Le palmarès des lycées d’Aulnay-sous-Bois et de Seine-Saint-Denis

Publié le 7 Avril 2014

Voilà le guide Michelin des lycées. Un classement, rendu public le 4 avril 2014 par l'Education nationale. Cette année encore, le privé est en tête en Seine-Saint-Denis avec quatre établissements qui ont obtenu 100 % de réussite au bac l'an dernier. A la 5 e place, on trouve un lycée public, René-Cassin au Raincy, qui a lui aussi 100 % de réussite en 2013. Il n'était que 24 e l'an dernier. Une progression de 19 places ! Le deuxième lycée public est Nicolas-Joseph-Cugnot, de Neuilly-sur-Marne, avec 97 % de réussite (+ 5 places). En 15e position, on trouve un autre lycée général et technologique, Lucie-Aubrac à Pantin avec 95 % de réussite. Et cela alors que l'établissement était en queue de peloton l'an dernier, à la 53 e place avec seulement 60 % de réussite !

 1LYCEES93.png

2LYCEES93.pngD'une manière générale, le taux de réussite au bac des lycées de Seine-Saint-Denis a progressé par rapport à l'an dernier. Ils n'étaient que 31 à dépasser les 80 %, ils sont 44 cette année. Même les derniers ont eu de meilleurs résultats, à l'instar de Jean-Moulin au Blanc-Mesnil.

Mais si les résultats à l'examen final peuvent faire rêver les parents, mieux vaut rester vigilants. Car certains lycées sélectionnent leurs élèves sur dossier avant l'entrée en seconde. D'autres écrèment largement entre la seconde et la terminale pour booster leurs taux de réussite au bac. Au lycée privé Fénelon de Vaujours, par exemple, seuls 63 % des élèves de seconde obtiennent leur bac trois ans plus tard, et cela alors que le taux de réussite est de 98 %. Cependant, des taux d'accès de la seconde au bac trop faibles ne reflètent pas toujours la réalité. Surtout pour les lycées aux filières générales et technologiques, qui ne poursuivent pas toutes les filières jusqu'en terminale.

Ce qu'il faut surtout regarder ? La différence entre le taux de réussite au bac attendu par l'Education nationale et celui obtenu réellement en fin d'année. « Il montre les établissements où les équipes enseignantes se battent pour les jeunes, via des projets notamment », observe François Cubizol, le président de la FCPE 93.

Ainsi, Utrillo à Stains a 14 points de réussite en plus qu'attendu, Louise-Michel à Bobigny, 13 points, Voillaume à Aulnay, 11 points, Mozart au Blanc-Mesnil, 10 points, Le Corbusier à Aubervilliers, 8 points.

Comment lire le tableau du Parisien

Ce palmarès est établi à partir des statistiques du ministère de l’Education nationale. Nous avons croisé pour cela plusieurs critères. Le premier est le taux de réussite au bac, toutes séries confondues (2e colonne). Le deuxième critère est le taux de réussite attendu, déterminé par le ministère en fonction de l’origine sociale des élèves, leur âge ou encore leur niveau scolaire (3e colonne). Si le taux de réussite au bac est meilleur que le taux attendu, cela signifie que l’équipe éducative a été performante pour faire progresser les élèves. C’est ce que l’on appelle aussi la valeur ajoutée de l’établissement. Enfin, le troisième critère est le taux d’accès de la seconde au bac (dernière colonne). Il permet de savoir si l’établissement garde la plupart de ses élèves jusqu’à l’examen ou s’il a tendance à se séparer des jeunes les moins performants pour qu’ils ne fassent pas « chuter la moyenne ».

Source : Le Parisien

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Education

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

bessaguet 09/04/2014 20:31

Félicitations au Lycée l'Espérance pour leur 100% de réussite au baccalauréat.
Par contre dommage que la plupart de ces lauréats ne soient pas mieux orientés pour la parcours post bac. En effet, par expérience ma fille ainsi que de nombreux de ses camarades ont du changer de
cursus au bout d'une année.
Le bac ne peut plus être considéré comme un objectif mais uniquement comme une étape à franchir : après le bac, le déluge?