernée puisque je suis résidante aux Pavillons sous bois. Je suis opposée à ce projet. Si notre Maire, M. Dallier s'est bien battu afin de faire entendre les
opinions des riverains et des commerçants de la commune, j'ai été assez stupéfaite par l'attitude de certains élus. En effet, M. Gaudron député sortant, candidat lui aussi aux législatives, à juste
fait "acte de présence". Comme je l'ai mentionné sur mon blog, aucun mot n'est sorti de sa bouche, et il semblait même plutôt s'ennuyer.. Quand à M. Lemoine, Maire de Montfermeil, arrivé en retard
à la réunion, il en repartiera avant la fin, mécontent, sans plus d'explications. On appréciera !