Le collège Simone Veil d’Aulnay-sous-Bois : un vaisseau design en verre et bois

Publié le 19 Août 2014

Dans le cadre du Plan exceptionnel d'investissement (PEI) du conseil général, douze nouveaux collèges ouvriront leurs portes à la rentrée dont le collège Simone-Veil d'Aulnay-sous-Bois.

College-Simone-Veil-Aulnay-sous-Bois.png 
Il a les clés du château. Son lourd trousseau à la main, Bardy Diaw, l'un des responsables du chantier du septième collège d'Aulnay-sous-Bois, est ici chez lui. Voilà deux ans qu'il s'attelle à construire ce nouveau vaisseau amiral, à l'angle de la rue du Havre et de la rue de Bondy. Et lorsqu'on lui demande s'il est fier de son travail, il sourit et baisse les yeux, modeste.

Pourtant ici, le chantier a été colossal. Pour faire sortir de terre le collège Simone-Veil, bâti au cœur d'un quartier pavillonnaire, il a fallu détruire douze maisons et l'ancien gymnase communal reconstruit un peu plus loin et inauguré en septembre 2013.

Un look de loft new-yorkais

Si des ouvriers peaufinent encore les derniers détails, tout sera prêt à la rentrée pour accueillir plus de 500 jeunes dont la plupart étaient scolarisés jusqu'ici au collège du Parc, complètement engorgé. « L'idée est de faire basculer des élèves du Parc à Simone-Veil même si des élèves d'autres établissements étudieront aussi ici », explique-t-on au conseil général.

Le nouvel établissement design, aux façades tantôt vitrées, tantôt en bois, a été imaginé en L, enserrant une cour de récréation à taille humaine. On y pénètre après avoir franchi un parvis dont le sol est en béton matricé (effet bois) puis en traversant le préau où sont installés les casiers des collégiens. Dans l'enceinte chaleureuse, accolée à une maternelle, on accède au réfectoire, au foyer des élèves ou encore au bureau de conseillers principaux d'
éducation (CPE). Dans les couloirs, l'architecte a opté pour du carrelage gris foncé au sol et du gris clair et du rouge sombre pour les murs. L'ensemble procure au collège un look de loft new-yorkais particulièrement moderne.

A l'étage, côté rue, le Centre de documentation et d'information (CDI) a été installé face aux maisonnettes. Comme dans tous les autres nouveaux établissements construits ou rénovés dans le cadre du Plan exceptionnel d'investissement (PEI) du département, le CDI a été entièrement repensé. Des petites salles vitrées permettront aux élèves de travailler en groupe. Elles jalonnent la grande salle principale avec les étagères de livres, les tables de travail et des espaces cosy pour lire ou étudier. Installé au cœur du collège, le CDI devient le lieu phare de l'établissement.

Source : Le Parisien

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Education

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Gilpre 26/08/2014 08:51

Je me permets de relever une erreur que nous risquons de retrouver assez souvent : le 7eme collège porte le nom de Simone Veil (avec un V) du nom de la politique et non la philosophe Weil.

MDR

Il faut juste lire ce qui est écrit sur le fronton du collège.

Alors les jeunes, pas de confusion !!

Magali Hz 24/08/2014 23:39

Je me permets de relever une erreur que nous risquons de retrouver assez souvent : le 7eme collège porte le nom de Simone Weil (avec un W) du nom de la philosophe et non Simone Veil, la
politique.
Il est rare que l'on donne le nom d'une personnalité vivante à un établissement public.
La philosophe, Simone Weil, était une femme ramarquable : elle pratiquait la mise en abime lorsqu'elle choisissait d'étudier une pensée : afin de comprendre la vie des ouvriers, elle se fit engager
de nombreuses années chez Alstom à la chaîne, elle s'exila en Allemagne dans les années 30, afin de comprendre la montée du nazisme. Ayant soif de liberté et Résistante dans l'âme, elle s'engagea
en Espagne pour combattre Franco, puis en France au côté de la France libre.
J'espère que les élèves de ce collège apprendront qui était la personne qui a donné son nom à leur établissement.