Le Billet de Veritis : Cantonales 2011 : Absentions 2 – Aulnay 0

Publié le 22 Mars 2011

Pourquoi 2 ? Tout simplement parce que plus des 2/3 des Aulnaysiens ont cru bon de ne pas aller voter dimanche. Pourquoi 0 ? Parce qu’on peut alors en déduire tout bonnement  qu’Aulnay dans son ensemble a perdu.

 

 Alors que le match était joué à domicile !...

 

C’est à ne plus rien y comprendre ! Ou peut-être cela est-il trop compréhensible ? J’ai bien dit compréhensible et non pas souhaitable ou excusable…

 

En effet, malgré les difficultés rencontrées ici ou là, les Français et particulièrement les séquano-dyonisiens se comportent comme des enfants gâtés ! Ils râlent, mais quand ils ont l’occasion de s’exprimer, ils préfèrent se détourner en refusant d’accomplir leur devoir civique. Et pourtant, autrefois, certains de nos compatriotes ont donné leur sang pour un tel privilège pour lequel certains se battent encore aujourd’hui.

 

Mais ainsi va la société. On a souvent tendance à considérer pour acquis ce qui pourtant à travers les siècles n ‘allait pas forcément de soi. On croit aussi parfois que ce qui nous a été donné le sera à tout jamais. Or, si nous n’y prenons garde, dans une société sans mémoire, la barbarie n’est jamais loin.

 

Que dire en effet d’une société qui considèrerait qu’elle n’aurait plus que des droits et aucun devoir ? Que dire aussi d’une civilisation où chacun se replierait sur soi, attendant tout des autres, sans jamais bouger le petit doigt ?

 

Mais la vigueur de la charge n’empêche pas la lucidité de l’analyse.

 

 Le sens civique se perd. C’est entendu et nous pouvons tous le déplorer. Mais comment ne pas voir que dans une société tournée largement vers la consommation, le lecteur se comporte un peu comme un client face à un boutiquier. Alors, comme on le prend trop souvent pour un gogo, il pèse et soupèse la «  marchandise » qui lui est proposée. A force de bobards, il est devenu un peu méfiant. Il a beau regarder les étiquettes, il est un peu perdu. Au point même de ne plus entrer dans la boutique.

 

Et puis, il se pose d’autres questions. Celui-là est-il bien honnête ? Il fait des beaux discours certes, mais comment le croire ? Tel autre dit que tout deviendra possible, mais sans bien préciser comment. Celui qui a ouvert un nouveau rayon bio à la mode à côté de sa marchandise plus traditionnelle, est-il bien crédible ? Sans compter celui qui n’a rien à vendre, à part débiner la marchandise de ses collègues.

 

Tout cela a, donc, de quoi rendre perplexe, mais la perplexité n’a jamais fait une politique.

 

C’est la raison pour laquelle, il faut probablement réinventer la politique.

 

Beaucoup en parlent. Mais qui le fait ?

Rédigé par Veritis

Publié dans #Le Billet de Veritis

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Veritis 23/03/2011 19:04


Cher Perplexis.

Il est bien évident que je ne songeais point à vous, ce d'autant que j'ai vu, fort récemment, que vous vous essayâtes (je ne sais pas si c'est correct, mais au besoin, mon Correctis, me
reprendra...)à l'exercice délicat de la chronique électorale !

So no absententionis in Perplexis


Perplexis 22/03/2011 18:24


O magna Veritis,

certes, mais comme la perplexité vous rend perplexe ;-) je tiens à vous rassurer : tout perplexis que je sois (et je ne parle même pas de la lecture des professions de foi, un summum de perplexité
tellement l'objet de l'élection, le département, se distingue par son absence dans l'argutie des candidats...) je me suis surtout abstenu...de m'abstenir ! Comme quoi, il n'y a pas de loi
générale...

Cordialis Perplexis


Veritis 22/03/2011 16:03


Salut à toi Ô Perplexis le magnifique !

Je n'ai aucune dent contre les perplexis ou les abstentionis, car je n'ai aucune dent contre quiconque!...

Mais il se trouve que les abstentionis sont souvent perplexis. Voilà pourquoi, dear...

Quant à Solutionis, il suffit d'aller voir Gégé Seguris ! Il a réponse à tout. D'ailleurs, un aulnaysien sur huit (calcul exact) lui a donné le "Bon Dieu" sans confession !

Forte majorité s'il en est ! A part ça, il fait beau dehors et la vie est belle. C'est déjà, un début de solutionis !

Cordialis Veritis


Perplexis 22/03/2011 14:04


Ave Veritis,

décidément vous avez une dent contre la perplexité ;-)
En attendant le camarade Abstentionis exagère, beaucoup en conviennent. Solutionis à la rescousse !


marc masnikosa 22/03/2011 11:14


pour une 6 eme republique national et municipal et la democratie serat.