Le vieux et l'arbre visité.

Publié le 25 Septembre 2010

Premier saut au forum des associations d'Aulnay-sous-Bois aujourd'hui, et arrêt au stand des amis d'André Laude où j'ai croisé André Cuzon qui m'a remis ce texte que j'ai trouvé fort joli. Il est signé de Serge Wellens, poète français né dans notre ville.

 

sergewellens.jpg

 

Le vieux et l'arbre visité

 

L'oiseau sans nom

l'oiseau que nul n'a vu venir

se pose en grand silence

sur la plus haute branche

la plus désespérée

de l'arbre mort

 

Le vieux passant par là

qui n'entend plus très bien

et qui voit plutôt mal

n'en croit ses yeux ni ses oreilles

quand l'arbre se met à chanter

 

Alentour

la prairie crépite

de guêpes

de libellules

de criquets

et le vieux pense à voix haute

comme pensent les vieux quand ils pensent

(on dit qu'ils parlent tout seul)

que ce pays est beau

sous une pluie de voyelles

(c'est l'arbre mort qui improvise

en d'aériennes vocalises

une espèce de plain-chant)

 

Et le vieux dit

ce monde est beau

(trois fois

car souvent

les vieux se répètent)

 

Alors l'oiseau

plus invisible que jamais

reprend son vol

 

L'arbre se tait

 

Et le vieux dit

ce monde

est trop beau

pour être vrai

 

Serge Wellens

 

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Culture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Stéphane Fleury 27/09/2010 15:05


@Amélie,
en fait c'est juste une image que j'ai trouvée en surfant sur la toile comme on dit ! C'est vrai que l'illusion d'optique peut faire penser à Magritte... J'aurai pu mettre la légende : ceci n'est
pas un arbre ! Ce que j'ai aimé c'est de lier arbre et humain dans la même image. Cela collait avec le poème je trouve...


LIBERTEEE 27/09/2010 10:19


Une version du poème plus prosaïque, que la politique de la ville m'a inspiré et pour laquelle je les remercie grandement, ils sont une source d'inspiration inépuisable...
ET PAN!
L'oiseau chute au sol
ET PAN!
L'arbre chute au sol
L'enfant passant par là, a très bonne vue et très bonne mémoire...
Il a vu les bourreaux , il sera les reconnaître...Et il se dit, le monde était si beau...


Amélie Roulet 27/09/2010 09:45


Très joli poème, en effet. L'image l'illustrant est également empreinte de poésie.D'ailleurs, quelle est cette image? Un tableau de Magritte? ou bien de l'auteur du poème lui-même?

Merci de nous faire partager ce joli moment de douceur et de beauté...
(ouh, là, je m'envole dans des expressions lyriques ! :-) )