Le sale état du quartier Vieux-Pays à Aulnay-sous-Bois

Publié le 18 Septembre 2013

Il n’y a pas si longtemps, il y avait une certaine forme de fierté à habiter le Vieux-Pays.  Ce quartier gorgé d’histoire, autrefois cœur  d’une cité médiévale où trônait un magnifique  château, enchantait ses habitants par un je ne sais quoi de charmant. Abondamment pourvu en équipements, théâtre et cinéma Jacques Prévert, Ecole d’Art Claude Monet, Conservatoire de musique, Foyer club André Roman, gymnase Pierre Scohy, Espace et Parc Gainville, bénéficiant d’une zone commerciale de proximité, d’un marché, d’une Ferme tissant un fil imaginaire vers les terres agricoles d’un lointain passé et même d’une église en partie classée, ce secteur prisé jouissait d’une jolie réputation d’îlot animé. Et puis le temps s’est écoulé et, contrairement au vin qui se bonifie en principe au fil des années, l’image du Vieux-Pays s’est dégradée.

Aujourd’hui, ce coin de la ville est devenu un banal endroit de banlieue comme autant d’autres. Les voitures et les poubelles y brûlent aussi souvent qu’ailleurs, les cambriolages y sont légion incitant les habitants à se barricader chez eux un peu plus chaque jour, le trafic routier  est un poison qui infiltre inexorablement les voies de circulation, les immeubles poussent comme des champignons un peu partout sans imagination et les riverains qui s’en vont sont obligés de brader leurs maisons. Mais, au-delà de ces phénomènes d’insécurité et de nuisances urbaines qui minent une population visiblement résignée,  ce qui frappe le plus le regard c’est cette impression de saleté et de laisser-aller généralisés.  Les tâches suspectes infectent les trottoirs, les papiers gras, mégots de cigarettes et autres détritus poussent comme le blé d’un meilleur avril. L’œil agressé par tant de pollution visuelle est presque soumis à un chemin de croix jusqu’aux pauvres arcades à la peinture écaillée et désormais souillée de graffitis. Cette dégradation visible anime beaucoup les conversations des gens du quartier. Seuls les pigeons (voir vidéo ci-dessus) semblent y trouver leur compte…

Stéphane Fleury

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #A vos quartiers !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Tarte 13/12/2017 21:18

merci, j'ai failli acheter une maison dans ce quartier, vous m'avez sauvé !!!

patricia 19/09/2013 10:50

et je vous conseille de venir filmer l'état des pelouses en bas des tours Camille Pelletan, côté parking, sous les fenêtres de l'OPHLM, c'est hallucinant !!!!

Olivier Attiori 18/09/2013 18:27

Effectivement ce quartier, comme d'autres, ne cesse de se dégrader a vue d'oeil. Mais gageons que M. SEGURA ne va pas tarder a organiser une opération "quartiers propres" en se déchargeant sur les
habitants. Apparemment la salubrité ne serait plus une de ses prérogatives!