Le maire d’Aulnay-sous-Bois Gérard Ségura s’en prend verbalement violemment à deux associations « interdites » pendant le forum des associations 2013 !

Publié le 12 Septembre 2013

La vidéo ci-dessous est consternante. On y entend et voit clairement le maire d’Aulnay-sous-Bois Gérard Ségura entouré d’un certain nombre d’élus de sa majorité s’en prendre verbalement violemment à deux présidents d’associations « interdites » (Q.C.B.E et D.Z.P.A.B) pendant le forum des associations 2013 qui s’est déroulé le samedi 7 septembre dernier. Mais de quoi pouvaient bien être coupables leurs représentants pour qu’un tel déferlement d’hostilité se déchaine ?

Après tout, que faisaient-ils ? Ils étaient seulement cinq à circuler pacifiquement dans le calme et la tranquillité informant simplement les autres associations et le public présent d’une exclusion arbitraire et de dernière minute sans courrier officiel. Les petits bulletins d’information (à lire ici) qu’ils distribuaient étaient sobres et sans agressivité et leurs T-shirts, certes un peu voyants,  n’étaient destinés qu’à faire passer plus clairement leur message d’incompréhension. Du reste, celles et ceux qu’ils ont croisé sur le forum ont été très surpris et parfois même choqués que dans un pays portant des valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité on puisse vouloir museler à tout prix l’expression d’autrui sous de faux prétextes ne tenant pas la route.


Mais passons au poids des mots et au choc de la vidéo. D’entrée, le président de la D.Z.P.A.B (moi en l’occurrence)  emploie le terme  « tranquille » pour calmer l’atmosphère et désamorcer toute tension mais le maire d’Aulnay-sous-Bois Gérard Ségura rétorque immédiatement et sèchement «  y’a pas de tranquillité ! » Le rôle d’un maire n’est-il pourtant pas d’inviter à l’apaisement ? Ensuite on cherche clairement  à nous impressionner et nous intimider en appelant la sécurité ! La sécurité ?! Non, sérieusement ?! Pour deux présidents d’association, Séverine Delamare (Q.C.B.E.) et Stéphane Fleury (D.Z.P.A.B), face à une bonne quinzaine de personnes ?! Ce ne peut-être qu’une plaisanterie, non ?

Quoi qu’il en soit, cette séquence est édifiante et totalement lamentable pour l’image de l’exécutif en place. Mais elle a au moins le mérite de montrer le vrai visage de certains de nos élus ! Qu’on se le dise, à Aulnay-sous-Bois il est interdit de ne pas être d’accord avec le maire et de le montrer  publiquement ! Franchement, sur ce coup-là, Gérard Ségura était à côté du sujet et lorsqu’en guise de conclusion il m’ordonne de couper la caméra et d’arrêter mon cinéma il ne réalise pas que dans les faits il s’est littéralement donné en spectacle ce matin-là en tenant le plus mauvais rôle !

Et tout ça pour ça ?! Un malheureux stand refusé sans raison alors que certains étaient vides et disponibles le jour de l’événement ! Il aurait pourtant suffi de nous en accorder un et il serait passé inaperçu au milieu des autres. Dès lors cette vidéo accablante n’aurait  jamais  vu le jour…

Signalons enfin, qu’il existe à notre connaissance trois vidéos de cet incident. Celle de la locale TV qui filmait l’événement pour la mairie mais que vous ne verrez sans doute jamais, celle du site AulnayCap ! où Marc Masnikosa est pris à partie sans raison apparente (voir ci-dessous)  et bien entendu la nôtre.  

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Associations

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Jean-François Chevallier 12/09/2013 13:55

Euh.... Oui et où elle la prise à partie violente ?