Le ministre de l’Intérieur Manuel Valls en visite à Rosny 2 pour rassurer les commerçants !

Publié le 22 Décembre 2013

valls_640x280.jpgA la veille de Noël, le ministre de l'Intérieur veut rassurer les commerçants, touchés par de nombreux braquages ces derniers mois. Manuel Valls a pris du temps samedi pour rencontrer les commerçants parisiens lors d'une visite des grands magasins bondés de monde. Poignées de main et bain de foule, le ministre de l'Intérieur s'est montré à l'écoute, affirmant que les vols à main armée étaient en diminution.  Accompagné par la ministre de l'Artisanat, du Commerce et du Tourisme Sylvia Pinel, Valls a sillonné les artères des grands magasins parisiens, puis du centre commercial Rosny 2, en Seine-Saint-Denis. «Les choses s'améliorent sensiblement, nous renforçons la sécurité» et «obtenons des résultats», a déclaré le ministre de l'Intérieur. A ses côtés, la première adjointe au maire Anne Hidalgo, candidate socialiste pour les élections municipales de 2014.

Pinel : «14 millions de consommateurs» dans les magasins avant les fêtes

A Paris, depuis le début de l'année 2013, les vols à main armée ont diminué de 6%, a assuré le ministère de l'Intérieur. Ceux avec violences de plus de 19% et les cambriolages de 2%. A cette occasion, le ministre a notamment rencontré des policiers néerlandais, espagnols ou roumains qui assistent leurs collègues français pendant les fêtes. Une période durant laquelle est mis en place un «dispositif exceptionnel» et «européen» en direction des touristes étrangers», a-t-il dit. Au total, 20 policiers roumains sont déployés dans la capitale afin de combattre la délinquance de «réseaux d'exploitation de mineurs».

En proche banlieue, Rosny 2, deuxième centre commercial de France, les dispositifs de sécurité ont été présentés aux deux ministres, dont celui déclenchant la traçabilité de l'ADN des malfaiteurs en cas de vol à main armée. «Il faut généraliser les systèmes permettant de protéger les commerçants et plus particulièrement les bijoutiers», a déclaré Manuel Valls tandis que sa collègue Sylvia Pinel a insisté sur la «prévention». Selon elle, «la France est la première destination touristique. 14 millions de consommateurs sont attendus dans les lieux de commerce» peu avant les fêtes de fin d'année et il est «important de leur offrir des garanties de sécurité».

Source : Le Parisien

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

JEAN LOUIS KARKIDES 22/12/2013 16:35

En effet,et alors?
Les propos de ministres PS ou les accords passés dans les hautes sphères ne permettent pas de jeter l'opprobre sur ceux qui dans les villes sont confrontés à la réalité.
D'ailleurs les accords qui mènent à des listes bien différentes de ce souhaiteraient les bien placés montrent qu'il n'y a pas qu'au FN que l'on souhaite mettre un coup de pied dans la
fourmilière.
Et qu'il n'y a pas que des solutions à la Valls pour parler au présent.

Romuald Weymann 22/12/2013 12:23

Réponse : Valls, ministre socialiste de l'Intérieur, soutenu implicitement par 2 ministres écolos (Duflot et Canfin) de par leur présence au sein du gouvernement normal.

Le MRAP a émis une plainte contre Valls pour des propos qu'il a tenus contre les Roms - les Roms donc, pas des Roms.
A savoir :
- « les Roms (et pas des Roms) doivent rentrer chez eux ou y rester »
- « les Roms (et pas des Roms) sont des populations qui ont des modes de vie extrêmement différents des nôtres et qui sont évidemment en confrontation »

Plainte classée sans suite.

JEAN LOUIS KARKIDES 22/12/2013 11:59

Qui a dit qu'il n'y avait pas de réseaux mafieux qui profitent de personnes en détresse dans leurs pays?
Mais qui met dans le même sac toute une communauté fidèle à ses principes de discrimination raciale?

Romuald Weymann 22/12/2013 11:44

Au total, 20 policiers roumains sont déployés dans la capitale afin de combattre la délinquance de «réseaux d'exploitation de mineurs».
-----------

Tiens ? Pourquoi des policiers roumains chargés de la traque de réseaux criminels ? Existerait-il une mafia roumaine en France ? Je n'ose y croire, c'est stigmatisant, à en croire certains
commentateurs.

Car à l'inverse, les policiers néerlandais et espagnols ne sont pas déployés pour contrer la délinquance d'origine néerlandaise ou espagnole, mais pour traiter plus facilement les éventuelles
plaintes pour vols de touristes néerlandais ou hispanophones.

Quant à ce déplacement politique, à quoi bon, puisque l'insécurité ne serait qu'un vague sentiment exacerbé par l'extrême-droite...